Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Wendy Wunder] La fille qui ne croyait pas aux miracles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
100%
 100% [ 2 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur!
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Gr3nouille2010
lycan


Messages : 1232
Points : 1600
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 27
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: [Wendy Wunder] La fille qui ne croyait pas aux miracles   Mer 6 Juin - 23:33



Année d'édition : 2012
Edition: Hachette (Black Moon)
Nombre de pages : 376
Public visé : Young adult
Quatrième de couverture :
Cam ne croit pas aux miracles. Ni au paradis, ni en Dieu. Mais pas à la magie non plus. Elle sait qu'elle est malade. Condamnée. Fin du débat. Elle établit alors la liste des choses qu'elle veut faire avant de mourir :
- Perdre ma virginité pendant une fête de lycéens bien arrosée.
- Me faire briser le coeur par un sale type.
- Me morfondre misérablement , pleurer, bouder et dormir durant un samedi entier.
- Faire tomber une vache qui dort debout.
- Détruire les rêves de ma petite soeur.
- Commettre des vols à l'étalage minables.
Il paraît que le simple fait d'avoir écrit ces voeux les déclenchera. Seulement Cam n'est pas du genre à attendre que le destin se décide. Elle préfère le bousculer et se débrouiller toute seule pour les réaliser. En aura-t-elle le temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Gr3nouille2010
lycan


Messages : 1232
Points : 1600
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 27
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: [Wendy Wunder] La fille qui ne croyait pas aux miracles   Mer 6 Juin - 23:33

Citation :
Je remercie les éditions Black Moon pour cette très belle découverte. J'ai aimé du début à la fin grâce au style de l'auteur mais aussi grâce aux personnages qu'elle propose & leur histoire plutôt originale. Il est rare de lire quelque chose sur une maladie qui ne soit pas déprimant ou oppressant & ici, l'auteur a réussi à mettre assez de légèreté dans son histoire pour qu'elle ne soit pas trop lourde à cause des conséquences de la maladie mais pas trop non plus, afin qu'elle soit crédible & touchante.

Campbell a tout d'une adolescente ordinaire, si ce n'est qu'elle a un cancer très avancé & qu'il lui reste très peu de temps à vivre. Mais elle n'est pas du genre à s'apitoyer sur son sort, au contraire. Elle sait qu'elle va bientôt mourir alors autant l'accepter, même si ce n'est pas si simple.. Avec sa meilleure amie, Lily, atteinte elle aussi d'un cancer, elles décident de faire une liste de voeux, à réaliser avant leur mort. Cam souhaite des choses ordinaires qui arrivent à toutes les adolescentes : se faire briser le coeur par un garçon, perdre sa virginité, commettre des petits délits sans graves conséquences.. Histoire de vivre réellement une dernière fois..
Cam a tout essayé pour soigner la maladie, en vain. Sa mère décide alors de tenter un dernier essaie : partir habiter à Paradise, la ville des miracles, pendant un temps. Cam n'a plus rien à perdre, elle se battra jusqu'au bout..

Contrairement à ce que j'avais imaginé, l'histoire n'est pas réellement sombre. Cam est malade oui, mais pas entièrement déprimée. Elle ne croit en rien mais elle vit ses derniers instants. Au début, elle est déprimée & narcissique mais par la suite, lorsqu'elle arrive à Paradise, elle se métamorphose complètement, ce qui fait que l'on n'a aucunement pitié d'elle. Elle sait nous toucher autrement. Avec son caractère de battante, avec ses réparties franches & drôles parfois, ainsi qu'avec sa détermination hors du commun (c'est difficile à expliquer en fait.. elle réagit comme quelqu'un ne déprimer mais pourtant elle ne se laisse pas facilement aller..). Elle est vraiment intéressante à suivre. De plus, la maladie n'est pas évoquée à chaque page, ce n'est pas "lourd" à supporter même si on sait qu'elle est bien là. C'est ce côté de légèreté que j'ai apprécie. C'est un sujet grave mais on ne sent pas condamné comme l'est Cam, on garde espoir même si elle, n'en a aucun. On arrive même parfois à rire avec elle (autant que pleurer..). L'auteur a su choisir les bons mots, de bonnes scènes qui nous font vivre aux côtés de Cam sans pour autant être anéanti par le cancer & ses effets qu'elle doit supporter chaque jour.
J'ai dévoré ce roman en très peu de temps. Les pages tournent vite (toujours grâce à cette légèreté que l'auteur a su inclure à l'histoire) & il est très prenant. J'ai juste trouvé que la fin venait trop vite par rapport à tout le reste, ou alors j'étais trop absorbée & je ne l'ai pas vu arriver. Ce qu'il y a de sûr, c'est que je ne m'attendais pas à cette fin..

On apprend à connaître Cam avec la maladie, qui l'a fatalement convaincu qu'elle ne passera pas la barre des 18 ans.. D'abord déprimée, elle rejettera toutes sortes de notes positives pour son avenir. Puis, elle met petit à petit son cancer de côté, pour vivre pleinement ce que la vie lui offre comme dernier cadeau : l'amour. Lorsqu'elle rencontre Asher, qu'elle se rapproche vraiment de lui, elle a enfin trouvé un sens à sa vie, un dernier.. J'ai trouvé cet amour très fort & j'ai adoré.. Son amitié avec Lily est aussi très touchante. Elles ne se voient pas beaucoup mais sont toujours là l'une pour l'autre, même dans les moments où elles ne sont plus censées se parler. Une réelle amitié..
J'ai beaucoup aimé Asher, énormément même ! J'avais des doutes sur lui au début, mais il s'est révélé tout le contraire de ce que je pensais.. Il est drôle, respectueux, compréhensif, entier.. On sent qu'il tient énormément à Cam & c'est un vrai plaisir de suivre l'évolution de leur histoire.

Si vous ne connaissez pas encore ce roman, n'hésitez plus. Il est bourré d'émotions, de force, de personnages hors du commun & attachants, avec une bonne dose d'humour quand il le faut. J'ai passé un magnifique moment, complètement absorbée par ma lecture au point de ne plus être connectée à la réalité.. J'ai adoré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Michou
Vampire assoiffé


Messages : 1950
Points : 1916
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 38
Localisation : quelque part dans ma tête...

MessageSujet: Re: [Wendy Wunder] La fille qui ne croyait pas aux miracles   Sam 8 Sep - 14:32

Mon avis, vous le verrez, est mitigé. Je suis ressortie de cette lecture un peu déstabilisée, je le reconnais, et un peu déçue. Peut-être que j'attendais trop de ce roman, suite à quelques avis lus sur la toile.

Je n'ai pas beaucoup accroché au style de l'auteur. J'ai trouvé les dialogues un peu trop simples, et pas assez naturels. J'ai trouvé que le tout manquait de profondeur.

Un autre point qui m'a quelque peu dérangé, c'est cette impression de découpage de l'histoire, on passe d'un moment à un autre sans transition.

Malgré cela, j'ai réussi à m'attacher à Cam, peut-être parce que quelque part, elle m'a fait penser à moi, à mon adolescence. J'ai aimé son humour, ses remarques sarcastiques, et sa façon bien à elle d'appréhender sa vie, et de tenter d'en conserver les rênes. Elle ne veut pas se laisser dicter le peu de temps qu'il lui reste par cette horrible maladie, et j'ai aimé sa force et son courage face à tout cela.

Un autre personnage que j'ai apprécié est la Grand-mère. Son côté bourru et grande gueule m'ont plu. J'ai aimé sa relation avec sa petite fille, plus que celle entre Cam et sa mère.

Certains passages du roman sont très drôles, et d'autres dramatiques. Par contre, je n'ai pas trop apprécié le côté mystérieux de cette ville. Je suis resté sceptique et non convaincue face aux supposés miracles. Et que dire d'Asher et de l'histoire de sa famille ? Je n'ai tout simplement pas compris.

Le personnage de la mère m'a au début énervé. Et je n'arrivais pas à comprendre ses réactions. Sa fille lui dit que le cancer est revenu, que c'est la fin, et elle n'explose pas. Sur le moment, je me suis imaginée à sa place, ayant moi même deux filles, et je me voyais tomber dans un gouffre sans fond, tandis qu'on m'arrachait le coeur, car je pense qu'il ne doit rien avoir de plus horrible que de perdre son enfant, et de ne pas avoir le pouvoir de le sauver.
Et elle, elle ne veut pas accepter tout ça, elle croit qu'un miracle peut arriver alors que la médecine ne peut plus rien. Voilà ce qui m'énervait chez elle.
Mais ce que j'ai pris au début pour de la naïveté était en fin de compte une force incroyable.

Cam se bat depuis des années contre ce cancer, ce n'est pas nouveau. Et sa mère fait face avec la seule chose qu'il lui reste, l'amour et l'espoir. Mais l'espoir de quoi ?
Cela vaut-il vraiment la peine de continuer à vivre quand on sait qu'il ne nous reste que quelques semaines ? Cela vaut-il la peine de trouver un emploi d'été, de se faire de nouveaux amis, de tomber amoureux, même si ce n'est que pour un temps trop court ?

Je suis ressortie de ce roman avec la conviction que oui, toutes ces choses valent la peine. Que malgré tout, on ne doit pas perdre espoir, et qu'il faut continuer à avancer.

Alors bien sûr, on ne peut pas battre le cancer à coup de Disney et flamants roses, mais Cam restera tout au long de l'histoire très réaliste face à ce qui l'attend. Certains passages sont très émouvants, quand elle pose un oeil extérieur sur sa famille et qu'elle se les imagine plus tard sans elle, elle tente de se voir avec eux, poursuivant sa vie, mais elle n'y parvient pas. Car elle sait au fond d'elle que ça n'arrivera jamais, qu'elle est condamnée.

J'ai d'ailleurs redouté la fin, j'avais peur d'une histoire farfelue, par exemple que tout ça n'était qu'un long rêve fait par l'héroïne.
Et puis, plus j'avançais, et plus je redoutais la fin qui me semblait inévitable. Et sans surprise, j'ai versé quelques larmes, pour Cam, mais pas seulement, j'ai versé des larmes pour tous ces enfants qui se battent chaque jour contre cette maladie et tant d'autres choses encore.

Pour conclure, c'est un beau message de vie que nous confie l'auteur sous forme de road trip à la recherche du miracle. Qui nous apprend que ce miracle est dans les instants de chaque jour, dans tous ces moments de vie qui fait qu'elle vaut la peine d'être vécue, peu importe le temps qu'il nous reste.
Même si je n'ai pas accroché au style de l'auteur qui manquait, à mon goût, de profondeur et d'authenticité, je garde un bon souvenir de cette lecture, et Cam est un personnage dont je me souviendrais avec un petit pincement au coeur.

Ma note : 3.5/5

**********************


"A book is a gift you can open again and again" Garrison Keillor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.inmybookworld.com/
ayma
psychopathe


Messages : 598
Points : 628
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: [Wendy Wunder] La fille qui ne croyait pas aux miracles   Dim 24 Fév - 17:06

Citation :
MON AVIS

Cameron pourrait avoir 25 ans, ça serait tout aussi credible. Elle désire sa liberté et rejette toute pitié voire tout sentiment. Elle vit cancer, elle mange cancer bien qu’elle mange peu, elle dort cancer. Elle va au lycée mais très réaliste ne se fixe que des objectifs à court terme. Entourée de sa mère, de Iznagi, le compagnon de celle-ci et de Perry sa petite-sœur, Cameron vit aussi durement le deuil de son père, mort de la même maladie. Sa seule amie est Lily, une adolescente de son âge qu’elle ne voit que rarement mais qui partage la même douleur puisque la même maladie. Elles se sont fixé de concrétiser des points précis sur une liste et Cameron décide qu’il faut s’y employer même si elle ne sait pas comment.

Moins fataliste, Alicia, sa mère veut tout faire pour que sa fille guérisse aussi l’emmène-t-elle vivre à Promise, au nom prometteur, soi-disant la ville des miracles. Cameron s’y laisse entraîner malgré elle, après avoir revu Lily et avoir abîmé leur relation et un passage éclair chez leur grand-mère, poignante et drôle.

Au volant d’une voiture bringuebalante, la famille s’installe à Promise qui s’avère aussi étrange que ce qui avait été décrit à Cameron…



Il y a vraiment des livres pour adolescents qui font mouche et je dois avouer que j’ai refermé celui-ci avec un sentiment de malaise profond. Je préfère avertir les jeunes lecteurs, c’est une histoire difficile qui ne ménage jamais. Ceci dit, ce livre est une réussite. J’ai même du mal à formuler en quoi sans trop en révéler car je dois être encore bouleversée.

Parlons de Cameron. J’aurais eu envie de dire qu’elle affiche une force qui paraît sans faille mais en fait, elle ne fait pas qu’afficher. Elle est forte. Elle a accepté son sort depuis longtemps, ne s’atermoie pas et pourtant, ne vit que partiellement. Elle est dans la protection intensive de tout ce qui pourrait l’atteindre de pire que le cancer alors que, posons-nous la question deux minutes, qu’est-ce qui pourrait être pire ? On cumule la douleur physique et morale. Mais c’est déjà trop quand il y a presque dix ans qu’on sait qu’on mourra jeune. S’investir c’est aussi investir les autres. Et je crois que même si parfois, Cam peut passer pour quelqu’un d’égoiste, elle aime profondément ses proches malgré son cynisme.

Alicia, Perry, Rose, les autres femmes de la famille sont également des personnages psychologiquement solides mais avec forcément une autre vision de la vie de Cameron. Elles veulent prolonger, elles veulent croire car l’espoir est l’une des plus belles choses au monde.



J’ai trouvé la façon de traiter le sujet par Wendy Wunder vraiment délicate et à la fois trash. Pardonnez le terme. Les détails médicaux peuvent heurter la sensibilité même s’ils sont très bien amenés. Je reste sur un sentiment très positif concernant la qualité de l’œuvre mais sur toujours ce mal être en y repensant. Et pourtant j’ai repoussé cette chronique. Oui, ce voyage était une superbe idée car il ouvre Cam à d’autres horizons, il lui ouvre le cœur et lui prouve qu’au contraire sa vie ne peut qu’en être changée positivement. Asher, ce garçon qui tombe éperdument amoureux d’elle est admirable car jamais il ne la traite en malade et il est certainement un point d’ancrage pour elle.

Tout dans le style de l’auteur est à surligner. Un phrasé juste, pas de leçons de morale, un aperçu de comment prolonger la vie et des événements dans l’histoire elle-même qui se tiennent de bout en bout. Une petite ville atypique comme j’aime en croiser, non sans rappeler le terrible roman de Kerry Reichs « L’épopée du Perroquet » même s’il est plus adulte.



En conclusion, un coup au cœur et un coup de cœur certain !

MA NOTE

19/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://peregrinationslitteraires.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Wendy Wunder] La fille qui ne croyait pas aux miracles   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Wendy Wunder] La fille qui ne croyait pas aux miracles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA FILLE QUI NE CROYAIT PAS AUX MIRACLES de Wendy Wunder
» Link version fille
» [Musso, Guillaume] La Fille de Papier
» Une fille pour deux mecs...
» Jeune fille cheveux bleus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Chick-lit/comédie/Romance-
Sauter vers: