Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Olivier Gay] Le Noir est ma Couleur, tome 1 : Le pari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre Avis :
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4764
Points : 6133
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: [Olivier Gay] Le Noir est ma Couleur, tome 1 : Le pari   Dim 11 Oct - 13:05



Année d'édition : 2014
Edition : Rageot
Nombre de pages : 311 pages
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n'aurait jamais prêté attention à Manon l'intello du premier rang. Pourtant, à la suite d'un pari, il a décidé de la séduire.
Normalement, Manon n'aurait jamais toléré qu'Alexandre vole à son secours. Pourtant dans l'obscurité d'une ruelle, sa présence s'est révélée décisive.

Alexandre doit se rendre à l'évidence. Rien n'est normal dans cette histoire.
Manon acceptera-t-elle qu'il entre par effraction dans son univers ?

Deux destins liés malgré les apparences...

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4764
Points : 6133
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Olivier Gay] Le Noir est ma Couleur, tome 1 : Le pari   Dim 11 Oct - 13:06

Mon avis (8/10)
Je continue mon défi perso qui consiste à sortir de ma PAL tous les livres des auteurs présents aux Halliennales avec Olivier Gay, pour ce dernier j'ai longuement hésité entre Le noir est ma couleur et Le boucher, mais étant un peu courte sur les délais j'ai choisi le plus court des deux !

Autant vous le dire, en découvrant la première page de ce roman, j'ai poussé un gros soupir en priant : Mon dieu, pas encore des ados en crise qui vont perdre la tête et le sens des priorités pour une amourette débile !
Oui, parce que votre première rencontre avec Alexandre va être intense et peu conventionnelle. elle est d'ailleurs à l'image de ce roman. Qui sans être un coup de coeur est une magnifique surprise. En fait c'est simplement ça, ce premier tome est surprenant ! Simplement parce que Olivier Gay réussit à rendre original une histoire qui est vu et revu, il choisit de ne pas prendre les chemins que ses prédécesseurs ont maintes fois foulé. Comment ? C'est simple comme bonjour et pourtant ça marche vraiment de manière sublime !

On rencontre Manon, l'intello, et Alexandre, le bad-boy, pour être honnête, on s'attend donc à un scénario banal de la jeune fille un peu nunuche qui est amoureuse secrètement du grand méchant garçon. Mais Manon ne sait même pas qu'il existe et pour cause elle d'autre chat à fouetter ! En effet, elle est mage, elle tire son pouvoir d'un spectre de couleur qui lui permet selon ce qu'elle utilise de maîtriser et de créer le feu, l'eau, le vent, le sang et la psyché. Alors ce petit minable qui traîne au fond de la salle en faisant comme s'il était un caïd n'est jamais rentré dans son champ de vision. Ce n'est pas le cas d'Alexandre, parce qu'à cause d'un pari idiot, il va devoir séduire Manon, mais il tombe au pire moment possible, pendant qu'une ombre attaque la jeune fille et c'est comme ça que leur amitié un peu étrange va commencer.

On va commencer par une chose vraiment top, je me plains souvent des personnages trop caricaturaux qui suivent un schéma toujours identique et ici j'ai eu la surprise de voir des personnages qui devraient être caricaturaux et qui en fait ne le sont pas du tout !
On a bien Manon, la jeune fille qui passe sa vie dans les bouquins, soit elle bosse ses cours pour avoir les meilleurs notes possibles , soit elle travaille sa magie à l'aide de vieux grimoire ou alors elle aide ses parents, au fond vous pouvez la voir comme une petite Hermione des temps modernes mais à sa différence c'est qu'elle se fiche totalement de ce qu'on pense d'elle, qu'elle n'ait qu'une amie ne lui fait ni chaud ni froid, que les garçons ne la trouve pas belle, elle s'en contrefiche. Disons simplement que sa priorité c'est sa magie et que tout le reste, le jeu des apparences, le jeu de la popularité etc, ça ne l'intéresse pas, elle est au dessus de ça. On a enfin, un personnage féminin jeunesse qui a de vrai priorité et même si ça n'a rien à voir, j'ai eu l'impression de retrouver Katniss de Hunger Games, parce qu'elles ont ce point commun : Oublier les garçons, penser à la survie.

Puis, on a ce bad-boy, cet Alexandre qui collectionne les heures de colle et les corrections par un père un peu trop brutal, qui ne cesse de grignoter un cure dent et de répondre à ses professeurs, un jeune homme qu'on a tous connu, celui qui se prend pour un petit caïd et qui nous fait autant peur que pitié. Je m'attendais donc à le voir draguer des filles fades, à le voir rouler des mécaniques, faire des choses idiotes comme se saouler jusqu'à plus soif, fumer des joints, enfin toutes les banalités des ados du genre dans le Young Adult et bien : SURPRISE ! Pas du tout. Alors c'est le stéréotype du bad boy au coeur tendre ? SURPRISE ! Non plus.
Alexandre est un personnage très complexe que je n'ai pas encore réellement bien réussi à cerner. C'est bien un "petit con", vous me pardonnerez l'expression, mais il fait des choses débiles, c'est un ado en crise qui n'a aucun respect pour ses aînés, a un problème avec l'autorité, racket ses camarades ou se bagarre pour un oui ou pour un non, et avouons le : N'a aucun instinct de survie. Mais en même temps, il a quelque chose de chevaleresque, il a ce petit truc qui fait qu'on sent qu'il pourrait être gentil mais qu'il ne l'est pas. Il aidera Manon, le plus possible sans pour autant la connaître, il risquera sa vie parce qu'il sait que c'est ce qu'il faut faire, il ira même jusqu'à lutter contre une magie qu'il ne connaît pas. Mais pourtant il gardera toujours ce petit air hautain, cette manière de parler qui vous donne envie de lui mettre des baffes mais il fait les choses bien, c'est étrange et réconfortant de voir un personnage si crédible, si complexe et si surprenant prendre vie entre nos mains.

En ce qui concerne l'univers, l'histoire se passe à notre époque, dans notre Paris, la seule différence est l'existence des "Mages de couleur", c'est un peu comme Harry Potter si vous voulez, comme on le dit dans le livre, tout réside dans le secret, alors peut être que ces mages existent vraiment, peut être qu'Olivier Gay en connaît un et ne nous livre, ici, pas une fiction, mais une histoire vraie, et au fond, j'avoue, je l'espère un peu.
Parce que cette idée de spectre, cette idée de magie qui dépend d'une couleur que le mage doit voir, c'est juste fantastique, on a tellement l'impression que c'est possible, qu'on a qu'une envie c'est continuer à fixer notre lampe, notre bougie ou n'importe quelle lumière pour voir ce spectre et essayer nous aussi d'en faire sortir quelque chose. Puisque, après tout, c'est basé sur quelque chose qui existe, on a tellement envie d'y croire.

Pour l'histoire, je suis restée un peu sceptique, si j'avais écris ma chronique directement en finissant ce livre, j'aurais pu vous dire qu'elle était géniale, parce que les révélations finales ouvrent une porte gigantesque et phénoménale vers une histoire qui sera passionnante, enfin qui moi, m'intrigue beaucoup ! Mais là, quelques jours après, même si j'ai dévoré ce livre en quelques heures, je crois que je l'avais commencé une nuit vers 22h et que je l'ai fini vers 1h du matin, je dois dire qu'en y repensant, elle n'est qu'un prémisse, qu'une introduction à quelque chose de beaucoup plus grand. Les "batailles" donnent du pep's, mais sinon, c'est un peu vide, on a pas trop de questionnement sur le monde de la magie, c'est plus l'histoire d'une rencontre entre ces deux ados, la découverte de l'univers et un début de "guerre" entre Manon et les ombres pour sa propre survie. Je pense que c'est pour ça que je n'ai eu de coup de coeur pour ce premier tome malgré un univers qui m'a bien emballé et deux personnages que j'ai adoré tellement ils m'ont surpris, parce que ce n'est qu'une introduction et que j'en voulais plus !

Olivier Gay sort des chemins battus comme je l'ai déjà dit, déjà par ses personnages, par son univers qui est très original malgré un Paris si banal, mais surtout parce que ce résumé, cette histoire nous promet en quelque sorte une romance fantastique entre deux ados et même si on sent que quelque chose naît entre eux, ce n'est pas le centre du roman, ce n'est pas quelque chose de niais, c'est une aventure que l'on vit, une percé dans le monde magique de Manon où on suit Alexandre, en espérant que l'un comme l'autre, ne perdent pas trop.
Alors peut être que ça ne tient qu'à sa plume, qui je vous promet vous tiendra éveillé tard dans la nuit, ou peut être est ce à cause du caractère si spécial de ses personnages, mais il y a de la magie entre ces pages, il y a quelque chose qui vous accroche à ses deux personnages plus qu'eux même ne s'accrochent l'un à l'autre.

Enfin, ce livre a une couleur spéciale pour moi, parce que j'ai eu la chance de rencontrer Olivier Gay ce samedi aux Halliennales, qui est une personne très avenante qui a pris beaucoup de temps pour nous parler de son livre, de sa saga, de ce que nous en avions pensé et qui m'a encore une fois surprise en me disant qu'il connaissait mes chroniques assassines, ce qui était assez déroutant mais plutôt encourageant pour le bébé blog que je suis !

En bref, ce premier tome nous promet une saga à suivre ! Parce qu'il a su me surprendre autant dans les chemins que l'auteur choisit pour ses personnages qui devraient être caricaturaux mais réussissent à ne pas l'être ou dans son choix de ne pas tomber dans la romance niaise malgré le climat qui s'y prête. L'univers qui pourrait lui aussi être d'une banalité sans nom, réussit à s'extirper des rues de Paris pour nous faire découvrir les couleurs. Ce livre, c'est simplement ça : De la surprise, des bonnes surprises. Vous découvrirez entre ces pages la magie des couleurs et si en ressortant vous n'avez pas à votre tour envie d'y plonger, je ne sais pas ce qu'il vous faut !


Citation :
"Sans vouloir te vexer, je ne pense pas qu'on ait grand chose en commun. Ouais, ben, sans vouloir te vexer, t'es vraiment une connasse."
Alexandre, dans toute sa splendeur.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1317
Points : 1352
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Olivier Gay] Le Noir est ma Couleur, tome 1 : Le pari   Sam 24 Oct - 20:56

Fichtre, ça donne envie !
Surtout que, connaissant la plume de l'auteur, j'imagine que les dialogues envoient du steak !

**********************
* Auteur à l'Ouest *
* Lectrice chocolat-dépendante *
* Actualité sur facebook *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Olivier Gay] Le Noir est ma Couleur, tome 1 : Le pari   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Olivier Gay] Le Noir est ma Couleur, tome 1 : Le pari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Olivier Gay] Le Noir est ma Couleur, tome 4 : L'Evasion
» LE NOIR EST MA COULEUR (Tome 1) LE PARI de Olivier Gay
» retouche noir et blac / couleur
» La mode : Noir c'est noir !!
» L'amour en couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Contes et romans jeunesse-
Sauter vers: