Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Sam 19 Mai - 8:41

@ Selena : "J'ai une question : C'est quoi qui cloche avec "sélectionner les items" ?"

Items (à prononcer aïtèmz et non pas itèmz pour ceux qui voudraient l'utiliser dans une conversation sans passer pour des peintres) est un mot qui n'appartient pas à notre langue, mais à celle de nos voisins qui résident par delà la Manche. Je n'ai absolument rien contre l'anglais, vraiment. J'aime beaucoup la sonorité de cette langue et la plupart de mes échanges avec le reste du monde se font en anglais donc je n'y suis pas du tout hostile.

Seulement voilà, c'est un mot anglais qui se retrouve au milieu d'un livre écrit en français.

Je suis conscient que votre proximité avec les États-Unis - :love: - et le fait que vous viviez au Canada ait précipité l'apparition de mots anglophones dans votre vocabulaire et que, de fait, vous employiez un nombre bien plus important de mots anglais dans vos discussions de tous les jours que nous ne le faisons et ce de manière naturelle. J'ai aussi conscience du fait que ce mot est très pratique car il peut désigner à la fois tout et n'importe quoi de sorte qu'on se représente ce qu'il signifie sans pour autant avoir à écrire un mot plus spécifique.

En l'occurrence, il s'agissait de la scène où Seki veut prendre des fruits depuis le réfrigérateur, vers le début du livre. Les produits stockés (tenez, encore un mot anglais) à l'intérieur du réfrigérateur sont appelés "items". Je n'ai tout simplement pas compris pourquoi monsieur Cazeault avait choisi d'utiliser un mot anglais alors que le terme "aliments" aurait été à la fois plus précis et... euh... français ^^

A mon sens, et là encore cela n'engage que moi, l'utilisation de mots étrangers devrait se limiter à des cadres bien définis dans lesquels il n'est pas possible de faire autrement, ou pour lesquels l'emploi d'un mot étranger permet d'être plus précis et/ou plus technique.

Exemple concret de ce point :

"Charles jouait très doucement."

Sera tout à fait juste et accepté :

"Charles jouait pianissimo."

Ah, oui, à l'intention de monsieur Cazeault pendant que j'y pense car j'ai omis de le mentionner lors de ma critique : je ne suis pas vraiment partisan de cette typographie mais je crois qu'il est de mon devoir de vous informer que les mots d'origine étrangère qui se retrouveraient par les plus fortuits caprices du destin dans votre roman se doivent d'être écrits en italique.

@ Patrice Cazeault :

"Non! Non, surtout pas!"

Aucun problème.

"Je vous le promets, les détails pleuvent dans les prochains tomes."

Ah, vous m'en voyez bien aise ! J'ai toujours aimé les descriptions d'univers exotiques et inconnus :)

"Vous les avez entrevus, si on veut..."

En l'état actuel de mes connaissances tharisiennes, je dirais qu'il sont...

Tyrork arque le cou et triture son anneau nasal, un vague sourire songeur étirant ses épaisses lèvres de bovin.

Par ordre de préséance :

Organisés, disciplinés, pragmatiques, suffisants, politisés, militaristes, esthètes.

"D'ailleurs, j'aimerais bien savoir le genre de scènes que vous avez en tête."

Ah, alors... Ça ne va pas être très facile de vous exposer ce que j'ai à dire dans la mesure où ces scènes sortent tout droit de jeux-vidéos.

"Oulala ! Des jeux-vidéos !" allez-vous me dire. Prêtez-moi l’oreille -enfin, l’œil- quelques instants avant de... Lâchez ce fusil, monsieur Cazeault. Merci. Very Happy

Il y a trois jeux qui ont largement dépassé le niveau de sophistication d'un Star Wars ou d'un Star Trek pour atteindre un degré de réalisme et de cohérence que vous ne rencontrerez, pour parler franchement, nul part ailleurs. Bon, il y en a sans doute plus que ça en fouillant bien (Elite et compagnie), mais ce sont tellement des jeux de niche que je ne compte pas en parler ici.

Tout d'abord, le premier. Sans doute le plus cohérent, réaliste et immersif.

StarLancer : Un jeu d'action/simulation qui place le joueur dans la peau d'un pilote de chasse alors qu'une nouvelle guerre froide -plutôt chaude, en fait- entre le bloc de l'est (la Coalition) et celui de l'ouest (l'Alliance) fait rage dans le système solaire pour le contrôle des colonies humaines ainsi que de leurs ressources. Le jeu avait l'avantage d'offrir un cadre extrêmement détaillé, avec une base de donnée qui lui permettait de suivre l'évolution de la guerre, les succès des autres escadrons, les historiques des personnels et des navires qu'il était amené à rencontrer, etc.

Le joueur évoluait au sein d'une hiérarchie militaire calquée sur la réalité, et recevait médailles, citations et promotions au fur et à mesure qu'il se distinguait lors des missions. Ces missions étaient, par ailleurs, remarquablement bien écrites et offraient un rendu très cinématographique. A l'intérieur des missions proprement dites, on avait également droit à des discussions entre les membres du 45ème escadron de volontaires, tantôt décontractées lors des phases calmes, tantôt survoltées au beau milieu des combats.

Il m'est impossible de vous décrire le sentiment qui m'a étreint alors que je volais à bord de mon coucou pour tenter, sous l'impulsion de mon commandant d'unité, d'abattre des bombardiers torpilleurs qui essayaient de détruire le vaisseau sur lequel toute mon escadrille était basée alors même qu'une violente bataille avait éclaté entre celui-ci et un navire de la Coalition. Aux tirs de batteries laser lourdes des mastodontes d'acier se rajoutaient les duels endiablés qui se jouaient entre les appareils de chasse qui les escortaient. Les voyants clignotaient de partout sur le cockpit tandis que mon copilote s'époumonait : "Fais gaffe, on a été verrouillé par un chasseur ennemi !"

Bref, de grands moments où l'on a réellement l'impression de faire partie d'un tout cohérent et d'évoluer au sein d'une unité de marine spatiale.

Vidéos illustratives :

L’attaque surprise de la base Kennedy par les forces la Coalition
Quelques scènes de capitainerie

Résumé des points forts :

- Contexte géopolitique crédible
- Effort de mise en scène d'affrontements spatiaux
- Effort de cohérence quant à l'univers militaire

Maintenant, Homeworld (son extension et sa suite...) :

Ce jeu de stratégie se passe dans un univers qui nous est totalement inconnu. Il est très exotique même, et un peu dérangeant par certains aspects, mais il s'en dégage un charme certain. Ce jeu a été le premier du genre à introduire la notion de 3D dans les affrontements spatiaux, c'est-à-dire que les vaisseaux, plutôt que d'évoluer dans un plan, sont repérés par les trois coordonnées de l'espace (x,y et... z). Le background a été particulièrement fouillé ce qui a mené à une composition de flotte extrêmement réaliste.

De fait, ce jeu est le parfait moyen d'étudier les différentes classes de vaisseaux, leurs relations entre eux, les philosophies qui président à leurs conceptions, leurs rôles au sein d'une flotte, etc. Ce jeu introduit également la notion de carburant, ce qui induit l'utilisation de vaisseaux logistiques, de couverture des tourelles, créant de fait des angles morts dans lesquels le navire ne peut pas se défendre... C'est très complet. Je vous recommande par exemple la lecture du manuel d'Homeworld Cataclysm, vous pourrez y lire dans la section dédiée aux vaisseaux des choses très intéressantes qui ne manqueront pas, je le crois, de vous inspirer.

Points forts :

- Classes de vaisseaux bien définies permettant de créer des flottes qui ont de l'interaction interne. Leur étude vous permettra de créer un tout qui se tient lors des batailles spatiales.
- Designs à étudier si vous souhaitez donner de la saveur à vos vaisseaux (les navires de Starlancer étant un peu tristounets)
- Univers exotique qui peut vous donner des idées

Vidéos :

Destruction de la planète Kharak par la Marine Impériale Taiidan
Attaque d’Hiigara par les reliquats de l’Empire Taiidan

Notez par exemple le design asymétrique du plus bel effet de l'intercepteur Taiidan, celui qui dispose d'un énorme canon sur le côté. Cet état de fait a été pris en compte dans la description de l'appareil par les créateurs du jeu :

"The Triikor-class Interceptor was the premier strike craft of the Taiidan Imperial Fleet and their patrols are the first line of defense for any Imperial fleet.

Triikor wings were deadly arsenals of speed and firepower that surpassed the Fiirkan's, able to take a heavy beating before being destroyed. Commonly known as interceptors, the Triikor silhouette was a chilling image of the Taiidani Empire's power until the Homeworld War.

Unique Ship Design

The Triikor, unlike traditional fighters, does not have a centered weight of gravity. The Triikor uses two small mass drivers, which concentrate the mass of the fighter to one side. Ironically, this is quite similar to the style of design used in Kushan fighters of the Homeworld War, who often used an off-set cockpit (instead of an off-set center of gravity). Though there are advantages in such a cockpit (the said added amount of firepower and the ability to change directions with less exchange of brutal centrifugal force) the difficulty in flying such a vehicle means that Taiidan pilots as well as Kushan pilots need special training to adapt to the odd design. However, pilots that are able to master the Triikor are highly feared and respected both on and off the battlefield.

Master Pilots' Tactics

Many of the flying aces in the Taiidan Empire belong to Triikor wings and perform amazing maneuverability and acrobatics to outmaneuver their targets. One such move, known well throughout the galaxy for its common use, is "rolling the barrel" in which a Taiidan pilot will spin the Triikor out of a tailing enemy's sight, coming up just beneath the enemy strike craft and releasing a hail of bullets into the underside of the craft. Many a pilot's last words have been shouts of surprise as the Triikor they were tailing drops from their sights, before dying in a burst of mass driver fire."

C'est ce genre de détail qui fait tout le charme de l'univers. Bien sûr, la description qui en est faite ici est très longue et je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'en parler autant dans le roman (surtout d'un coup), mais je suis sûr que des petites touches dans ce goût seront très appréciées par le lecteur.

Eve Online, le petit dernier et le plus récent :

Ce jeu est aussi fouillé que le précédent et pousse encore plus loin la spécialisation des navires, leurs utilisations, qu'elles soient civiles ou militaires, ainsi que les différents rôles qu'ils peuvent avoir. C'est un peu un renforcement d'Homeworld dans ce domaine-là. En revanche, son univers est beaucoup plus policé (seuls les humains sont présents).

Vidéo illustrative :

Bataille spatiale vue de manière « interne »

Prêtez là encore l'oreille à la manière dont sont relayés les ordres.

Mon post étant déjà long, je vais arrêter là. Il me resterait encore beaucoup de points à aborder. Si vous le souhaitez, je peux vous apporter d'autres précisions. Ou bien vous faire un rapide topo sur la composition d'une flotte spatiale, la hiérarchie militaire qui la régit, ou tout autre sujet dans ce goût là. Si vous n'avez pas encore réfléchi de manière intensive à la manière dont se comportent vos vaisseaux, je peux aussi vous donner quelques pistes de réflexion et les commenter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salsera15
lycan
avatar

Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 28
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Sam 19 Mai - 16:33

Wow Tyrok, je pense que je vais t'engager pour réviser mon futur manuscrit rédigé! LOL

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Sam 19 Mai - 18:08

Mes tarifs sont très abordables, Salsera. Sincèrement. ;p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Mer 23 Mai - 16:05

Heads up : Munkazel a lu le livre mais n'a pas tenu à en écrire une critique par crainte de rédiger une redite de la mienne. Il a lu Seki en moins de vingt quatre heures, lui aussi.

Munkazel s'est interrogé quant à savoir qui avait pris le parti de Myr parmi les gens qui l'avaient lu sur le forum. Si vous faites partie de ces personnes-là, il serait fort urbain de votre part de vous manifester et de nous en expliquer la raison ^^

Vala, je me fais le relais de Munkazel car il passe son temps reclus dans sa chambre à écrire... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Cazeault
Nouveau
avatar

Messages : 53
Points : 47
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 31
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 25 Mai - 2:19

Wouah! Y a beaucoup de matériel dans tout ça!

J'ai tout lu il y a quelques jours, mais, à cause de certains délais littéraires à respecter, je n'ai pas eu le temps de répondre avant... maintenant.

Starlancer?! J'avais 14 ans quand mon frère et moi s'usions les yeux sur ce jeu. Vous faites remonter de vieux souvenirs, mon cher Tyrork... Je n'ai pas joué aux deux autres jeux que vous citez en exemple, mais j'en ai entendu parler.

Ce sont là d'excellentes suggestions, et c'est ce genre de détails que j'essaie d'intégrer dans mon univers, mais il faut comprendre que le récit d'Averia ne met pas l'accent sur cet aspect, sur la dimension «technologique» de la science-fiction. Dans cette série, je souhaite d'abord et avant tout narrer les épreuves que doivent surmonter mes personnages, comment ils évoluent dans cette société en proie aux flammes, raconter les choix qu'ils font, ... Tout le côté «science-fiction» doit servir de saveur, et non de plat de résistance. Il faut suggérer les détails, rendre l'univers vivant, plutôt que l'alourdir en expliquant tout. Il faut se servir de ces éléments «techniques» comme épice... comme ponctuation (pour quitter le thème de la nourriture...). Il faut le bon détail au bon moment, pour appuyer le récit.

C'est ce que je m'efforce de faire (avec plus ou moins de succès dans ce premier tome, selon l'avis et les préférences du lecteur).

Oh, vous direz merci à Munzakel pour sa lecture.

J'aimerais bien débattre avec vous des opinions de Myr, mais, comme je suis l'auteur, je prends son parti, évidemment (ainsi que celui de Seki, il faut bien!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avisdexpulsion.blogspot.com
Salsera15
lycan
avatar

Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 28
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 25 Mai - 2:42

Évidemment! Un auteur apprend à aimer ses personnages comme ses propres enfants! C'est tout comme s'il les avait accouchés dans la vraie vie, mais c'est sur papier!

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 25 Mai - 6:20

@ Patrice Cazeault :

"Starlancer?! J'avais 14 ans quand mon frère et moi s'usions les yeux sur ce jeu."

- Ici Ranger 2. 45ème, on a été détecté par un chasseur ennemi. Ouvrez l’œil, on dirait qu'il est...
- Juste derrière vous.
- Qu'est-ce que c'est qu'ce... NYAAARRHHH !
- D'où est-ce qu'il sort celui-là ?!

"il faut comprendre que le récit d'Averia ne met pas l'accent sur cet aspect"

Ah oui je l'ai pleinement compris. Le soucis étant que pour pouvoir saupoudrer de détails il faut connaître aussi bien le sujet que pour le décrire en long, en large et en travers ou presque. Je me doute bien qu'Averia ne va pas se transformer en récit de batailles spatiales et que ça n'est absolument pas le but. Je me disais juste que vous donner quelques éléments vous permettrait de rendre les passages où vous en parlez plus vivants.

"Oh, vous direz merci à Munzakel pour sa lecture."

Je le vois dans dix minutes pour le petit déjeuner ^^

@ Salsera15 :

Moui ce n'est pas trop mon avis... Pour ma part, dans les écrits comme dans le Role Play (je suis rôliste... bouh.) je prépare toujours soigneusement la mort de mes personnages et il m'arrive souvent d'être en total désaccord avec eux. Ça ne veut pas dire que je ne les aime pas, mais je n'y suis pas attaché et je n'ai aucune gêne dès qu'il s'agit de démonter leur façon de penser.

D'ailleurs, je suis le premier à reconnaître que mon héroïne est une petite -enfin petite, elle a vingt-six ans, quand même- peste et que je ne la supporterais pas si j'avais à la côtoyer xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
se1ena
lycan
avatar

Messages : 1248
Points : 1348
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 29
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 25 Mai - 12:46

Patrice Cazeault a écrit:
Tout le côté «science-fiction» doit servir de saveur, et non de plat de résistance. Il faut suggérer les détails, rendre l'univers vivant, plutôt que l'alourdir en expliquant tout.

Moi j'aime bien que ce qui touche à la science-fiction ne soit pas si lourd et trop détaillé, car parfois c'est ce qui fait que je décroche d'un roman de science-fiction, n'aimant pas les trucs de batailles spatiales et de batailles de lasers, ainsi que les informations trop techniques qui me font inévitablement dormir XD Mais ce ne sont que mes préférences!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dansmabullelivresque.over-blog.com/
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 25 Mai - 13:36

Disons qu'il y a l'art et la manière de les présenter. Si je te dis par exemple que l'intercepteur de classe Triikor doit son nom à un animal fouisseur qui utilise les piquants de son museau pour se protéger des agresseurs, et que cet état de fait a inspiré sa conception, c'est déjà plus ludique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
se1ena
lycan
avatar

Messages : 1248
Points : 1348
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 29
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Sam 26 Mai - 17:52

En effet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dansmabullelivresque.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault
» AVERIA (Tome 1) SEKI de Patrice Cazeault
» AVERIA (Tome 3) MYR de Patrice Cazeault
» [Cazeault, Patrice] Averia - Tome 1: Seki
» Doc 203 Patrice Lambert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Science fiction-
Sauter vers: