Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Elliot Skell] La Maison Sans-Pareil, Tome 1 : L'oiseau noir

Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25626
Points : 35186
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 31
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Elliot Skell] La Maison Sans-Pareil, Tome 1 : L'oiseau noir   Lun 11 Juin - 18:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2012
Edition: flammarion
Nombre de pages : 350
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
Il y a bien longtemps, un Capitaine accosta sur les rives d'une petite ville et décida d'y fonder une grande maison qui ne ressemblerait à aucune autre : la Maison Sans-Pareil. Depuis, de génération en génération, les habitants vivent en parfaite harmonie à l'intérieur de la vieille bâtisse. Jusqu'au jour où le Capitaine est retrouvé mort. Omnia, douze ans trois quarts, ne croit pas à l'accident, alors elle mène l'enquête. D'inquiétantes ombres se faufilent, un mystérieux oiseau noir plane au-dessus des toits. Omnia ignore encore tout des dangers qui la guettent...

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Louve le Lun 3 Sep - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Gr3nouille2010
lycan
avatar

Messages : 1254
Points : 1632
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 28
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: [Elliot Skell] La Maison Sans-Pareil, Tome 1 : L'oiseau noir   Mer 13 Juin - 1:49

Citation :
Je remercie les éditions Flammarion pour m'avoir permis de découvrir cet incroyable univers. C'est un premier tome très prometteur car il est envoûtant du début à la fin. On entre dans la Maison Sans-Pareil sans jamais vouloir en ressortir tellement cet endroit est fascinant & mystérieux. Une très belle découverte !

La Maison Sans-Pareil n'est pas une maison ordinaire. Elle est tellement grande que "maison" ne la qualifierait même pas.. Plus grande qu'un manoir, qu'un château.. il s'agirait plutôt d'un village, ou même d'une ville ! Les habitants de la Maison Sans-Pareil sont une grande famille, les Capelan. Personne ne va au-delà des murs de l'enceinte, à part les domestiques. Les règles de cette maison sont bien spéciales ; personne n'a le droit d'en sortir (de toute façon, personne n'en éprouve le besoin), leur éducation est acquise des générations précédentes, tout tourne autour d'eux & nul ne sait ce qu'il se passe à l'extérieur.. Ils ont des coutumes, des sports, des traditions bien à eux.

Omnia, une jeune fille âgée de douze ans et quart, fait partie de cette famille étrange. Lorsque le dernier capitaine meurt, Omnia se pose des questions. Toutes les morts ont toujours été considéré comme des accidents, mais elle n'est pas dupe. Il se passe des choses mystérieuses & inquiétantes dans la Maison ; un grand oiseau noir qui plane au-dessus des tours, un petit passage qui mène à l'extérieur, plusieurs accidents qui la vise elle-même.. Omnia compte bien découvrir ce qu'il se passe qui à mettre sa vie en danger..

Cet univers est vraiment bien imaginé ! Il y a beaucoup de personnages, beaucoup de noms semblables, une maison énorme.. & pourtant on ne se perd pas ! Cette Maison est tellement incroyable qu'on se plait à suivre l'enquête d'Omnia à travers une grande partie du bâtiment. L'intrigue est réellement bien ficelé, le suspense est tenace jusqu'à la fin & on en vient à tourner les pages sans même s'en rendre compte.
Il n'y a pas vraiment de repère dans le temps, on ressent bien tout ce qui fait ce "monde" : les murs qui les séparent de la vie extérieurs sont bien présents & pourtant on ne se sent pas enfermé. On se laisse simplement emporté par ces aventures qui ne cessent jamais. Un pur régal que l'on n'a pas envie de lâcher !

Omnia est très têtue & heureusement pour nous ! C'est grâce à ce petit défaut qu'on est autant captivé par l'histoire parce qu'elle va au bout des choses contrairement aux autres personnages. Elle n'en fait qu'à sa tête, elle n'a pas froid aux yeux & elle est très intelligente. Elle a tout pour nous faire passer un bon moment.
Tous les autres personnages ont un petit quelque chose de particulier. Ils ont tous un signe distinct qui les caractérise personnellement & j'ai beaucoup aimé cet aspect. On ne retient pas tous les personnages, ni tous les noms mais les plus importants ressortent bien du lot finalement & on finit par les connaître assez pour les différencier.

L'auteur a une imagination débordante qui nous entraine entièrement dans son univers. Un univers fantastique, mystérieux & superbement mené avec des personnages hors du commun. On passe forcément un bon moment dans la Maison Sans-Pareil & je suis impatiente de connaître la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
lilu60
serial killer
avatar

Messages : 1401
Points : 1442
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: [Elliot Skell] La Maison Sans-Pareil, Tome 1 : L'oiseau noir   Lun 16 Juil - 22:19

Citation :
La maison sans-pareil porte bien son nom. Créée il y a de nombreuses années par le Capitaine et son majordome Bobert, elle est devenue une ville dans la ville. Personne ne sait vraiment pourquoi ni comment elle a été construite, mais une chose est sûre, il n'y en a pas deux comme elle. De nombreuses années après sa construction, les capitaines se sont succédés, désignés par leur prédecesseur. Mais le jour où le Capitaine en poste meurt, suite à un étrange " accident", il laisse la maison sans successeur, ce qui va semer la panique dans cette ruche! Omnia, du haut de ses 12 ans et quart, observe tout ce remue-ménage et sans le vouloir, se lance dans une enquête qui risque de la mettre en danger. Qu'est-il vraiment arrivé au capitaine? Qui en a après Omnia? pour le savoir, il faudra le lire^^



Lorsque j'ai vu cette couverture au moment de sa parution, j'ai tout de suite été attirée et intriguée par ce roman. Grâce au Club de lecture et aux éditions Flammarion, j'ai pu le recevoir en partenariat. Merci à eux.

La couverture est très belle et mystérieuse avec ce décor de nuit, le brouillard... de quoi piquer ma curiosité. Le titre est doublé d'un bleu métallique qui lui donne un bel effet. Une vraie réussite!

Rien n'aurait pu me laisser imaginer le type d'histoire que j'ai découvert à l'intérieur! Je dois dire que je ne m'attendais vraiment pas à une histoire si... loufoque! J'ai eu beaucoup de difficultés à accrocher à cette lecture. Il y a plusieurs raisons à cela que je vais essayer de vous expliquer au mieux.

Tout d'abord, il s'agit d'un livre jeunesse, et bien que la plupart du temps cela ne me dérange pas, je me suis sentie "trop vieille" pour adhérer au style proposé par l'auteur. Celui-ci est tellement particulier que j'ai du mal à le décrire. Il n'est pas difficile à lire, je vous rassure, mais plutôt difficile à suivre, entre les différents endroits de la maison, les nombreux personnages etc...

Ensuite, comme je vous le disais plus haut, l'histoire est très spéciale. Cette maison m'a fait penser à une maison de "fous", où la population est complètement hors de la réalité. Ils vivent dans un monde cloisonné, avec leur propres règles et coutumes, mais ces dernieres sont complètement incongrues! A plusieurs reprises j'ai eu l'impression d'un troupeau de bétails, qui suit le mouvement général et qui est complètement affolé dès qu'un élément ne fait pas partie de leur routine. C'est vraiment déstabilisant. L'explication du fonctionnement de cette maison se fait tout le long du livre tellement il y a des choses à en dire. Il faut bien dire que l'auteur n'a pas lésiné sur les détails, ce qui nous permet de parfaitement imaginer les lieux. Ce roman est très surréaliste et au cours de ma lecture, je l'ai plusieurs fois imaginé sous forme de film un peu farfelu comme Charlie et la chocolaterie ou Alice aux pays des Merveilles version Johny Depp^^ Concernant l'enquête menée par Omnia, le suspense est bien gardé jusqu'à la fin et je n'avais pas imaginé ces révélations.

Côté personnages, il a été assez difficile de retenir tous ces prénoms étranges, qui pour la plupart débute par ETER...sage, grand, chic... pour les hommes, et termine en -IA pour les femmes. Je vous ai expliqué que tout ce petit monde vivait en vase clos, mais ne vous inquiétez pas, pour les mariages, ils font venir les femmes d'un autre endroit (ouf on a évité la consanguinité!). Le personnage principal, Omnia, est une petite fille de 12 ans 1/4, qui est étrangement mature pour son âge et qui ne suit pas le troupeau comme tous les autres. Elle réfléchit par elle-même, et se fait ses propres opinions, mais cela ne lui apporte malheureusement rien de bon! Je ne sais pas si c'est la morale à retenir...

Vous comprendrez, je l'espère, pourquoi j'ai éprouvé tant de difficultés avec ce roman, dont le style devrait, à mon avis, plaire davantage à un public de jeunes adolescents.

3/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslubiesdeludi.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Elliot Skell] La Maison Sans-Pareil, Tome 1 : L'oiseau noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Elliot Skell] La Maison Sans-Pareil, Tome 1 : L'oiseau noir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA MAISON SANS PAREIL (Tome 1) L'OISEAU NOIR de Elliot Skell
» SKELL, Eliott
» maison sans escalier
» SKULLY FOURBERY CONTRE LES SANS-VISAGES (Tome 3) de Derek Landy
» Un Après Midi sans nul Autre Pareil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: