Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 Dead zone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25440
Points : 34896
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Dead zone   Jeu 24 Fév - 21:13


Année d'édition : 1990
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 351
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
John Smith, comme son nom l'indique, est un type banal. Jusqu'à ce qu'un accident de voiture le plonge dans un coma profond. Quand il revient enfin à lui, il est en apparence le même. Mais il a ramené quelque chose de la zone morte où il gisait pendant tant de mois ; un don de prémonition qui le mettra vite devant un terrible dilemme. Pour préserver le monde d'un mal inéluctable, devra-t-il tuer l'homme en passe de devenir le prochain président des États-Unis ?

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3524
Points : 3572
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: Dead zone   Jeu 21 Fév - 7:42

Mon édition :
Spoiler:
 

John Smith a fait chute, quand il avait quatre ans : sa tête a heurté la glace de la patinoire où il jouait, est resté quelques minutes inconscient. Suite à cet incident, dont il oublie tout, il a de nombreux "pressentiments", mais rien qui ne bouleverse sa vie. Il grandit, devient un bon professeur aimé par ses élèves, passionné. Il rencontre Sarah, et en tombe très amoureux. Il s'apprête à la demander en mariage quand survient le drame : John est victime d'un terrible accident de voiture.
Il reste plongé quatre ans dans le coma. A son réveil, le monde a changé autour de lui : Sarah est mariée, son corps s'est affaibli, abîmé par l'inaction, sa mère a plongé dans un délire religieux.Et son "Don" s'est réveillé. Plus de pressentiments désormais, mais des visions, violentes et incontrôlables.
Il va tenter de fuir son destin,mais John n'ira jamais se cacher assez loin pour fuir sa propre conscience.

On retrouve dans ce roman des thèmes chers à l'auteur,comme le fanatisme religieux, encore une fois dans le personnage de la mère ( cf Carrie) : l'aveuglement désespéré est terrifiant. Pourtant, elle avait bel et bien raison, cette pauvre créature glapissante qu'est devenue la mère de John : Dieu a un projet pour lui...
Le thème du Destin justement, est aussi un de ceux que j'ai retrouvé ici. Tout comme dans Le Fléau, il s'agit pour chacun, que ce soit John ou son antithèse, son "Flagg" Greg Stillson, de prendre en main leur vie et d'avancer vers ce qu'ils pensent être leur Destin. Pour les "méchants", il s'agit de la soif de Grandeur. Pour John, c'est faire ce qui est juste au détriment de sa vie,c'est pouvoir répondre à cette question : "Si vous possédiez une machine à remonter le temps, iriez-vous en 1932 assassiner Adof Hitler ?".

Le père de John, Herb, est un personnage attachant. Doux, sensible, aimant.Sarah, qui a avancé malgré son amour pour John, est sincère et droite elle aussi. Le docteur Weizak et le shérif Bannerman sont peut-être ceux que j'ai préféré : d'abord sceptiques, ils vont offrir à John la possibilité de se servir de son Don.

L'intrigue policière mêlée au récit est vraiment bien menée : John va faire face, brièvement, à un tueur en série : c'est comme un bonus génial dans un roman excellent.

Les allusions à Jerusalem's Lot et à Carrie, cités comme des "références",et Castel Rock toujours présent, commencent à dessiner un plan d'ensemble , à tendre des fils à travers de la bio de l'auteur : autant de clins d’œils que les fidèles de King apprécient.

Dead Zone : quand un don se transforme en malédiction. Mais aussi un roman d'amour, de sincérité. De bonnes recherches sur les comas prolongés et leur terribles conséquences sur le corps : la souffrance y est évoquée sans voyeurisme. Un roman dense, plein de surprises, d'histoires de vies intéressantes et riches. C'était une relecture pour moi, mais je l'ai vécu comme une véritable découverte.


**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dead zone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dead zone
» Dead Zone
» High School Of The Dead
» [WIP] Dead Irish Man
» TNT française en zone frontalière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Nos auteurs favoris! :: Stephen King-
Sauter vers: