Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
67%
 67% [ 4 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
33%
 33% [ 2 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Ven 16 Nov - 12:36



Année d'édition : 2012
Edition : éditions du chat noir
Nombre de pages : 290
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
« Marre de jouer les éboueuses ! De ramper dans les divers infra-mondes à traquer les monstres les plus tordus de la Création. Et maintenant, on nous envoie sans équipier, direct au casse-pipes ! Trop de boulot, qu'ils disent. Trop de manifestations. Il paraît que c'est à cause de la fin du monde. Quel monde, déjà, je ne sais pas trop... Mais quelle fin en plus ? ! On a déjà eu droit à l'éclipse de 1999, au bug de l'an 2000, à l'ère du Verseau qui s'est glissé quelque part là-dedans et maintenant à décembre 2012 grâce à cette connerie de calendrier maya ! N'importe quoi...
Remarquez, je devrais quand même me méfier ; je suis bien placée pour savoir qu'en matière de légendes, il n'y a pas de fumée sans feu. La preuve : moi, ça fait trois semaines que je suis un ange guerrier. »

À peine décédée, Solange est envoyée à l'armurerie divine. Le Livre de saint Pierre a parlé : guerrière par prédisposition naturelle, mais ange sans grande valeur, elle ne sera d'aucune utilité dans la guerre qui oppose les siens aux démons. Autant l'utiliser près des Fosses, ces lieux dispersés dans les plans qui ont pour point commun d'abriter des Larves et autres créatures de cauchemar. Lesquelles ont une fâcheuse tendance à fuguer...
Un job qui n'a rien de bien intéressant — à part une meilleure connaissance des différents types d'effluves méphitiques — jusqu'à ce qu'elle découvre que les démons aussi envoient des guerriers dératiser les abords des Fosses. Dont Terrence et Aghilas... ce dernier possédant le même Don qu'elle, un pouvoir très rare visiblement : le Feu des Ténèbres.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Sytra
Dangereux personnage
avatar

Messages : 438
Points : 438
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Ven 16 Nov - 13:25

Citation :
Solange est un ange guerrier, en tout cas c'est ce qu'on l'a forcée à devenir après sa mort. Mais le Paradis ne semble pas lui donner les moyens nécessaires pour combattre correctement les larves, ces créatures immondes qui tentent régulièrement d'envahir les plans. Quand elle tombe par hasard sur Terrence et Aghilas au cours du mission, elle comprend qu'il y a vraiment un truc qui cloche, et que le Paradis veut sans doute sa peau. Mais pourquoi ?
Notre jeune ange va donc fuguer pour essayer de comprendre, et aussi pour avoir une chance de survivre. Elle découvrira que le Paradis lui a caché beaucoup de choses...

J'ai lu ce livre alors que je connaissais quasiment rien à la Bit-Lit (j'avais juste lu peu avant le premier tome du Protectorat de l'Ombrelle, et on ne peut pas dire que cette série soit la plus représentative de ce qu'est la Bit-Lit). Je n'en connais pas beaucoup plus aujourd'hui (un tome de Mercy Thompson et le prélude des Soeurs de la Lune à mon actif), mais je pense pouvoir dire que ce roman se situe lui aussi à la limite du genre. Pour moi, il serait presque à caser en urban fantasy/aventure. L'histoire d'amour (si on peut l'appeler ainsi) y est très légère, le livre étant vraiment centré sur la découverte du monde de "l'après-vie" et de ses règles par Solange, ainsi que sur le combat contre une grosse invasion de larves.

C'est d'ailleurs pour moi les deux gros points forts de ce roman : un background riche (non, ça ne se limite pas à anges contre démons, mais je vous laisse découvrir lors de votre lecture) et des scènes d'action très réussies. Une fois l'intrigue lancée, il y a peu de temps morts. Entre la fuite de Solange et les batailles à mener contre les larves qui tentent d'envahir la Terre, il y a de quoi s'occuper ! Bien sûr, l'histoire tourne autour du trio Solange/Aghilas/Terrence, mais d'autres personnages viennent se greffer de temps en temps et apportent de la richesse à l'histoire. Au passage, je signale que, pour moi, il n'y a pas vraiment de triangle amoureux dans ce roman. Terrence, en bon succube, va bien sûr essayer de faire succomber Solange, mais à aucun moment on ne peut penser qu'il va réellement se passer quelque chose entre eux. J'ai d'ailleurs trouvé ça très rafraîchissant, cette absence de triangle amoureux. Parce que bon, ok, ça peut donner de chouette truc quand c'est très bien exploité, mais la plupart du temps c'est juste lassant je trouve.

Le roman se tient comme un one-shot, mais laisse en même temps une très grande porte ouverte vers un possible tome 2 (qui n'est malheureusement pas à l'ordre du jour pour l'instant). Les seuls petits reproches que je pourrais faire, c'est d'une part quelques coquilles qui trainent encore dans le texte, d'autres part la vision négative du Paradis que nous présente l'auteur : bureaucrate, sans scrupules et même assassin. Je ne m'attendais pas à trouver une vision idyllique du Paradis (sinon il n'y aurait pas eu d'histoire), mais là c'est un peu trop négatif pour moi. Disons que l'auteur n'a vraiment pas été objective dans sa construction de son Paradis, qui se rapproche un peu trop pour moi d'un enfer (et donc on se demande s'il y a vraiment une différence avec l'Enfer qu'elle nous présente).

Au final, une belle découverte, dans une petite maison d'édition française. Pour les amoureux du genre, j'ignore si vous y retrouverez ce qui vous plait d'habitude en bit-lit, mais je peux vous dire qu'on passe un agréable moment de lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sytranoyume.blogspot.com
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Ven 16 Nov - 15:51

je ne suis pas une pro bit-lit j'en lis de temps en temps, mais ce petit roman est tentant ^^

Le bestiaire a l'air sympathique de ce roman. Pas de loups-garous ni de vampires ?

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Sytra
Dangereux personnage
avatar

Messages : 438
Points : 438
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Ven 16 Nov - 16:03

Non, ni loups-garous, ni vampire. Ici, on est plutôt dans un bestiaire de l'après-vie (anges et démons, bien sûr, avec les larves qui sont une invention de l'auteur et font de chouettes adversaires ; mais aussi des dérivées comme les néphilims (mi-ange, mi-homme), ou encore des créatures liées aux religions). D'ailleurs, petite précision, chaque combattant, quelque soit son camp, possède un pouvoir. C'est d'ailleurs le pouvoir de Solange "le feu des Ténèbres" qui est au coeur d'une bonne partie de l'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sytranoyume.blogspot.com
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Ven 16 Nov - 18:03

ah ça pourrait changer de lire autre chose que vampire et bêtes à poil ^^
merci pour les précisions ^^

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Oph
Hôte de la louve
avatar

Messages : 205
Points : 159
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 38

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Jeu 31 Jan - 23:15

Coup de cœur pour moi !
Objectivement, ce n'est pas le meilleur roman de la décennie, mais c'est pile-poil le genre de livre plaisant, rythmé et bien écrit que j'avais envie de lire sur le moment.

J'ai passé un excellent moment devant ce roman, en mode "total overdrive", c'est-à-dire à fond dedans, à peu près comme quand je regarde un épisode de Torchwood (les deux premières saisons, s'entend).
Certes, il y avait une petite voix dans le fond de ma tête qui me faisait remarquer "on frise le fan-service éhonté, ici" ou "là, il y a une facilité scénaristique", mais le reste de ma personne s'en fichait tellement les personnages sont accrocheurs, l'ambiance prenante, la narration entraînante...
Bref, j'ai kiffé. Bien comme il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiresdoph.blogspot.com
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1320
Points : 1355
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Ven 1 Fév - 8:11

J'hésitais à prendre ce roman sous format numérique, justement... mais comme je vais à Zone Franche, je peux aussi l'y récupérer sous format papier avec dédicace en prime... Du coup j'hésite. Embarassed (je ne suis pas super fan de la couverture, mais j'apprécie beaucoup l'auteur, ceci explique cela)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
GabrielleTrompeLaMort
Hôte de la louve
avatar

Messages : 199
Points : 241
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 29
Localisation : Aix-Marseille

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Ven 7 Juin - 21:27

Dès le premier paragraphe où l'ange Solange catapultée dans la boue par une Larve se compare à un palet de curling, j'ai su que ce roman allait être un grand moment de lecture. Et la première impression fut définitivement la bonne : drôle, dynamique, plein de bonnes surprises tant au niveau du style que de l'histoire, c'est un quasi sans faute pour ce premier roman de l'auteur. On aimerait tomber plus souvent sur des premiers romans aussi réussis, dites-donc !

C'est là un très bon premier roman d'urban fantasy pour l'auteur, avec une plume à la fois drôle, sensible et dynamique, qui dresse le portrait de personnages attachants même quand ceux-ci sont peu fréquentables. Mais rien que pour l'univers déployé par l'auteur et ses réinvestissements des mythes d'après-vie, ça mérite le coup d'oeil. A lire !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sffffrancophone.blogspot.fr/
Roanne
auteurs
avatar

Messages : 1320
Points : 1355
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Dim 27 Oct - 12:13

Je m’excuse par avance mais je ne ferai preuve d’aucune objectivité concernant mon retour de lecture sur ce roman, car c’est un véritable coup de cœur ! Je copie-colle ce que j'ai noté le concernant, sur mon blog.
Au départ, c'était mal engagé car je n’aime pas la couverture. Je peux affirmer que je me suis pourtant fait avoir en beauté… J’ai débuté le roman en attendant une lecture sympa, une détente, et au fond sans vraiment savoir à quoi m’attendre car, malgré sa longueur, la quatrième de couverture ne dévoile pas l’intrigue de L’aube de la guerrière.
Pour commencer, autant être prévenu, Solange a du caractère, beaucoup de caractère, ce qui n’est pas motivé par l’envie d’offrir une héroïne forte en gueule mais, de façon très logique et terre-à-terre, par le fait qu’elle n’aurait jamais survécu sans cela. Ses actes concordent avec ses paroles. Beaucoup d’auteurs de bit-lit / urban fan devraient en prendre de la graine…
Alors, certes, Solange est déjà morte. Mais c’est bien tout le souci, malgré son statut d’ange, elle peut encore se faire « disperser » et vu les conditions dans lesquelles elle travaille, ce n’est pas une crainte à prendre à la légère. Heureusement, elle met tout en œuvre pour revenir de ses missions. Le style de la narration s’en ressent et m’a souvent fait rire.
Pourtant, ce style est aussi porté par une capacité de description qui est une véritable leçon en soi. Que ce soit le « décorum » du paradis, les Larves, la ville de Laon… ou les personnages, les scènes d’action, chaque description est un vrai bonheur.

En parlant de paradis, j’ai beaucoup aimé la critique sous-jacente le concernant. L’auteur n’utilise pas son roman pour réaliser une critique des religions mais de ce qu'on en fait.
Dans L’aube de la guerrière, le paradis et l’enfer sont des plans en lien avec notre réalité... celle-ci n'étant pas au top, ça s'en ressent à leur niveau. C'est d'une grande logique et l'objectif du roman, quelque part, est d'insuffler l'espoir que cela évolue dans le bon sens par la suite, grâce aux actes de Solange et sa capacité à faire travailler ensemble des personnes que l'on a toujours placées en opposition.
Le début du roman est révélateur, en ce sens : Solange est une nouvelle fois envoyée au casse-pipe et s’interroge de plus en plus sur sa place en tant qu’ange. La mission tourne mal et elle ne s’en sort que de justesse, grâce au secours de… deux démons. Bien dépités d’avoir secouru un ange. Prenant conscience qu’elle est en danger et ne peut faire confiance à sa « hiérarchie », elle prend la poudre d’escampette et retourne sur terre, bafouant un interdit, pour demander l’asile à ceux qui l’ont aidée malgré eux et en apprendre plus sur sa propre nature. Sans se douter des effets de bord que son choix va engendrer… et qui vont l'obliger à découvrir les circonstances réelles de sa première mort.

Le plus « drôle », si je puis dire, c’est que ce roman développe une magnifique prémice sentimentale, avec le début d’une relation forte et juste qui m’a beaucoup plus touchée que celles des romances que j’ai pu lire ces derniers mois. En effet, cette esquisse apporte de l’espoir à un personnage en souffrance qui va ainsi pouvoir enfin dépasser la culpabilité qui le ronge, ou du moins essayer, sans que ça ne sonne jamais de façon artificielle ou capillo-tractée. J'ai trouvé sa culpabilité à fleur de peau, qui le ronge, très bien rendue. D'autant plus que jamais il ne s'apitoie sur lui-même : il se "contente" de trop donner, de flirter avec ses limites, en prenant des risques (je l'ai senti sans cesse partagé entre la volonté de poursuivre sa mission et son côté suicidaire). Sa relation avec Solange, ce qui l'attire chez elle, c'était juste beau et évident.
Et chaud, accessoirement... alors qu’il n’y a rien d’explicite !

En tout cas, je rejoins complètement Gabrielle Trompe-la-Mort : si on adhère dès le départ aux images "fleuries" de Solange, on ne peut qu'adorer ce roman.

(note pour Louve : pour moi c'est de la bonne urban fantasy bien sympa, j'ai hésité à qualifier ce roman de bit-lit car il ne souffre pas des clichés commun au genre, que c'est un one-shot, mais en même temps il en contient pas mal d'ingrédients)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Dim 27 Oct - 12:31

super Roanne, je le note ! Si j'ai l'occasion de tomber dessus, je l'embarque ^^ (surtout aussi parce que c'est un one shot!)

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Lullaby
Hôte de la louve
avatar

Messages : 183
Points : 172
Date d'inscription : 25/11/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   Lun 25 Nov - 18:22

Oh j'ai adoré L'aube de la guerrière ! Mon premier bit-lit que j'ai aimé :amour: 
(notez que depuis, je me suis essayée à Cygne noir et même si ce ne fut pas un coup de coeur, je ne dis plus que "la bit-lit, ce n'est pas mon truc". Certes ça n'est toujours pas mon genre favori mais quelques titres ont rejoint mes étagères et je me délecte à l'idée de les lire Wink )

Voici ce que j'ai mis sur mon blog au sujet du roman :

D’abord, parlons un peu de l’auteur. Vanessa Terral ne m’est pas inconnue, j’ai déjà croisé sa plume au fil d’anthologies et l’ai toujours trouvée de qualité. Le folklore et les mythes sont des sujets que l’on croise souvent dans ses textes et qui sont repris avec talent. Quand j’ai appris la sortie de L’Aube de la guerrière, je n’ai d’abord pas été tentée. Le résumé comme la couverture l’estampillaient clairement bit-lit et, comme je viens de vous le dire, ce n’est pas mon truc en matière de littérature. Puis les critiques ont commencé à tomber. Et dans plusieurs d’entre elles, je vois la mention faite que ce roman peut plaire aussi aux personnes qui n’aiment pas ce genre. Me voilà interpellée. Et comme j’apprécie la plume de l’auteur, j’ai décidé de me lancer.

Bien m’en a pris ! Durant la première partie du roman, on retrouve en effet tous les ingrédients de la bit-lit : une héroïne (mais en l’occurrence c’est le genre au caractère fort et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds), du surnaturel (l’histoire se passe après la mort de l’héroïne, devenue ange guerrière), l’amorce d’un triangle amoureux, aussi (les deux démons). Mais, à mesure que l’histoire avance, force est de constater que l’on s’écarte des sentiers battus.

Oui, il y a amorce de relation amoureuse, mais non, ça ne fait pas l’intrigue de premier plan. C’est la recherche de Solange (l’héroïne) de sa place dans l’après-vie qui constitue, à mes yeux, le principal moteur de l’histoire. Solange a un passé difficile, elle ne se sent pas vraiment à son aise parmi les anges (et ils le lui font bien ressentir en tentant de la re-tuer !). On suit, au fil du roman, sa façon d’appréhender son passé, ses fautes, ainsi que son parcours dans cette après-vie bien mouvementée. Et bien que les relations avec les deux démons soient aussi présentes, elles apportent un certain piment au roman pas désagréable du tout ! :)

Solange a un caractère bien trempé et n’a pas la langue dans sa poche. Ce que j’ai apprécié aussi ! :) Les héroïnes fortes manquent un peu trop à mon goût dans la fantasy mainstream, alors en trouver une dans la bit-lit ça fait plaisir ! (On me glisse dans l’oreillette qu’il existe des femmes au caractère fort dans d’autres romans du même genre, comme Mercy Thompson (tiens donc), mais vu que ce n’est pas toujours le cas, vous comprendrez pourquoi j’apprécie quand je croise des héroïnes capables de s’assumer toutes seules).

Quand au surnaturel… j’aurai du avoir plus confiance ! Je connaissais pourtant les sujets de prédilection de Vanessa Terral. Parce que si, au début, on a l’impression d’une intrigue banale entre anges et démons, il y a ces Larves. Et pour moi, le mot déjà faisait tilt. Dans la dernière partie du roman, on aura justement le détail de ces créatures, issues du… folklore romain. Et il y a bien plus. Vanessa Terral, je l’ai dit, reprend souvent les mythes dans ses textes. L’Aube de la Guerrière ne fait pas exception. Les mythes nordiques sont là, ainsi qu’une touche de celticisme. Oui, oui ! Il n’y a pas que des anges et des démons dans l’histoire. Bien au contraire ! L’auteur donne la part belle aux religions anciennes, dites païennes. Et qu’est-ce que ça fait plaisir ! :)

À ceci s’ajoutent l’humour et l’action, achevant de faire de ce roman non seulement de la bit-lit qui sort des clichés habituels tout en les reprenant, mais une lecture jubilatoire, drôle – j’ai éclaté de rire à certaines piques, et pourtant je suis un public difficile en matière d’humour littéraire – enlevée, où l’après-vie est dépeinte d’une façon qui respecte tant les poncifs chrétiens que les mythologies – en particulier scandinaves. Un beau cocktail, servi par une jolie plume (comme toujours, ai-je envie de dire, puisque jusqu’à présent je n’ai jamais été déçue par l’écriture de Vanessa Terral).

La morale de l’histoire… ne jamais dire jamais, on risquerait de louper un aussi bon roman tel que L’Aube de la guerrière ! :) Et si vous souhaitez aller plus loin, l’un des personnages croisés dans le roman a droit à une nouvelle décrivant son histoire dans l’anthologie Saisons païennes (à noter que les deux récits, roman comme nouvelle, peuvent se lire sans que l’on ait lu l’autre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lullastories.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vanessa Terral] L'aube de la guerrière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vanessa Terral] L'aube de la guerrière
» [Vanessa Terral] Cinq pas sous terre l'intégrale
» Le gardien de la Source de Vanessa Terral
» Tenue de guerrière
» [Hamilton, Laurell K.] Merry Gentry - Tome 2: La Caresse de l'Aube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Bit-Lit-
Sauter vers: