Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
100%
 100% [ 1 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25498
Points : 34992
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes   Ven 30 Jan - 10:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2013
Edition : Editions Beaurepaire
Nombre de pages : 327
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Sur la lande des Hautes Citadelles, la reine Lyianne célèbre les dix ans de ses filles Iréade et Harmonéï, entourée des illustres peuples de l'ancienne Alliance. Dix ans de paix aussi, depuis le sacrifice du prestigieux cercle des douze sorciers, depuis la chute du traître Volgardh. Pourtant, a coeur des terres du Brûle-d'Âmes, une ombre oeuvre pour prendre le pouvoir sur le monde, le faire basculer dans les ténèbres. L'attaque est sournoise, dirigée contre les jeunes héritières du royaume. Grands-Elfes, Halghorns, Elfelynes, Humains et autres peuples s'unissent alors contre ces nouvelles ennemies, Edénaïr et Raya, Sirènes jadis bannies, sorcières aux pouvoirs de magie noire retrouvés. Le Sanctuaire de l'île d'Ardance n'est désormais plus leur terre d'exil, mais leur imprenable forteresse...

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25498
Points : 34992
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes   Jeu 25 Juin - 18:12

Roman reçu en service presse

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7112
Points : 7712
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes   Jeu 25 Juin - 18:41

Celui - là, il fait vraiment très envie ! Tout est tentant, synopsis très chouette et couverture superbe ! :amour:

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25498
Points : 34992
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes   Jeu 25 Juin - 18:47

oui et la carte en couleur à l'intérieur :amour:
c'est celui qui m'aurait le plus tenté, mais pour une fois, je laisse les membres choisir ^^

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4793
Points : 6163
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes   Dim 2 Aoû - 15:43

Bon... Je suis sur la fin de ce roman, qui malgré sa superbe couverture ne m'a pas du tout convaincu...
Je le fini et j'écris ma chronique dans la foulée, vous l'aurez sûrement dans l'après midi, mais si ça te tente Louve, je te le ramènerai la prochaine fois qu'on se voit, que tu puisses faire un avis de "Fan de Fantasy" donc sûrement plus éclairé que le mien ! ^^

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4793
Points : 6163
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes   Dim 2 Aoû - 16:16

Il est vraiment très long et je m'en rend compte... Mais comme j'ai eu beaucoup de mal à lire ce livre, je voulais présenter les bons comme les mauvais côtés ! Wink


Mon avis (4/10)
Je tiens tout d'abord à remercier Louve du Forum Mort Sûre et les éditions Beaurepaire pour ce partenariat et leur confiance !

Parlons d'abord du livre en tant qu'objet : La couverture est sublime et envoûtante, elle ne peut que vous donner envie de découvrir ce livre. Ensuite les pages sont très épaisses, je sais que c'est idiot à dire, mais j'ai passé un bon moment à vérifier à chaque page que je n'en sautais pas une, ça donne une impression de grimoire ancien ou quelque chose comme ça !
Il s'avère que les parties sont séparés par des triskels, en gras lorsqu'on change de lieu et normaux lorsqu'on change juste de moment, ils sont cependant compacté pour prendre moins de place ce qui les rend beaucoup moins beaux...

Parlons franchement : Ce roman est un tome introductif, je ne vois pas d'autre explication possible à la lenteur de ce dernier.
J'ai eu énormément de mal avec la première moitié de ce roman. En effet, il pullule de données et d'informations qui sont sûrement très intéressantes et peut être même basé sur un fond de vérité, je ne l'ai absolument pas vérifié, mais ces informations sont beaucoup trop nombreuses et on se sent noyé dans cette masse, qui, à première vu, n'ont rien à voir avec le résumé que nous livre la 4ème de couverture. Que je vous explique : L'histoire est racontée par Tara et cette vieille femme commence par nous raconter l'histoire d'un physicien, de ce fait, on parle d'expériences, des théories, d'autres physiciens et de lieux qu'ils visiteront... Peut être que si j'avais vérifié si tout ça pouvait être véridique, j'aurais eu plus d'intérêt à suivre le cheminement, mais en étant plongé dedans, j'ai eu l'impression de butée sur chaque page en me demandant où j'étais tombée.
Disons qu'à partir de 90 pages voire 100 pages, on découvre enfin le monde fantasy annoncé par le résumé, mais ça ne lance pas le début du roman.
D'accord, il y a une action qui va lancer un enchaînement, en effet, en Tryskellia deux jeunes princesses jumelles vont être victime d'un maléfice autant la bouche à l'une et les yeux à l'autre (d'où la couverture) mais cette action passe quasiment inaperçue parce qu'après une centaine de pages sur des descriptions scientifiques ou de la Russie, on se retrouve dans des descriptions très détaillés du monde de Tryskellia et de son histoire. Encore une fois, on croule sous une tonne d'informations et pour finir on se retrouve à lire en diagonale espérant que quelque chose va enfin se passer.

De ce fait l'univers crée est très imagé et très bien expliqué, on a vraiment l'impression d'y être puisqu'on connaît absolument tout de lui et de ses habitants ! On a aucun mal à imaginer les sirènes, les sorcières, les dragons ou les jumelles, tout est très facile de ce point de vu là.
Il y a tellement de peuples, de tribus, de noms spécifique d'objets, de lieux et de sorts que pour finir on s'y perd, certes c'est très complet mais c'est aussi très compact, et j'ai oublié la moitié des noms et des lieux parce que je me perdais dans les descriptions sans fin de batailles, de guerre ou de légendes.
Dites vous bien que l'auteur crée vraiment tout un monde, au point de créer des noms de mois ou de saisons, alors même si on s'y perd ça a un goût de féerie qui ne peut pas vous laisser de marbre !

Il n'y a pas réellement de personnages principaux, on suit beaucoup de protagonistes, autant les jumelles que leurs amis ou les professeurs ou même la reine ou encore Alexandra qui vient du monde que nous connaissons tous, il est donc difficile de vous les présenter ou de vous dire qui j'ai aimé ou non, parce que même si on les suit, on reste en surface, on ne fait que les regarder faire des actions variées, on ne s'arrête pas sur leur personnalité, leur goût ou leur dégoût. Peut être que vous aurez plus l'impression de connaître les jumelles parce qu'on les suit rapidement dans leur quotidien, on apprend qu'elles sont de petits diables capable de milles et une farces mais on les côtoie très peu dans le reste du roman, on est plus à la suite des guerriers et magiciens qui font leur possible pour rompre le sortilège.

Pour l'histoire, je reste tout de même un peu perplexe, autant l'univers est complet et complexe, il est dans plusieurs univers et amène des mondes inconnus autant l'histoire est très facile. Les personnages que l'on suit se sortent sans difficulté des obstacles ou des pièges qu'ils rencontrent et on ne s'attarde pas vraiment sur ces derniers. Honnêtement, je me rappelle de la scène du massacre près de la rivière au début de la quête et j'ai été étonné par le fait que ce passage soit si court et si peu emprunt d'émotion. Je m'explique : Il y a énormément de morts, d'une manière vraiment affreuse, brûler vif c'est quand même quelque chose et pourtant je n'ai pas ressenti de dégoût ou de tristesse parce que cela arrive d'un coup et se finit tout aussi vite, cela concerne des personnages que l'on ne connaît pas ou trop peu. Je pense que c'est l'une des autres choses que je n'ai pas aimé dans ce roman, le manque de côté plus émotionnel plus humain, on ne s'attache à aucun personnage puisqu'aucun ne sort du lot.
Même les moments qui sont censés faire rebondir l'histoire, comme l'arrivée de la sirène dans la cour lors des 20ans des jumelles, qui prend en otage un sorcier si je me rappelle bien, ne vous fait même levé un sourcil. C'est plat, ça ne me touche pas, je n'ai rien ressenti pas de peur ou de doute... Pas un petit sursaut !
Même le passage sur le cimetière des dragons qui aurait surement du me faire verser une larme vu mon émotivité quand il s'agit des bêtes, ne m'a rien fait, alors que c'est une bien triste histoire, la malédiction qui leur a été jeté. Même la mort d'un des personnages assez présent, m'a laissé de marbre. Le dénouement de cette histoire de maléfice m'a laissé assez froide, je ne dis pas qu'il n'y a pas eu de difficulté pour en arriver là, je dis simplement que ça laisse une impression de facilité déconcertante.
Au fond je dois dire qu'en refermant ce livre, on garde plus de questions que de réponses, au tout début du roman je me suis certes ennuyée, mais l'auteur nous présentait une intrigue assez intéressante sur l'origine d'Alexandra et son histoire personnelle qui semble promis à un destin très spécial, cependant cette partie n'est pas du tout utilisée et je le regrette.

Je dois donc vous avouer que mon avis n'est pas des plus complet, en effet arrivé à la page 200, je n'avais toujours pas accroché à l'histoire ou aux personnages, j'ai donc fini ma lecture en le lisant en diagonale, j'avoue que je l'aurais de toute évidence abandonné si ça n'avait pas été un partenariat.
Je ne doute pas que ce roman trouvera son public, je ne suis que novice en fantasy et je n'ai peut être pas choisi le meilleur roman pour commencer mon "apprentissage" mais en toute honnêteté, ce roman ne m'a absolument pas convaincu et je suis certaine que je ne lirais pas le tome 2 parce que cette histoire n'est pas du tout pour moi.

Petite précision, que je n'ai vu qu'à la fin de ma lecture, un lexique existe à la fin de ce roman qui peut être vous permettra de vous sentir moins perdu que moi durant cette lecture. Il présente autant les créatures que les personnages ou les reliques, il est très complet et je pense qu'il aurait pu m'aider à prendre pied dans l'histoire si j'avais pris la peine de m'y référer pendant ma lecture.

En bref, un roman qui m'a laissé froide et ne m'a pas convaincu. Il a beau présenter un univers très complet et féerique qui nous envoûte, on perd le plaisir sous une masse d'information trop importante et sous un manque d'émotion et de lien avec les personnages. Cependant, je pense que ce roman trouvera son public dans les fans de fantasy dont je ne fais pas parti. Alors selon dans quel camp vous êtes, peut être serez vous envoûté !

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Didier de Vaujany]Tryskellia, Manuscrit Premier : Le Crépuscule des Sirènes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Camus, Albert] Le premier homme
» Conseils pour achat d'un premier appareil photo
» QUI FUT CREE EN PREMIER?
» [Van Cauwelaert, Didier] Les témoins de la mariée
» Préparer son manuscrit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: