Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Edwige Antier et Aldo Naouri] Faut-il être plus sévère avec nos enfants ?

Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3649
Points : 3762
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 39
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Edwige Antier et Aldo Naouri] Faut-il être plus sévère avec nos enfants ?   Mer 23 Oct - 5:14



Année d'édition : 2010
Edition : Mordicus
Nombre de pages : 90
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Hyperactivité, difficultés à se concentrer, échec scolaire, troubles du sommeil et de la nutrition : autant de symptômes apparus chez les enfants depuis une trentaine d'année. Beaucoup de parents, désorientés, ne savent plus à quel saint se vouer pour y remédier. Deux pédiatres célèbres, Edwige Antier et Aldo Naouri, ont pu mesurer combien leur rôle avait lui aussi évolué : eux dont la vocation était de soigner les enfants « afin qu'ils ne meurent pas », sont devenus au cours de leur carrière des conseillers parentaux, voire conjugaux. Forts de leur expérience respective, ils ont choisi de faire part au plus grand nombre des conseils qu'ils prodiguent lors de leurs consultations privées. À la radio pour l'une, à travers des best-sellers pour l'autre, ici même pour les deux, ils s'adressent aux parents mais aussi à la société dans son ensemble. Si Edwige Antier préconise d'accepter « un don de soi pendant les trois premières années de la vie d'un enfant afin de répondre au mieux à ses besoins », Aldo Naouri recommande de ne pas tout céder à un petit roi. Leurs positions, aussi claires que tranchées, s'opposent souvent mais poursuivent le même but : favoriser l'épanouissement des enfants.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (15/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3649
Points : 3762
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 39
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Edwige Antier et Aldo Naouri] Faut-il être plus sévère avec nos enfants ?   Mer 8 Fév - 14:57

J'ai lu cet essai il y a quelques années, et décidé qu'il était temps de me rafraîchir la mémoire.
Edwige Antier, je connaissais depuis longtemps : livres et émissions télé...
Par contre, Aldo Naouri, pourtant très connu des professionnels de la petite enfance depuis longtemps, je n'en avais jamais entendu parler quand j'ai ouvert "Faut-il être plus sévère avec nos enfants ?" pour la première fois. C'est une erreur que j'ai corrigé depuis : si la première est très "enveloppante" et rassurante dans son discours, je rejoins le second dans la plupart de ses prises de positions.
Ses avis, qu'il expose sans détour, peuvent paraître un peu brutaux : c'est ce qui lui est souvent reproché. Aldo Naouri parle du couple de parents sans complaisance, avec beaucoup de lucidité. L'autorité est en souffrance aujourd'hui, et elle ne se met pas en place avec une permissivité à outrance : les parents doivent retrouver leur "place", parfois parasitée avec la peur de ne pas être aimé par son enfant si on le contrarie...
J'ai beaucoup apprécié son point de vue sur le père : pas un rôle de "mère-bis" mais d'abord de protecteur du duo "mère-enfant" puis un rôle d'ouverture au monde. Bref un rôle à part entière, distinct de celui de la mère. Edwige Antier me paraît avoir une vision beaucoup trop idéale du couple, des relations entre parents. Je ne dis pas que cela n'existe pas, mais que cela existe peu, voire très peu.
Il faut sans doute prendre un peu des deux points de vue pour trouver un équilibre. Mais surtout avoir du bon sens et se faire confiance, sans se laisser bouffer : par le marketing, par les pseudos et vrais psys qui intellectualisent à outrance et décortiquent chaque geste, par l'exigence nos enfants , par nos angoisses d'abandon, de perte, de non-amour.

Un petit livre qui se lit très vite, qu'on a envie d'annoter à chaque page, peut-être même d'apprendre par cœur !

"L'autorité permet à l'enfant de se confronter aux pulsions qui le traversent, d'accepter de renoncer à un plaisir immédiat, pour obtenir plus tard un plaisir supérieur, celui de la force de la relation qu'il instaure avec son parent." p.53

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (15/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Edwige Antier et Aldo Naouri] Faut-il être plus sévère avec nos enfants ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Edwige Antier et Aldo Naouri] Faut-il être plus sévère avec nos enfants ?
» Aldo Naouri
» [Naouri, Aldo] Le couple et l'enfant
» Méthode MASUDA
» [MOBILEFUN.FR] Test de l'i-helicopter radiocommandé pour Android

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Autres :: Essai, philosophie, beaux livres et livres jeux-
Sauter vers: