Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Donna Léon] Péchés mortels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3532
Points : 3582
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Donna Léon] Péchés mortels   Ven 11 Jan - 18:49



Année d'édition : 2001
Edition : Points
Nombre de pages : 276
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Premiers jours du printemps à Venise.La vie s'écoule trop calmement, et le commissaire Brunetti trouve le temps long à la questure.
Jusqu'au moment où entre dans son bureau Suor'Immacolata, aujourd'hui défroquée et redevenue Maria Testa.Elle vient demander l'aide de la Police parce qu'un certain nombre de morts suspectes sont survenues dans l'institution où elle travaillait.Est-ce un effet de son imagination débordante ou se passe-t-il réellement des choses effrayantes autour de ces personnes âgées qui lèguent leur fortune à diverses congrégations religieuses ?
Brunetti va enquêter et découvrir qu'une institution toute puissante tire les ficelles avec l'aide de certains prêtres fanatiques.
Difficile de se battre contre une société secrète, même lorsqu'on décide de se servir des armes de l'adversaire.



Ma lecture :
J'ai eu envie de découvrir Donna Leon suite  à ma lecture de la chronique de Cordelia, sur le roman Les joyaux du Paradis (ICI).
Et je remercie Cordelia pour cette découverte , car ce ne sera pas mon dernier roman de Donna Leon, loin de là ! Ce roman m'a plongé dans un Venise "quotidien" , à travers le métier et la vie de famille du commissaire Brunetti.
L'écriture de l'auteur nous emporte, nous entraîne au grès des pensées du commissaire et de ses déambulations en vedette pour se rendre chez les gens qu'il doit interroger.
Une écriture intelligente, où tous les personnages sont "complets", intéressants, avec une personnalité bien définie. Des décors bien plantés eux aussi.
Musique, littérature, cuisine : tout est écrit avec goût et intelligence. Il y a longtemps qu'un roman policier ne m'avait pas enthousiasmé par sa "nouveauté", sa différence. Sans comparer les deux écrivains, j'ai eu autant de plaisir à lire Donna Leon que Fred Vargas.

J'ai aimé les interrogations philosophiques, les positions religieuses mais anticléricales des personnages, la dénonciation du fanatisme religieux qui cache souvent l'appât du gain.
La femme du commissaire est un personnage flamboyant, fin et intelligent. Je n'ai fait qu'effleurer le reste de son univers, et il me tarde d'en découvrir plus dans d'autres romans.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (12/18 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Donna Léon] Péchés mortels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Donna Léon] Péchés mortels
» Donna Leon : Commissaire Brunetti
» [Leon, Donna] Le cantique des innocents
» John Steinbeck ou Donna Leon?
» Donna LEON - Dissimulation de preuves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: