Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Julianna Baggott] Pure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
50%
 50% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
50%
 50% [ 1 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Julianna Baggott] Pure   Mar 2 Oct - 12:31



Année d'édition : 2012
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 535
Public visé : Young Adult
Quatrième de couverture :
Nous savons que vous êtes là, vous, nos frères et soeurs...

Pressia se souvient à peine des Détonations ou de la vie pendant l’Avant. Dans son armoire-lit derrière les décombres d’un salon de coiffure pour hommes où elle vit avec son grand-père, elle pense à ce qui est perdu : comment le monde est passé de parcs d’attraction, cinémas, fêtes d’anniversaire, pères et mères à cendres et poussière, cicatrices, brûlures indélébiles et corps accidentés. Et maintenant, à l’âge où tous sont contraints de se livrer à la milice pour être entraîné à devenir soldats ou, s’ils sont trop accidentés ou trop faibles, pour être utilisés comme cibles vivantes, Pressia ne peut plus prétendre être petite. Pressia est en fuite.

Nés Purs, ils Respirent les Cendres…

Il y a ceux qui ont échappé à l’apocalypse sans aucune marque. Les Purs. Ils sont gardés en sécurité dans le Dôme qui protège leurs corps sains et supérieurs. Mais Partridge, dont le père est l’un des hommes les plus influents du Dôme se sent seul et isolé. Différent. Il pense aux pertes – peut-être simplement parce que sa famille est brisée. Son père s’est détaché des émotions, son frère s’est suicidé et sa mère n’est jamais parvenue jusqu’à leur abri. Ou peut-être est-ce sa claustrophobie : cette sensation que le Dôme est devenu un lieu à la discipline extrêmement rigide. Alors quand il entend que sa mère pourrait être
encore en vie, Partridge risque sa vie pour quitter le Dôme et la retrouver.

Quand Pressia rencontre Partridge, leurs mondes volent en éclats une fois de plus.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Julianna Baggott] Pure   Mar 2 Oct - 12:46

Roman reçu en partenariat

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Michou
Vampire assoiffé
avatar

Messages : 1960
Points : 1924
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 38
Localisation : quelque part dans ma tête...

MessageSujet: Re: [Julianna Baggott] Pure   Jeu 18 Oct - 13:47

Mon avis :

Quand j'ai entamé ma lecture de Pure, je savais peu de choses sur l'histoire. J'évite toujours de lire les chroniques publiées quand un livre m'attire au point que je sais que je vais bientôt le lire.
Du coup, j'ai plongée dans l'univers de JB pensant lire une dystopie comme une autre. De celles qu'on a pu lire ces derniers temps et dont tout le monde parle. Grosse erreur !
Pure est la meilleure dystopie que j'ai pu lire au jour d'aujourd'hui. Une vraie dystopie. La meilleure mais aussi la plus sombre, la plus effrayante et la plus passionnante. Mais surtout, la plus réaliste et c'est ce qui rend cette histoire tellement terrifiante.

La couverture est magnifique, pourtant, je trouve qu'elle est trompeuse, un peu comme ce dôme dans l'histoire finalement, car elle ne nous prépare absolument pas à ce qu'on va trouver à l'intérieur, au contraire. On n'imagine pas une histoire si sombre en regardant la couverture.
Nous n'avons pas vraiment de repère dans le temps, si ce n'est que c'est dans un futur assez proche. Un futur qui, quand on découvre comment les choses se sont passées, pourquoi et comment l'humanité en est arrivée là, ne nous parait pas si improbable. On se dit tout au long du récit que tout ça pourrait bien arriver pour de vrai. Les éléments que l'auteure nous donne pour expliquer cette histoire sont criants de vérité, et je vous assure, on ne peut s'empêcher de penser "et si...".

Nous suivons deux personnages, l'un, Partridge, est dans le dôme, l'autre, Pressia, est dehors. On s'attache immédiatement à eux, au point qu'on craint pour leur vie tout le long. Ils ont grandi chacun dans un milieu différent et pourtant, ils se ressemblent par leur force, leur détermination et cette espèce de conviction qu'ils portent en eux, que le monde, la vie, ne peut se résumer qu'à ça.
On a quelques fois le point de vue des personnages secondaires, comme El Capitan qui nous est présenté comme un monstre sans coeur et qui va se montrer bien plus que ça, ou encore Lyda, qui nous apparaît comme une petite chose fragile mais qui évolue à la fin de manière très intéressante.
D'autres personnages sont inoubliables comme l'homme aux oiseaux, Bradwell, ou le grand père de Pressia.

Nous sommes dans un monde où tout est ravagé, où c'est chacun pour soi, où de nouvelles espèces sont apparues, et où l'espoir n'existe plus. Certaines scènes peuvent ainsi paraître très dures, voire choquantes. Mais malgré cette atmosphère pesante et lugubre, les personnages que nous suivons sont une vraie lueur d'espoir. Ils ne baissent pas les bras, ils se battent et se relèvent en dépit de la douleur, de l'horreur, de l'inimaginable.

L'inimaginable justement. L'auteure n'y va pas de main morte, et encore une fois, bien que tout cela paraisse inconcevable, bien que ce qu'elle nous décrit, et qui résulte des détonations est monstrueux voire quelques fois farfelu (une tête de poupée pour main, des oiseaux dans le dos, des fusions entre plusieurs corps, entre humains, animaux...), on y croit et puis au final, ça ne nous parait plus si impossible que ça. Il y a toujours ce sentiment, cette petite voix pendant qu'on lit et qui nous dit, es-tu sûre qu'une chose pareille ne puisse pas nous arriver ?

En bref, c'est un récit dur et poignant, avec des personnages attachants qui nous portent tout au long de cette histoire. On ne peut rester de marbre face aux épreuves qu'ils traversent, ni face à cet univers post apocalyptique créé par l'auteure, tout en se demandant, avec une sorte de malaise, et si...

Ma note : 5/5, un vrai coup de coeur !

**********************


"A book is a gift you can open again and again" Garrison Keillor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.inmybookworld.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Julianna Baggott] Pure   Jeu 18 Oct - 17:10

je le veux !! xD merci Michou!

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Michou
Vampire assoiffé
avatar

Messages : 1960
Points : 1924
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 38
Localisation : quelque part dans ma tête...

MessageSujet: Re: [Julianna Baggott] Pure   Lun 22 Oct - 13:53

^^ de rien Wink j'espère que tu auras l'occasion de le lire !

**********************


"A book is a gift you can open again and again" Garrison Keillor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.inmybookworld.com/
Belledenuit
psychopathe
avatar

Messages : 576
Points : 750
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 41
Localisation : Aude

MessageSujet: Re: [Julianna Baggott] Pure   Mer 24 Oct - 9:04

Mon avis :

C'est grâce à une copine que j'ai pu découvrir cet ouvrage et je la remercie très sincèrement parce que j'avoue avoir fait une très bonne découverte même si j'ai eu du mal au départ avec certains des personnages.

1) L'histoire :

Nous entrons dans un monde post-apocalyptique. Dans le prologue, nous apprenons que les Détonations ont eu lieu et les humains qui étaient à l'extérieur ont soit péri soit fusionné avec des objets, animaux ou matières avec lesquels ils étaient en contact ou proximité. Les Détonations sont tout simplement deux bombes nucléaires qui ont été lancées pour détruire les Hommes !

Autant vous dire que lorsque vous démarrez cet ouvrage, vous ne vous attendez pas forcément à ce que cela soit aussi dur d'entrée de jeu.

C'est bien la première fois que je mets une semaine pour venir à bout d'un ouvrage qualifié de dystopie jeunesse et très franchement, plus j'avançais dans ce livre et moins je le considérais comme du jeunesse.

L'histoire est intéressante puisque nous sommes placés par l'auteur dans deux situations différentes : d'un côté nous avons Pressia, adolescente allant sur ses seize ans et ayant survécu aux Détonations, et de l'autre, un jeune homme, Partridge, qui lui vit dans le Dôme et comme l'indique la première de couverture "rêve d'en sortir".

Forcément, ces deux là vous se rencontrer dans un monde hostile où bien des personnages impensables vont apparaître.

Le plus beau dans tout cela c'est cette force de vivre des "malheureux", entendez par là ceux qui ont survécu aux bombes. Je suis persuadée que vous vous demandez pourquoi l'auteur les nomme de cette façon et je vous répondrai seulement qu'il faut que vous lisiez ce livre pour le savoir et comprendre.

On va donc évoluer dans "Pure" de façon très lente et progressive. L'auteur apporte des informations sur la vie dans le Dôme comme à l'extérieur, les raisons du lancement de ces bombes, les conséquences que cela a eu.

Ne vous imaginez pas lire cet ouvrage rapidement parce que ce ne sera pas forcément le cas. C'est assez long pour tout saisir, bien s'imprégner de cette atmosphère lourde, triste et en même temps il se dégage un côté positif non seulement par les relations qui se créent entre les personnages mais aussi parce que j'ai trouvé ces derniers très combattifs malgré leurs malheurs.

C'est une histoire qui m'a plu, qui m'a touchée profondément et qui m'a donné envie de continuer cette série malgré un début très chaotique à cause de certains personnages.


2) Les personnages :

Partridge fait partie des personnages principaux et je l'ai trouvé intéressant à suivre même si, jusqu'à la fin, ce n'était pas mon préféré. Né en dehors du Dôme, il fait partie des élus pour y entrer afin de ne pas subir les conséquences des Détonations. C'est donc un pur, un être qui est comme vous et moi, non marqué, non touché d'une quelconque manière. Il est gentil, attentionné et pourtant au fond de lui la révolte gronde. Sa relation avec son père n'est pas des meilleures et son but est de sortir de ce Dôme pour y retrouver une personne qui compte énormément pour lui. Entre secrets et non dits, sa fuite va l'entraîner dans un monde qu'il n'imaginait pas aussi dévasté et il va faire des rencontres très imprévisibles...

Pressia, elle, est le personnage qui m'a le plus touchée et en même temps avec qui j'ai eu du mal dès le début. C'est assez contradictoire et pourtant c'est bien ce qui s'est produit. Alors qu'elle était dans un aéroport lors des Détonations, on apprend dès le départ qu'elle a fusionné avec la tête de sa poupée qu'elle tenait dans sa main. Elle a donc un poing-tête-de-poupée. Quand j'ai lu pour la première fois cette description, je me suis dit que j'avais mal compris, que j'avais mal lu ce que l'auteur me décrivait. J'étais totalement éberluée, perdue et j'avais du mal à m'imaginer cette jeune fille de 15 ans avec une main qui n'en était plus une.

C'est cette caractéristique là qui m'a vraiment gênée au début du livre. Parce que Pressia n'est pas la seule à avoir fusionné avec quelque chose. Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler ce qui se cache dans ce livre mais il faut avouer que ça m'a vraiment fait un choc.

En dehors de ça, c'est un personnage très attachant parce qu'elle nous raconte, au fur et à mesure, ce qu'était sa vie avant les Détonations même si elle n'en garde pas d'énormes souvenirs. Son amour pour ses parents, son grand-père après les bombes, comment ce dernier s'est occupé d'elle et elle de lui. Les passages qui lui sont consacrés sont tellement forts en émotion parce qu'elle sait ce qu'est la vie à l'extérieur, elle sait ce qui se passe à certains endroits, elle sait qu'à seize ans, l'ORS (une organisation assez peu décrite) vous traque comme une bête si vous ne vous rendez pas vous-même.

Sa rencontre avec Partridge, forcément, est bourrée de méfiance, de silences aussi pour voir les réactions de l'un comme de l'autre. Ces deux êtres si différents vous apprendre à se connaître, à s'apprécier, à se faire confiance.

Il y a enfin un troisième personnage qui, à mon sens, est important puisqu'il deviendra le soutien de Pressia. Il s'agit de Bradwell et tout comme Pressia, je l'ai beaucoup aimé. C'est le garçon de la situation, celui qui a les réponses aux questions que l'on se pose; c'est celui sur qui Pressia, puis Partridge, vont se reposer pour avancer dans cette histoire. C'est un garçon qui en veut, qui sait se battre et qui est prêt à mener la révolte contre le Dôme. J'ai très envie de le retrouver dans la suite de cette série vu la fin de ce tome.

Il y a bien sûr d'autres personnages qui sont importants dans la narration et l'avancée de l'histoire, méchants ou gentils, mais je n'ai pas envie d'en dire trop. De trop en dévoiler. Je veux vraiment que vous preniez le temps de découvrir cette histoire qui m'a vraiment marquée. Les personnages sont comme l'histoire que nous raconte Julianna Baggott : hors du commun. Je n'en avais jamais rencontré de tels et j'avoue que même s'il m'a fallu du temps pour m'adapter, je suis ravie d'avoir passé une semaine avec eux au point que j'ai eu du mal, à la fin, à me séparer d'eux.


3) Le style :

Très fluide, facile et les émotions ressortent avec une grande intensité. Julianna Baggott a un réel talent pour nous mettre une pression insoutenable face à des situations difficiles, gênantes, dérangeantes même.

De plus, l'alternance de narrateurs permet au lecteur de tout percevoir, de tout savoir sur les uns et les autres, et leur comportement face aux différentes situations qu'ils rencontrent. On vit à l'extérieur, puis à l'intérieur du Dôme, avec des méchants, des gentils, des personnages que l'un croit d'un certain côté.

Bref, une narration parfaite pour tout suivre et une écriture excellente pour être marquée longtemps après avoir terminé cet ouvrage.


"Pure" est une très bonne découverte en cette presque fin d'année et je garde aussi le nom de l'auteur en tête pour chercher d'autres titres. En somme, si vous ne l'avez toujours pas lu, dépêchez-vous de le faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boulimielivresque.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Julianna Baggott] Pure   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Julianna Baggott] Pure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PURE (Tome 2) FUSION de Julianna Baggott
» [Julianna Baggott] Pure
» [Baggott, Julianna] Pure
» PURE (Tome 1) de Julianna Baggott
» [Prima Dolly AA] Peaches Pure Neemo body p.4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Science fiction-
Sauter vers: