Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines

Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
100%
 100% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3649
Points : 3762
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 39
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines   Mer 14 Aoû - 17:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2013
Edition : Le Chat Noir
Nombre de pages : 277
Public visé :Young Adult
Quatrième de couverture : Que faire quand on est une adolescente et que le monde s’écroule autour de soi ?
C’est la question qui se pose à Marion, seize ans, que rien ne préparait à une telle catastrophe. Lors d’un voyage scolaire au camp de travail du Struthof, certains de ses camarades et de ses professeurs sont frappés par un mal étrange. 
Alors que l’épidémie se répand, elle essaie d’y échapper, en compagnie d’un groupe d’amis rescapés. Mais sans l’aide d’adultes, la tâche va s’avérer délicate et la vie en communauté pas si aisée que cela.
Des lycéens, des zombies et des expériences militaires oubliées : voilà de quoi constituer un cocktail détonnant qui ne sera pas forcément au goût des professeurs !


Ma lecture :

Mon blog a eu la chance d'être tiré au sort, le mois dernier , pour recevoir ce roman en avant première. Si j'ajoute à cela que le roman dont il s'agit parle de zombies, d'épidémie qui se répand, de fuite désespérée, vous aurez compris de suite que j'ai été enthousiasmée. La quatrième de couverture m'a immédiatement séduite,le titre m'a beaucoup plu : il ne restait plus qu'à plonger !

Le camp de Struthof est vraiment un bon cadre pour démarrer le roman. Site « chargé » en images d'horreurs, de tristesse, de noirceurs humaines, cela crée une tension palpable dès les premiers chapitres.
Que l'action se déroule en France (Bas-Rhin et Vosges), dans des petits villages , lui donne un véritable 'plus' que j'ai beaucoup apprécié : lieux isolés, forêt profonde, ce décor est vraiment bien choisi!

Il s'agit d'un journal : Marion , 16 ans est aux premières loges de la catastrophe, et relate ici ses souvenirs.Chef de troupe malgré elle , naïve et et lucide à la fois, elle court pour sauver sa peau en entraînant dans son sillage quelques jeunes de son lycée.
Les événements prennent la couleur de ses émotions, et nous découvrons ses camarades de classe à travers le prisme de ses goûts, de ses préjugés aussi. Elle tente de se remettre en question, d'être le plus juste possible en rapportant les événements, mais elle se laisse souvent déborder par ses préoccupations amoureuses et ses élans de jalousie. C'est une jeune fille assez intolérante qui n’hésite pas à le reconnaître : sa franchise est rafraîchissante. Elle est fonceuse, plus parce qu'elle est écervelée que parce qu'elle est courageuse. La lire, la suivre dans sa fuite , est agréable, souvent drôle, et on sursaute en même temps qu'elle.

Ses compagnons de route sont très excessifs, entiers, presque caricaturaux, et cela m'a un peu gêné au début de ma lecture jusqu'à ce que je « lâche prise » : il s'agit d'adolescents, donc ils sont excessifs et caricaturaux. L'age où l'on « se cherche », où le besoin d'être particulier et original nous fait fatalement ressembler à stéréotype. J'ai pu profiter entièrement de ma lecture quand je m'en suis rendu compte.

L'auteur fait beaucoup de références  aux livres, séries télé et films qui forment aujourd'hui notre « univers zombies » . Le thème est effectivement très exploité, et j'ai eu peur que ce soit une stratégie pour  planter le décor en se reposant sur les connaissances du lecteur, qui aurait juste à faire un pot pourri de ses souvenirs sur le sujet. En fait, cela met en relief la différence entre la fiction et la réalité, différence que notre troupe d'ado se prend en plein visage. Malgré Walking Dead, Land of the Dead, Zombieland et autres, ils sont bien loin de maîtriser le sujet : dépassés, paralysés par la peur, peu sont ceux qui conservent leur sang froid et mettent en pratique leur savoir théorique sur les mort vivants. C'est à la fois désespérant et drôle de les voir se chamailler pour des broutilles touchant aux bonnes manières et à la morale alors qu'ils sont poursuivis par des cadavres affamés de chair humaine. Et même si l'héroïne m'a bien plu, je me suis sentie plus proche du canard boiteux psychopathe qui ne pense qu'à s'armer et à tirer dans la tête des errants : la survie avant tout, faut pas rigoler ! Marion se moque souvent des deux garçons qui « se prennent au sérieux », mais ce sont eux qui sont efficaces et leur sauve la vie plusieurs fois. L'humilité n'est pas une qualité très adolescente, certes !

Mêlez toutes ces émotions exacerbées aux premières 24h d'une épidémie zombie, et ce sera le récit d'une fuite effrénée et plutôt désorganisée, une errance au même titre que celle des cadavres ambulants qui les poursuivent.  
Ce rythme soutenu m'a beaucoup plu. J'ai aussi apprécié l’humour des personnages, et leurs réflexions très décalées par rapport à ce qu'ils vivent : c'est si « humain » de se raccrocher à des bribes de normalité quand tout dérape !

J'attends la suite avec impatience ! Un tome doit sortir en 2014, et aura pour protagonistes d'autres survivants du même lycée : vite , vite, il me tarde de le lire !

Suite à cette lecture, et frustrée de ne pouvoir ouvrir la suite, j'ai fait quelques recherches. Outre un texte sur la littérature de terreur accessible par internet, j'ai découvert   un recueil de nouvelles que j'espère vite me procurer : Miroir d'Ambre , du même auteur . A suivre donc !

PS. A chaque début de chapitre, l'auteur propose un extrait de chanson. Je n'avais pas mon pc à portée de main pendant ma lecture, ce que j'ai regretté : j'avoue (sans honte) que la plupart m'était carrément inconnu, malgré mon amour pour le métal. Je vous recommande l'écoute des chansons citées , j'ai fait de belles découvertes.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (15/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)


Dernière édition par Hellza le Jeu 10 Oct - 7:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oldich
Proie
avatar

Messages : 64
Points : 84
Date d'inscription : 07/11/2012
Age : 17
Localisation : Voir sur le couvercle.

MessageSujet: Re: [Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines   Mer 14 Aoû - 17:28

Mes impressions :

Un début assez assez classique ,débutant avec une classe de 1ère en voyage vers les Vosges ,en direction du camp de concentration de Struthof pour une visite instructive.
Mais, soudain une épidémie se déclenche,ne laissant que quelques jeunes derrière elle...Le personnage principal, Marion, en sait plus que tous ses camarades : elle a vu le cadavre du premier infecté et entendu des conversations plus qu'inquiétantes !

Elle rejoint ensuite quelques camarades -chose indispensable d'après le Guide de Survie en territoire Zombie de Max Brooks : « Un seul homme aux nerfs d'acier, bien armé et parfaitement entraîné peut conquérir le monde ... Ceux qui croient de telles âneries feraient tout aussi bien de se déshabiller, d'appeler les zombies et de se coucher tout nus sur un plateau d'argent.
Un groupe assez déstructuré et pas vraiment soudé accroîtra l'impression d'une équipe ''forcée'' par des circonstances non désirées et certes un peu morbides.Certains se comporteront plus comme des collégiens,mais cela renforce l'impression d'incompréhension face à ce qui leur arrive et facilite même l'attachement à ces personnages.

L'auteur aime jouer avec eux,mais je trouve (mon avis n'engage que moi) qu'il les traitent trop gentiment : bien que leur situation ne soit pas  facile ,ils se coordonnent trop bien et sont un peu trop chanceux à mon goût.

J'ai envie de vous parler d'un personnage en particulier : Jean-Michel ! Toujours traité comme un psychopathe, il suit toutes les directives nécessaires pour la survie du groupe mais les autres membres du groupe sont si plein de préjugés à son égard  qu'il ne peut quasiment pas faire faire entendre. C'est un personnage qui m'a plu car malgré sa méconnaissance des actions militaire, il arrive quand même à être plus pertinent que Marion dans ses décisions.

Une bonne lecture que je recommanderai plus aux ados , c'est une bonne introduction dans la littérature zombie. Bien que le thème soit maintenant hyper utilisé, c'est une saga prometteuse qui m'a donné envie de la suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin
avatar

Messages : 25626
Points : 35186
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 31
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines   Mer 14 Aoû - 23:40

super chronique à vous deux !!

Ca donne envie de se montrer curieuse et de le découvrir!

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3649
Points : 3762
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 39
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines   Jeu 15 Aoû - 8:24

Merci d'être aussi venue jusqu'à mon blog Louve, c'est une gentille attention.
J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman, très distrayant. Et j'ai trouvé ça génial qu'Oldich se prête au jeu !

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (15/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Denis Labbé] Les Errants , tome 1 : Origines
» [Revue] Revues diverses
» [Anne McCaffrey] la ballade de Pern : les origines tome 2 : Les Dauphins de Pern
» Origines tome 3 - Gryf : previews et hypothèses
» [Cassandra O'Donnell] Rebecca Kean, Tome 6 : Origines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: