Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ernest Cline] Player one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
33%
 33% [ 1 ]
3. Roman sympa.
67%
 67% [ 2 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Gr3nouille2010
lycan


Messages : 1207
Points : 1555
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 27
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: [Ernest Cline] Player one   Dim 10 Fév - 22:09



Année d'édition : 2013
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 404
Public visé : Adulte / Young Adult

Quatrième de couverture :
2044. La Terre n'est pas belle à voir. Comme la majeure partie de l'humanité, Wade Watts passe son temps dans l'OASIS, un monde virtuel où chacun peut faire et être tout ce qui lui chante. Il rêve secrètement d'être celui qui décrochera le gros lot...
James Halliday, le créateur de l'OASIS, est mort quelques années auparavant sans laisser de successeur. Pour décider du sort de sa fortune, il a créé une véritable chasse au trésor. Battre des records à Pac-Man, réciter par cœur des paroles de Devo, et trouver les failles des jeux vidéos cultes : voilà l'unique moyen d'accéder à son héritage colossal. Des centaines de personnes ont essayé, en vain. Joueurs invétérés ou grands groupes corrompus, tous s'y sont cassé les dents.
Wade se dit qu'il serait peut-être capable de relever le défi. Et il résout la première énigme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Gr3nouille2010
lycan


Messages : 1207
Points : 1555
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 27
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: [Ernest Cline] Player one   Dim 10 Fév - 22:10

Citation :
Ce qui est bien avec ce roman, c'est que l'on n'a pas forcément besoin d'être « geek ». Peut-être juste aimer un minimum les jeux vidéos, la science-fiction et la culture des années 80 afin de ne pas s'ennuyer.

En 2044, la Terre est plus mal en point que jamais. Le climat est déréglé, la pauvreté et les maladies sont dominantes, les guerres ne font donc qu'empirer.
Grâce à Halliday, il est possible d'échapper à tout cela, grâce à l'OASIS qu'il a créé. Un univers virtuel comprenant plus de dix mille planètes où l'on peut être qui l'on veut et faire tout ce que l'on fait dans la vraie vie, grâce à un avatar. Ce qui n'arrange d'ailleurs en rien l'état de la planète puisque tout le monde y passe son temps dessus !
Le jour où Halliday décède, une vidéo qu'il a lui même faite est diffusée au monde entier. Cette vidéo annonce l'héritage que Halliday laisse derrière lui. Et pas n'importe quel héritage ! L'OASIS et toute sa fortune appartiendra à la première personne qui résoudra toutes les énigmes qu'il a laissées dans sa vaste création.
Après plusieurs années, Wade comprend enfin la première énigme et il est le premier à l'avoir résolu. Mais depuis, le Tableau d'affichage se remplit, les chassoeufs donnent de plus en plus d'énergie dans cette compétition et tout prend alors d'énormes proportions, que ce soit dans l'OASIS que dans la vie réelle...

L'univers dans lequel Ernest Cline nous invite est très intéressant à découvrir. On entre sans peine dans cet univers futuriste et fantastique, aussi chaotique soit-il. Malheureusement, l'intrigue est assez longue à se mettre en place, il faut bien attendre une centaine de pages avant qu'il se passe quelque chose et cela peut être difficile à supporter. Néanmoins, ces cent premières pages sont nécessaires pour la compréhension de cet environnement ! En effet, dans ce roman, tout est nouveau. On ne connaît pas la Terre telle qu'elle y est décrite et l'OASIS est quelque chose qu'on ne découvrira sans doute jamais. Un univers extrêmement développé, qui peut nous ennuyer par ces profondes explications (comme c'était mon cas à certains moments) mais aussi nous captiver complètement, car on a de bonnes bases (et plus encore) qui nous permettent de visualiser ce qu'on lit !
À cause (grâce ?) de ces nombreuses explications, j'ai été plus captivé par les moments d'action où je ne pouvais plus m'arrêter de lire ! Car malgré tout, on arrive toujours à un passage où l'on veut en savoir plus, où l'on veut que l'aventure continue et ne s'arrête pas.

C'est assez difficile de parler des personnages, car ils sont surtout "cachés" derrière un avatar... Néanmoins, j'ai bien apprécié Art3mis et Wade dans l'OASIS. Je ne saurai pas trop dire pourquoi, ils ont un comportement réaliste que j'ai beaucoup aimé.

L'auteur dépeint un univers original et finement exploité même si tout est prévisible... Dès qu'on est arrivé à la moitié du roman, on sait à peu près tout ce qui va suivre, du moins dans les grandes lignes. Mais c'est un univers addictif que l'on prend plaisir à découvrir et à suivre, tellement son imagination est débordante ! De plus, les références aux années 80 font plaisir. Quand on a connu certaines choses de ces années-là, c'est agréable de pouvoir les retrouver dans un roman futuriste ! Une belle découverte qui m'a parfois ennuyée mais que je ne regrette pas du tout ! J'ai passé un très bon moment dans l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Marly
V.I.P


Messages : 501
Points : 591
Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 26
Localisation : Valence

MessageSujet: Re: [Ernest Cline] Player one   Lun 11 Fév - 11:05

La grande nouveauté de cette future parution, c'est l'originalité. L'idée hors du commun qu'a eu Ernest Cline. Enfin les fans de jeux vidéos vont avoir un roman qui leur est dédié, enfin on va pouvoir trouver en rayon un roman sur les jeux vidéos ! Mais ce n'est pas que ça, c'est une bible sur les références des années 80, que ce soit en jeux vidéos, ou jeux de rôles, mais aussi musiques, livres et séries tv.
Qu'on se le dise dès le départ : Player One aura SON public et ne séduira pas tous les lecteurs. Bourré de références tout du long, on adhère, on est charmé, et entraîné, ou non. Alors que les fans des années 80 et de l'historique du jeu vidéo vont s'éclater, le trop grand nombre de références souvent obscures pour les non-initiés en rebutera quelque uns.

Pour ma part, j'ai passé un bon moment même s'il y avait trop de références à expliquer dans de longs, trop longs passages. De plus, il m'a bien fallu 100 pages pour trouver un intérêt supplémentaire au livre, en plus de l'originalité, soit pour que la véritable intrigue commence. J'aurai aimé que le monde futur (si proche de nous) soit d'avantage décrit, avec plus de détails, et que des idées si bonnes soient d'avantage développées (pourquoi tant fuir dans l'OASIS ?).Quelques très bonnes idées sont seulement effleurées mais pas développées(c'est qu'il y a encore du potentiel à exploiter qui m'a séduite!), alors que d'autres choses sont trop faciles. Comme l'absence de difficulté à vivre totalement coupé du monde ou le piratage à la portée de presque tous...Les longueurs ne m'ont pas fait renoncer, mais certains passages vides ou trop longs, auraient pu être enlevés.


Néanmoins l'histoire de "la chasse à l'oeuf de Pâques" est crédible du début à la fin, le plus intéressant étant à mon goût l'idée de partir d'un personnage hyper novateur (à la Steeve Jobs) et les "à côtés" de la quête, sur lesquels tombent Wade, ou qu'il déniche, qui lui donnent particulièrement, à ces instants, un côté "personne unique".
Il n'y a pas trop de mots inventés, ou de nouveaux acronymes et concepts, ce qui fait qu'on ne s'y perd pas et qu'il est facile de très vite comprendre le monde dans lequel les connectés évoluent. On se retrouve aisément dans l'OASIS dans sa globalité, mais pas toujours danstous les petits mondes qui la composent, qui sont le domaine des fans de nombreuses séries, différents films, ou jeux, qui ont une substance et un véritable monde pour faire évoluer les connectés dans tout ce qui fait leur univers.

Les personnages sont bien construits, bien pensés, pour être vivants à nos yeux. Heureusement, le texte n'est pas fait pour qu'on s'attache à eux, car tous sont cachés derrière leurs avatars, et même s'ils montrent leur personnalité, ça ne peut être une vraie personne qui est représentée, dans son ensemble. Il manque toujours un petit quelque chose pour en faire une personne vraiment connue, un manque exploité dans le récit et décrit grâce aux relations complexes, et parfois romantiques, que créent entre eux les joueurs-personnages.

Player One est sans conteste LA découverte de ce début d'année grâce à l'univers sans précédent qu'il a créé. Il devra faire ses preuves et trouver son public, qui ne sera peut être pas aussi grand qu'espéré, mais il permet d'offrir ce qui manquait à la littérature d'anticipation, ou même de young adult : un livre sur les joueurs, et pour les joueurs. Qui réconciliera peut être les jeunes "geeks" avec la lecture ? A conseiller largement à vos potes !

**********************

http://rayon-passion.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rayon-passion.blogspot.com/
Mélusine
psychopathe


Messages : 501
Points : 454
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 30
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: [Ernest Cline] Player one   Sam 16 Fév - 13:00

En voilà un roman original! Dès le départ, il faut être prévenu: vous plongerez en plein univers geek, et ce sera à vous de reconnaître le rythme, l’ambiance, le fonctionnement des jeux de plate-forme et des films de science-fictions. Et là, on démarre sur les chapeaux de roues! Très vite, j’ai adoré ce principe de quête et j’ai suivi avec avidité les tergiversations pour comprendre à quoi faisaient références les énigmatiques messages laissés par Halliday: dans quel film, dans quel vieux jeu est-il allé cherché la phrase citée? Dans quel niveau obscur de Donjons et Dragons, dans quelle scène de Blade Runner faudra-t-il fouiller pour déclencher l’apparition de la clé? De vieux jeux d’arcade dont il faut connaître les bugs cachés aux films aux répliques cultes qu’il faut connaître par coeur, la quête solitaire de Wade est un régal pour tout geek qui se respecte et j’en étais presque à regretter qu’on ne reproduise pas plus en profondeur les différents univers afin de vraiment retrouver le second degré à la fois déjanté et un tantinet sectaire des geek.
Le personnage de Wade m’a d’ailleurs beaucoup ému: sans famille, sans ambition, il ne quitte quasiment jamais l’OASIS et se confronte, avec cette quête, aux réels enjeux du monde virtuel. Il sera très dur pour lui de se heurter aux refus d’Art3mis qui lui rappelle en permanence qu’ils ne se connaissent pas vraiment, tout comme de découvrir avec horreur que ses ennemis virtuels peuvent l’attaquer de près dans le monde réel. La réalité qu’est devenue la terre est assez peu développée, et l’on se croira plus souvent dans Matrix que dans une dystopie, mais la problématique apparaît très nettement en filigrane, transformant ce qui pouvait n’être qu’un roman d’aventure en véritable thriller dans la deuxième partie du roman, Wade étant pris en chasse, devant changer d’identité, s’infiltrant dans les dossiers informatiques de ses ennemis pour y chercher les preuves de leurs assassinats.
Un roman riche et passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Michou
Vampire assoiffé


Messages : 1932
Points : 1901
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 38
Localisation : quelque part dans ma tête...

MessageSujet: Re: [Ernest Cline] Player one   Mer 11 Mar - 15:32

J'avais très envie de découvrir ce roman, qui semblait tellement différent de tout ce qu'on peut lire ces temps-ci, et que j'ai bien fait ! C'est un coup de coeur !
Je me suis très vite attachée au héros, Wade, et dès les premières lignes, j'ai été happée par l'histoire. Certes, au début c'est un peu long à démarrer, il faut après tout que Wade nous explique le pourquoi du comment et nous donne les infos nécessaires pour appréhender son monde, mais tout est bien raconté, c'est facile à lire, et quand Wade nous parle d'un jeu, film ou série qu'on ne connaît pas, ses explications nous aident à ne pas être perdu. Car même si je suis née en fin des années 70, il y en a quand même beaucoup que je ne connais pas, mais très sincèrement, ça ne m'a absolument pas dérangé dans ma lecture. Et au contraire, quand je connaissais un truc, j'étais toute contente Razz
Le monde de Wade, c'est l'OASIS, un peu comme pour tout le monde, afin d'échapper à la dure réalité qu'est devenue la vie sur Terre. Voilà 5 ans qu'il cherche désespérément l'oeuf, visionnant tout ce qu'il trouve, ingurgitant des milliers d'heures de séries, de musique, et jouant à tous les jeux possible. Quand Wade trouve le premier indice, c'est une vraie course poursuite qui commence. Car ce qu'il cherche, d'autres le cherchent aussi et ils ne reculeront devant rien pour l'obtenir. C'est l'OASIS tout entier qui est en jeu, et une lutte sans merci s'engage, nous faisant voyager au plus profond de l'OASIS. Et quel voyage !
On se prend tellement au jeu, c'est incroyable. On en vient à être nous aussi obnubilé par cette chasse à l'oeuf, on en vient à adorer et vénérer James Halliday le créateur. C'est vraiment prenant. Il se passe tellement de choses, et même si on sait que les combats, les affrontements, tout se passe dans un jeu, on a tout de même peur pour nos héros ! J'ai tremblé avec Wade, j'ai tenté de décrypter les énigmes, de trouver les indices avec lui. On en prend plein la tête et que c'est bon !

Wade s'est fait de vrais amis dans l'OASIS, mais qu'il n'a jamais vu. J'ai beaucoup aimé ses échanges avec eux, et j'ai souvent été touchée par ses jeunes. Et je dois reconnaître que j'étais presque aussi fébrile que Wade quand il les a rencontré enfin pour de vrai. Trop d'émotions Razz
Ils m'ont aussi souvent fait rire, et je me suis attachée à eux. Au point qu'ils m'ont immédiatement manqué quand j'ai terminé le livre, et pour moi, c'est vraiment la chose la plus importante quand je lis un roman, les personnages et l'univers.
D'ailleurs, d'après les remerciements de l'auteur, il semblerait que bientôt, on pourra découvrir cette histoire au cinéma, et ça ne m'étonne même pas ^^

En bref, un méga coup de coeur pour ce roman. Partez vous aussi pour cette quête incroyable, aux côtés de personnages vraiment attachants. Émotion et dépaysement garantis ! Bon voyage !!

**********************


"A book is a gift you can open again and again" Garrison Keillor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.inmybookworld.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ernest Cline] Player one   Aujourd'hui à 7:37

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ernest Cline] Player one
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] HD2 : Flash Player pour streaming => Skyfire
» [COMPARATIF] Samsung player HD Vs htc touch hd (photo)
» [AIDE] Manila Radio Internet, 'player' demandé !!!
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» Capendu, Ernest (1826-1868)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Science fiction-
Sauter vers: