Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Mia Couto] La pluie ébahie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 6866
Points : 7394
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: [Mia Couto] La pluie ébahie   Sam 27 Sep - 11:27

Année d'édition : 2014
Edition : 104
Nombre de pages : Chandeigne
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : « L’indécision de la pluie n’était pas motif de joie. Malgré tout j’inventai une facétie : mes parents m’avaient toujours traité d’ébahi. Ils disaient que j’étais lent pour agir, attardé pour penser. Je n’avais pas vocation à faire quoi que ce soit. Peut-être n’avais-je même pas vocation à être. Eh bien la pluie était là, clamée et réclamée par tous et finalement aussi ébaubie que moi. Enfin, j’avais une soeur tellement maladroite qu’elle ne savait même pas tomber. »
À Senaller, un village dont on ne peut que partir, la pluie ne tombe plus, elle demeure en suspens. Le fleuve est à sec, la sécheresse menace. Le village est-il la proie d’un châtiment divin ou des rejets de l’usine installée à proximité ? Devant l’impuissance des commandeurs de nuages et des villageois, la mère du narrateur décide de se rendre à l’usine… Devenu le complice malgré lui d’un terrible secret, l’enfant n’a pas d’autre choix que de protéger sa mère de la fureur paternelle. La présence aimante du grand-père est l’unique refuge de l’enfant. Afin que la pluie tombe à nouveau, la famille devra dérouler les fils de son histoire et revivre la légende des Ntowenis.
Dans ce récit hanté par le conte, Mia Couto déploie toute sa puissance poétique et créatrice pour toucher au plus près la destinée des êtres dans un Mozambique encore à naître.

**********************


Dernière édition par Walkyrie le Sam 8 Nov - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 6866
Points : 7394
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Mia Couto] La pluie ébahie   Dim 5 Oct - 10:59

Un court roman dépaysant, intemporel et poétique mené par la plume posée et élégante de Mia COUTO.

Senaller, village du Mozambique, un jeune garçon vit dans la maison familiale. Depuis quelques temps, les terres deviennent arides, craquelées par la sécheresse ambiante et l’absence de pluie nourricière. Pourtant, un "pluviotis" demeure et humidifie les corps et les tissus. Serait- une mise à l’épreuve de Dieu ? Les conséquence d’une légende non respectée ? Ou alors cette usine nouvellement active à proximité et qui rejette nombre de vapeurs et fumées ?

A travers le point de vue innocent d’un enfant, entouré de personnages adultes attachants et différents ; une mère à fort caractère prenant les choses en main, un grand – père tendre, nostalgique se laissant mourir, un père absent se laissant vivre ou encore une tante vieille fille, tare et malédiction familiale, l’auteur emporte son lectorat au cœur d’un roman à la limite de la nouvelle et frôlant le conte moralisateur. Entre légendes locale des Ntowenis, malédictions et croyances divines, l’enfant se heurte aux avis d’adultes pour se construire lui-même apportant une certaine innocence au récit et une naïveté des croyances traitées. Au delà, les thèmes de l’écologie et du racisme sont manifestes entre le fleuve et les puits asséchés, les cultures ralenties à l’agonie  et le pouvoir des blancs sur l’industrie. Par ailleurs, le vocabulaire général et spécifique de l’eau, tour à tour, scientifique et plein de poésie est développé avec une grande richesse de termes et de descriptions.

En bref, un baume à l’âme que ce livre plein de douceur et où le temps semble s’être arrêté dans une atmosphère humide asséchante et aérienne. Une parenthèse magico-mélancolique absolument divine à savourer et à ressentir. A lire !

Je remercie Babelio et Les éditions Chandeigne pour ce partenariat.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
 
[Mia Couto] La pluie ébahie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» En robe d'automne, Elmer salue le retour de la pluie
» Ah la pluie
» Disney et le mauvais temps (orage, pluie, neige, grêle...)
» Pluie de nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Autres :: Nouvelles et poésies-
Sauter vers: