Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Olivier Gay] Le boucher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25433
Points : 34885
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Olivier Gay] Le boucher   Jeu 27 Sep - 13:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2012
Edition : midgard
Nombre de pages : 580
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Qui est donc cette mystérieuse Deria, belle et talentueuse, flamboyante et arrogante, qui vient déranger
Mahlin durant sa garde pour demander à voir l’Empereur ?
Qui est son père, pour qu’elle soit aussitôt accueillie, bien traitée, intégrée à la cour ?
La question se pose de manière plus brutale lorsqu’on la retrouve assassinée. Et Mahlin, accompagné de Shani la jeune servante, se retrouve au coeur d’une conspiration qui menace d’entraîner l’Empire tout entier dans la tourmente.
Car le père de Deria n’entend pas laisser le crime impuni. Vingt ans après avoir gravé sa légende en lettres de sang, le Boucher reprend du service.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Belledenuit
psychopathe
avatar

Messages : 576
Points : 750
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 41
Localisation : Aude

MessageSujet: Re: [Olivier Gay] Le boucher   Mer 24 Oct - 9:19

Mon avis :

C'est grâce à une blogueuse que je me suis décidée à tenter cette lecture parce qu'elle a beaucoup aimé cette histoire et devant tant d'enthousiasme quand elle en parlait, il était difficile de ne pas se laisser aller à la découverte.

Après lecture, je ne regrette pas d'avoir postulé pour lire cet ebook parce que même si ce n'est pas un coup de coeur, Le Boucher est une très bonne lecture fantasy qui m'a changé des ouvrages que j'avais lu jusque là dans le genre.

1) L'histoire :

On découvre dans un prologue que la probabilité que Mahlin et Deria se rencontrent était, de prime abord, quasiment nulle. Mahlin, jeune garde à la Cour de l'Empeur Marcus, ne devait pas être de garde cette nuit là. Il a parié, a perdu et le voilà devant la Porte Ouest du palais. Alors que la pluie tombe à verse, une jeune fille s'approche de lui et lui demande de la laisser passer afin qu'elle puisse avoir audience auprès de l'Empereur.
Mahlin apprendra quelques moments plus tard que cette jeune fille, Deria, est la fille du baron de Froideval et que la visite de cette personne est attendue.
Après quelques semaines passées au palais, Deria est retrouvée dans la Basse-Ville, assassinée.
Qui ? Pourquoi ? Comment une fille de noble naissance s'est retrouvée dans les bas-fonds de la ville ? Autant de questions qui vont pousser Mahlin et Shani, jeune servante au palais devenue la servante attitrée de Deria, à partir pour rétablir la vérité sur ce qu'il s'est réellement passé.

Je vous avouerai que, ayant l'habitude de lire pas mal de fantasy au cours d'une année, Le Boucher a été une grande surprise parce qu'il a sa propre identité, loin de tout ce que j'avais pu penser.

J'ai beaucoup aimé évoluer au sein de cette époque moyenne-âgeuse comme il est de coutume dans ce genre. La particularité qui se dégage du Boucher se situe dans l'absence de magie et bêtes monstrueuses difformes.

Ne vous attendez donc pas à cotoyer des sorcières, des elfes ou autres être magiques parce que vous seriez déçus.

Le Boucher c'est l'histoire d'un homme qui, grâce à deux jeunes gens, va combattre l'injustice, les non-dits, qui va tenter de remettre les choses telles qu'elles doivent être.

Son passé est certes très lourd mais c'est grâce à ça qu'il va progresser comme il se doit dans cette histoire.

Ici, on voyage beaucoup, on rencontre des êtres intéressants et charismatiques, on voit cette Société féodale soit disant calme se fissurer au fur et à mesure que l'on progresse. Les tensions montent petit à petit. Les manigances politiques sont là aussi. Bref, tout un ensemble qui rend l'histoire prenante et qui ne cesse d'évoluer.


2) Les personnages :

Ils m'ont tous surpris parce que je ne m'attendais pas à entrer dans un récit plus terre à terre que d'habitude.

Comme je le disais précédemment, il n'y a aucune magie. Les personnages que l'on rencontre ici n'ont aucun don particulier et sont donc comme n'importe quelle personne que l'on aurait pu rencontrer à l'époque où se situe la narration.

Mahlin est un jeune garde du palais qui se croit parfaitement capable d'assurer la sécurité. Deuxième lame du palais grâce à un concours qu'il a gagné, il s'imagine être imbattable. Sa rencontre avec Le Boucher va lui ramener les idées sur Terre. Ce n'est pas le personnage qui m'a le plus marqué. Il est un brin provocateur, n'a pas sa langue dans sa poche et en même temps craintif de ce que cela risque d'entraîner. Il évolue bien sûr mais j'espère qu'il sera un peu plus intéressant dans la suite de la saga.

Shani, elle, est une jeune servante qui m'a pas mal plu tenant l'évolution de son caractère. D'abord introvertie et peu sûre d'elle, son caractère va s'affirmer à partir du moment où elle va se trouver en sécurité avec Le Boucher. C'est une personne sur qui on peut compter, qui s'affirme de plus en plus et j'ai grand hâte de voir ce que cela va donner dans la suite.

Le Boucher, quant à lui, est celui qui m'a le plus surprise. Le portrait que l'on fait de lui à travers les légendes qui sont racontées aux enfants pour leur faire peur est loin d'être idyllique. On s'imagine un homme très dur, puissant, sans coeur. Si tel était peut-être le cas à l'époque où il faisait régner une certaine terreur à travers la ville, il n'en demeure pas moins qu'à travers ses propres souvenirs, le personnage prend une autre tournure. J'ai adoré ce personnage par les failles qui le composent, cette carapace qui se brise petit à petit, cet attachement qui se fait entre lui et Mahlin et Shani. Là encore, il me tarde de le retrouver dans le tome suivant, surtout vu la fin que l'auteur nous a réservé ici.

Le dernier personnage que je vous présenterai est l'Empereur Marcus parce qu'il est très différent de tous ceux que j'ai pu rencontrer jusque ici. En effet, dans un livre de fantasy, en règle général, l'Empereur est toujours avare de pouvoir, de conquête de territoires... Ici, ce n'est pas du tout la priorité de Marcus. Homme de lettres, il a passé la plupart de son temps à créer des musée et bibliothèque, à faire en sorte que les habitants de Musheim vivent dans des conditions décentes. Il sort donc réellement du lot. Malgré tout, je l'ai trouvé un peu négligeant sur beaucoup de choses. Il manque de poigne et cela se ressent dans certaines scènes. Bien sûr, cela aura des conséquences que je vous laisse le soin de découvrir en lisant cet opus.

Enfin, il y aura d'autres personnages intéressants à découvrir mais sur lesquels je ne m'étendrai pas : les différents gardes du palais, des assassins très particuliers (Comeral et Eleon), le capitaine de la garde (Semos), le prince héritier (Théorocle), le duc Mandonius...

En bref, un ensemble très hétérogène qui rend les personnages aussi intéressants les uns que les autres.


3) Le style :


Je ne m'attendais pas à un style aussi fluide et facile à lire. D'un certain côté, cela m'a fait passer à du James Clemens avec sa série "Les bannis et les proscrits". Justes doses entre dialogues, explications et descriptions, on ne s'ennuie pas une seule seconde.

L'auteur n'oublie pas non plus de faire des chapitres alternés entre ce qu'il se passe avec Le Boucher puis entre les Grands du palais pour que le lecteur ne perde pas une miette de ce qui se trame d'un côté ou de l'autre.

L'humour est aussi présent et permet de détendre l'atmosphère lorsqu'elle commence à peser sérieusement.

En bref, un auteur à lire, à découvrir et surtout à suivre.

Et comme toujours quand je suis convaincue qu'un auteur n'a pas fini de faire parler de lui, je lui demande : "à quand la suite Monsieur Gay ?"


J'espère vous avoir convaincus vous aussi chers lecteurs ou simples visiteurs de tenter, dans un futur plus ou moins proche, cet auteur au talent incontestable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boulimielivresque.blogspot.fr
 
[Olivier Gay] Le boucher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Les Lyonnais" d'Olivier Marshall 2011
» [Gérard, Olivier] Te retourne pas, Handala!
» Présentation Olivier, Toulouse, HTC Desire
» Olivier
» L'ile de Olivier de RESSÉGUIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: