Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Cooper Natasha] L'île de tous les dangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Qu'avez-vous pensé du roman ?
1. Coup de cœur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
100%
 100% [ 2 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3532
Points : 3582
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Cooper Natasha] L'île de tous les dangers   Mer 10 Oct - 9:29


Année d'édition : 2010
Edition : France Loisirs
Nombre de pages : 423
Public visé : Adulte / Young Adult ? Indifférent
Quatrième de couverture : "Sur l'île anglaise de Wight, une famille est sauvagement assassinée. Spike Falconer, un jeune garçon au comportement étrange, est arrêté. L'inspecteur Trench, chargé de l'enquête, s'interroge : Falconer serait-il responsable de la disparition de plusieurs jeunes femmes sur l'île ?
La psychologue Karen Taylor, spécialisée dans les troubles sévères de la personnalité, est envoyée sur place pour l'interroger. Touchée par ce garçon fragile, visiblement maltraité par les siens, elle est persuadée qu'il n'est pas un assassin. Elle décide alors de mener sa propre enquête. Que cache la riche et puissante famille Falconer ? Pourquoi les habitants se montrent-ils si hostiles envers elle ?
Sur cette île oppressante où chacun dissimule de lourds secrets, certains sont prêts à tout pour les protéger..."

Mon avis...

A la lecture de la 4è de couverture, on pourrait croire que Karen est envoyée sur l'Ile pour aider l'enquête de l'inspecteur Trench. Ce n'est pas le cas : elle conduit une étude sur les troubles de la personnalité,et cherche à étayer ses recherches en étudiant le cas de Spike.
Je l'ai aussi trouvé plus intriguée que véritablement "touchée" par Spike. Quant aux habitants, je ne les ai pas vraiment trouvé "hostiles", mais plutôt méfiants.
Mais là, il ne s'agit que de la 4è de couverture, et ce n'est pas la première fois qu'une 4è de couv se montre approximative , à croire que ceux qui les rédigent ne lisent pas toujours le roman avant...

L'intrigue, le décor et les personnages
sont vite et bien mis en place .
Nous assistons au massacre de la famille, celui qui amènera Spike Falconer en prison. Karen veut étudier son cas : il est le cinquième meurtrier qu'elle rencontre dans le but d' étudier les troubles de la personnalité et d'établir des profils d'étude.
On plonge dans les interrogatoires aux côtés de Karen avec facilité : pas de jargon psychologique à outrance, des stratégies bien décrites.

Pendant son séjour sur l'Ile de Wight, Karen loge dans le vieux chalet de sa grand-mère complètement délabré. Cela fait resurgir chez elle beaucoup de souvenirs : de son enfance, mais aussi de la mort de son mari. Elle devra faire face à son propre sentiment de culpabilité tout au long du livre, et cette histoire parallèle à l'intrigue est tout à fait à sa place : cela donne une profondeur, une "réalité" au personnage de Karen.

Les autres personnages. Karen correspond par mail avec son frère Aidan, dont elle est très proche, et a une relation tumultueuse avec son patron, entre amitié et lutte d’influence.
Depuis trois mois, elle a un petit ami , chirurgien, du style "trop-beau-pour-être vrai", qui lui rendra visite sur l'île.
Les personnages qu'elle rencontre sur l'île sont vraiment intéressants, que ce soit l'inspecteur Trench, ses voisins, Spike et sa famille. Mais je n'en dirai pas plus...

Dès le départ, je n'ai pu m'empêcher de penser au Silence des agneaux : la psy qui rend visite à un meurtrier en prison... référence inévitable... Et le petit ami gravure de mode/chirurgien m'a fait craindre un scénario qu'affectionne particulièrement Mary Higgins Clark : par des contorsions incroyables de l'intrigue, le petit ami deviendrait le machiavélique méchant... Mais l'auteur ne tombe pas dans les clichés, heureusement.

L’Île de Wight offre un climat propice à l'intrigue : pluie et boue... Un cadre idéal qui reflète autant l'état psychologique de certains personnages, que les idées noires de Karen.

Le volet psychologique du livre est intéressant. Nous suivons les stratégies de Karen pour prendre du recul, mais aussi celles qu'elle emploie pour questionner Spike et l'amener à se révéler. Quand elle parle avec les gens, même avec son patron, Karen ne peut s'empêcher d'analyser les choses sous un jour psychologique, et cela participe au coté inquiétant du livre : il y a plus de calcul que de spontanéité, tout devient manipulation.

Je ne me suis pas ennuyée dans les deux premiers tiers du livre. Le rythme du troisième tiers m'a un peu lassée, et j'avoue en avoir lu une partie en diagonale avant de replonger vers la dernière soixantaine de pages. L'enquête s'accélère, l'intérêt pour l'intrigue est ranimé. Et même si je soupçonnais le dénouement, je n'ai pas été déçu par la conclusion de l'énigme.

C'est un roman que j'ai trouvé sympa, divertissant.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (12/18 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)


Dernière édition par Hellza le Lun 15 Oct - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pix
serial killer
avatar

Messages : 1344
Points : 900
Date d'inscription : 05/02/2012
Localisation : ailleurs

MessageSujet: Re: [Cooper Natasha] L'île de tous les dangers   Ven 12 Oct - 6:49

L'idée de me retrouver sur une île où une famille a été massacrée, avec un inspecteur et une psychologue pour mener l'enquête, m'a tout de suite séduite.
J'aime les atmosphères confinées dans un récit. Si en plus on y rajoute un suspect à la personnalité complexe et au passé trouble, je ne peux résister, voilà donc comment ce livre a fini entre mes mains.
Karen, psychologue, est envoyée sur l'île pour étudier les troubles de la personnalité. C'est auprès de Spike qu'elle va chercher des réponses pour rédiger son article. Spike, jeune garçon au passé tumultueux et solitaire est enfermé en prison pour un quadruple meurtre. Mais très vite Karen commence à douter de la culpabilité de Spike, qui ne semble pas remplir tous les critères du dangereux personnage qu'on lui a dépeint.
Même si elle reçoit l'aide de l'inspecteur Trench, elle se retrouvera vite seule contre tous et ne devra suivre que ses intuitions pour s'en sortir.
Cette histoire donne le ton dès les premières pages. On assiste au meurtre d'une famille de 4 personnes et aucune indication sur le tueur. Aussi quand Spike est désigné comme le coupable, on ne peut que se lier à Karen pour essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer. Entre le confinement de l'île, mais aussi de la prison où Karen rencontre Spike, il est difficile de pas ressentir cette atmosphère pesante. Et lorsqu'on sort au grand air c'est pour aller à la rencontre de l'homme-éléphant, un voisin un peu particulier, où alors pour tomber sur des personnes ouvertement hostiles ou bien sur un cadavre.
La fluidité de l'écriture simple et directe permet une lecture agréable où les évènements s'enchaînent. Ce livre est écrit à la troisième personne, mais il est difficile d'avoir une objectivité complète par rapport aux personnages du fait que nous avançons aux côtés de Karen. Je regrette un peu de ne pas avoir les visions plus précises des autres personnages.
J'ai beaucoup apprécié l'inspecteur Trench et ses colères. Il est à la fois attachant et énervant.
Spike et sa personnalité complexe, dont on a envie de tout comprendre. Le bad boy de l'histoire qui suscite tout notre intérêt et même ... mais chut !
En ce qui concerne Karen, je reste plus neutre. Autant j'ai apprécié son côté fragile bien dissimulé, autant je n'ai pas grand intérêt pour ce personnage que je qualifierais de "fade".
Voilà donc une histoire que j'ai eu grand plaisir à lire, mais étonnamment, je me suis assez vite défaite de l'île une fois le livre refermé. Signe pour moi que je ne suis pas dans un coup de coeur.
Mais cela reste un bon thriller qui titille notre curiosité jusqu'au bout. Même si la fin n'est pas si surprenante que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://encredepix.blogspot.fr/
 
[Cooper Natasha] L'île de tous les dangers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cooper Natasha] L'île de tous les dangers
» [Follett, Ken] La nuit de tous les dangers
» Chemin d'école, chemin de tous les dangers
» [Follett, Ken] La marque de Windfield
» Keep calm and watch a TV show : "They shoot Gilmores, don't they?" ou le marathon de tous les dangers (par Julia et Lorelai)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: