Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 Rage (Richard Bachman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
50%
 50% [ 1 ]
3. Roman sympa
50%
 50% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25482
Points : 34952
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Rage (Richard Bachman)   Jeu 24 Fév - 22:01


Année d'édition : 2000
Edition : J'ai lu
Nombre de pages : 251
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Charles Decker est, en apparence, un petit lycéen américain bien tranquille. Mais, entre un père violent qu'il déteste et une mère fragile, il rage a froid. Un jour, cette rage éclate et il abat, d'un coup de revolver, sa prof de maths. Puis, il s'empare du pouvoir, autrement dit, il prend sa classe en otage. Il va alors contraindre ces condisciples a se livrer a un déballage furieux, a se débarrasser de toutes les haines accumules en secret : contre les parents, la société corrompue, l'école pourrie, la lâcheté et l'incompréhension des adultes.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
se1ena
lycan
avatar

Messages : 1248
Points : 1348
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 29
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   Sam 29 Sep - 18:11

Citation :
Mon avis :

Je vais faire du mieux que je peux, mais je ne sais pas vraiment quoi dire de ce roman en fait... je n'ai pas tout compris...

Charles Decker semble déséquilibré. Un psychopathe qui décide qu'il en a marre de tout. Quelques temps après avoir envoyé un de ses professeurs à l'hôpital, il décide de mettre le feu dans son casier, de tuer sa professeur et prendre en otage toute la classe. Et là, il se met à parler, parler de ses parents, de son père surtout, rejetant la faute sur lui, racontant ses anecdotes d'enfance malheureuse. Puis, au cours de la prise d'otage, il amène les autres élèves à parler d'eux et leur fait comprendre certaines choses... et je n'ai pas compris ce qu'ils étaient censés comprendre! Ça me frustre!

Le titre du livre est Rage, mais je n'ai pas souvent ressenti de rage chez Charles, plus une froide application qu'autre chose. Il est ironique, désabusé et bigrement intelligent. À tel point qu'il arrive à faire perdre tout leurs moyens aux adultes qui essaient d'empêcher le pire. Je crois que mon passage préféré est celui où il arrive à mettre le psy de l'école dans ses petits souliers. Brillant!

Le style narratif est vraiment bien fait. C’est très familier, les négations sont souvent absentes et les propos versent quelques fois dans la vulgarité sexuelle, sans vraiment choquer. On retrouve vraiment le style d’un adolescent.

Bref, si j’avais compris ce qu’il y avait à comprendre, probable que j’aurais aimé! Je vais certainemen le relire plus tard, peut-être y a t-il quelque chose qui m’a échappé...

2/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dansmabullelivresque.over-blog.com/
Gr3nouille2010
lycan
avatar

Messages : 1248
Points : 1626
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 28
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   Ven 5 Oct - 0:17

Citation :
Lorsque j'ai su que Stephen King a voulu retirer ce roman de la vente suite à plusieurs fusillades dans des écoles américaines dont ce roman aurait été le point de départ, j'ai tout de suite voulu savoir quels mots, quelles situations il a bien pu coucher sur papier qui auraient eu autant d'impact !? Après réflexion, je pense que ce roman n'a été qu'une excuse pour ces histoires car, à mon goût, ce n'est pas ça le problème mais plutôt la société dans laquelle on vit (je me rappelle d'un jeu vidéo qui a eu le même effet, un film en a été traduit).. Stephen King a seulement mis le point sur un sujet sensible & tabou : le mal-être, & ce que cela peut impliquer, des ados.

Charles Decker est instable psychologiquement. Dès son entrée dans le bureau du directeur, ses mots sont crachés avec haine, sans aucune raison apparente. Des provocations pour pousser à bout. C'est à ce petit jeu qu'il va également jouer sur ses camarades lorsqu'il retourne dans sa classe en tuant sa prof. Dès lors, il parle beaucoup de son passé ; quelques anecdotes sur son enfance terrible avec son père, sur des moments difficiles avec ses camarades. Il pousse tout le monde dans leurs derniers retranchements, jusqu'à leur faire avouer leurs fautes, leur honte. Des secrets bien gardés jusqu'ici, où ils n'ont plus aucune pudeur pour les raconter. Comme si tout devait se terminer ainsi. Il a été jusqu'au bout.

Je ne voyais pas trop où Stephen King voulait en venir quand j'ai commencé son roman. Il est clair qu'on a à faire à un ado mal dans sa peau & rebellé contre tout dès le début ; aussi bien contre ses parents, que le système scolaire & même contre la société actuelle où se déroule l'histoire. Il est bien plus violent verbalement que physiquement. Il a tué deux personnes, agressé d'autres mais ses mots sont tellement violents qu'il arrive à faire ressortir la rage de toute la classe prise en otage. Les policiers & le personnel de l'établissement, à l'extérieur, ne savent plus quoi faire pour sortir tout le monde de là sans qu'un nouveau drame se passe. Alors que pendant ce temps-là, toute la classe y va de son avis & de ses secrets.
Beaucoup de mots, beaucoup de situations sont choquants. Charles n'y va pas de main morte & insiste bien sur certains faits. De plus, c'est lui le narrateur. On assiste en permanence à son état d'esprit sans savoir pour autant ce qu'il a prévu pour le "grand final".
C'est avec le recule, un ou deux jours après cette lecture, que je me suis posée des questions sur ce qui s'est passé, sur le pourquoi du comment. L'histoire est assez floue mais finalement, beaucoup de choses en ressortent.

Charles ne m'a pas paru si fou que ça au fil de la lecture.. Il est vraiment instable, c'est indéniable mais en même temps, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi & comment il en est arrivé là même si ce contexte est extrême..
Ses camarades de classes n'ont pas l'air plus perturbé que ça de se retrouver seuls avec lui, armé qui plus est, & sans moyen de partir vivant. Comme s'ils prenaient parti pris à cette prise d'otage.. Comme une thérapie de groupe.. Ils sont troublants. Pourtant, avec le recule, je n'ai pas été plus étonné que ça de constater leur réaction à la fin.. Quand j'ai cerné où Charles voulait en venir, j'ai trouvé que c'était même une réaction inévitable de leur part (que je n'approuve pas, entendons-nous bien !)..

C'est un thriller psychologique qui pousse à la réflexion encore un moment après l'avoir fini. Un sujet mené avec brio : des mots justes, des faits éloquents. À ne pas mettre entre toutes les mains compte tenu des scènes très difficiles psychologiquement & aussi de tout ce que le message implique..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3540
Points : 3594
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   Ven 5 Oct - 8:37

Quand j'ai lu Se1ena, j'ai eu envie de replonger dedans, juste pour me rafraîchir la mémoire : je l'ai lu il y a si longtemps que je n'ai que de vagues souvenirs.
Gr3nouille2010 m'a convaincu : je dois relire ce livre, qui d'ailleurs vient enfin de ressortir de mes cartons avec ma collec de King : je suis intriguée par la différence de ressenti, et et ne sais plus ce que j'en avais pensé !
Bravo pour vos chroniques!

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3540
Points : 3594
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   Ven 31 Jan - 19:13

Ce roman de Stephen King a été édité en 1977 sous le pseudo de Richard Bachman. Je l'ai lu pour la première fois en 1997. J'ai découvert récemment les péripéties liées au roman : Stephen King "a demandé l'arrêt de sa publication en 1999 après qu'un exemplaire a été trouvé dans le casier d'un lycéen ayant tué trois de ses camarades"( source : Wiki). J'ai donc relu ce roman avec une curiosité supplémentaire : que peut-on puiser dedans , quand on est très perturbé, pour encourager un passage à l'acte ? Est-ce que le personnage est attirant au point de vouloir s'identifier à lui ? Bon, mon regard ne peut pas être objectif, parce que je ne suis plus une ado, et que je n'ai jamais été perturbée au point de frapper un prof et encore moins d'envisager d'en tuer un. Mais qui n'a pas eu envie, une fois dans sa vie, de déchirer le continuum espace/temps si policé d'un cours ou d'un examen, de se mettre debout sur sa table, de briser le silence ? Qui ne s'est pas demandé "Et si je le faisais, il se passerait quoi ?" .
Charles Decher, 18 ans , est parti en vrille pour de bon. A force d'avoir l'impression d'être à coté de sa vie, de ne pas être comme les autres, il va ramener sa réalité à l'école et polluer une matinée de cours avec sa violence, sa vulgarité, toute la boue qu'il a accumulé au fil des ans. Charles n'est pas un enfant victime de violences, il n'a pas subit de grands traumatismes pouvant expliquer un passage à l'acte. Il perçoit avec beaucoup de violence et d'incompréhension la plupart des choses, et se sent agressé par tout ça. Il en a des maux d'estomacs terribles, beaucoup de difficultés à établir des liens avec les autres. Deux personnes l'aiment vraiment, profondément :sa mère et son ami d'enfance Joe. Son père, qui n'a réussi à établir aucun lien avec lui, parasité par l'affection aveugle de la mère, a renoncé et ne voit plus en lui qu'une vague déception, un objet de répulsion même parfois.

Charles semble doué, hyper sensible. Peut-être le désintérêt de son père et la tyrannie aimante de sa mère ont-ils empêché son épanouissement, au profit de ses angoisses et de son absence d'émotions positives ? Mais je pense que c'est plus profond, d'ordre psychopathe. Charles sait être pertinent mais il aime humilier, dégrader,casser. Il commence par incendier son casier avant de tirer froidement sur son professeur (contre qui il n'a aucun grief particulier).

"J'en ai marre de vous,de M.Grace et de tous les autres. Avant, vous me faisiez peur.Vous me faites toujours peur, mais maintenant, vous me fatiguez en plus. Et j'ai décidé que je n'avais aucune raison de vous supporter. Je suis comme ça. Je ne supporte pas, c'est tout. Ce que vous pensez ou rien, pour moi, c'est pareil." (p.27)

Selena a écrit :
Citation :
Puis, au cours de la prise d'otage, il amène les autres élèves à parler d'eux et leur fait comprendre certaines choses... et je n'ai pas compris ce qu'ils étaient censés comprendre! Ça me frustre!
A la fin du roman, tous les élèves de la classe se retournent contre le seul qui a gardé la tête froide et voit Charles tel qu'il est, un assassin gratuit qui transgresse les règles sociales. C'est le seul qui n'a pas été atteint par le syndrome de Stockholm, sans doute celui qui, psychologiquement, est le plus fort. Lui aussi traverse des choses difficiles -très doué en sport, il a du tout laisser tomber pour aider à la maison parce que sa mère est alcoolique- mais il prend ses responsabilités et continue à avancer. Selena, pour moi je pense que la leçon de Charles Decker est la suivante : Charles leur montre ce qu'est sa vision du monde, ils ont "compris" et accepté cette saleté, cette violence en eux, au point d'agresser leur camarade qui ne leur a rien fait, alors qu'un autre les retient après avoir tué deux professeurs. Sa leçon est celle de la folie, de l'illogique,  de la gratuité. Ils vont tous s'affronter dans cette classe, se livrer, et en sortiront irrémédiablement changés, et transformés, "désillusionnés" je dirais. Comment reprendre le cours de son existence passée après une telle catharsis ?

C'est un roman perturbant.Pas de monstre ici, ni humain, ni fantastique, ni extra-terrestre : il est question de déviance, dans le sens premier du terme (désigne des comportements non conformes aux normes sociales).Rien dans Charles Decker ne m'a attiré, je crois que j'ai porté sur lui le même regard que son père. Ses actes ne comportent ni sang-froid, ni courage, ni noblesse : j'ai plutôt senti sa peur, celle qu'il a pour le monde entier, son inquiétude pour le fonctionnement de l'humanité qu'il ne saisit pas.

J'ai lu ce livre presque d'une traite. Il est remarquablement bien écrit.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)


Dernière édition par Hellza le Sam 1 Fév - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gr3nouille2010
lycan
avatar

Messages : 1248
Points : 1626
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 28
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   Ven 31 Jan - 20:40

Belle chronique !  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3540
Points : 3594
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   Sam 1 Fév - 14:27

Embarassed Merci beaucoup. Ta chronique m'avait vraiment donné envie de le relire !

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noisette2011
fantôme torturé
avatar

Messages : 2430
Points : 2842
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 29
Localisation : dunkerquois

MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   Dim 2 Fév - 16:02

L'un des rares que je n'ai pas lu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rage (Richard Bachman)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rage (Richard Bachman)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Nos auteurs favoris! :: Stephen King-
Sauter vers: