Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Michel Bussi] Nymphéas Noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 2 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7073
Points : 7662
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: [Michel Bussi] Nymphéas Noirs   Mer 1 Juil - 13:48

Année d'édition : 2011
Edition : Presse de la Cité
Nombre de pages : 437
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleur nymphéa, rêve d'amour et d'évasion ; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé... " On finit totalement emballé, le cœur un peu serré... Vraiment, génial ! " Ouest France " Passé et présent se superposent et c'est peu dire que l'on passe par toutes les couleurs... " Marie France Ce roman a reçu cinq prix littéraires en 2011 Prix Polar méditerranéen, Prix Polar Michel Lebrun de la 25e Heure du Livre du Mans, Prix des lecteurs du Festival Polar de Cognac, Grand Prix Gustave Flaubert, Prix Goutte de Sang d'encre de Vienne

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4782
Points : 6151
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Michel Bussi] Nymphéas Noirs   Sam 29 Aoû - 13:18

Mon avis (7/10)
Cette fois-ci je vous présente une LC avec Walkyrie !

Le résumé commence par "Tout n'est qu'illusion" et je trouve que ça résume parfaitement ce livre. Je pourrai presque arrêter ma chronique après cette simple phrase, mais vous en voulez plus n'est ce pas ?

C'est l'histoire d'un meurtre qui en a conduit d'autre, un homme est retrouvé mort dans l'Epte, petite rivière qui borde la ville de Giverny, dans sa poche un étrange message : "JOYEUX ANNIVERSAIRE. ONZE ANS." tout est flou dans cette histoire, on a trop de piste mais pour une raison obscure on sait qu'elles tournent forcément autour de trois femmes que l'on suit ici, d'un côté on a Stéphanie la jeune et jolie institutrice, de l'autre Fanette une petite fille avec de l'or entre les doigts quand elle y glisse un pinceau et encore à côté nous avons une vielle femme, une ombre que plus personne ne voit et qui sera notre petite souris, pour nous compter toute cette histoire. Mais plus que ces trois femmes, on suit deux hommes, deux policiers qui vont chercher à résoudre le meurtre de M. Morval, Laurenç et Sylvio et pour cela ils vont suivre trois pistes bien distinctes : Les maîtresses, l'art et les enfants.

Dans ce livre, j'ai bien compris la distinction Policier/Thriller, je suis une fana de thriller, j'aime que ça bouge qu'on dévore le livre en quelques heures parce qu'on est incapable de le lâcher ! Ici c'est plus lent, c'est une enquête qui prend son temps, c'est presque plus l'histoire de ces trois femmes qu'une enquête pour finir, une sorte de contemporain basé sur un horrible meurtre.
Ce n'est pas pour autant que l'enquête n'est pas haletante et que nous ne sommes pas baladé à droite à gauche, mais c'est fait à un rythme plus lente, plus doux.
Tout comme les policiers, on se demandera pour quel enfant la carte a été écrite, qui a bien pu être l'enfant de 11ans qu'a eu Morval hors mariage ? On se demande si sa passion pour les nymphéas, son obsession d'en avoir un ne l'aurait pas fait tuer, surtout quand on sait qu'une étrange rumeur indique qu'ils en restent certains cachés à Giverny ! Mais la piste des maîtresses et des maris jaloux est celle qui nous tient le plus en haleine, même si on se sent dérouté, parce que l'un des policiers tombera sous le charme de la jeune institutrice et va donc mettre un peu trop d'effort à mettre son mari en prison. Cependant, on ne sait pas où est la vérité. Où se cache le mobile de ce meurtre, on est tellement dans le flou qu'on croirait nous même être dans un tableau impressionniste.

Michel Bussi a réussi avec un talent certain à nous balader de page en page, de fausses pistes en fausses pistes et lorsque le dénouement arrive, on tombe de haut. Je n'avais absolument rien compris, je me suis fait avoir comme une enfant et croyez moi, c'est rare. Je peux vous promettre que vous ne verrez rien venir, que le dénouement final vous laissera pantois, sans aucun doute. Ou alors, vous êtes vraiment très fort et je vous descerne toute mon admiration !

J'ai beaucoup aimé que l'intrigue se passe à Giverny, j'y suis allée plus jeune, traîner dans ses jardins, dans la maison de Claude Monet et j'en garde un souvenir assez doux, comme une balade hors du temps, dans un paradis de fleurs et de silence. Pour autant sans y être allé, vous sentirez ce même calme et cette beauté, parce que Bussi réussit admirablement bien à vous décrire l'endroit, à la fin de ce livre ce sera comme ci vous y aviez été ! De plus, j'ai une passion pour la peinture et surtout pour les impressionnistes, peut être même plus pour Monet et ses Nymphéas alors ce livre m'a fait rêvé et m'a donné envie de retrouver dans ces nombreux musées où de tels joyaux nous attendent.

Les personnages m'ont dérouté... J'ai adoré la petite Fanette, son besoin de peindre, son besoin de solitude face à des camarades qui ne comprennent rien et à une mère qui ne l'écoute pas. J'ai été plus mitigée pour l'institutrice qui me semblait se servir un peu trop de ses charmes pour être honnête. La petite vieille était très drôle, comme toutes les petits vieux qui se plaignent de tout !
Mais mon personnage préféré reste Neptune, le chien qui suivra chacune de ses femmes, chacun des enquêteurs, petit témoin oculaire de chacun des meurtres, de chaque bassesse ... Ah s'il avait pu parler, l'enquête aurait pris un tout autre sens !

En bref, une belle intrigue qui se déroule dans un cadre qui m'a fait rêver et revenir quelques années plus tôt lorsque je passais mon temps entre les musées et à Giverny ! Une enquête qui prend son temps et qui nous fait découvrir des personnages sombres mais aux multiples facettes ainsi qu'une ville qui semble cacher bien des choses ! Mais rien n'est mieux que ce dénouement que personne ne peut voir venir, lorsqu'on y arrive, on tourne la page en se demandant si c'est une blague, si c'est vrai, si on a bien lu... C'est tellement... Ca vous laisse ... Je ne trouve même pas de mots !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7073
Points : 7662
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Michel Bussi] Nymphéas Noirs   Sam 29 Aoû - 21:40

Je suis en retard sur cette lecture, je viens de passer une semaine en Bretagne, je pensais avoir le temps de lire et bien pas vraiment, j'ai lu 300 pages (m'en reste donc 200...), et j'ai eu beaucoup de mal à le démarrer ! Je fais au plus vite pour ajouter ma chronique Férilou ! ^^

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4782
Points : 6151
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Michel Bussi] Nymphéas Noirs   Sam 29 Aoû - 21:44

Aucun souci, tu as le temps ! ^^

Et j'avoue que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire au début, ce n'était pas très prenant ! ^^

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7073
Points : 7662
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Michel Bussi] Nymphéas Noirs   Mar 1 Sep - 22:13

Une nouvelle lecture commune avec Férilou du blog Read and Escape, vous pouvez lire son avis ici.
Un roman long à démarrer mais qui navigue dans l’univers artistique de la peinture et plus particulièrement des Nympheas de Monet et qui promet un dénouement bluffant et inattendu !

Trois femmes, une petite fille de 11 ans, jeune prodige de la peinture, une jeune femme institutrice du village aux charmes ravageurs et une personne âgée aux yeux scrutateurs qui voit et entend tout, trois meurtres, un jeune garçon de 11 ans, un homme adultère et un vieillard en fin de vie et des secrets qui viennent obscurcirent les mystères de Giverny, petit village où Monet avait élu domicile. Quand la passion de l’art et la passion des sentiments viennent s’imbriquer, la résolution des meurtres doit faire face aux faux semblants mais aussi aux étranges rumeurs. Qui ? Quand ? Pourquoi ? Deux hommes, policiers, Laurenç, le nouveau commissaire instinctif venu du Sud et Sylvio, l’inspecteur maniaque du détails d’origine portugaise mènent l’enquête et suivent les pistes des indices semés ; les amantes, le trafic d’art et les enfants illégitimes.

L’auteur met en scène des personnages forts à l’image des fameux Nympheas de Monet, des couleurs, des humeurs et des caractères bien différents, on les suit avec plaisir. Du côté des hommes, deux inspecteurs, on apprécie plus particulièrement Sylvio Benavides, jeune inspecteur touchant dans sa droiture et dans sa future parentalité qui a du mal à tutoyer ce nouveau « patron » qui vient du Sud. Laurenç Sérenac, inspecteur charmeur et qui fait confiance à ses intuitions, la veste en cuir, la chemise entrouverte, il vogue au cœur de Giverny sur sa triumph après un meurtrier qui semble pour lui tout cuit d’avance.  Des gamins aux caractères bien distincts, Paul, Camille et Vincent, tous ont leur individualité, leur charme mais aussi leur intrigue, leur secrets. Du côté des femmes, véritables héroïnes de ce livre, il y a Fanette, la petite génie de la peinture, dévorée par sa passion : la peinture, Stéphanie, l’institutrice aux courbes avantageuses qui ne laisse aucun homme indifférent, une beauté perdue dans un mariage avec un homme qu’elle n’aime pas et enfin, la petite vieille, la souris noire qui met ses yeux et son nez partout, celle qui nous raconte cette terrible histoire et qui guette ses Nymphéas Noirs en haut de sa tour.

Ce roman est un piège inévitable et quel lecteur n’a pas plonger les deux pieds joints dedans ? Car la grande force de ce roman réside dans l’art que manie très astucieusement Michel Bussi à nous perdre et à nous faire douter des nombreuses solutions possibles jusqu’à la fin qui est étonnante et que l’on ne voit pas venir. L’aspect policier du roman est donc plus que réussi.

Par ailleurs, l’atmosphère du récit est assez majestueuse car tel un conte de fée, la magie des lieux, son histoire, son âme vient magnifier l’enquête et les rencontres où la passion est toujours omniprésente. L’art impressionniste, trouble visuellement, apporte également un trouble dans notre lecture, on s’évade et on voyage à Giverny, emporté par l’art pictoral de Monet, par ses fameux Nymphéas et ses jardins, son petit pont japonais, l’énigmatique moulin de la sorcière et son cerisier, le lavoir meurtrier, le rire des enfants dans ces champs de blés, le chien Neptune qui suit chacun des personnages. Un contexte campagnard et historique bien posé et documenté par l’auteur qui instaure un réalisme et une contemporanéité au récit : tout est vrai si ce n’est les meurtres qui reste issue de l’imagination de l’auteur.

L’auteur présente une bonne écriture, un style fluide et élégant, on ressent tout le travail de l’écrivain pour décrire les lieux, transmettre l’aura passé dans ce présent car tel un tableau de Monet l’intemporalité demeure ici. On pourra reprocher quelques longueurs ici et là mais toujours l’envie de savoir et de connaître la vérité, de découvrir les mystères de Giverny, ce que cachent les habitants aux étrangers et les secrets que recèlent les peintures de Monet, nous amène à tourner les pages pour un final intelligent qui nous laisse sans voix.

En bref, Michel Bussi signe encore une fois avec beaucoup d’intelligence un roman policier à l’intrigue déroutante sur fond d’histoire d’art pictural mais aussi d’amour.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Michel Bussi] Nymphéas Noirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Michel Bussi] Nymphéas Noirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bussi, Michel] Nymphéas noirs
» Bussi, Michel - Un avion sans elle
» [Bussi, Michel] Ne lâche pas ma main
» [Bussi, Michel] Maman a tort
» UN AVION SANS ELLE de Michel Bussi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: