Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Marie-Anne Cleden] Mary's Blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
1. Coup de cœur !
50%
 50% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
50%
 50% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
noisette2011
fantôme torturé
avatar

Messages : 2430
Points : 2842
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 28
Localisation : dunkerquois

MessageSujet: [Marie-Anne Cleden] Mary's Blues   Mar 25 Mar - 18:59



Année d'édition : Février 2014
Edition : Harlequin
Nombre de pages : 266 pages
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Riv est apparu au crépuscule, avec la pluie.
Au début, Mary a cru que cet homme étrange, assis sur son toit, était l’une des manifestations de ses rêveries éveillées. Mais il n’a pas disparu dans l’ombre d’un clignement d’œil. Nu, magnifique, désirable, il l’a regardée avec une intensité troublante ; comme s’il voyait au plus profond d’elle-même, comme s’il comprenait tout ce qu’elle ressentait. Et Mary a su qu’elle l’attendrait chaque soir de pluie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sytra
Dangereux personnage
avatar

Messages : 438
Points : 438
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: [Marie-Anne Cleden] Mary's Blues   Mar 25 Mar - 19:35

Citation :
Je tiens à remercier les éditions HQN, ainsi que l'auteur, pour ce partenariat.

Mon histoire avec Mary's Blues commence il y a longtemps, lorsque son auteur avait ouvert un challenge pour ce texte sur Cocyclics. Je n'avais pas pu le suivre de manière très assidue, mais déjà à l'époque le pitch m'avait charmée. Puis le texte est passé en cycle sur Cocyclics, mais là aussi je n'ai pas pu y participer par manque de temps, malgré mon envie.
J'étais donc très curieuse de découvrir la version finale de ce roman, de voir ce que l'auteur en avait finalement fait. Et ce fut une belle découverte !

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce texte pour un petit détail qui tient à mes goûts personnels : il est raconté au présent, à la troisième personne. Je dois dire que j'ai du mal avec tous les textes qui emploie cette narration, mais j'ai des amies qui au contraire adorent quand c'est narré ainsi ! Donc, c'est un petit point négatif pour moi, mais je sais que ça ne le sera pas pour tout le monde.

Mary's Blues est publié chez HQN (donc Harlequin), mais ne vous attendez pas à retrouver une romance classique. On est bien loin de ce que j'ai pu lire auparavant chez Harlequin !
Mary's Blues, c'est avant tout l'histoire d'une jeune femme qui se morfond dans la vie qu'elle s'est construite, parce qu'elle a atteint tous ses rêves. Elle a un bon travail qui lui permet d'appliquer sa créativité et son sens de l'organisation (wedding's planner) ; elle est indépendante financièrement ; elle est propriétaire de son appartement sous les toits de Paris (son rêve depuis toujours). Bref, elle a atteint ses objectifs et manque désormais de rêves pour aller de l'avant.
C'est là que Riv intervient. C'est un ondin de la Seine, et il a pour but de rendre à Mary sa joie de vivre, afin que ses sentiments positifs alimentent en énergie le royaume de féérie. Sauf que tout ne va pas se passer comme il le prévoit.

Je dirais que la romance dans Mary's Blues est plutôt au second plan. D'autant plus que les sentiments de Mary vont se partager entre Riv, et son nouveau voisin bien humain. Mais ça ne donnera pas exactement lieu à la définition classique du "triangle amoureux". Je vous laisse lire le roman pour découvrir comment ça se passe. Wink

L'aventure est aussi présente dans Mary's Blues, car les êtres féériques ont décidé de se chercher un nouveau médiateur (un humain qui pourrait les représenter auprès des hommes, et raviver les croyances de ceux-ci dans le royaume féérique). C'est Riv qui est en charge de cette mission, et bien sûr Mary va être impliquée (avec notamment une intervention du Kraken au milieu).

Ce qui m'a séduite dans le personnage de Mary, c'est qu'elle n'est pas une femme parfaite. Elle a tout ce qu'elle désire, et pourtant elle n'est pas heureuse. A son travail, elle a une stagiaire avec laquelle elle a beaucoup de mal à maintenir de bonnes relations. Elle se sent mise en danger par les ambitions de sa stagiaire, et réagit assez mal. J'ai trouvé ça très humain (je crois que j'aurais réagi comme Mary), et ça rend Mary attachante. De leur côté, Riv et le voisin de Mary ne sont pas parfaits non plus. Leurs sentiments les poussent à commettre des erreurs, à empiéter sur le territoire de Mary. On trouve les deux sympathiques, attachants, et on se demande lequel choisira Mary sans préférence (en ce qui me concerne) entre les deux.

Ce roman m'a aussi réconciliée (en partie seulement, faut pas abuser ! ^^) avec Paris. Les descriptions de la ville à travers les yeux de Mary et de Riv montrent toute la poésie qu'elle peut receler. Je sais l'auteur amoureuse inconditionnelle de la Capitale, et elle a parfaitement réussi à transmettre cet amour à travers son roman. Chapeau bas !

En conclusion, je me suis laissée portée par ce roman d'urban fantasy, et surtout par son ambiance. Il y a bien quelques petites facilités dans l'intrigue, mais cette plongée dans Paris et dans sa magie mérite le détour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sytranoyume.blogspot.com
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1311
Points : 1345
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Marie-Anne Cleden] Mary's Blues   Mar 25 Mar - 22:17

Nous n'en avons pas fait exprès avec Sytra, mais nous postons nos retours le même jour...

J’ai lu Mary’s blues grâce à la générosité de l’éditeur, qui me l’a offert en service de presse après que j’ai signalé mon intérêt pour le titre. Suite à ma lecture, je ne peux que le remercier pour ce beau cadeau. Je crois que, le week-end au cours duquel j’ai lu ce roman, j'ai bu au moins autant de thé que Mary... Et des chocolats au lait, aussi. Ça c'est la faute du voisin ! (tout est toujours la faute du voisin, qu’on se le dise !)
Mary’s blues est un coup de cœur pour différentes raisons.

Tout d’abord, ce n’est pas une simple romance et celle-ci n’apparait pas de la façon prévue, ce qui la rend surprenante. D’ailleurs, à ce titre, je pense qu’il y aura deux réactions sur la fin :
- il y a des lectrices, comme moi, qui vont applaudir cette surprise et le choix de l’auteur (qui n’est pas le plus facile, parce qu’il fallait l’art et la manière de l’amener) ;
- d’autres lectrices qui seront déçues parce qu’elles attendront autre chose qui ne leur sera pas offert sur un plateau.
Pour ma part, je me répète, j’admire le choix assumé de l’auteur et j’ai adoré cette fin qui va à contresens de la plupart des romans urban fantasy.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé l’équilibre entre l’omniprésence de Paris, le « décorum » de la ville étant planté de façon à la mettre en valeur sans en cacher pour autant les défauts, et l’intrigue urban fantasy. Celle-ci est extra, juste assez déjantée pour m’avoir emballée, juste assez sérieuse pour ne pas tomber dans le ridicule pour autant. Il y a bien quelques facilités, mais elles sont mineures et ne m’ont pas dérangée.
Puis Riv et ses acolytes sont tellement… tellement… adorables ? impertinents ? touchants ? merveilleux ? flippants ? (oui, flippant, il y a un Kraken dans l’histoire, quand même !)
Je crois que je ne regarderai plus jamais le pont des Arts de la même façon…

Surtout, il y a Mary. Ce roman est avant tout un beau portrait de femme. Mary est entière et atypique. Sous le vernis de perfection qu’elle entretient, citadine jusqu’au bout des ongles, professionnelle, elle est en réalité sauvage, solitaire, et sort les griffes dès que l’on tente de percer la bulle qu’elle a développée autour d’elle pour protéger son indépendance.
De plus, cette bulle lui sert aussi à profiter seule de ses mondes intérieurs, qui prennent de plus en plus d’importance car elle n’attend plus rien de la vie qu’elle n’ait déjà obtenu… ce qui fait qu’elle s’isole de plus en plus, se coupe de la réalité et supporte d’autant moins les contraintes et contrariétés, surtout celles liées à son travail. Sa stagiaire Sandra sera celle qui en fera le plus les frais, car elles sont trop différentes pour se comprendre, mais certains clients vont aussi souffrir du détachement de la jeune femme. C’est là qu’interviendra Riv, ondin qui va prendre un aspect très agréable afin d’entrer en douceur dans la bulle de Mary et tenter de lui faire reprendre pied… alors qu’elle sera évidemment bien plus attirée par le monde enchanteur qu’il lui fait découvrir. Elle ne lui rendra pas la tâche facile !
Je me suis attachée à Mary car elle fait des erreurs, se montre parfois injuste ou s’auto-apitoie, tout en étant à la fois entière et capable de soulever des montagnes quand elle prend fait et cause ou s’attache. Elle a donc une complexité liée à la présence de plusieurs facettes qui font qu’elle est tout sauf lisse ou parfaite. Cela la rend très réaliste.

Riv, l'ondin, est un personnage hyper attachant. Sa mission consiste à chercher un nouveau médiateur. Ce médiateur doit être humain, car il représentera la féérie auprès de ses semblables, afin de raviver les croyances de ceux-ci dans le royaume féérique et de juguler un mal qui touche les créatures surnaturelles : elles fuient notre monde pour la féérie ou bien disparaissent.
Riv demande son aide à Mary pour deux raison. D'une part, elle possède l'ouverture d'esprit nécessaire pour l'aider à trouver la perle rare, d'autre part, le lien qu'il créé avec la jeune femme lui donne l'énergie dont il a besoin pour atteindre son objectif.. En échange, il cherche à l'aider elle à ne plus fuir sa réalité et à s'épanouir de nouveau. L'intervention impromptue d'un autre fée va bousculer le plan établi et entraîner Riv et Mary bien plus loin que prévu...

J’avoue que parmi les personnages, j’ai aussi eu un coup de cœur pour Sandra et Cyril.
Ces deux personnages sont en opposition avec Mary et je les ai d’autant plus appréciés.
Sandra, sous sa cuirasse gothique, souffre de la défiance de Mary, du fait que celle-ci se montre souvent injuste avec elle, quand bien même certains griefs sont justifiés. Lorsque Sandra explose contre Mary, à un moment, j’ai ressenti toute sa frustration.
Cyril de son côté, si doux et patient, force le respect. J’ai bien cru que Mary allait le briser et en piétiner les miettes, tant elle se hérisse à chaque fois que quelqu’un essaye de forcer sa bulle, même si c’est de façon involontaire. Elle sait se montrer très désagréable et le pauvre voisin en fait plusieurs fois les frais. En même temps, il le cherche et en redemande, alors je ne l’ai pas plaint non plus !...

Voilà en tout cas un roman qui me confirme que la combinaison féérie + Paris peut décidément me faire vibrer. Et que Marie-Anne Cleden est une auteure à suivre !

**********************
* Auteur à l'Ouest *
* Lectrice chocolat-dépendante *
* Actualité sur facebook *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Marie-Anne Cleden] Mary's Blues   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Marie-Anne Cleden] Mary's Blues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Josiane BALASKO, Marie-Anne CHAZEL, Christian CLAVIER... - Le Père Noël est une ordure
» Hullet Marie-Anne
» Mort de Marie-Anne d'Autriche, reine-mère d'Espagne.
» Je me présente: Anne-Marie
» Anniversaire Anne Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Chick-lit/comédie/Romance-
Sauter vers: