Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de coeur
50%
 50% [ 2 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
50%
 50% [ 2 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
GabrielleTrompeLaMort
Hôte de la louve
avatar

Messages : 199
Points : 241
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 29
Localisation : Aix-Marseille

MessageSujet: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Dim 30 Sep - 11:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2011
Edition : L'homme sans Nom
Nombre de pages : 488
Public visé : Adulte & Young Adult
Quatrième de couverture :
Quand les liaisons dangereuses rencontrent Anne Rice !

France, fin du XVIe siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.
Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.
Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys.
Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...
Mon avis :
L'histoire se déroule entre Rouen, où habite Lady Rose et sa famille, Paris, où les bals ont lieu, et la propriété d'Artus de Janlys, le mystérieux comte... le prologue seul fait exception : nous assistons à la fuite de Lord et Lady Greer, fervents catholiques qui fuient l'Angleterre devenue protestante. Le propre frère de Lord Greer manque faire arrêter celui-ci, mais le couple Greer et leur héritière encore au berceau échappent in extremis à la capture. Le premier chapitre a lieu des années plus tard, à Rouen, où leur fille Eileen, dite Lady Rose, refuse de se marier. 28 ans, presque vieille fille, elle a dit non à tous ses prétendants au grand damn de son père qui voit, par le mariage, un moyen de récupérer le domaine des Greer en Angleterre, alors aux mains de son félon de frère cadet  (qui est donc l'oncle de Lady Rose, vous suivez ? ^^)
Bref, dès les premières pages, l'auteur nous expose avec délicatesse, précision et subtilité tout le contexte historique de son récit, ainsi que le passif des personnages, qui sont de vrais acteurs de cette Histoire réelle en marche. L'imbrication histoire fictive/Histoire réelle est hyper bien dosée, c'est un régal !

L'auteur s'est énormément documentée, et cela se sent : détails des habits, rôles de certains objets dans les maisons, descriptions poussées... mais rien de lourd ou de maladroit, elle distille ces informations dans un texte riche, de par son style très maîtrisé, et par ses situations, très variées.

Le style, parlons-en ! WAOUH ! On sent que l'auteur est familière des romans historiques (de qualité, cela va de soi ^^), elle maîtrise parfaitement la syntaxe et le vocabulaire adéquat, sans pour autant exclure son lecteur de ces tournures anciennes. Résultat : une plongée en douceur dans un style ancien, volontiers désuet, mais jamais vieillot ou incompréhensible. Chapeau bas, l'artiste !

Quant à la variété des situations, même si l'on a trèèèès peu de scènes d'action à proprement parler, on ne peut pas dire qu'on s'ennuie : Lady Rose qui espionne les secrets de son Lord de père, des scènes de vie nous montrant à quel point la France est en ébullition entre Huguenots et autres factions (religieuses comme politiques), bals mondains, agressions discrètes, menaces... un vrai jeu de pistes qui nous amène directement à mon point suivant : le soin et le talent déployés pour dissimuler la vérité au sujet d'un certain personnage (et je ne parle pas ici d'Artus, sur lequel je vais revenir juste après). Alors là, je ne l'avais pas du tout vu venir, chapeau bas, l'artiste ! Bis !

Artus, donc, le mystérieux comte qui débarque dans la vie des Greer du jour au lendemain au détour d'un bal mondain, le love interest de notre Lady Rose qui, jusque là, était très réticente au mariage... une heureuse rencontre ? Pas nécessairement. Comme on dit, l'amour construit autant qu'il détruit, et ici les deux points sont prouvés à plusieurs reprises. Surtout la destruction, vous l'aurez compris. Pas mentalement, car Rose ne se consume pas littéralement de passion, mais disons que cet amour va provoquer, dans sa vie, quelques changements et déconvenues plutôt... inattendus ! Car Artus n'est pas tout à fait humain. A ce sujet, je n'en dirai pas davantage. ^^

Sauf que... justement, disons-en un poil plus sur cette découverte de la nature secrète d'Artus : au moment où elle a lieu, le souffle s'épuise un peu, et il y a une petite centaine de pages, aux 2/3 du roman, qui sont un cran inférieures en qualité au reste. En fait, c'est parce que, à ce moment, Rose est peu à peu dénuée de sa combativité originelle, je trouve qu'elle perd en saveur du même coup, et... c'est dommage. Ce changement de personnalité est principalement du à Artus et son comportement, que je trouve trop dominateur. S'il n'avait pas fait ce qu'il a fait à Rose (vous comprendrez en lisant ;-)), j'aurais continué de l'adorer, mais là, il m'a surtout énervé à vouloir imposer sa destinée à Lady Rose !!!

C'est mon seul petit regret, cet instant de flottement ; la seule chose qui ne fait pas de ce superbe récit un coup de cœur absolu. Mais bon, je crois que vous l'aurez compris : c'est un roman à ne pas manquer pour les fans d'histoire et de fantastique. Surtout que la période choisie est tellement peu exploré en SFFF, rien que pour ça, ça vaut le coup de s'y plonger.

Vivement le tome 2 ! Céline Landressie, dont c'est le premier roman, est une auteur à découvrir ; je peux d'ores et déjà vous dire qu'elle a de l'avenir dans l'écriture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sffffrancophone.blogspot.fr/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25344
Points : 34786
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Dim 30 Sep - 12:27

déjà la couverture juste Wahou!
mais le résumé est alléchant!

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
GabrielleTrompeLaMort
Hôte de la louve
avatar

Messages : 199
Points : 241
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 29
Localisation : Aix-Marseille

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Dim 30 Sep - 12:31

La couv est de Magali Villeneuve. Alors forcément... <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sffffrancophone.blogspot.fr/
Malorie
Hôte de la louve
avatar

Messages : 175
Points : 163
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Lun 1 Oct - 8:45

Tout donne envie dans ce roman : le pitch, la couverture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdemalorie.blogspot.fr/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25344
Points : 34786
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Lun 1 Oct - 12:32

ah bah oui forcément si c'est Magalie qui a fait la couverture on ne peut que se laisser charmer!

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Céline Rosenheim
Proie
avatar

Messages : 86
Points : 92
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 28
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mar 2 Oct - 15:01

Il me tente vraiment celui-là, j'aime bien le contexte historique et oui la couverture est vraiment belle.

**********************
"Et le sang circule de ma chair à mes chimères, il entraîne les pulsations de cet univers, lui donne le tempo de la danse."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mon roman que j'espère bientôt publier :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mon site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celinerosenheim.canalblog.com
Salsera15
lycan
avatar

Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mar 2 Oct - 20:37

Ou je peux me le procurer au Québec? Je le veux!!!

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
GabrielleTrompeLaMort
Hôte de la louve
avatar

Messages : 199
Points : 241
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 29
Localisation : Aix-Marseille

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mar 2 Oct - 20:40

Je ne sais pas si tu le trouveras en librairie mais je pense que si tu demandes à l'éditeur les conditions de livraison au Québec, il devrait pouvoir t'aider Very Happy
Voici la page de contact au cas où : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ^___^

Ravie que le roman vous plaise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sffffrancophone.blogspot.fr/
Salsera15
lycan
avatar

Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mer 3 Oct - 3:07

Merci pour ton aide Gabrielle!

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Malorie
Hôte de la louve
avatar

Messages : 175
Points : 163
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mer 3 Oct - 8:40

Je n'ai pas pu résister ! Je viens de me le commander sur le site de l'éditeur... Il me tarde de l'avoir en main !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdemalorie.blogspot.fr/
GabrielleTrompeLaMort
Hôte de la louve
avatar

Messages : 199
Points : 241
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 29
Localisation : Aix-Marseille

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mer 3 Oct - 13:35

Malorie a écrit:
Je n'ai pas pu résister ! Je viens de me le commander sur le site de l'éditeur... Il me tarde de l'avoir en main !

Ouh yeah !
Hâte d'avoir ton avis cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sffffrancophone.blogspot.fr/
Malorie
Hôte de la louve
avatar

Messages : 175
Points : 163
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mer 3 Oct - 13:36

GabrielleTrompeLaMort a écrit:
Malorie a écrit:
Je n'ai pas pu résister ! Je viens de me le commander sur le site de l'éditeur... Il me tarde de l'avoir en main !

Ouh yeah !
Hâte d'avoir ton avis cheers
J'ai vraiment hâte de le tenir entre mes mains ! Et je pense que dès que je le tiens, je m'y plonge !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdemalorie.blogspot.fr/
Céline Rosenheim
Proie
avatar

Messages : 86
Points : 92
Date d'inscription : 24/06/2012
Age : 28
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Ven 14 Déc - 13:42

Dès les premières pages, le roman nous plonge dans une période troublée que l'auteur réussit très bien à retranscrire. Les conflits religieux et politiques sont exposés de manière claire sans pour autant provoquer l'ennui. Le lecteur accompagne Eileen/Rose dans son quotidien et se délecte de la plume de Céline Landressie qui a su intégrer le vocabulaire de l'époque à un style poétique mais fluide. La première partie du livre constitue un très bon roman historique, jusqu'à ce que le fantastique fasse irruption dans l'histoire, les intrigues des nobles occupent le devant de la scène. Je dois avouer que j'aime beaucoup cette atmosphère d'autant que Rose est un personnage fouillé et intéressant. La nature d'Artus est assez aisée à deviner mais les enquêtes et les complots parviennent à nous tenir en haleine. Le roman est long et s'attarde beaucoup sur les détails mais il n'en devient pas pour autant ennuyeux malgré quelques passages moins captivants. La dernière partie montre en tout cas un univers riche et donne envie de découvrir la suite de la saga.

**********************
"Et le sang circule de ma chair à mes chimères, il entraîne les pulsations de cet univers, lui donne le tempo de la danse."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mon roman que j'espère bientôt publier :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mon site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celinerosenheim.canalblog.com
Mélusine
psychopathe
avatar

Messages : 501
Points : 454
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 30
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Lun 11 Fév - 8:05

Il y avait longtemps que l’ambiance raffinée et mystérieuse d’un livre n’avait pas eu autant d’effet sur moi. Il s’agit avant tout d’un véritable roman historique: avec une plume ciselée, pesée, ornée, on nous plonge dans le Paris du XVIème siècle, avec son lot de robes somptueuses, de pierreries étincelantes, de coiffures aériennes, mais aussi de bandits de grands chemins. J’ai adoré suivre cette langueur métaphorique, ce vouvoiement permanent, ce passé simple qui se glisse dans les dialogues, cette langue délicate, précieuse. Grâce à ce style si soigné, on nous fait entrevoir une période politique sombre, sur fond d’affirmation du pouvoir religieux anglican.
Le personnage d’Eileen est assez fascinant: femme libre et indépendante comme il est assez mal vu de l’être à l’époque, surnommée Rose par ses proches, elle m’a pourtant souvent agacée par sa tendance à se mêler de tout sans se soucier des conséquences, et j’ai attendu avec un plaisir certain que les événements lui reviennent dans la figure pour lui faire comprendre de temps en temps que le monde ne tourne pas autour d’elle. Elle n’en est que plus attachante: toute la découverte de l’étrange univers dans lequel elle plonge nous est transcrit par ses yeux, avec ses inquiétudes, ses incompréhensions, et j’ai aimé qu’on parte du principe que le lecteur ne sait rien et a tout à découvrir.
Quant à Artus, il est de ces personnages charmeurs, riches, forts, chevaleresques et dangereux qui sèment des hordes de fan derrière eux. Mais loin de céder à ces clichés, il révèle vite une personnalité bien plus complexe et une histoire bien plus étonnante dans laquelle Rose ne joue peut-être pas le rôle si simple de la jolie élue du Prince Charmant. Et si l’apparition de son frère Adelphe semble là encore faire jouer une ficelle facile, le binôme qu’ils forment fonctionne bien et personnellement, j’ai préféré la figure franche, lumineuse et élégante d’Adelphe qui préfère se battre aux poignards plutôt qu’avec ses poings. Loin d’une simple romance, c’est une véritable initiation, avec les règles du groupe, son organisation, ses tabous et son histoire, qui attend Rose et le lecteur.
Dans tous les cas, le mystère sur le réel sujet du livre, sur l’endroit où va apparaître le fantastique, sur le rôle que Janlys va y jouer, est distillé très progressivement et c’est un véritable régal dans ce roman que d’avoir la puce à l’oreille, le doute, de former des hypothèses sans que jamais, pendant une grande partie du livre, un seul mot nous affirme clairement à quoi nous avons affaire.

Résultat: un coup de coeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
angelebb
Proie
avatar

Messages : 159
Points : 164
Date d'inscription : 23/05/2012
Age : 35
Localisation : PACA

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Lun 11 Fév - 10:21

Trois excellents avis qui donnent terriblement envie!!!
TENTATRICES... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://angelebb.over-blog.com/
Lili.M
psychopathe
avatar

Messages : 492
Points : 458
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 40
Localisation : Ile-De-France

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Lun 11 Fév - 13:33

Dans ma Pal , c'était à la base un coup de coeur couverture ,et pi par l'avis qu'en avait fait Gabrielle, alors quand je lis la suite je sens que je vais pas le regretter cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin
avatar

Messages : 25344
Points : 34786
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mar 24 Mar - 22:14

Sortie poche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25344
Points : 34786
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Mar 23 Juin - 23:06

bon désolée pour le pavé que fait mon avis... mais wahou !!

Eileen dite Rose est la seule enfant du comte de Greer qui a fuit l'Angleterre alors qu'elle n'était qu'un nouveau-né. Laissant son héritage et ses terres aux mains de son frère, Edmund a préféré recommencer de zéro en France. Des années se sont écoulées et Rose est devenue une belle jeune femme, seulement, têtue, elle refuse de se marier sans amour. Lorsque son père lui demande d'épouser le Vicomte de Chaumontel, Rose élabore un plan avec son amie Charlotte pour empêcher le mariage. Lors d'un bal où ils sont tous invité, Rose ne peut s'empêcher de succomber au charme envoûtant d'un tout autre homme, le comte Artus de Janlys, un homme ténébreux et très riche. Mais le comte cache plus d'un secret et Rose n'a peut-être pas envie de les découvrir...

Au vu des nombreuses éloges qu'à la série sur la toile, j'avais un petit à priori sur cette série. Alors forcément, il me fallait m'en faire mon avis, et je dois bien avouer que le roman est terriblement addictif et très bien construit. La plume de Céline Landressie est sublime, faisant de cette lecture un moment doux et très agréable. Moi qui ne suis pas très bit-lit puisque bien souvent le schéma est le même, je dois bien avouer que je suis conquise, et que j'ai bien envie de lire la suite !

Dès le départ, j'ai aimé cette ambiance un peu feutrée. On découvre une héroïne qui n'a pas sa langue dans sa poche, mais qui sait se tenir comme le veut son rang. Elle refuse de se marier comme le veut la coutume à cette époque et chaque fois elle va parvenir à changer la donne contrariant sa mère qui ne semble pas vraiment l'aimer comme une mère aime son enfant. A sa décharge, je trouve que lady Mary subit énormément et ce, dès le prologue. Du coup, je n'ai pas pu lui en vouloir de son comportement, elle est fragile et instable psychologiquement au point de rejeter sa propre fille et de ne penser plus qu'à son confort financier. Rose pourtant semble beaucoup la haïr et je peux aussi la comprendre, mais j'aurais apprécié qu'elle éprouve plus de compassion pour celle qui a tout perdu après s'être enfuie en France avec son époux.

L'ambiance de Rose-morte est ensorcelante. Au départ, on ne se doute pas un seul instant de la tournure des événements. On découvre simplement nos héros, le contexte assez troublant de ces gens qui se font assassiner, mais rien de plus. Le fantastique met du temps avant d'intervenir et ça, j'ai adoré. Cela m'a laissé le temps d'apprivoiser les principaux protagonistes de ce tome. Je craignais d'ailleurs bon nombre de cliché, mais l'auteur parvient à les éviter pour nous proposer un roman sur les vampires, loin de ce qu'on trouve actuellement. D'ailleurs le mot vampire n'est jamais dit tout haut, l'auteur lui préférant d'anciennes appellations. Rose m'a séduite immédiatement, mais ce ne fut pas le cas d'Artus, au contraire. J'avoue avoir eu beaucoup de difficulté avec ce personnage, lui préférant et de loin Adelphe, le jeune frère. Plus accessible peut-être ou simplement plus humain ? Telle est la question !

Je disais donc, que dès le début, on est immergé dans l'ambiance du XVI ème siècle. Toutes ces tenues magnifiques, les bals, les mariages arrangés avec une dot plus ou moins conséquentes, selon les parents de la fille à marier. Alors forcément, je me demandais comment le fantastique allait parvenir à mettre son grain de sel dans l'univers. Et l'auteur le fait intervenir en douceur, sans qu'on ne s'y attende, puisque passé un certain nombre de page, on se dit que non, point de vampires à l'horizon. Et puis, j'ai commencé à lire ce roman comme une romance historique, la jeune femme qui commence à se languir de revoir ce beau comte qui a su faire chavirer son coeur et son esprit. Les détails de cette époque sont nombreux et du coup, on n'en apprécie que davantage la lecture. En fait, il faut un drame pour que le fantastique se présente enfin. Un passage difficile, émouvant et qui va un peu détruire notre si belle héroïne.

Et là intervient Artus et son frère Adelphe. Tous deux liés par le sang puisqu'ils sont frères et pourtant si différents. L'un est secret, énigmatique et très puissant, utilisant parfois les gens comme bon lui semble pour parvenir à ses fins. Adelphe est plus discret, mais plus agréable. C'est le confident idéal, l'ami loyal qui est toujours là pour épauler Rose dans les moments éprouvants qu'elle va vivre, surtout lorsqu'elle se sentira en totale désillusion face à ce qu'elle espérait d'Artus. Je n'en dirais pas plus, mais quel goujat par moment ! Il est agaçant, mais en même temps, on comprend qu'il cache beaucoup de choses, c'est un peu pour se protéger et protéger la jeune femme qui semble lui plaire !

J'avoue que lorsqu'on en apprend un peu plus sur Artus, j'ai senti venir le côté très bit-lit du roman. Faut dire aussi que l'histoire se calme, l'action n'est plus au rendez-vous, même si elle n'était déjà pas très présente. Mais en fait, j'ai la sensation d'avoir été déçue par les révélations. Jusqu'à présent on était dans un flou total et là on découvre certaines choses auxquelles on s'attendait, mais j'ai quand même eu une petite déception. Heureusement, l'auteur ne nous laisse aucun repos et l'action repart de plus belle, nous proposant de découvrir de nouvelles créatures effrayantes et une Rose plus déterminée que jamais à connaître le fin mot de l'histoire.

En bref, malgré une légère déception sur certaines petites révélations (et le fait qu'Artus fasse trop de rétention d'informations à mon goût), je suis complètement conquise par ce premier opus. Le style est beau, travaillé et en totale adéquation avec l'ambiance et le contenu. Au départ le roman ressemble à de la soie, doux et soyeux pour devenir aussi rugueux que du papier de verre, violent et sombre, ne laissant aucun répit à nos héros et à nous, pauvres lecteurs !

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Distact
serial killer
avatar

Messages : 1764
Points : 1719
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : sur les monts enchantés

MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   Ven 26 Juin - 17:54

Une très belle écriture pour ce roman qui nous entraîne dans le XVIe siècle et qui nous plonge dans les conflits de religion qui sévissaient à cette époque. On y découvre ( déjà !) le fanatisme religieux et la crainte de dire tout haut ce que l'on pense de peur d'être repéré par la sainte ligue catholique.
C'est une belle romance historique avec un brin de fantastique et des personnages haut en couleur.
Rose est une jeune fille privilégiée même si elle ne s'en rend pas tout de suite compte. Son père cherche absolument à la marier et elle n'y tient pas du tout. Elle va tout faire pour décevoir les prétendants ou les détourner de leur but. Mais ses soucis de mariage vont être supplantés par des menaces dont elle ne comprend pas la cause.
Le roman très bien construit repose sur de l'historique, du fantastique et du suspens, le tout très bien dosé et qui nous entraîne sans difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Céline Landressie] Rose morte, tome 1 : la floraison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Céline Landressie] Rose Morte, tome 3 : Flétrissures
» [Landressie, Céline] Rose Morte - Tome 3: Flétrissures
» La rose morte
» LA ROSE ECARLATE (Tome 1) de Patricia Lyfoung
» [BD] la rose ecarlate tome 1 a 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: