Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 La petite fille qui aimait Tom Gordon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
100%
 100% [ 2 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25440
Points : 34896
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: La petite fille qui aimait Tom Gordon   Jeu 24 Fév - 21:26


Année d'édition : 2010
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 280
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Dans le Maine, un port insulaire pourtant paisible habituellement s'apprête à vivre ce que la météo décrit comme la tempête du siècle. Les conditions climatiques sont tragiques. Et pourtant le souci de la population vient plutôt des événements étranges qui se sont produit depuis l'arrestation d'André Linoge, le meurtrier de la vieille Martha Clarendon. Celui-ci, enfermé dans la maigre cellule du supermarché-commissariat, semble tout contrôler, à tel point que même le shérif en a peur. Il sait tout des habitants, et n'hésite pas à se servir de ce savoir. Les habitants se rendent vite compte qu'il n'est pas vraiment humain. André est pourtant clair, il ne partira que quand on lui donnera ce qu'il veut… et il le fera savoir...

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Mamz'elle Amandine
Proie
avatar

Messages : 101
Points : 94
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: La petite fille qui aimait Tom Gordon   Lun 17 Déc - 18:35

Je vais être la première à chroniquer ce livre.

Ce que j'en pense :

Je viens juste de finir ce livre et je peux vous dire que suis toute chamboulée.

La petite fille qui aimait Tom Gordon c'est l'histoire de Trisha, petite fille de 9 ans qui un jour ce perd en forêt.

Aujourd'hui je vais faire ma chronique à l'envers et commencer par parler de Trisha.

Et bien voilà.
J'aimé un personnage principal.
D'un côté, qui peux ne pas s'attacher à la petite Trisha, petite fille de 9 ans plutôt grande pour son âge, comme elle aime le dire.
J'ai trouvé cette petite très attachante et forte.
Mais c'est vrai que pendant tout le livre je n'avais pas l'impression de suivre une fille de 9 ans mais plutôt de 16-17 ans
On l'a voit évoluer pendant toute son aventure.
Au début du livre on découvre une petite fille mais vers la fin je pense qu'elle devient plus "adulte".

En lisant ce livre je me suis pas senti très bien.
J'avais l'impression d'être enfermée avec elle dans cette forêt sans fin.
Je me demandais tout le temps comment Trisha allait pouvoir sortir de ce bourbier.
A sa place j'aurais paniqué comme une folle.

Mais ce livre est un King.
Et vu que c'est un King il y a "la chose".
La chose c'est une chose dont on ignore tout, qui cherche les personnes égarées dans la forêt.
De quoi ajoutée encore plus de tension.
Et chaque bruits, même les plus anodin peuvent facilement passer pour la chose.
Et c'est à la toute fin qu'on découvre ce qu'est la chose.
Et ça m'a un peu déstabilisé je dois dire.
Je m'attendais pas du tout à un truc de ce genre.

Je vais donc finir par dire que la petite fille qui aimait Tom Gordon est un bon King qui n'a pas fini de vous étonner.
Mais qui ne m'a pas emballée plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavisdescritiques.blogspot.fr/
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3524
Points : 3572
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: La petite fille qui aimait Tom Gordon   Sam 24 Déc - 10:46

Une fille âgée de 9 ans se perd lors d'une promenade en forêt. Elle va errer des jours, blessée et sous alimentée, malade, suivie par une présence hostile.
Le personnage principal pourrait être caricatural si ce n'était un roman de Stephen King : Trisha est une gamine qui aime le surge et les twinkies, elle est fan de baseball ; une bonne petite américaine, parents divorcés, un grand frère, bref rien de plus classique . Et papa s'est mis à picoler un peu plus depuis qu'il est seul, et maman se prend la tête avec le grand frère-qui-ne-voulait-pas-déménager. Cette base n'a rien d’original, mais je pense que c'est fait à dessin : en effet, il est plus facile de se projeter dans une gamine plutôt classique, et tout ce à quoi elle va être confrontée n'en est que plus effrayant et nouveau. Trisha va du drame "habituel" pour une vie d'enfant, qui n'en est pas moins douloureux : séparation des parents, éloignement du père qui manque à Trisha, ras-le-bol des disputes entre la mère et le grand-frère...Au drame réel : l'égarement, le froid, la peur, la faim, la conviction d'aller vers une mort certaine.

J'y ai retrouvé des thèmes chers à l'auteur : les peurs enfantines, l'alcoolisme parental, le parcours initiatique de l'enfant perdu.On hésite entre des hallucinations, des monstres réels, une personne malveillante qui la suit. D'abord la sensation d'être observée, puis la découverte de la tête du chevreuil et les traces de griffes. L'imagination peut faire autant de dégâts, encourager la panique et donc les mauvaises décisions.

« A son entrée dans la forêt, la petite fille qui aurait bientôt dix ans et qui était grande pour son âge pesait quarante-quatre kilos. celle qui gravit en titubant une pinède escarpée et déboucha dans une clairière broussailleuse, sept jours plus tard, n'en pesait plus que trente-cinq.»


J'ai aimé la fin, elle est arrivée pile quand il le fallait, avant que ça traîne trop en longueur. Le dénouement lui-même est pas mal du tout.Cette relecture m'a beaucoup plue. J'en gardais un bon souvenir, d'un roman sympa, et c'est effectivement ce que j'ai retrouvé, sans m'ennuyer.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël
Dangereux personnage
avatar

Messages : 359
Points : 270
Date d'inscription : 18/01/2009
Age : 40
Localisation : Laval (53)

MessageSujet: Re: La petite fille qui aimait Tom Gordon   Sam 24 Déc - 13:42

Voilà bien du pur Stephen King ! Il parvient à nous angoisser en assaisonnant d'une sauce toute personnelle les ingrédients les plus classiques. La grande forêt, quoi de plus classique ? Il me semble que c'est même un cliché de la psychanalyse (je crois qu'elle est un symbole de notre part d'ombre dans nos rêves, mais je rechercherai ce thème quand j'aurai un peu plus de temps, histoire d'être bien sûr). Ce lieu, qui peut être beau et calme, éveille facilement nos peurs, avec ces bruits inconnus et son silence, son obscurité, ses animaux... Et Stephen King sait jouer sur tout cela !
Mais quelle est donc sa sauce personnelle ? Il y a d'abord le réalisme des personnages. Personne n'est caricatural. Comme toujours, ce sont des personnages à qui on pourrait serrer la main. On a même sûrement tous les équivalents dans nos entourages ! Trisha n'est ni une surdouée toute sage, ni une peste. C'est une petite fille ordinaire, perturbée par la séparation de ses parents. Son frère, quant à lui, n'est pas un voyou ni même un ado dans une crise exagérée par un scénariste à l'eau de rose qui a voulu rajouter trois tonnes de pathos ! C'est un garçon qui, en plus de traverser un âge difficile, est lui aussi perturbé par le divorce de ses parents, mais réagit avec la maturité qu'il a (si vous connaissez des garçons de son âge dont les parents sont séparés, vous pouvez constater qu'ils ont les mêmes comportements).
Mais il y a aussi ce style inimitable. Chez Stephen King, la métaphore est volontairement prosaïque, le langage est on ne peut plus courant, presque familier. Il fait oublier l'écrivain : on croit que c'est un vieil ami qui raconte l'histoire. Et ça nous la rend toute proche !

Du bon Stephen King, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3524
Points : 3572
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: La petite fille qui aimait Tom Gordon   Sam 24 Déc - 20:30

Voilà, Raphaël a trouvé les mots justes !

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La petite fille qui aimait Tom Gordon   

Revenir en haut Aller en bas
 
La petite fille qui aimait Tom Gordon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TOM GORDON de Stephen King
» [King, Stephen] La petite fille qui aimait Tom Gordon
» [Soucy, Gaétan] La petite fille qui aimait trop les allumettes
» LA PETITE FILLE QUI AIMAIT LA LUMIERE de Cyril Massarotto
» [Massarotto, Cyril] La petite fille qui aimait la lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Nos auteurs favoris! :: Stephen King-
Sauter vers: