Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Joseph Weissmann] Après la rafle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre Avis ?
1. Coup de cœur
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Malorie
Hôte de la louve
avatar

Messages : 175
Points : 163
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 32

MessageSujet: [Joseph Weissmann] Après la rafle   Mar 18 Sep - 13:32



Année d'édition : 2011
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : 297
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Juillet 1942. Au camp de transit de Beaune-la-Rolande où il a été transféré avec toute sa famille après une sinistre étape au Vél'd'Hiv, Joseph Weismann a déjà perdu l'insouciance de ses onze ans. Quand arrive le jour de la déportation, les forces de l'ordre s'emparent brutalement des adultes, laissant des centaines d'enfants déchirés de douleur. Les soeurs de Joseph ont également été emmenées. A bout de larmes, le jeune garçon décide de s'enfuir avec un copain. Ils mettront cinq heures à traverser les barbelés qui cernent le camp... Jusqu'à la Libération, ce gamin chétif va se cacher. Dénonciation ignoble, protection inattendue de deux gendarmes, maltraitance de certaines familles d'"accueil" et enfin un couple merveilleux qui va en faire un homme. Désormais, il a pour devise : "Le bonheur droit devant". Il veut tout gommer, la souffrance a presque engendré le déni. Et ses cauchemars, la nuit, il n'en parle à personne. Ce n'est qu'en se rendant à Auschwitz, où les siens ont disparu avec tant d'autres, qu'il accepte de regarder l'horreur en face. Et c'est Simone Veil, un jour, qui l'incite à témoigner. Pour que les jeunes générations sachent. Pour qu'elles veillent à ce que l'Histoire ne se renouvelle pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdemalorie.blogspot.fr/
Malorie
Hôte de la louve
avatar

Messages : 175
Points : 163
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: [Joseph Weissmann] Après la rafle   Mar 18 Sep - 13:35

Je suis totalement obsédée par les première et seconde guerres mondiales. Depuis mes années d'études au collège, ces deux guerres m'obsèdent. C'est comme si j'étais constamment à la recherche d'une réponse à pleins de questions ; j'essaye de comprendre l'incompréhensible ; je suis peut-être, en même temps, un peu à la recherche des mes racines, de l'histoire de ma famille... Tout cela pour dire, que dans mon obsession, je lis, je regarde, j'écoute tout ce qui concerne ces deux guerres. Quand j'ai vu que Joseph Weismann avait écrit un livre, je n'ai pas hésité une seconde. Un livre parlant de la rafle du Vel d'Hiv (très peu de documents, de témoignage sur ce terrible jour de juillet 1942), qui plus est raconté par un des survivants, ça ne pouvait que m'intéresser.

Je savais que ça ne serait pas une lecture facile (comme toutes les lectures que j'ai faites concernant ces deux guerres) mais je ne savais pas que j'allais être autant ému. Joseph Weismann m'a invité à le suivre, à connaitre son histoire.
Quand je lisais, j'avais vraiment l'impression d'être une privilégiée ; que Joseph Weismann m'avait choisi pour me raconter son passé, ce terrible jour de juillet 1942 (ou 13 000 personnes ont passé cinq jours d'horreur dans ce stade), ce terrible camp de Beaune-la-Rolande, sa fuite, sa survit... Ce livre, c'était un peu un dialogue en lui et moi. Lui, l'enfant qui s'est retrouvé un jour, à cause de la police française (oui, certains français étaient aussi pourri que les nazis), séparé de ses parents, livré à lui-même dans un monde de fou simplement parce qu'il était Juif.
En écrivant cet avis, j'ai des frissons dans le dos. Je repense à tout ce qu'à vécu Joseph et tous les enfants dont la famille à été arrêté ce jour-là. Tous ces enfants, allant à la mort... Je n'arrive toujours pas à comprendre comment des être humains ont pu faire ça à d'autres êtres humains... Nous sommes tous identiques ; peu importe nos croyances, nos racines, nos valeurs... Nous sommes tous égaux (enfin, dans mon idéal, car malheureusement encore aujourd'hui, en 2012, ce n'est pas la cas).

Je n'ai eu de cesse, pendant cette lecture de penser à ce qu'ont du ressentir tous ces gens (que soit lors de cette rafle de juillet 1942, comme toutes les autres ; toutes les arrestations, tous ceux vivants dans les ghettos...) et, les cauchemars m'ont, de nouveau, assaillis (comme à chaque fois que je lis, regarde ou écoute quelque chose sur ces thèmes).
La confiance de milliers de français (des hommes, des femmes qui avaient confiance en leur pays, ses dirigeants, sa police...) a été anéanti. Tout devenait encore plus terrible, plus incompréhensible. Même après avoir passé cinq jours dans ce stade, après avoir été entassé dans des wagons à bestiaux, après le camp de Beaune-la-Rolande, les adultes (comme les enfants) pensaient qu'ils iraient seulement en camp de travail ou même envoyé dans un endroit qui deviendrait leur terre, leur patrie... Mais personne, non personne ne pouvait s'imaginer l'horreur qui couvait sous des chapeaux portés par des êtres inhumains... des monstres.

Si je ne dis pas de bêtises, Joseph Weismann a été consultant sur le tournage du film La rafle de Rose Bosch, puisque c'est son histoire et celle des autres personnes raflées ce jour-là, qui nous est raconté dans ce film. Je ne l'ai pas encore vu, mais j'ai le DVD dans ma Dvdthèque. Je le regarderai sous peu.
Même si cette lecture n'est pas facile, je vous supplie de le lire pour notre devoir de mémoire, pour se souvenir et faire en sorte que plus jamais de telles choses se reproduisent. En plus, c'est un livre fort bien écrit et passionnant. N'hésitez pas à le lire et à me dire ce que vous en pensez.
Un grand merci à l'auteur, Joseph Weismann, pour qui, j'imagine ça n'a pas été facile de revenir sur cette période d'horreur. Merci de m'avoir parlé, merci de m'avoir raconté votre histoire et celle de milliers de gens, qui ont souffert ou bien qui sont mort à cause de la connerie humaine !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdemalorie.blogspot.fr/
 
[Joseph Weissmann] Après la rafle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Joseph Weissmann] Après la rafle
» Joseph Gordon-Levitt
» Joseph Dawson [soutier]
» La saga de L'Epouvanteur de Joseph Delaney
» [AIDE] Configurer son HTC HD2 avec SFR après flashage ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Témoignages/autobiographie/drames-
Sauter vers: