Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Paul Beorn] Les derniers parfaits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
50%
 50% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
50%
 50% [ 1 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25438
Points : 34892
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Mar 4 Déc 2012 - 11:57


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2012
Edition : Mnémos
Nombre de pages : 312
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Dans le royaume de France ravagé par la guerre contre les légions catharis d’Occitania, Cristo, un soldat prisonnier, échappe à ses geôliers enchaîné à trois compagnons d’infortune. Les quatre fuyards que tout oppose doivent s'entraider pour survivre, contraints de se cacher puis d'emprunter les chemins de traverse. Commence alors pour eux une haletante course-poursuite à travers un pays ennemi dominé par des démons et vivant sous le joug d’une Église catharis fanatisée. Ici, dans les vestiges d'un antique Empire disparu, une magie ancienne continue de survivre dans des talismans et d'immenses tours-statues. Au coeur des forêts profondes et des montagnes déchiquetées des terres occitanes, pris dans le fracas des combats, Cristo et ses compagnons prendront conscience de porter en eux un pouvoir insoupçonné. Ils verront leur destin basculer et le monde trembler sous leurs pas.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Louve
Admin
avatar

Messages : 25438
Points : 34892
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Mer 5 Déc 2012 - 11:36

Roman reçu en partenariat

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Michou
Vampire assoiffé
avatar

Messages : 1960
Points : 1924
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 38
Localisation : quelque part dans ma tête...

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Ven 7 Déc 2012 - 10:20

Quelle couverture !! !wow !!

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"A book is a gift you can open again and again" Garrison Keillor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.inmybookworld.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25438
Points : 34892
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Ven 7 Déc 2012 - 10:54

ah oui la couverture est à tomber! Les éditions Mnémos aiment les illustrations uniques pour leur roman et quand on voit les couvertures, on ne peut leur en vouloir, au contraire!

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Lady Swan
succube des enfers
avatar

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Ven 7 Déc 2012 - 23:53

C'est bizarre, je n'aurais pas pensé que c'était de la Fantasy! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1317
Points : 1352
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Sam 8 Déc 2012 - 11:02

Pour quelle raison, Lady Swan ?
Pour ma part, c'est l'inverse : avec une telle couverture et quatrième de couverture, je n'aurais jamais pensé que ça puisse être autre chose que de la fantasy... Very Happy

J'ai reçu le roman, donc j'attaque la lecture dès que je peux ! Ça fait longtemps que je l'attends, celui-ci.

**********************
* Auteur à l'Ouest *
* Lectrice chocolat-dépendante *
* Actualité sur facebook *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Lady Swan
succube des enfers
avatar

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Sam 8 Déc 2012 - 17:36

Il me semble que de la fantasy c'est supposé se dérouler dans un monde imaginaire ou quelque chose du genre? :O
Ça ressemble plutôt à un genre d'historique/fantastique, à mon avis ...
Mais même l'éditeur le classe dans fantasy alors je ne vais pas contredire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1317
Points : 1352
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Sam 8 Déc 2012 - 17:51

Lady Swan a écrit:
Il me semble que de la fantasy c'est supposé se dérouler dans un monde imaginaire ou quelque chose du genre? :O
Ça ressemble plutôt à un genre d'historique/fantastique, à mon avis ...
Mais même l'éditeur le classe dans fantasy alors je ne vais pas contredire ^^
Si tu lis bien la quatrième de couverture, tu verras que c'est purement imaginaire, sans aucun doute possible.
Même s'il y a des bases reprises de notre histoire, des lieux qui nous parlent, c'est de la pure fantasy. La preuve dès la première ligne de la 4ème de couverture : "Dans le royaume de France ravagé par la guerre contre les légions catharis d’Occitania".
Ca ne peut pas être un roman historique puisque, historiquement, la France n'a jamais été ravagée par des légions "catharis".
Disons que ce roman est une sorte d'uchronie fantasy : à quoi ressemblerait l'Europe si la magie avait existé ? et ce depuis des milliers d'années et que ça l'avait modelée ?
Apparemment, ça a tellement tout chamboulé cette présence de la magie que, par exemple, l'Espagne et la France sont séparées par un bras de mer dans ce roman !

C'est un procédé déjà connu et utilisé par des auteurs de fantasy et c'est loin d'être le plus facile à maîtriser.
Pour te donner une idée, Les lions d'Al-Rassan de Guy Gavriel Kay est encore plus proche de notre réalité, car dans ce roman fantasy il n'y a pas la moindre once de magie, et pourtant c'est bien de la fantasy. Même si on reconnait les prémices de la création de l'Espagne, les grandes religions monothéistes sous couvert d'autres noms, c'est purement imaginaire, donc c'est de la fantasy.

**********************
* Auteur à l'Ouest *
* Lectrice chocolat-dépendante *
* Actualité sur facebook *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Lady Swan
succube des enfers
avatar

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Sam 8 Déc 2012 - 18:55

Ah oui je vois ^^
Je ne le voyais pas de la même façon puisque justement il y a des éléments qui ressemblent beaucoup à certaines choses qui ont réellement existé (les Catharis -> Cathares Occitania -> Occident ? ) et en y ajoutant des éléments fantastiques alors ça n'entrait la définition de fantasy comme m'avait toujours donné. Mais voilà que je découvre un autre genre. ^^

Ce qu'on m'avait dit c'était qu'un roman de fantasy se déroulait dans un monde imaginaire (donc sans aucun repère culturel comme c'est le cas avec France, Espagne, etc). Donc, si je comprends bien tu enlèves ces noms et tu te retrouves dans un univers inventé de toutes pièces? :)

Désolée d'avoir si mal compris Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1317
Points : 1352
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Sam 8 Déc 2012 - 19:53

La fantasy, c'est beaucoup plus vaste que ça.

A partir du moment où tu as un univers ou un pan d'univers imaginaire, c'est de la fantasy.
Ce qui explique d'ailleurs que les anglo-saxon y englobe beaucoup de choses (d'ailleurs, chez eux, il n'y a pas vraiment de rupture entre fantastique et fantasy, d'où le genre "urban fantasy", très proche de notre réalité mais... qui met en scène une réalité changée par la présence de magie / créatures ; en France, je crois que c'est souvent catalogué fantastique).

Harry Potter, par exemple, est considéré comme de la fantasy : il débute dans notre monde, mais dès qu'on arrive dans le chemin de traverse, on bascule dans un univers imaginaire.

Pour ma part, je n'aime pas les cases, parce que les auteurs en exploitent souvent plusieurs et du coup il devient impossible de cataloguer / classer leur oeuvre.

Les derniers parfaits, c'est clairement un roman imaginaire, après quelle sorte d'imaginaire, est-ce vraiment important ? Je ne pense pas. Mais il est certain que ce n'est pas de l'historique.

**********************
* Auteur à l'Ouest *
* Lectrice chocolat-dépendante *
* Actualité sur facebook *


Dernière édition par Roanne le Sam 8 Déc 2012 - 20:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Lady Swan
succube des enfers
avatar

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Sam 8 Déc 2012 - 20:10

Oui, je suis d'accord avec toi. Ça le dit justement dans le titre "fantasy". La fantaisie ne touche pas seulement les mondes inventés de toutes pièces. C'est seulement parfois difficile de savoir dans quel genre classer certains livres (je pense à la différence entre bit-lit, urban fantasy et romance paranormale qui selon moi reviennent au même xD) mais vu ce que tu m'as dit je pense que ce n'est clairement pas de l'historique non plus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1317
Points : 1352
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Sam 8 Déc 2012 - 20:22

Lady Swan a écrit:
C'est seulement parfois difficile de savoir dans quel genre classer certains livres (je pense à la différence entre bit-lit, urban fantasy et romance paranormale qui selon moi reviennent au même xD)
Ce sont de super exemples !
Bit-lit est un terme franco-français inventé de toute pièce par les éditions Bragelonne, par exemple ! il définit plus un sous-genre très particulier, avec des codes bien arrêtés.
Un roman peut très bien être à la fois de l'urban fantasy, de la bit-lit et de la romance paranormale, en effet.
Il peut aussi n'être que de l'urban fantasy, sans rentrer dans les codes bit-lit et sans aucun romance.

**********************
* Auteur à l'Ouest *
* Lectrice chocolat-dépendante *
* Actualité sur facebook *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1317
Points : 1352
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Mer 19 Déc 2012 - 15:22

J'ai oublié de signaler que j'ai terminé la lecture le week-end dernier et ce roman est juste extra ! Certes, too much pour moi côté violence (je n'aime pas les romans de guerre, ça m'a rappelé pourquoi) puis, au final, c'est à un personnage secondaire que je me suis le plus attachée, et jamais je n'aurais cru que ce serait celui-là au départ. Ainsi qu'à un certain lacet, ça c'était carrément inattendu... Very Happy
Donc, je ne suis pas forcément le public visé par ce roman, qui est plus destiné aux amateurs de grosse fantasy épique, avec beaucoup d'effets spéciaux, de gros pouvoirs, de petits meurtres entre amis et de décors qui volent en éclat, et pourtant, quel bonheur à lire !
Rien que la magie qui baigne l’univers, les maleficum, puis les explications finales qui expliquent tout, c'est géré de main de maître.
Oh, et puis flûte, je fais un retour plus détaillé tout de suite maintenant et je mettrai mon blog à jour plus tard...

Donc, pour reprendre les choses dans l'ordre... Paul Beorn nous plonge dès le départ sur le champ de bataille d'une uchronie fantasy, avec des prisonniers enchaînés les uns aux autres, obligés de "travailler" pour l'ennemi. L'Europe est marquée par une ancienne catastrophe : l'Empire premier a sombré avec pertes et fracas, Espagne et France sont séparées par un bras de mer, l'immense cité de Mala Pugna a disparu et il ne reste plus que des maleficum, objets enchantés à l'état passif, de cette époque. Ces objets font l'objet de deux politiques différentes : il y a ceux qui prônent leur destruction, ceux qui les collectionnent...
Les gens, eux, continuent à porter leur propre forme de magie. Chez les francs, la religion du Dieu-compagnon les oblige à se lier à un animal qui va leur donner des capacités : un homme-ours développera une force colossale, mais en contre-partie, il risque d'avoir besoin de gober du miel pour se ressourcer s'il utilise ce pouvoir.
Là-dessus, nous suivons 4 prisonniers qui parviennent à s'échapper... mais liés les uns aux autres par une chaîne réalisée dans une matière indestructible. Cristo, le plus charismatique du groupe, parvient à les convaincre qu'il vaut mieux aller chercher de l'aide vers le sud, en traversant le pays ennemi, que de tenter de dépasser le front des combats, sachant que celui-ci ne cesse d'avancer. Les Francs se font massacrer par les Catharis, aucune ville ne peut tenir face à leurs démons. Et surtout, pire que tout, les femmes sont systématiquement enlevées et les pires rumeurs circulent au sujet de ce qu'elles adviennent...

Ce roman est à la fois une fresque épique, avec le déplacement continu de ces personnages dont on suit les aventures, et une plongée dans l'horreur quand on découvre le sort que les Catharis réservent aux femmes... ainsi qu'aux hommes, qui pour la peine ne sont pas mieux lotis. Une horreur digne d'une machinerie administrative bien huilée, logique à faire peur, dans laquelle toute humanité a disparu... et que l'auteur n'hésite pas à mettre en parallèle avec la place des femmes dans d'autres sociétés, démontrant que l'horreur peut s'observer partout, sous différents noms.

Puis, alors que tout espoir semble perdu, il brille au moment le plus inattendu. Car les derniers Parfaits se battent à leur façon, ils luttent pour sauvegarder leur culture et l'idéal porté par leur religion telle qu'elle aurait dû être si les démons ne l'avaient pas dévoyée.
Cristo et ses compagnons trouvent donc une aide là où ils ne l'auraient jamais cru possible.

Je n'en dirai pas plus car j'aurais trop vite fait d'en dire trop, en particulier sur les personnages et les secrets qu'ils cachent. On retrouve chez eux la force de l'auteur : ils sont attachants, leurs dialogues sont vivants. Côté univers et intrigue, c'est riche, impossible de tout aborder. Je peux juste affirmer que les amateurs d'objets "ensorcelés" seront ravis !
A titre personnel, j'ai donc eu du mal avec les massacres et le fait que les personnages s'en prennent vraiment tout le temps plein la figure, ce qui m'a poussée à un certain détachement en cours de lecture. J'ai aussi eu un peu de mal avec certains "déplacements" (là, c'est du point de détail, mais j'avais parfois des difficultés à visualiser comment un personnage parvenait d'un point A à un point B). Rien de très grave, en fin de compte, en regard de la richesse du roman !


**********************
* Auteur à l'Ouest *
* Lectrice chocolat-dépendante *
* Actualité sur facebook *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
GabrielleTrompeLaMort
Hôte de la louve
avatar

Messages : 199
Points : 241
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 29
Localisation : Aix-Marseille

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Jeu 27 Déc 2012 - 16:32

Voilà ma critique pour le partenariat Very Happy

---

Sans être des coups de cœur, les précédents ouvrages de Paul Beorn publiés chez Mnémos m'avaient beaucoup plu. En ce qui concerne Les derniers parfaits, me voilà totalement conquise !!

Tout commence par quatre esclaves enchaînés que le hasard d'une pierre jetée par une catapulte sépare du reste de la chaîne humaine. En plein champ de bataille, sans se connaître les uns des autres, les quatre personnages principaux de ce roman, que rien ne réunissait sinon leurs chaînes, vont s'échapper de leurs terribles esclavagistes. Le groupe, composé de trois hommes et d'une femme déguisée en homme, parvient de justesse à quitter le champ de bataille. Les voilà partis pour une aventure qu'ils ne seront pas prêts d'oublier ! Une aventure et une fuite commune, toujours plus loin dans l'horreur et vers l'espoir, puisqu'ils traversent le pays conquis par l'ennemi enchaîné les uns aux autres : eh oui, leurs liens sont fabriqués en acier noir indestructible...

Un acier forgé dans le souffle des démons, ces terribles êtres craints à la fois des Catharis qui les contrôlent, et de leurs ennemis les Francs. Sur ce point, je n'en dirais pas plus, car toute la saveur du roman repose sur ces fameux démons, ennemis de tous au final. D'où viennent-ils ? D'où vient leur pouvoir ? Comment et pourquoi sont-ils apparus ? Les héros se dirigent, sans le savoir au début, vers la source de la magie des démons... une magie apparemment volée au Premier Empire.

Un Empire où la magie avait sa place, avant que les religions (au pluriel, oui, oui, pas de manichéisme que diable ^^) ne prennent le dessus. Mais la magie perdure à travers le peuple des derniers parfaits, mendiants cachés dans le maquis et convertissant toujours plus de monde à leur religion première. Une religion aussi proche que possible des origines, aussi éloignée que possible de celle des Catharis, qui ont détourné les enseignements premiers : interdiction de manger de la viande par exemple mais, surtout, interdiction de procréer, faisant de leur peuple un peuple de vieillards frustrés. Mais alors comment expliquer la jeunesse, la vigueur et le nombre grandissant des troupes armées catharis ? C'est là un autre secret, caché au fond des casas de juventud, que nos héros vont découvrir malgré eux...

Oui, le terme utilisé dans le roman est en occitan, car l'auteur n'hésite pas à mélanger français, occitan et même arabe. Cela donne un roman tout à fait exotique à lire, pour autant pas compliqué à comprendre puisque ce qui n'est pas compréhensible via le contexte est traduit en bas de page (et il n'y a pas énormément de notes).

Le parcours de la fuite de nos héros explique cette grande variété des langues : à travers tout le sud de la France, jusqu'en pays Maure et au-delà, ils rencontreront des personnes de tous âges et toutes origines, et converseront bien évidemment dans des langues différentes selon la nature de la rencontre... un aspect du roman très bien géré – comme le reste – que j'ai particulièrement apprécié !

Ce que j'ai aussi particulièrement apprécié, ce sont les maleficum, des objets magiques de toute taille, toutes fonctions, toutes apparences, un vrai bonheur que d'en découvrir de page en page ! Ils sont très surprenants, surtout un certain petit lacet d'apparence anodine... qui se révèle au final un allié très précieux.

La magie est aussi présente dans les personnages, puisque chaque être humain a en lui un talent, lié à un animal en particulier. Dans le groupe des quatre évadés, par exemple, l'un d'eux a le talent de l'ours : sa force surhumaine, son courage, etc. Les autres ont des talents encore plus surprenants mais je vous laisse la surprise afin de ne rien gâcher.

Autre point que j'ai adoré, justement : les quatre héros, et la manière extrêmement subtile avec laquelle l'auteur les lie entre eux. Dès le début le destin les relie entre eux par des chaînes indestructibles et, donc, ils doivent apprendre à s'entendre immédiatement. Cela se fait tout naturellement, à la foi par la force des événements et... de leurs caractères respectifs. Les rôles se répartissent bien vite, de manière subtile. Les personnages sont vraiment hyper attachants, d'autant plus qu'ils s'en prennent plein la figure tout au long du roman, et ce, jusqu'à la dernière page... mais là, j'en dirais pas plus. Seulement que la fin, si elle m'a plu, est par un autre côté extrêmement frustrante !!!

Bon, je pourrais disserter encore longtemps sur ces Derniers parfaits, sans jamais tarir d'éloges, mais je vais quand même conclure. En quelques mots : violent, noir, d'un style étonnant, à la fois fluide et percutant, Les derniers parfaits est un roman d'aventure et de fantasy historique extrêmement prenant qu'on a vraiment du mal à lâcher ! Une petite pépite qui fait regretter qu'il n'y ait pas de suite (du moins rien d'annoncé pour le moment), tant les personnages sont vivants et lumineux, au sein de cet univers d'un noir d'encre désespérant et terrifiant.

Merci aux éditions Mnémos et au forum Mort-Sûre pour ce partenariat vraiment génial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sffffrancophone.blogspot.fr/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25438
Points : 34892
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Dim 6 Jan 2013 - 15:37

je viens de relire vos chroniques et ça y est ajouté dans ma liste à acheter ^^

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
takisys
Nouveau
avatar

Messages : 53
Points : 54
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 59
Localisation : Présentement, à bord d'un roman en relecture

MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   Jeu 30 Mai 2013 - 16:21

Une aventure épique et profondément humaine. Un royaume de France complètement réinventé qui mêle fantaisy médiévale et post apo. C’est tout à la fois étrange et déroutant. Envoûtée, je me suis lui laissée porter avant de me passionner pour le sort de Moussse et de Cristo et de tous leurs compagnons de route, que ce soit Papillon ou Paquita.

J'ai particulièrement aimé la façon dont l'auteur traite de ces malificum ces objets animés, mi-magiques, mi-technologiques et plus particulièrement un simple petit lacet de cuir. Il en devient attachant. Comme le sont à des degrés divers et au travers de leurs différences presque tous ses personnages.

Un voyage magnifique, palpitant et merveilleux. Un vrai coup de cœur :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takisys.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Paul Beorn] Les derniers parfaits   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Paul Beorn] Les derniers parfaits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Paul Beorn] Les derniers parfaits
» LE SEPTIÈME GUERRIER-MAGE de Paul Beorn
» [Paul Beorn] Le septième guerrier-mage
» Paul Beorn, Le Septième Guerrier Mage
» La Jeune Parque, Paul Valéry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: