Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Pierre Pevel]Haut-Royaume, tome 2 : L'héritier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
50%
 50% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
50%
 50% [ 1 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Pierre Pevel]Haut-Royaume, tome 2 : L'héritier    Dim 26 Avr - 14:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2014
Edition : bragelonne
Nombre de pages : 498
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Après les derniers événements qui ont déchiré le Haut-Royaume, le prince Alan a pris le commandement de la garde d Onyx, garante de l'autorité du souverain. Mais la reine, aussi ambitieuse qu impitoyable, est bien décidée à gouverner à la place de son époux mourant. Menacé par la guerre civile et les luttes de pouvoir, le royaume se trouve plus divisé que jamais. Les desseins du Dragon du Destin sont obscurs, mais ils finissent toujours par s'accomplir.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
☆May
psychopathe
avatar

Messages : 483
Points : 589
Date d'inscription : 21/10/2015

MessageSujet: Re: [Pierre Pevel]Haut-Royaume, tome 2 : L'héritier    Sam 30 Avr - 13:16

    Il y a quelques jours Pierre Pevel a annoncé la sortie pour fin mai d'une série dérivée en trois tomes du Haut-Royaume, intitulée Haut-Royaume : Les Sept Cités. Et comme les Imaginales approchent à grands pas (du 26 au 29 mai), et que l'auteur sera présent, il était temps que je me plonge dans la suite de la série originale que, définitivement, j'aime beaucoup.

    Le début m'a complètement laissé bouche bée. Non, ça ne pouvait pas être possible, je ne pouvais y croire ! Et pourtant, Pierre Pevel a fini par complètement me mener en bateau, je me suis résignée, et la fin de la première partie n'en a été que plus stupéfiante ! Monsieur Pevel, vous m'avez eu !

    J'ai d'ailleurs beaucoup aimé cette première partie car au lieu de suivre Lorn, le héros, comme dans le premier tome, on suit Alan, son ami d'enfance. Celui ci est vraiment différent de Lorn, il a tendance a vraiment douter, et sa vision de la Garde d'Onyx dont il a prit le commandement en l'absence de Lorn n'est pas la même. Sans vraiment s'en rendre compte, il va ainsi la changer, lui donner un autre visage tout en lui donnant une certaine renommée.

    Dans ce deuxième tome, le Haut-Royaume est toujours au plus mal, car le roi l'est lui même. Entre jeux de pouvoirs, guerres inutiles et faux pas, on pense de nombreuses fois que c’en est fini de ce royaume, mais c'est sans compter sur Lorn. Lorn qui est toujours aussi torturé, Lorn a qui le lecteur s'attache sans pour autant réussir à vraiment lui faire confiance. Dévoré par l'Obscure, ce mal dont il souffre depuis qu'il a été enfermé à Dalroth dont on l'a libéré dans le premier tome, ce mal le transforme, le change en monstre. Mais c'est aussi de lui que Lorn tient sa force et son étonnante régénération. Au fil des chapitres, il va apprendre à composer avec l'Obscure, et à même s'en servir. C'est un personnage que j'aime beaucoup, qui fait les choses comme il l'entend, impulsivement, mais des choses fortes et souvent justes.

    Il m'est difficile de parler de ce deuxième tome sans vous en gâcher la lecture, car l'intrigue est faite de complots, de révélations et surprend de nombreuses fois. Les scènes sont toujours aussi fortes, épiques, et elles restent définitivement gravées dans la mémoire. Ma vision du monde reste cependant un peu floue (il faudrait définitivement une carte !) mais j'aime toujours autant les extraits des Chroniques (des écrits racontant l'histoire du monde du Haut-Royaume) que l'on retrouve au début de chaque chapitre.

    Un seul petit bémol sur les passages à l'Assemblée d'Ir'Kans, qui me semblaient déjà stériles dans le premier tome, et m'ont définitivement parus brouillons dans la suite. Les membres de cette Assemblée œuvrent pour le destin, pour que celui voulu par le Dragon du Destin puisse se réaliser. Mais ils s'embrouillent, ne savent pas eux même et au final j'ai trouvé cette Assemblée absolument inutile, si ce n'est pour cette fameuse prophétie que chaque livre de fantasy semble posséder...

    Encore une fois, Pierre Pevel a su complètement me plonger au cœur des tourments du Haut-Royaume, l'aventure est toujours aussi haletante et loin d'être finie, la fin annonçant une suite sur plusieurs générations. Je suis conquise et j'attends la suite ainsi que la série dérivée (qui j'espère va nous en apprendre plus sur le monde du Haut-Royaume) avec impatience ! J'ai aussi très hâte de pouvoir enfin rencontrer Pierre Pevel aux Imaginales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bookshowl.blogspot.fr
goupilpm
fantôme torturé
avatar

Messages : 2920
Points : 4008
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 60
Localisation : Garencières Normandie

MessageSujet: Re: [Pierre Pevel]Haut-Royaume, tome 2 : L'héritier    Mer 12 Avr - 8:20

Mon avis :

Après un premier tome qui s'avérait au demeurant plutôt décevant mais qui se terminait par un effet choc, l'histoire reprend sur un rythme très lent.

Si au premier tome le postulat de départ s'avérait des plus simples avec pour intrigue la cession d'Angborn à l'Yrgaärd, celui de ce deuxième opus est encore plus basique avec une nouvelle crise qui frappe le Haut-Royaume en l’occurrence le refus de l'allégeance à la reine de la Dame d'Arcante et du siège de la cité franche.

La mise en contexte du récit se traîne pour aboutir en fin de partie à une révélation qui ne surprend personne. Une révélation des plus simplistes qui reflète chez l'auteur une grande lacune au niveau imaginatif.

Ce n'est ps la deuxième partie qui va dynamiser le rythme de l'histoire. En effet l'auteur emploie maints artifices pour rallonger la longueur de son histoire pour en arriver au même point qu'à la fin de la première partie. Le lecteur qui commence sérieusement à se demander quand l'histoire va vraiment commencer, lassé, finit par sauter des paragraphes.

Certes si l'on fait l'abstraction de l'intrigue très simple, le récit se veut plus dense que dans le premier opus et surtout moins linéaire : la multiplication des points de vue et les ramifications secondaires de l'intrigue sont intéressantes mais les informations semblent nous parvenir en vrac, sans vraiment de synopsis bien établi.

L'univers se développe avec l'apparition de nouveaux royaumes mais une fois de plus l'absence de carte ne permet pas de suivre de manière concrète et de situer de manière précise les déplacements des personnages au fil des chapitres. On assiste à un siège et l'on ne peut s'empêcher de noter un déséquilibre par rapport à la réalité car le récit se focalise uniquement sur les personnages centraux. Une fois de plus l'on ne sait pas ce que ressentent les assiégés et les autres assiégeants. La mise en place du siège a pratiquement été entièrement occulté et l'on ne sait pas ce qui se passe dans les troupes, l'on n'a pas le ressenti de ce que pensent les soldats de troupe.

Si dans la dernière partie les événements se précipitent et que les rebondissements sont nombreux, certains faits sont expédiés et l'on reste parfois sur une impression d'inachevé.

Si certains des personnages de premier plan gagnant en profondeur, il n'en est pas de même des personnages secondaires qui ne semblent pas intéresser l'auteur ce qui renforce encore le sentiment qu'il manque quelque chose à l'histoire.

Le style de l'auteur est indéniablement sans reliefs, les nouveaux apports tant au point de vue des royaumes qu'au niveau des nouveaux personnages ne possèdent aucune saveur particulière. Les dialogues sont souvent répétitifs dans leur formulation, relatant les mêmes informations à plusieurs reprise ce qui là aussi finit par lasser le lecteur et alourdir inutilement l'histoire.

Si la dernière partie de l'histoire laisse entrevoir nombre de perspectives intéressantes pour la suite de cette série, ces deux premiers tomes décevants ne nous invitent pas à poursuivre l'aventure.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pierre Pevel]Haut-Royaume, tome 2 : L'héritier    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pierre Pevel]Haut-Royaume, tome 2 : L'héritier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haut Royaume, tome 2 : l'Héritier - Pierre Pevel
» [Pierre Pevel] Haut-Royaume, tome 1 : Le Chevalier
» Pierre Pevel, Haut Royaume
» LE PARIS DES MERVEILLES (Tome 3) LE ROYAUME IMMOBILE de Pierre Pevel
» La trilogie de Wielstadt - Pierre Pevel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: