Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [George R.R. Martin]L'agonie de la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
50%
 50% [ 1 ]
3. Roman sympa.
50%
 50% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25452
Points : 34910
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [George R.R. Martin]L'agonie de la lumière   Mer 22 Jan - 12:00



Année d'édition : 2014
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 483
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :

Lorsque Dirk T'Larien reçoit le joyau-qui-murmure, des souvenirs douloureux et profondément enfouis reviennent à la surface, réveillant d'anciennes cicatrices : pourquoi Gwen, son amour perdu, fait-elle appel à lui de cette manière ? Pourquoi si longtemps après leur rupture ? A l'idée qu'il existe une possibilité de renouer les liens avec celle qu'il a tant aimée, Dirk n'hésite plus et embarque dans le premier vaisseau interstellaire : direction Worlorn ! Worlorn, planète-festival maintenant à l'abandon, cadre baroque et décadent condamné à l'extinction. Sur cette planète qui se meurt, Dirk tentera de raviver la flamme de Gwen et devra, pour cela, l'arracher aux Kavalars, un peuple violent régi par un code d'honneur chevaleresque... et mortel.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25452
Points : 34910
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [George R.R. Martin]L'agonie de la lumière   Lun 10 Fév - 14:34

Roman reçu en partenariat

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3471
Points : 3485
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [George R.R. Martin]L'agonie de la lumière   Sam 15 Mar - 9:54

Ma lecture : Je me suis portée candidate pour ce roman parce que ces phrases ont excité ma curiosité : "Worlorn- le monde-festival désormais à l'abandon,un cadre baroque et décadent condamné à l'extinction.Sur cette planète mourante...". Comme la quasi totalité de la "génération Indiana Jones", la perspective de ruines mystérieuses à fouiller est irrésistible !  Le fait que l'auteur soit le papa de Games Of Thrones m'a semblé être une valeur sûre !

J'ai eu le plaisir d'être sélectionnée pour cette lecture, je remercie Louve notre admin' de Mort-Sure et les éditions J'ai Lu pour ces 440 pages de bonheur !

Dirk t'Larien,de passage sur une planète, reçoit un bijou offert des années plus tôt à une femme qu'il a aimé. Ils se sont promis de se porter secours. Hésitant à peine,il embarque pour Worlorn, planète errante destinée à s'éteindre dans quelques années. T'Larien n'est pas accueilli comme il le devrait : Gwen Delvano est plutôt mal à l'aise, gênée par sa présence, elle lui propose des visites de la planète, lui parle de son travail... 7 ans ont passé depuis qu'elle l'a quitté sans aucune explication, mais c'est comme si un fossé infranchissable les séparait désormais.

Gwen vit avec un historien, Jaantony Vikaary, son mari, et Garse Jadefer Janacek, le "then" de Jannthony. Par "then", s'entend meilleur ami, frère de coeur, partenaire plus important que l'épouse et qui "partage" cette dernière. Ils sont Kaavalars, peuple très agressif, mais semblent sortir du lot : Janntony accueille t'Larien avec bienveillance, lui explique les moeurs de son peuple, lui demande seulement de ne pas oublier qu'il est le mari de Gwen. T'Larien ne sait plus trop à quoi s'en tenir : Gwen ne lui parle de rien concernant son appel à l'aide, il est accueilli en visiteur, sa vie auprès des deux Vikaary ne semble pas lui faire courir un quelconque danger...

Gwen et son collègue Arkin étudient "la réciprocité des phénomènes écologiques" sur Worlorn. Planète qui a été "terra-formée"  le temps d'un festival, elle est presque déserte maintenant : la planète s'éloigne des soleils qui lui ont rendu la vie un temps, elle est vouée à mourir , glacée, d'ici quelques années : "une planète façonnée, puis abandonnée" (p.117). Les visites de t'Larien dans les cités sont des moments de lecture très forts pour tout âme exploratrice ! Chacune a ses spécificités, originales et si différentes de nos conceptions humaines ! J'aurai voulu errer des pages et des pages supplémentaires dans chacune. L'une d'elle, Kryne Lamiya, pourrait sortir tout droit d'une des nouvelles d'HP Lovecraft !
Les décors sont grandioses, à peine effleurés, l'eau à la bouche, on doit repartir vers une autre explosion d'étrangetés. Les personnages ne sont pas tous à la hauteur de ces merveilles. Gwen peut paraître décevante . Elle a quitté t'Larien pour ne pas se perdre, parce qu'il la voyait différente de ce qu'elle était...Puis se serait liée à Jaantony sans savoir ce qu'il était vraiment, ce que la vie d'une épouse Vikaary représentait...Elle apparaît plutôt comme une de ces femmes qui, trop aimées, préfèrent être dominées et qui pleurnichent "Mais je ne savais pas, moi !", quand ça ne leur convient plus. Et t'Larien semble faible , peu sûr de lui, perdu. C'est très déstabilisant parce qu'ils sont les deux personnages principaux du roman, et je ne suis pas arrivée à les apprécier, même si les aventures qu'ils traversent vont les changer et endurcir.

Les deux Vikaary, par contre, m'ont fait une très forte impression : dignes, fiers, mais aussi désireux de comprendre l'histoire de leur peuple et de se débarrasser de la barbarie qui y est associée. Ils m'ont inspiré du respect, et s'accordent très bien avec la majesté décadente de Worlorn.

Il y a longtemps que je n'avais pas lu un roman de science-fiction aussi dense et fort. L'auteur sait, en quelques pages, planter un décor très fouillé, décrire l'histoire de peuples étrangers de façon à ce qu'ils nous soient familiers, décrit un univers avec ses guerres et ses trêves, ses enjeux politiques.

Je le recommande à tous les amateurs de science-fiction, aux amoureux des visites interdites et dangereuses au coeur de cités à l'abandon. Bonne lecture à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin
avatar

Messages : 25452
Points : 34910
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [George R.R. Martin]L'agonie de la lumière   Sam 15 Mar - 10:10

ah belle chronique ! George R.R. Martin semble être une valeur sûre ^^
J'envoie le tout dès Lundi aux éditeurs ! Merci pour ce retour ^^

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
lilu60
serial killer
avatar

Messages : 1401
Points : 1442
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: [George R.R. Martin]L'agonie de la lumière   Sam 29 Mar - 22:39

Je n'ai malheureusement pas le même enthousiasme après ma lecture^^. Voici mon avis:

Citation :
Alors qu'il pensait ne plus jamais avoir de ses nouvelles, Dirk t'Larien a la surprise de recevoir de son ex-amour un joyau crée pour eux il y a longtemps, qui rappelle le lien qui les a unit mais symbolise également un appel à l'aide. Malgré tout ce qui s'est passé entre eux, Dirk n'hésite pas à parcourir l'univers pour retrouver Gwen, qui vit sur une autre planète, afin de répondre à son appel mais aussi dans l'espoir de renouer avec elle. Mais lorsqu'il arrive sur Wolorn, une planète dont les jours sont comptés, il découvre que Gwen n'est pas seule et ne semble pas avoir l'intention de partir avec lui. Pourquoi a t'elle fait appel à lui? Comment va t-il réagir face à la nouvelle vie de Gwen? Pour le savoir, il faudra le lire^^.

Je suis une fan inconditionnelle de la série " Le trône de fer", adaptée du roman éponyme de George RR Martin. J'ai tenté de lire les romans en attendant que les épisodes soient tournés mais le style du roman était excessivement compliqué à lire, avec un langage limite moyen-âgeux, qui ne m'a pas donné envie de poursuivre ma lecture. D'après tout ce que j'ai pu lire sur les blogs, sites ou autre, beaucoup de lecteurs mettent en cause la traduction française, qui a éloigné le texte de son style original, alors quand j'ai découvert qu'un autre titre de GRR Martin paraissait, je me suis dit que c'était l'occasion de retenter la rencontre avec l'auteur (en même temps je n'ai pas même pas regardé s'il s'agissait du même traducteur...). Malheureusement je crois que M. Martin possède un style trop complexe qui ne m'a pas permis d'adhérer à ce roman-ci non plus.

Un style dense et complexe - J'ai eu énormément de mal à rentrer dans cette histoire. En effet, l'auteur nous plonge au coeur de son univers dès les premières lignes, nous racontant l'historique de la découverte de la planète Wolorn, et tout ce qui s'est passé entre cette découverte et la période de notre histoire. On est alors noyé dans les différents noms de planètes, de peuples, et de personnages (qui ne nous serviront d'ailleurs pas par la suite) et la lecture se ressent très, très longue à ce moment là. Et cette sensation va durer sur au moins une centaine de pages, autant vous dire qu'il m'a fallu beaucoup d'autopersuasion pour ne pas arrêter ma lecture à ce moment là.

Alors que le décor est planté dès le départ, avec une foule de détails qui personnellement m'ont plus perdu que permis de m'imaginer cet environnement, les personnages restent quant à eux assez flous que ce soit au niveau de leur personnalité ou de leur passé. Seuls un ou deux passages nous permettent de connaître ce qu'ont partagé à l'époque Dirk T Larien et Gwen. Alors quand celui-ci reçoit l'appel à l'aide de Gwen,et n'hésite pas un instant à aller la retrouver, alors que celle-ci n'avait jamais répondu au sien plusieurs années auparavant, on peut se demander ce qui a motivé leur décision à l'un comme à l'autre.

A son arrivée, il découvre une Gwen totalement différente de celle qu'il avait connue, et qui plus est, liée à un homme du peuple Kavalar en tant que betheyn ( femme liée), et au teyn de celui-ci en tant que cro-betheyn (femme liée partagée). Dirk va alors devoir apprendre le fonctionnement du peuple des Kavalar, qui vit selon un code d'honneur très précis, difficile à comprendre pour ceux qui ne sont pas de cette origine. Il va être constamment partagé entre ce que peuvent lui expliquer les Kavalars, qui vivent depuis toujours dans ses traditions, et ce que vont lui raconter Gwen et son collègue ( originaire d'un autre peuple), qui doivent subir ce fonctionnement. Seul le temps lui permettra de faire ses choix et de comprendre les leurs.

On retrouve dans cette histoire le goût de l'auteur pour créer des peuples avec leur histoire et leur fonctionnement propres, tout étant très hiérarchisé et régit par un code très précis, et il a vraiment un don pour cela. Mais en tant que lectrice non initiée, j'ai trouvé qu'il était vraiment difficile de rentrer dans son monde, d'autant plus qu'ici on est dans de la science-fiction et que ce n'est pas un genre auquel je suis habituée.

Les passages que j'ai trouvés les plus accessibles et fluides à lire sont ceux qui évoquent la relation entre Gwen et Dirk, bien que là encore, rien ne soit simple. Dirk est venu sur Wolorn avec l'espoir fou et un peu inconscient de retrouver ce qu'ils avaient partagé des années auparavant. Mais la Gwen qu'il retrouve n'a plus rien de la "Jenny" ( c'est le surnom qu'il lui donnait) qu'il aimait à l'époque et elle ne manquera pas de lui faire savoir. Si on espère à plusieurs reprises qu'ils vont pouvoir se retrouver, on sent bien que tout est différent entre eux maintenant et que cela semble difficilement envisageable.

Dirk et Gwen ont évolué, mais ils restent unis par un point commun: leur quête d'eux-mêmes. On comprend rapidement que ni l'un ni l'autre ne sait vraiment qui il est et ce qu'il veut, c'est particulièrement flagrant avec Gwen, qui semble malheureuse de sa façon actuelle de vivre mais qui , une fois qu'elle l'a perdu, la regrette. Au coeur de ce peuple si différent de ce qu'ils ont connu, Gwen et Dirk vont se découvrir eux-mêmes.

Si le roman est trop dense et complexe à mon goût, je ne peux lui retirer des passages extrêmement forts et qui poussent à la réflexion, surtout concernant le jugement que l'on fait des autres peuples parce qu'ils ne fonctionnent pas comme le nôtre, comme si seule notre façon de faire et de penser était la bonne... Il y a aussi tout un passage sur l'importance des noms et prénoms et la façon dont les autres nous appellent qui est vraiment intéressant.

Un roman dense qui nous propose un vrai univers, pensé du début à la fin, mais qui m'a perdu avec la multitude d'informations à ingurgiter au début. Si j'ai adhéré au fond de l'histoire, la forme ne m'a pas permis de m'y accrocher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslubiesdeludi.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [George R.R. Martin]L'agonie de la lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 
[George R.R. Martin]L'agonie de la lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'agonie de la Lumière - George R.R. Martin
» Le Trône de Fer, intégrale 2 - George R.R Martin
» Martin George RR - Les brigands / Intrigues à Port-Réal - Le Trône de Fer T6
» George R. R. Martin
» [George R.R Martin] Le trône de fer tome 12: Un festin pour les corbeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Science fiction-
Sauter vers: