Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [H.G Wells] L'homme invisible

Aller en bas 

Votre avis
1. Coup de coeur
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Lady Swan
succube des enfers
avatar

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: [H.G Wells] L'homme invisible   Mer 5 Déc - 1:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 1897 (édition originale)
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 253
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
C'est en hiver que l'étranger s'est installé à l'auberge du village d'Iping. Ses bandages, qui lui enveloppent entièrement la tête, sauf le nez, d'un rouge vif, lui donnent un aspect étrange, assez terrifiant, et les langues vont bon train.
On l'aurait peut-être laissé en paix s'il n'avait pas retardé le paiement de sa note et s'il n'y avait pas eu un vol mystérieux au presbytère. Mandat est donné de l'arrêter, mais comment se saisir d'un personnage qui disparaît à mesure qu'il se dépouille de ses vêtements? Quant à l'étranger, obligé d'être nu pour échapper aux poursuites, il souffre cruellement du froid et de la faim.

Ainsi débute l'aventure du savant qui a découvert la formule de l'invisibilité, un des romans les plus célèbres de Herbert George Wells et, par son invention et son humour, un des chefs d’œuvre de la littérature fantastique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [H.G Wells] L'homme invisible   Mer 5 Déc - 10:47

Mon avis :

C’est un jour tout à fait ordinaire pour Mme Hall, ou presque… En effet, elle accueille un nouveau client dans son établissement qui va rester pour quelque temps. Affublé d’un chapeau et d’un bandage qui recouvre totalement son visage, on ne distingue pas un seul centimètre de sa peau. Cela ne manque pas de titiller la curiosité de Mme Hall, qui se demande de quel accident a pu être victime cet étranger, alors que cela attise plutôt la méfiance de son époux. De plus, cet homme attend de recevoir de nombreux bagages et il refuse d’être dérangé dans sa chambre, n’hésitant pas pour cela à être rustre avec ses hôtes – qui ignorent jusqu’à son identité – et à s’enfermer à clef. Mais quel est ce secret qu’il veut cacher à tout prix ? Serait-il lié à son apparence ?

Comme on s’en doute avec un tel titre, l’inconnu en question n’est autre que l’homme invisible. Suite à un vol au presbytère et à un manque de discrétion de sa part (les cris qu’il pousse et les crises de violences qu’il a dans sa chambre ne pouvant qu’attirer l’attention), il va se faire démasquer et être pourchassé tel un gibier par les habitants du village. On va alors se rendre compte que sa vie est loin d’être simple : il doit lutter contre la faim et le froid pour survivre. Ce physicien de génie a voulu repousser les limites de la science, imaginant tout ce qui pourrait être à sa portée si nul ne pouvait le voir. Mais il était visiblement loin de se douter des conséquences que son expérience pourrait incomber.

Ce personnage, dont l’identité est préservée pendant un bon moment pour faire durer le mystère, est tantôt d’une cruauté incroyable, tantôt il inspire la pitié. On a parfois envie de l’aider, qu’il se sorte de cette situation et retrouve une vie normale ; mais à d’autres moments, il est carrément flippant, rappelant Jack Torrance dans Shining.

Le suspense est, avec la personnalité du héros, l’autre grand force de ce roman : l’auteur réussit à maintenir son lectorat en haleine de la première à la dernière page, sans souffrir du moindre essoufflement. Alternant actions, explications scientifiques, moments plus tristes ou scènes franchement loufoques, H.G. Wells parvient à maintenir l’attention du lecteur qui n’a qu’une hâte : avoir le fin mot de l’histoire de l’homme invisible. Les autres protagonistes sont eux aussi très bien dépeints : Mme Hall, une vraie fouineuse, M. Hall, son mari qui n’a pas vraiment son mot à dire, le docteur Kemp, un ancien camarade universitaire de l’homme invisible qui va être effaré des révélations de celui-ci, M. Marvel, qui devient le complice de notre héros bien malgré lui, et bien d’autres…

Au final, on ne peut rester indifférent à la lecture de L’Homme invisible, dont la vie du personnage éponyme est avant tout marquée par la solitude. Je vous recommande donc vivement la lecture de ce classique, sur lequel il y aurait encore beaucoup à dire, mais je préfère ne pas en dévoiler davantage pour vous laisser le plaisir de la découverte.
Revenir en haut Aller en bas
 
[H.G Wells] L'homme invisible
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» H.G. Wells - L'homme invisible
» L'HOMME INVISIBLE de Herbert George Wells
» Aout 2010: L'homme invisible de H G Wells
» [Wells, H.G.] L'homme invisible
» Lamar l'homme invisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: