Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

  [Amélie Nothomb] Barbe bleue

Aller en bas 

Votre avis
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
20%
 20% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
40%
 40% [ 2 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
40%
 40% [ 2 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Lady Swan
succube des enfers
avatar

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Dim 19 Aoû - 18:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 22 août 2012
Edition: Albin Michel
Nombre de pages : 180
Quatrième de couverture : « La colocataire est la femme idéale. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan
succube des enfers
avatar

Messages : 3814
Points : 5304
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Dim 19 Aoû - 18:21

Il semble que ce soit la quatrième de couverture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babynoux
succube des enfers
avatar

Messages : 3978
Points : 3901
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 26
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Dim 19 Aoû - 18:22

je vais le cherche direct il était noté depuis un moment pour moi =)

**********************
Le Blog de Bibliotheque-Quilittout :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

MON FACEBOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliotheque-quilittout.eklablog.net/
ayma
psychopathe
avatar

Messages : 598
Points : 628
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Sam 10 Nov - 15:36

Citation :
Mon avis : C’est donc dans la capitale française que l’action se déroule, au centre de Paris et plus particulièrement dans l’appartement aux proportions saisissantes de Don Elemirio, un noble d’origine espagnole. Intriguée mais surtout ravie d’avoir trouvé du bien-être quotidien dans un grand appartement, Saturnine se lance dans l’aventure de partager la vie de cet homme conte lequel on l’a mise en garde. En effet, huit femmes l’ont précédée dans les lieux et toutes sont portées disparues. Rien ne semble vouloir effrayer la jeune femme même lorsque son bienfaiteur la menace de représailles coûteuses si elle ouvre une certaine chambre noire.

Bien vite, Don Elemirio invite Saturnine a partager ses repas et s’en suivent des joutes verbales sur la religion, la noblesse, l’or, le champagne… En deux temps trois mouvements, cet homme d’âge mûr se dit amoureux de la belle ce qui ne fait que conforter notre héroïne dans son agacement voire son dégoût pour cet énergumène qui vit reclus depuis la mort de ses parents



Je n’en dévoilerai pas plus même si je suis persuadée que les habitués de l’auteure comprendront assez vite s’ils sont lucides quelle sera la fin de l’histoire ou plus précisément le déroulement de celle-ci.

Je dois bien avouer quand même que l’approche du conte de Perrault est une bonne idée même si totalement réexploitée et que Saturnine est loin de ressembler à la neuvième femme du Barbe bleue d’origine. Je souligne également la comparaison assez amusante entre le Christ et Don Quichotte de Cervantès, au moins j’ai souri à un moment.

Les « compliments » s’arrêteront là. Troisième roman, troisième schéma qui peut plaire, je veux bien le comprendre mais pas à moi. Une jeune femme érudite presque au-delà du possible, un homme enfermé par son bon vouloir dans sa grotte d’ermite, de longs dialogues qui une fois de plus survolent différents sujets nommés plus haut pour finir par une histoire d’amour tordue.

Quant à la fin. Mais quelle facétie !!!

Si je comprends bien la dévotion d’Amélie Nothomb pour le personnage initial de Barbe bleue, entendez-moi bien, si je comprends bien ce qu’elle en pense, il en résulte donc qu’elle cautionne presque le meurtre pour préserver un secret. Le secret est donc plus important que la vie, par là je suppose qu’elle entend que le jardin secret de quelqu’un (quel qu’il soit puisque celui de Barbe bleue est tout de même bien macabre) vaut autant que la vie d’une personne. Un membre du couple a donc le droit de garder ses secrets les plus vils s’il prévient sa moitié que ce secret ne doit pas être transgressé. Ne dit-on pas que le ciment du couple est l’honnêteté ? Je ne parlerai même pas du respect de la vie de l’autre…



J’ai déjà beaucoup disserté. Venons-en donc à Saturnine. Je vous rappelle l’amour de l’or de Nothomb qu’elle associe donc à la blondeur et dans ce roman à l’alchimie qu’elle reprend dans ses théories philosophiques comme un accomplissement de soi. C’est un point de vue que j’aborderai avec Don Elemirio. La jeune femme est donc prête à vivre avec un serial killer plutôt que la sécurité d’un appartement moins luxueux et l’auteure entend là se moquer du faste parisien ??? Elle se dit même être une Saturnine, ou l’avoir été à son arrivée à Paris et dénonce tout en la défendant l’ambiguité de son pesonnage. Saturnine, comme Françoise finit par perdre de son caractère, par se laisser attendrir par les attentions du meurtrier si tant est qu’il la traite en princesse. Un personnage complexe ? C’est un euphémisme…mais ça reste dans la veine de l’auteure.

Don Elimirio est donc le Barbe bleue excusable et finalement gentil tel que le voit l’auteure. Fortuné, à une distance impressionnante de la réalité, avec une conception fort critiquable mais pour le coup réaliste de la religion, il ne déroge pas à la règle de l’érudition. C’est donc un alchimiste, amoureux des couleurs, surtout celle de l’or qui veut illuminer sa conscience en tuant.

Peut-être que je simplifie les choses. J’attends vos réactions.



Revenons sur le style. J’ai cette fois trouvé une dizaine de mots d’un registre un peu soutenu mais qui ne donnent à aucun moment un quelconque intérêt intellectuel du point de vue du style. Les phrases sont courtes, très simples. J’ai encore une fois trouvé ça pauvre, sans fond ni fondement et la légèreté qu’on me propose de juste accepter en lisant ces livres, je ne peux la cautionner. On ne peut pas vouloir être léger et à la fois donner un sens caché à son bouquin en 180 pages. Bien sûr qu’un second degré est toujours possible si tant est qu’il est travaillé et pas détourné.



En conclusion, je suis une entêtée, je lirai Acide Sulfurique et Stupeur et tremblements mais je m’arrêterai là…



Ma note : 8/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peregrinationslitteraires.over-blog.com/#
pix
serial killer
avatar

Messages : 1344
Points : 900
Date d'inscription : 05/02/2012
Localisation : ailleurs

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Mar 13 Nov - 7:04

On ne peut pas dire que le résumé, une fois de plus, révèle grand chose de l'histoire. Il n'y a que le titre qui puisse ici nous laisser entrevoir ce que pourrait être l"histoire. Un barbe bleue des temps modernes ? Certes, il y a un peu de cela.

On retrouve dans ce roman des personnages hauts en couleurs et bien singuliers ainsi que le phrasé propre à Amélie Nothomb.

Saturnine est une jeune fille belge, venue en France pour travailler au Louvre. Las de dormir sur le canapé d'une amie qui l'héberge, elle décide de répondre à une annonce pour une colocation.
Alors qu'elle attend d'être reçu parmi tant d'autres candidates, elle s'étonne d'apprendre que toutes sont là par simple curiosité. Leur seul but étant de découvrir qui est le mystérieux Don Elimirio, propriétaire des lieux. Pourquoi autant de curiosité ? C'est qu'il a déjà eu 8 colocataires et que personne ne sait ce qu'elles sont devenues.
Saturnine ravie d'obtenir cette colocation dans une luxueuse demeure ne va pas se laisser impressionner par les rumeurs concernant Don Elimirio et encore moins par son caractère particulier.
Comme dans le conte de Perrault, elle se verra interdire l'accès à une pièce, mais contrairement aux épouses de Barbe bleue, cette fameuse pièce n'attisera pas sa curiosité. C'est plutôt la personnalité singulière de Don Elimirio qui poussera Saturnine à essayer de le connaître et lui fera partager ses repas au cours desquels elle découvrira que ce dernier ne cherche pas seulement un colocataire, mais une femme.
Une relation platonique va alors voir le jour et pousser nos protagonistes dans les recoins de leurs personnalités ce qui nous mènera inexorablement vers cette pièce interdite.

L'histoire est bien menée et les dialogues très riches, quoiqu'un peu répétitif et pompeux par moment. Saturnine me laisse une impression ambiguë. Tour à tour naïve, sûre d'elle, petite fille ou femme. Une personnalité à multiples facettes qui au final ne m'a pas permis de m'attacher à ce personnage. Don Elimirio quant à lui est puant, si fier de son titre de noblesse et tellement en retrait de la société que je n'arrive pas à trouver un trait de son caractère attrayant.

Au final je dirais que ce fut une lecture agréable de part la fluidité du texte essentiellement dû à ses dialogues, une histoire adaptée d'un conte qui cependant n'apporte pas grand chose de plus, si ce n'est une fin qui m'a fait m'exclamer : "mais c'est quoi cette fin ?"

Peut-être n'ais-je pas compris certaines subtilités, mais je n'irai certainement pas jusqu'à le relire pour essayer de les trouver.

J'ai lu pas mal de livres d'Amélie Nothomb, mais je ne retrouve pas dans ces derniers romans ce qui m'avait séduit au départ dans "Stupeur et tremblement" ou elle manie l'auto-dérision à la perfection ou encore "Acide sulfurique" qui dans un tout autre registre m'a beaucoup marqué.

Barbe bleue restera pour moi une lecture distrayante, mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://encredepix.blogspot.fr/
ayma
psychopathe
avatar

Messages : 598
Points : 628
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Mer 14 Nov - 21:57

Et encore tu es clémente Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peregrinationslitteraires.over-blog.com/#
pix
serial killer
avatar

Messages : 1344
Points : 900
Date d'inscription : 05/02/2012
Localisation : ailleurs

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Jeu 15 Nov - 6:01

oui, parce que justement il y a des livres d'elle que j'ai dévoré et qu'elle reste un auteur que j'ai envie de lire, même si je suis assez déçue ces derniers temps. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://encredepix.blogspot.fr/
ayma
psychopathe
avatar

Messages : 598
Points : 628
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Jeu 15 Nov - 6:42

Je comprends ! La fameuse question d'être influencé ou pas par les oeuvres précédentes Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peregrinationslitteraires.over-blog.com/#
cesnat
psychopathe
avatar

Messages : 479
Points : 473
Date d'inscription : 14/08/2012
Age : 44

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Lun 4 Mar - 12:13

Citation :
Amélie Nothomb nous replonge dans le conte « Barbe bleue » en version moderne.
Saturnine, suite à la lecture d’une annonce pour une colocation, se présente avec d’autres jeunes femmes pour un entretien. Là elle fait la connaissance du propriétaire Don Elémirio, qui la choisi immédiatement pour devenir sa colocataire. Hors lors de son attente, saturnine a appris que huit précédentes jeunes femmes ont disparu mystérieusement après s’être installées chez ce même homme. Elle accepte malgré tout la proposition en se pensant différente et forte.

Parlons tout d’abord des personnages présents ou cités dans le livre. Que de prénoms hors du commun !!! Nous avons Saturnine, Mélaine, Proserpine, Emeline… qui s’avèrent concrètement difficiles à porter dans notre époque. Qui oserait d’ailleurs de donner de tels prénoms à ses enfants actuellement ; ils en sont risibles.

Nos deux personnages principaux n’évoluent que très peu au fil de l’histoire. Ils restent égaux à eux même. Don Elemirio est un homme casanier qui vit en huit clos depuis de nombreuses années dans sa demeure. Sa seule possibilité de rencontrer des femmes étant de prendre des colocataires. Il fait partie de la noblesse espagnole, il est exubérant, avec des idées préconçues et plutôt uniques en leur genre. Quant à saturnine, je l’ai trouvé trop sûre d’elle. Elle semble ne rien craindre malgré le danger sous-entendu. Elle est une jeune femme indépendante, fière.
J’ai été surprise de constater la simplicité de leur relation. En effet Don Elémirio se dit amoureux de Saturnine immédiatement sans même la connaitre. Saturnine de son côté, se lance dans une colocation alors qu’elle connait le danger : Une pièce noire interdite sous peine de représailles. D’autant que Don Elémirio lui confirme lui-même avoir tué les 8 précédentes jeunes femmes. N’importe qui dans cette situation partirait en courant prévenir la police, mais pas Saturnine !!!! Etrangement d’ailleurs. Ce qui rend déjà l’histoire incongrue et exagérée.

Passons maintenant à l’auteur. Cela faisait un moment que je ne m’étais pas plongée dans un de ces romans car j’avais été plutôt déçue de ses derniers livres. J’ai l’impression qu’Amélie Nothomb se lance dans des livres de plus en plus court, avec des dialogues et des phrases basiques et sommaires. Elle me donne l’idée qu’elle écrit des romans plus par acquis commercial que pour créer une œuvre exceptionnelle et atypique comme ses premiers romans qui eux valaient le détour.

Ce sera donc malheureusement une déception pour moi, et j’espère qu’Amélie Nothomb retrouvera sa verve des débuts pour notre plus grand bonheur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gr3nouille2010
lycan
avatar

Messages : 1254
Points : 1632
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 29
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Jeu 12 Déc - 2:14

Parution aux éditions Le Livre de Poche le 3 janvier 2014

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Merricat Blackwood
Nouveau
avatar

Messages : 32
Points : 32
Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 41
Localisation : Dans le Grenier

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Lun 21 Nov - 22:31

Je rejoins les déçus et plus-que-déçus.
J'ai beaucoup aimé Nothomb a une époque (un peu comme Tim Burton évoqué ailleurs, tiens). Les derniers romans de la dame me prouve, définitivement, que Nothomb n'est plus my cup of tea.
Je ne retiens quasiment rien de cet opus inutilement bavard (certes, les dialogues sont ciselés et parfois drôles ; ça ferait une bonne pièce de théâtre malgré une fin confuse mais plutôt intéressante dans la symbolique) et encore une fois très rapide à lire (ce qui est loin d'être une critique, finalement).

Il y manque clairement de l'émotion. Nothomb a beau vouloir vendre des personnages perçus comme bizarres, étranges et tordus ; ils ne le sont pas de mon point de vue. Tout est trop propre, trop maîtrisé. De plus, malgré les quelques allusions au conte original et la symbolique intéressante (l'or, la couleur jaune, le champagne), ça manque de densité et les nombreux échos que le livre a avec Hygiène de l'assassin (je continue de penser qu'il s'agit là de son meilleur roman) ne joue pas en sa faveur.

Ma frustration et ma lassitude proviennent sûrement du fait que ses livres ne sont plus que des exercices de style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3649
Points : 3762
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 39
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Mar 22 Nov - 15:24

Je rejoins ton avis Merricat, Hygiène de l'assassin et La métaphysique des tubes sont d'après moi ses meilleurs romans. Moi qui suivait de près cette auteur, j'ai décroché après Barbe-Bleue qui m'a déçu.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (15/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TicaYuna
Dangereux personnage
avatar

Messages : 377
Points : 391
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 26
Localisation : Brest

MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   Ven 16 Déc - 17:12

J'ai lu Barbe bleue parce que j'ai lu plusieurs livres d'Amélie Nothomb (9 à présent) et que j'ai toujours était transporté parce qu'elle racontait. En plus Barbe bleue c'est un conte que j'aime beaucoup. Donc je me suis dit ce livre je ne peut qu'aimer, il ne peut que me faire passer un bon moment.

Et bien je dois dire que ce fut une déception. Aucun des deux personnages ne m'a vraiment plu, je ne me suis reconnu en aucun, je n'ai pas eu envie de les connaître et surtout je ne les ai pas vraiment compris.

De plus les joutes verbales entre don Elemirio et Saturnine me perdait régulièrement.

Le seul aspect positif que j'ai trouvé à l'histoire c'est ce que renferme la pièce secrète, c'est cette envie de savoir ce qu'il s'y cache (tout en le sachant déjà dès le début) qui m'a fait finir cette lecture. Et la fin m'a à peu près satisfaite.

Pour conclure ce livre a été une déception mais ça ne m'empêchera pas de continuer à lire du Amélie Nothomb car tous ces autres livres m'ont énormément plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Amélie Nothomb] Barbe bleue   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Amélie Nothomb] Barbe bleue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nothomb, Amélie] Barbe bleue
» BARBE BLEUE de Amélie Nothomb
» Barbe bleue/contes de Perrault
» Livre Illustré Barbe-Bleue
» Barbe Bleue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Historiques, Contemporains,Divers-
Sauter vers: