Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 13:52

A mon tour...

Résumé rapide sans spoiler :

La quatrième de couverture est tout à fait suffisante et remplit très bien ce rôle, je n'aurai donc pas à intervenir ici.

Mon avis :

De l'histoire :

Je suis un peu partagé. En vérité, j'ai trouvé que le début comme la fin de l'histoire sont bâclés, tandis que le corps du livre est pour sa part très intéressant et m'a emporté plus d'une fois. Le problème vient, je pense, du trop grand pouvoir accordé aux deux personnages principaux : Seki et Myr. Pour ainsi dire, la révolte débute à cause d'une adolescente de quatorze ans, et elle se termine grâce à sa sœur qui a tout juste quatre années de plus au compteur. La destinée de la galaxie repose donc sur les épaules de deux personnes qui, si on cumule leurs années d'existence, n'atteignent pas même la quarantaine.

Un peu dur à avaler, hein ? Mais procédons par ordre.

Le début de l'histoire fait la part belle au chaos qui règne dans l'université que fréquente Seki. La faculté des sciences, accusée de collaboration à cause de sa situation privilégiée, est secouée par une bande d'agitateurs en couche culotte qui ressemblent à s'y méprendre à une bande de skinheads. Les scènes décrites m'ont laissé pantois. J'avais par exemple envie de crier au professeur principal de Seki "Mais qu'est ce que tu fous, espèce d'abruti ? Tu attends quoi pour virer ces petits merdeux de ta salle de classe ?". Kodos arrive avec sa petite troupe, grimpe sur la table du prof en l'ignorant royalement, fout le bordel partout et casse du matériel avec ses simili rangers, incite les élèves à la haine raciale et donc interrompt complètement le cours. Et il fait quoi le prof ? Il fait rien... Rien du tout...

Le livre fait preuve d'une surprenante indolence à l'égard des éléments perturbateurs alors même que l'oppression des Tharisiens se veut assez ferme (encore que). Ici, et malgré je suppose les rapports du personnel enseignant, il n'y a strictement aucun contrôle dans la faculté avant l'arrivée du nouveau Gouverneur au pouvoir. Averia donne l'impression que sa jeunesse est totalement libre de faire ce dont elle a envie, qu'elle peut se soulever et renverser l'ordre des adultes d'un claquement de doigts. D'ailleurs, les rebelles sont particulièrement risibles au départ. J'avais l'impression d'avoir affaire à un groupe d'étudiants radicalisés politiquement qui se sentent pousser des ailes et entendent dicter au monde comment il doit se conduire.

Dans la même veine, le Tome 1 se termine par un insupportable happy ending à l'américaine. Pourquoi ? Pourquoi avoir fait ça alors que tu as passé deux cents pages à faire monter la sauce, Cazeault ? Il est écrit dans ta biographie que tu es du genre calé en Histoire. Une guerre peut-elle s'éviter par le discours d'une étudiante de dix huit ans qui agit de manière complètement contradictoire aux yeux du monde ? Vraiment ? C'est déjà arrivé ? J'en doute.

CEPENDANT.

Le corps du livre, qui se déroule à partir du moment où Seki est forcée (ahem, en passant j'ai trouvé ce passage un peu fumeux et pas en accord avec l'intelligence du personnage qui ne renifle même pas le piège...) de signer le manifeste, est particulièrement prenant et magnifiquement articulé. Je n'en dirai pas trop quand même, mais j'ai été happé par les évènements qui s'enchaînent et par la montée en puissance de l'insurrection, par la violence qui se déchaîne des deux côtés et qui frappe indifféremment Tharisiens et Humains de plein fouet. J'ai apprécié que l'auteur nous tienne informé de l'évolution de la crise à l'aide du point de vue d'un journaliste, entre autres choses. Les interrogatoires de Seki sont bien pensés, et, d'une manière générale, tout le roman se tient admirablement bien. On sent parfaitement que le malaise entre aliens et Humains s'insinue lentement dans les couches les plus tolérantes de la société, -malgré le fait que les Humains soient particulièrement émotifs et influençables...- Rien à redire là dessus, les exemples utilisés étant par ailleurs très poignants. Pour parler franchement, j'étais tellement aspiré par la frénésie galopante qui gagnait Tharisiens et Humains que je m'attendais à un conflit ouvert à la fin du livre qui déchirerait l'héroïne car elle aurait alors à RÉELLEMENT choisir son camp. D'où ma déception quant à la fin trop "facile".

Une fausse note néanmoins : j'ai trouvé les relations entre Seki et Myr trop artificielles. Autant séparément c'est assez crédible, pas de soucis, autant les passages où elles sont ensemble me paraissent surfaits.

Autre remarque négative que je développerai ci-dessous au niveau du style, l'histoire est avare en précisions sur l'univers dans lequel on évolue.

Des personnages :

Autant les Tharisiens m'ont beaucoup plu, autant les Humains ne m'ont presque tous inspiré que de l'hostilité.

- Seki Jones : C'est qui Seki ? C'est l'héroïne. A dix huit-ans, c'est le membre de la race Humaine le plus mature et le plus cohérent du livre. Elle comprend que son peuple a perdu la guerre et accepte cet état de fait, persuadée que la cohabitation pacifique est possible. C'est la seule à avoir un point de vue raisonné, et c'est bien dommage. Par conséquent, je me suis beaucoup attachée à elle bien que l'indigence de sa description physique m'ait poussée à lui coller le visage d'une élève de grande école qui figure sur le poster de mon copiaule, à ma droite. On compatis énormément à ce qu'elle endure et on comprend ses décisions jusqu'à un certain point. Quand elle fait de la merde, elle est la première à le reconnaître (ie l'épisode de l'appel à la révolte entre autres). Ce personnage m'a plu. Beaucoup.

- Myr Jones : Même si son nom évoque celui de la célèbre créature-artefact de Magic, Myr n'est absolument pas dénuée de sentiments. Elle en déborde, même. C'est le personnage qui m'a le plus cassé les pieds. Nous avons ici l'archétype de la petite peste qui croit tout savoir mieux que tout le monde pour la simple et bonne raison qu'elle s'est découverte un (certain) talent pour l'écriture. Ce personnage n'est que haine stupide et passion grotesque contradictoire, car elle désire autant voir Averia brûler dans les flammes qu'elle se fait dessus dès que le moindre tir est échangé. Ses réflexions internes, au début touchantes, m'ont vite ennuyé car elle ne fait que remâcher la même chose tout en traitant tout le monde d'abruti qui ne comprend rien. Myr est l'adolescente rebelle par excellence qui, persuadée d'avoir raison, va bêtement commettre les pires bêtises et les pires injustices pour une cause absurde. Je l'ai tout simplement détestée au même titre que les autres rebelles.

- Adrien Jones : Le père des deux sœurs est un personnage pour ainsi dire inconsistant qui n'a aucune autorité sur sa petite démone de fille cadette. A part consoler Myr, il ne sert à rien et se contente de garder une expression vaincue du début à la fin du livre. Étant donné qu'il a fait partie des forces Humaines qui se sont battues et ont perdu lors de la guerre, on peut comprendre cet état de fait, mais il manque quand même cruellement de répondant alors que sa fille aînée court un grave danger. Il m'a donné l'impression d'être spectateur, extérieur à l'action. En fait il est tellement transparent qu'il est bien possible que je me sois trompé dans l'orthographe de son prénom...

- Kodos : C'est un morveux et le cran au dessus de Myr à la fois dans la débilité et dans la ferveur. Loin d'être aussi indolent que la bête qui a dû inspirer son nom, il utilise un vocabulaire relativement soutenu et des tournures enflammées pour exprimer la justesse de sa cause, mais il est fermé à toute tentative de raisonnement. En gros, c'est un abruti intelligent qui croit qu'une belle phrase suffit à justifier des atrocités. J'ai souhaité sa mort avec une certaine ardeur.

- Laïka : Son histoire est relativement touchante, mais le personnage n'est pas assez développé pour qu'on s'y attache vraiment... Même bilan mitigé que celui du père de Seki et Myr.

- Charal Assaldion : Malgré son nom de viande bovine, il s'agit d'un des personnages les plus intelligents du roman. Le traitement qui lui est accordé par l'auteur est, pour le moins, exemplaire. Ce journaliste Tharisien a manifestement une grande soif de justice et sa neutralité bienveillante est un véritable fanal d'espoir pour une résolution pacifique du conflit. Désireux jusqu'au bout d'obtenir la vérité et de la diffuser au monde, il n'hésite pas à mettre en danger sa propre personne. Charal fait figure pour moi de véritable chevalier dans ce roman. Ses interventions, souvent drôles avec ceci : "Désolé... Chers auditeurs... Je m'efforce d'économiser... mon souffle... alors que nous tentons... de distancer ces gardes..." sont très réalistes et donnent la plus vivace impression d'avoir devant soi un vrai journaliste tant au niveau du vocabulaire utilisé que des tournures de phrase. J'ai grandement apprécié chacune de ses apparitions et sa volonté de recadrer son intervenante principale qui faisait à chaque fois dériver le sujet sur la politique interne de l'Alliance dans le but de plaider sa cause !

- Moniteur Haraldion : Ce Tharisien sera l'interlocuteur principal de Seki durant le temps -considérable- qu'elle passe enfermée. Voulant à tout prix faire preuve d'impartialité et remplir son office correctement, il fera montre d'une grande honnêteté envers l'héroïne. J'ai beaucoup aimé les interrogatoires qui nous sont narrés vers le milieu du livre, même si les aspects de la culture tharisienne ne sont pas assez développés à mon goût, ainsi que la volonté manifeste d'Haraldion de vouloir protéger cette jeune femme qu'il sent innocente, mais qu'il ne peut pas défendre faute de preuves matérielles. Comme avec Assaldion, j'ai espéré qu'il survive lorsque le roman laisse sous-entendre qu'il aurait pu y rester.

- Tomas Iberius : Le cerveau de la révolution est un militaire revanchard qui n'a pas su digérer sa défaite vingt ans plus tôt. Au départ, j'éprouvais une certaine sympathie envers Iberius : après tout, il avait peut-être reçu des ordres de la part de son commandement comme quoi il était censé causer du tumulte afin que les Tharisiens rendent la colonie aux Humains. La vérité est toute autre : Iberius agit, du début à la fin, de son propre chef. On lui demande de rendre les armes ? Il s'en bat les steaks, il continue la lutte et provoque la quasi annihilation de la colonie par les Tharisiens. Sa revanche, il l'a montée de son initiative personnelle, et il n'hésite pas à manipuler -puis à sacrifier !- des civils pour parvenir à la prendre. Est-ce donc cela, se comporter en militaire ? Est-ce cela, se comporter en officier ? Je n'éprouve que du mépris à l'égard de ce personnage. Encore plus quand il a tenté d'abattre Seki en plein vol...

- Martin Leeven : Rien de spécial, vraiment.

- Lanz : Un contrebandier servant la glorieuse cause de la révolte Humaine qui change d'avis quand il rencontre (et s’amourache, c'est évident) Seki. Il plaque tout pour la gonzesse. Un peu facile.

- Le Gouverneur Karanth : Vous vous souvenez de Jennesta ? Bah imaginez la même, en Tharisien, et raciste. Une caricature de militaire. Ce personnage n'est pas cohérent avec le contexte moderne du roman. On n'aurait jamais laissé les commandes d'une colonie mixte à un taré de cette trempe...

Du style :

Je suis agréablement surpris par le style de l'auteur pour être tout à fait honnête ! Les pages défilent très bien. La narration à la première personne, que j'aurais crue gênante au premier abord, est en fait très efficace et nous permet, pour le meilleur comme pour le pire (Myr, je te regarde.) de savoir tout ce qui se trame dans les recoins de la tête des personnages. Les réflexions et émotions de Seki étaient remarquablement bien construites et aussi bien en accord avec son intellect qu'avec sa condition de jeune femme à peine âgée de dix-huit ans.

Cela étant, l'histoire est un peu précipitée et souffre de quelques changements de rythme étranges. Il aurait été bon, à mon sens, de conserver le tempo plus lent du milieu de l'ouvrage afin d'étoffer et de moins "balancer" les revirements de situation à la tête du lecteur, car on a alors l'impression d'assister à un match de ping pong : les belligérants se répondent tellement vite que nos yeux ne suivent plus, et on survole sans rentrer dans la chose. Ainsi, j'ai été atterré par la rapidité avec laquelle Seki se fait embringuer dans les manigances des révolutionnaires en bas âge (je sais bien que mon hostilité est palpable, là, mais ils m'ont vraiment gavé à massacrer des civils Tharisiens juste pour susciter une réaction de la part de leur gouvernement), et la fin est tellement heurtée que je n'ai pas pu "y être", alors que je ressentais parfaitement bien toutes les épreuves qu'elle devait endurer lors de sa captivité dans les geôles tharisiennes.

Autre reproche : le manque de descriptions ! C'est particulièrement voyant dans ce livre. Je n'ai JAMAIS eu droit à une description de précise de Myr, ou du père de Seki. A aucun moment. C'est extrêmement GÊNANT je tiens à le dire. Ne me faites plus ça, Patrice, je vous en conjure. Le fait de n'avoir une description (et encore, elle est pour le moins lapidaire !) de l'héroïne qu'à la page 68-69 environ, est TRÈS CHIANT. J'avais l'impression de "flotter" sans arriver à m'accrocher à quoi que ce soit pour me repérer. L'univers n'est jamais présenté. On n'a droit qu'à quelques informations çà et là. Les lieux, eux non plus, n'ont pas eu le droit à un traitement de faveur de la part de l'auteur et je n'ai pas vraiment réussi à me les représenter. Niveau équipements et véhicules, c'est pareil : démerdez-vous, j'ai pas envie de décrire. Bah euh... Merci. Résultat des courses, je n'ai pas spécialement eu l'impression d'évoluer dans un univers de science fiction mais plutôt dans une ambiance très contemporaine :s

Question contexte géo-politique, c'est le néant absolu. Je peux comprendre que Seki, du haut de ses 18 ans, n'y entende rien (encore que x2), mais tout de même, il aurait été intéressant je pense d'avoir droit à une carte de la galaxie avec la situation des deux espèces, un petit historique via un personnage quelconque qui ne se résume pas à "Bah on était pas d'accord, on s'est tapés dessus, on a perdu"... Fin je ne sais pas, ça manque. L'univers n'est pas assez travaillé je trouve.

Vous l'aurez sans doute compris, je n'ai pas trouvé que les noms utilisés pour les personnages étaient... clinquants. Je crois d'ailleurs que les Tharisiens ont été inspirés des Tha'Roons du jeu War Wind. Nom similaire, caractéristiques morphologiques similaires (juste jaunes au lieu de mauves, et bipèdes pour les rendre sans doute plus "attachants"), culture proche... Non pas que je trouve ça repompé hein, c'est une inspiration très classieuse que celle de War Wind. Je trouve juste ça marrant ^^'

Bon alors par contre, un autre point. J'ai trouvé des petites incohérences dans le style, pourtant très bon je le répète encore une fois, de l'auteur. Alors que le ton de l’œuvre est résolument moderne, il utilise parfois des tournures ultra vieillies du type " Il avait manifesté la plus grande hostilité à mon endroit". Malepeste, Seki vient donc du Moyen Âge ? De même, certaines expressions me semblaient étranges et... pas françaises ^_-

A inscrire au registre des reproches à l'éditeur, quelques fautes de concordance des temps subsistent dans le livre (!!!) et j'ai même relevé un "elle" qui aurait dû être un "il" ! PRÉCISION : je ne blâme EN AUCUNE FAÇON l'auteur à ce sujet, je sais à quel point il est difficile de trouver des fautes dans un texte qu'on a déjà travaillé à maintes reprises ! C'est l'éditeur qui est en tort, ici. Tant que j'y suis, je ne sais pas ce qu'ils ont fumé, mais il me semble avoir payé mon livre 4,95 € et non pas 4,95 $ comme il est marqué sur la couverture. Faudra que je vérifie mon relevé de compte mais bon.

Autres choses regrettables : l'utilisation de chiffres pour écrire les nombres "Pas moins de 2000 Humains...", les barbarismes "sélectionner les items", et le manque de travail au niveau de la technique dans l'univers.

Exemple qui m'a arraché les yeux pour illustrer ce dernier point :

"Des grenades à défragmentation"

Ah ouais, carrément. On avait les grenades à fragmentation, mais là c'est plus high tech que ça encore, c'est des grenades à DÉFRAGMENTATION. Wow. Sachant que le nom de grenade à fragmentation provient du fait que l'explosif se scinde en une myriade de fragments pour plus de dégâts, je ne vois ABSOLUMENT PAS ce que cette grenade doit faire. Défragmenter consiste à remettre les morceaux ensemble (défragmenter un disque dur par exemple ). Donc elle fait quoi cette grenade, elle ressoude les membres arrachés ?! Oo

Les points qui m'ont plu :

- Si on relit des scènes du livre en changeant le "T" de Tharisens par un "P", les passages où Myr veut chasser les aliens de "sa" planète prennent une toute autre dimension. Ce fut pour moi une source d'intense hilarité.
- Contexte déchirant qui oblige le lecteur à prendre parti, avec une vision assez peu manichéenne encore que ça ne soit pas encore tout à fait ça.
- Style très bien mené malgré quelques curiosités.
- L'histoire prend aux tripes et quand on est vraiment dedans c'est un régal.
- Héroïne très crédible et attachante.
- Beaucoup de réactions des protagonistes à l'échelle politique sont d'une grande crédibilité.
- Les réflexions de l'héroïne sonnent juste.
- Charal Assaldion. Period.
- L'escalade progressive de la violence est très bien narrée et on ressent une réelle tension au fur et à mesure que le processus de guerre s'enclenche petit à petit

Les points qui m'ont déplu :

- ... Pour retomber comme un soufflé à la fin.
- Rebelles Humains caricaturaux, alors qu'un petit effort aurait suffit à rendre leur cause légitime mais là on a juste envie de tous les tuer.
- Certains personnages sont inconsistants soit par manque d'étoffement soit parce qu'ils sont passifs.
- L'amateurisme de l'éditeur.
- Karanth n'est absolument pas crédible dans son rôle. Confier un sujet sensible à un boucher... Seriously, guys.
- L'univers est à peine survolé.

A qui je recommande ce livre :

- Aux amateurs de conflits internes complexes.
- A ceux qui aiment opposer des points de vue... fondamentalement différents.
- A ceux qui ont envie de voir les Humains dans le rôle des perdants, pour changer !


Ma note personnelle : J'ai l'air d'avoir défoncé ce livre, je vous l'accorde. Ce n'est pourtant pas ce que je comptais faire. Ce livre a tellement de potentiel que les petits défauts que j'ai étudiés précédemment m'ont exaspéré, voilà tout. C'était une très bonne lecture, elle vous transporte et vous fait réagir avec violence, mais... Mais ça aurait DÛ être tellement plus que ça ! Mon impression finale sera donc celle-ci :

Un livre magistral gâché par quelques défauts de construction qui auraient pu être facilement évités.

14/20



Dernière édition par Tyrork Deffbringa le Jeu 17 Mai - 15:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salsera15
lycan


Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 14:56

Wow Tyrok!!!! J'ai jamais vu une aussi belle chronique de ma vie!!!! Shocked :love: affraid

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 15:00

Merci ^^' j'ai beaucoup développé sur ce coup là parce que je tenais vraiment à montrer qu'on aurait pu atteindre le niveau du grand livre. Ca m'a chagriné... D'habitude elles sont quand même un peu moins longues haha. J'ai souhaité rendre ça moins indigeste en faisant des petites blagues Wink

EDIT : Aaaarh ma chronique est pleine de fautes ! Je vous prie de bien vouloir m'excuser, chers réseauspectateurs, pour cet intolérable manque de professionnalisme. Nos équipes sont dores et déjà en train de travailler à l'amélioration de la qualité de la chronique de votre hôte préféré !

EDIT 2 : Ah ! On vient de me souffler dans l'oreillette que la chronique de votre très respectueux hôte vient d'être éditée ! Je vous enjoins donc de me prêter quelques minutes de votre précieuse attention et de jeter un coup d’œil à ce texte, qui, comme je vous l'ai dit, s'efforce de retranscrire les faits avec la plus absolue neutralité.

C'était Tyrork Deffbringa pour Mort-Sûre Press, bonne fin d'après-midi !


Dernière édition par Tyrork Deffbringa le Jeu 17 Mai - 15:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babynoux
succube des enfers


Messages : 3944
Points : 3869
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 25
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 15:02

Waw Tyrork énorme chronique ! il faudra que je le lise =D

**********************
Le Blog de Bibliotheque-Quilittout :



MON FACEBOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliotheque-quilittout.eklablog.net/
Louve
Admin


Messages : 25139
Points : 34564
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 15:44

ahaha t'es vraiment un extra-terrestre Tyty ^^

Une très belle chronique qui m'a beaucoup plu et donné envie de découvrir ce roman! Je m'étonne que tu ne participes pas aux partenariats du forum! tu ferais un carton auprès des éditeurs ^^

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 15:49

Louve : J'aimerais un rang permanent de "Psychopathe" avec le P majuscule pour refléter ceci :p

Quant aux partenariats... Je ne sais pas, je suis un peu trop acide et dénigreur pour présenter ça à des professionnels je pense. Je me permets des critiques d'un point de vue de la construction même de l'ouvrage alors que je n'ai aucune publication à mon actif... Ça fait très prétentieux :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin


Messages : 25139
Points : 34564
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 16:06

ce n'est pas forcément les auteurs reconnus qui ont du talent Wink

Pour certains romans, ton avis pourrait être intéressant je pense vis à vis des éditeurs qui aiment vraiment avoir un avis sincère et plus ou moins détaillé. Après faut juste que le roman en question te fasse tilt avec la couverture, la quatrième de couverture et son titre. Tu devrais tenter à l'occasion, on ne sait jamais ^^

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 16:10

Ben en général je trouve que les quatrièmes de couverture sont vraiment pas vendeuses par rapport au contenu. Là avec Averia par exemple, je n'ai pas l'impression que la quatrième de couverture soit de l'auteur Oo Certes, ça résume ce qu'il y a dans le livre, mais si tu compares le résumé de la quat' je trouve que c'est un peu... décalé. Limite avec le résumé seul t'as l'impression que Seki entre par accident dans la résistance mais que, bon gré mal gré, elle participe aux combats de manière active etc, alors qu'en fait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin


Messages : 25139
Points : 34564
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 16:17

moui mais ça c'est le souci de beaucoup de quatrième de couverture ^^ soit elles en disent trop, soit ne sont pas très corrects ^^


**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 16:38

Oui... Je note aussi une constante chez les auteurs : ils ne savent pas dépeindre des militaires réalistes. C'est un peu gênant, et cela contribue à véhiculer une fausse image de l'armée, par dessus le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Munkazel
Nouveau


Messages : 27
Points : 22
Date d'inscription : 14/05/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Jeu 17 Mai - 16:54

Quand on n'y connaît rien, on retombe toujours sur les préjugés.
Très bonne critique par ailleurs cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salsera15
lycan


Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 2:46

J'aime bien ta façon de penser Tyrok!

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Patrice Cazeault
Nouveau


Messages : 53
Points : 47
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 31
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 4:19

Je vous trouve dur, Tyrork Wink

Par contre, votre critique est très étoffée et je suis heureux qu'un lecteur ait pris la peine de réfléchir sur le bouquin comme vous l'avez fait! J'ai beaucoup apprécié votre regard sans concession.

Merci!

Par contre, si je peux me permettre quelques précisions...
Il s'agit d'un premier roman, d'une première expérience de publication, d'un premier pas dans le vaste monde littéraire. En ce sens, je suis en apprentissage. Écrire, c'est apprendre. Et j'apprends tous les jours.

Vous écrivez aussi, n'est-ce pas, Tyrork? Vous savez donc, comme moi, l'étendue du bagage technique qu'il faut acquérir... Je me suis fait les dents sur ce roman. D'avril 2009 jusqu'à novembre 2011, je l'ai réécrit 7 fois (sans m'emmerder, je le jure Wink). On m'a souvent conseillé d'abandonner, de lâcher prise, de passer à autre chose. J'accumulais les refus et certains ne comprenaient pas pourquoi je m'acharnais à retravailler un roman dont personne ne voulait. À ceux qui me posaient la question, je leur répondais que ce roman, je l'avais dans les tripes. Que c'était ça ou rien. Que j'irais jusqu'au bout, jusqu'à la fin.

Ce roman, donc, c'est le résultat de deux ans de passion que j'ai alimentée malgré les obstacles, malgré les refus.

Et, précision importante, mon éditeur n'offre pas de «direction littéraire» (j'ignore si c'est l'expression utilisée outre-atlantique :S). Des correcteurs se sont efforcés de débusquer les (nombreuses) fautes qui parsemaient le bouquin, mais sinon, tout est de moi. L'histoire, le texte, les personnages. Y compris la 4e de couverture Wink

Les faiblesses que vous notez, ce sont les miennes. Ce sont des erreurs, des maladresses ou des choix délibérés. Mais pas de la paresse. Croyez-moi, j'ai consacré toutes mes énergies à façonner ce roman, à vous présenter le meilleur produit dont j'étais capable à cette époque de ma vie.

Tout change si vite, quand on écrit! Au moment où je rédige ces lignes, j'en suis à la correction du Tome 3 et, en réfléchissant à vos commentaires de lecture, évidemment, j'aurais envie de recommencer le premier tome une huitième fois. C'est ma plus grande phobie qui se réalise. Quand on m'a arraché le manuscrit des mains, quand est venu le temps de publier, je redoutais ce moment, je craignais de relire et de me dire «j'aurais fait autrement». Faut vivre avec :) Ça fait partie du cheminement.

Sur ce, je ne vous embête plus! Merci encore d'avoir partagé votre avis. J'espère que, malgré tout ce qui vous a irrité dans cette lecture, vous avez tout de même passé un bon moment.

Continuez d'écrire et de commenter. C'est enivrant d'observer une communauté de lecteurs si vivante.

amitié,
Patrice Cazeault

Edit: Oh! J'oubliais! En toute honnêteté, j'ignorais tout des Tha'Roons et du jeu où ils figurent! Et je suis déçu, moi j'aime bien les noms de mes Tharisiens! Wink
Même chose pour «Kodos», désolé, je n'ai jamais joué à World of Warcraft!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avisdexpulsion.blogspot.com
Salsera15
lycan


Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 5:02

Serez-vous au salon du livre de Montréal cette année M. Cazeault?

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 6:39

Bon... Voilà qui est pour le moins imprévu. J'aimerais clarifier certains points avec vous afin de nuancer ma critique qui a été, je m'en rends pleinement compte, beaucoup trop agressive.

"Il s'agit d'un premier roman, d'une première expérience de publication, d'un premier pas dans le vaste monde littéraire. En ce sens, je suis en apprentissage. Écrire, c'est apprendre. Et j'apprends tous les jours."

C'est un très beau premier pas. Comme je l'ai dit, j'ai passé un très bon moment. Le fait est d'ailleurs que j'ai mis moins de vingt-quatre heures pour lire votre roman, ce qui en dit long sur la qualité de votre écriture !

"On m'a souvent conseillé d'abandonner, de lâcher prise, de passer à autre chose. "

Ne faites jamais ça. Vraiment. Jamais. Vous avez un grand talent pour raconter des histoires. Je ne me serais pas fendu d'un texte aussi long si je n'avais pas été aussi frustré par les quelques écueils qui ont légèrement terni ma lecture. Ceci signifie, en somme, que je percevais le potentiel de votre histoire dans sa totalité et que j'ai eu la profonde conviction d'avoir devant moi un livre qui mérite l'attention.

Ça ne m'arrive vraiment pas souvent de devenir aussi passionné quand j'écris une critique, et c'est encore une fois la preuve de ce que je vous ai dit au dessus. Considérez, je vous en prie, mon emportement pour une réelle volonté d'amélioration construite. Rarement j'ai été autant aspiré par une histoire, en toute franchise. Je me suis surpris à parler à voix haute, à commenter ou à m'exclamer pendant ma lecture. Ça ne m'était jamais arrivé. Voilà pourquoi, alors même que j'étais au "taquet" et que l'intrigue m'avait happé, j'ai été extrêmement déçu par la fin du livre. J'avais l'impression d'avoir mangé l'un des meilleurs plats de résistance de ma vie dans un restaurant cinq étoiles et qu'on ne m'apportait pour tout dessert qu'une boule de vanille. Vous comprenez un peu mon sentiment ?

"Que j'irais jusqu'au bout, jusqu'à la fin. "

Vous avez mon soutien plein et entier.

"(j'ignore si c'est l'expression utilisée outre-atlantique :S)"

D'accord, donc vous êtes Québécois. Je comprends mieux certains artefacts que j'ai rencontrés lors de ma lecture et qui avaient éveillé ma curiosité :)

"Y compris la 4e de couverture"

Je n'aurais pas cru qu'elle était de vous ! Comme quoi... Je me sens un peu bête, là.

"Les faiblesses que vous notez, ce sont les miennes. Ce sont des erreurs, des maladresses ou des choix délibérés. Mais pas de la paresse."

Je n'ai jamais pensé un seul instant que c'était de la paresse. Simplement, je me suis dit après coup "peut-être que je ne suis pas le cœur de cible". En effet, mes impressions sont celles d'un homme de vingt ans qui est épris de réalisme et de pragmatisme. C'est l'un de mes soucis permanents quand j'écris, et c'est aussi, par conséquent, ce que je regarde le plus quand je lis. Le début et la fin du roman, puisque c'est là que j'ai un peu décroché, ne dérangeraient clairement pas un public plus jeune ou moins "demandeur" de réalisme, je gage.

En résumé, je n'ai peut-être pas les yeux qu'il faut pour lire votre œuvre.

"j'aurais envie de recommencer le premier tome une huitième fois. C'est ma plus grande phobie qui se réalise."

Restez fidèle à ce que vous faites. Se forcer à changer d'orientation en plein milieu d'une saga est la pire des choses que vous puissiez faire. Non seulement vous vous élanceriez sans filet de sécurité, mais en plus vous risqueriez de blesser les lecteurs qui aiment votre "direction narrative" actuelle. Je ne vous recommande pas de basculer dans le réalisme outrancier alors que vous terminez votre Tome 3 ^_^ Ou alors par petites touches très discrètes, un peu à la manière de Mme Rowling.

"Sur ce, je ne vous embête plus! Merci encore d'avoir partagé votre avis. J'espère que, malgré tout ce qui vous a irrité dans cette lecture, vous avez tout de même passé un bon moment."

Vous ne m'embêtez absolument pas, je puis vous l'assurer. Au contraire, je suis étonné et très content de voir que, non seulement vous avez pris la peine de venir "au contact", mais en plus vous avez fort bien encaissé ma critique qui, comme je le répète, était bien trop agressive au regard de la qualité du livre. En y repensant, j'aurais dû avoir ce niveau d'acidité à l'égard du Tome 5 d'Orcs de Stan Nicholls et pas de ce premier tome d'Averia...

Je réitère : j'ai passé un très bon moment avec votre livre.

Je me suis fait la réflexion après coup que j'avais été trop dur, d'où les messages qui ont suivi mon pavé de texte. J'étais tenté d'éditer le message pour accorder un ou deux points de plus à la note finale, mais je me suis dit que, finalement, ce qui comptait le plus était le ressenti que j'exprimais au travers de mes phrases mi-enjouées mi-déçues plutôt qu'un quelconque nombre catapulté d'on ne sait trop où et qui ne reflète pas grand-chose...

"Edit: Oh! J'oubliais! En toute honnêteté, j'ignorais tout des Tha'Roons et du jeu où ils figurent! Et je suis déçu, moi j'aime bien les noms de mes Tharisiens! Wink
Même chose pour «Kodos», désolé, je n'ai jamais joué à World of Warcraft!"

Merde alors, je me sentais fier d'avoir trouvé votre inspiration dans un des jeux les plus méconnus et les plus injustement boudés de la création ^^ J'adore War Wind et son univers...

Je n'ai dit que je n'aimais pas le nom de vos Tharisiens, haha. Juste... Je suis prompt à faire des jeux de mots, aussi le coup du "T" remplacé par un "P" n'a pas mis longtemps à germer dans mon esprit... xD

En ce qui concerne Kodos, de toute façon je le prononçais "Kaudausse"... Je n'ai pensé au jeu de mot qu'en écrivant la critique.

Le mot de la fin :

Je suis, vous l'aurez sans doute deviné, très heureux de votre intervention sur ce forum. Si vous souhaitez discuter plus avant de votre livre avec un gamin qui se croit de taille à donner des conseils alors qu'il n'a même pas fini son premier roman, je suis à votre disposition.

EDIT : Ah en fait non. Le vrai mot de la fin :

"Je vous trouve dur, Tyrork"

J'aurais pu écrire une chronique en condensant toutes les remarques positives que j'ai (bel et bien !) énoncées au fil du texte, sans m'acharner sur les détails qui m'avaient ennuyé.

J'aurais pu écrire une critique du type :

"Olololol ce livre é vréman gén1al tro b1 20/20"

Et passer à autre chose, sans me retourner.

Ce n'est, je pense, pas ce que vous aviez envie de lire comme critique. Après, je vous le concède -et je m'en suis déjà excusé mais je le refais- la mienne était trop incisive, d'autant plus que je l'ai rédigée "à chaud", juste après avoir fini le roman. J'ai volontairement utilisé un vocabulaire assez acerbe de manière à rendre la lecture de mon pavé moins indigeste.

Voilà, j'ai vraiment fini, là ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Cazeault
Nouveau


Messages : 53
Points : 47
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 31
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 17:09

@Salsera 15
Probablement! J'ai fait les Salons de Gatineau, Trois-Rivières et Québec, cet hiver, et c'était génial.

Si vous passez dans les parages, cet automne, venez me faire coucou Wink

@Tyrork
J'avoue que j'ai beaucoup hésité avant de joindre ce forum. Je ne voulais surtout pas que mon intervention laisse l'impression que l'Auteur débarquait pour faire taire ses critiques.

Au contraire, je souhaitais échanger avec vous, et je me félicite de l'avoir fait! Ce fut un échange fort agréable!

Vous avez raison, vous savez, lorsque vous dites «Ce n'est, je pense, pas ce que vous aviez envie de lire comme critique.» Il n'y a rien de pire que de publier dans l'indifférence. Je suis très heureux que mon roman ait suscité de telles réactions chez vous. Certes, je me suis senti un tantinet agressé par votre texte, mais j'y discernais également vos arguments, vos opinions et une certaine passion.

Votre réponse à ma réaction a dissipé tout malaise qui subsistait de mon côté. Je comprends à présent ce que vous avez dit, comment vous l'avez exprimé, et pourquoi.

«Si vous souhaitez discuter plus avant de votre livre avec un gamin qui se croit de taille à donner des conseils alors qu'il n'a même pas fini son premier roman, je suis à votre disposition.»

Nous serons deux gamins, dans ce cas Wink

Merci encore d'avoir partagé votre opinion! Et n'hésitez pas à vous montrer tout aussi sévère si, un jour, vous lisez le tome 2. Votre regard est apprécié, de ce côté-ci de l'océan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avisdexpulsion.blogspot.com
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 17:43

Je vais regarder sur Amazon si je ne peux pas me commander directement le Tome 2 de manière à ne pas perdre de temps. Voulez-vous que je rende une critique plus "ciblée" sur le livre ? Maintenant que je sais que vous allez la lire, je peux me permettre de prendre plus de temps et d'étayer davantage, de manière à me montrer à la fois plus précis et plus technique.

Autre chose : avez-vous songé à créer une carte pour que l'on puisse se repérer dans cette immensité qu'est l'espace ? Quelque chose d'aussi simple que ça (tremblez devant mes capacités phénoménales avec paint...) à une échelle plus grande serait largement suffisant. Si vous avez des connaissances qui sont ne serait-ce que familières avec photoshop il leur sera très facile d'en faire quelque chose de tout à fait convenable. Un de mes amis a bien transformé mon brouillon de carte griffonné à la hâte au stylo bille/crayon sur une copie scolaire en ceci...

Si vous n'êtes pas très à l'aise avec la gestion de l'armée, des combats spatiaux, des personnages appartenant à la caste militaire ou quoi que ce soit d'autre dans ce goût-là, n'hésitez pas à me poser des questions. J'ai quelques références à vous proposer, des scènes qui pourraient vous inspirer que vous ne connaissez peut-être pas, etc. A côté de certaines œuvres vidéo-ludiques, les batailles spatiales de Star Wars ne sont que des spectacles de poupées de chiffons destinés à épater les enfants.

De même, si vous avez le moindre doute quant au caractère vraisemblable ou non d'une technologie que vous souhaitez implémenter dans votre univers, je suis prêt, du haut de ma physique de deuxième année, (un an de plus que Seki, en somme Wink) à vous donner mon avis... Pour ce qu'il vaut.

Sans transition...

Puisque vous ne vous êtes pas inspiré des Tha'Roons pour imaginer l'espèce tharisienne, quel a été votre point de départ ? Quels sont les adjectifs ou les qualificatifs que vous avez utilisés pour bâtir cette civilisation lorsque vous avez commencé à écrire ? Cela m'intéresse.


Dernière édition par Tyrork Deffbringa le Ven 18 Mai - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin


Messages : 25139
Points : 34564
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 17:50

et moi je tiens à vous remercier Patrice, d'avoir pris la peine de vous inscrire pour discuter des avis concernant votre roman. Très peu d'auteurs le font, hélas et pourtant c'est quelque chose que nous lecteurs apprécions ^^

Ceci dit, l'avis de Tyrork m'a donné très envie de découvrir votre roman et je pense l'acquérir le mois prochain afin d'en donner également mon ressenti ( moins bien toutefois que Tyrork ^^)

Au plaisir de vous recroiser Patrice!

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 17:54

Arrête de faire les yeux doux à monsieur Cazeault et retourne faire ta bêta lecture ! Non mais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin


Messages : 25139
Points : 34564
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 18:07

xD Tyty : sale bête :p

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Salsera15
lycan


Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 19:57

Hey les enfants arrêtez les railleries là!!! LOL

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
se1ena
lycan


Messages : 1248
Points : 1348
Date d'inscription : 26/10/2011
Age : 28
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Ven 18 Mai - 23:39

Toute qu'une critique Tyrork! Malgré le ton un tantinet acide^^ on voit vraiment que le livre t'a passionné malgré les défauts que tu y a trouvé Wink J'ai une question : C'est quoi qui cloche avec "sélectionner les items" ?

Patrice Cazeault a écrit:

J'avoue que j'ai beaucoup hésité avant de joindre ce forum. Je ne voulais surtout pas que mon intervention laisse l'impression que l'Auteur débarquait pour faire taire ses critiques.

Je suis d'accord avec Louve, c'est génial qu'un auteur prenne la peine d'échanger sur nos ressentis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dansmabullelivresque.over-blog.com/
Salsera15
lycan


Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Sam 19 Mai - 3:34

Moi aussi je suis contente d'autant que M. Cazeault semble vraiment s'impliquer dans ses réponses c'est encore plus intéressant!

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Salsera15
lycan


Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 27
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Sam 19 Mai - 3:40

Au fait Patrice, le livre 3 de la série est prévu pour quand?

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Patrice Cazeault
Nouveau


Messages : 53
Points : 47
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 31
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   Sam 19 Mai - 4:53

@Tryrork
«Voulez-vous que je rende une critique plus "ciblée" sur le livre ?»

Non! Non, surtout pas! Je veux la critique de Tryrork, pas celle de celui qui sait que l'auteur traîne dans les parages. N'ajustez pas votre opinion! Vous pouvez adoucir la forme, mais pas le fond de vos commentaires. Je sais que ma seule présence ici altère votre regard, mais ne me ménagez pas, je vous en prie.

«Autre chose : avez-vous songé à créer une carte pour que l'on puisse se repérer dans cette immensité qu'est l'espace ?»

C'est une excellente suggestion. L'idée m'avait traversé l'esprit, à l'époque, mais je m'étais dit que comme l'histoire était «cadrée» très serrée autour de Seki et Myr, ce n'était pas nécessaire. Je préférais suggérer ce qui sortait du cadre, plutôt que de tout plaquer sur une carte, dans un glossaire ou je ne sais quoi encore.

Mais vous n'êtes pas le seul à me reprocher d'effleurer plutôt que d'expliquer mon univers. Je vous le promets, les détails pleuvent dans les prochains tomes Wink

Je garde l'idée en tête, donc. Une carte, ce serait sympa.

«Si vous n'êtes pas très à l'aise avec la gestion de l'armée, des combats spatiaux, des personnages appartenant à la caste militaire ou quoi que ce soit d'autre dans ce goût-là, n'hésitez pas à me poser des questions.»

Parfait! Je vous ajoute à ma liste de ressources à consulter :) D'ailleurs, j'aimerais bien savoir le genre de scènes que vous avez en tête.

«...mon avis... Pour ce qu'il vaut.»

Tsss... pour ce que ça vaut, sachez que j'accorde de la valeur à votre avis.

«Quels sont les adjectifs ou les qualificatifs que vous avez utilisés pour bâtir cette civilisation lorsque vous avez commencé à écrire ? Cela m'intéresse.»

Ah! Cette question m'intéresse beaucoup! (C'est le rêve de tout auteur de se faire questionner sur l'origine de ses idées...) ... mais! Je préfère attendre que vous ayez lu le tome 2 (quand vous lirez, rien ne presse) avant de répondre. Averia 1 vous a présenté les Tharisiens de manière incomplète, tronquée. Vous les avez entrevus, si on veut... Le récit se déroule sur Tharisia, vous les verrez donc de l'intérieur, à travers les yeux de l'une des leurs. On en reparlera, donc Wink

@Louve
C'est moi qui vous remercie! J'ai commencé à explorer l'endroit et, si je suis le bienvenu (j'ai vraiment peur d'altérer votre opinion en traînant par ici. je sais que c'est toujours délicat de critiquer quand le principal intéressé lit par-dessus l'épaule), je compte bien partager mes lectures avec vous.

@Selena
Je vous l'ai déjà dit sur votre blogue, mais merci encore pour votre critique Wink

@Salsera
Sous toutes réserves (ah! le monde de l'édition Wink), il devrait être disponible vers la fin août. D'ailleurs, je dois rendre le manuscrit à l'éditeur dans la semaine qui vient! Ouf! En plus du travail, je révise matin et soir. Je VIS derrière un clavier Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avisdexpulsion.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Patrice Cazeault] Averia, Tome 1, Seki, de Patrice Cazeault
» AVERIA (Tome 1) SEKI de Patrice Cazeault
» AVERIA (Tome 3) MYR de Patrice Cazeault
» [Cazeault, Patrice] Averia - Tome 1: Seki
» Doc 203 Patrice Lambert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Science fiction-
Sauter vers: