Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Harper Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
1. Coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Salsera15
lycan
avatar

Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 28
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: [Harper Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur   Dim 6 Mai - 6:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2006
Edition : Le livre de poche
Nombre de pages : 447
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 - au cœur de la lutte pour les droits civiques -, connut un tel succès. Il ne suffit pas en revanche à comprendre comment ce roman est devenu un livre culte aux Etats-Unis et dans bien d'autres pays. C'est que, tout en situant son sujet en Alabama à une époque bien précise - les années 1930 -, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance confrontée aux préjugés, au mensonge, à la bigoterie et au mal. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique. Couronné par le Prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde entier.

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Salsera15
lycan
avatar

Messages : 864
Points : 957
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 28
Localisation : St-Jérôme

MessageSujet: Re: [Harper Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur   Dim 6 Mai - 6:41

Voici mon avis: Tout au long du roman, je n'ai cessé de m'épanouir sur la sagesse qui émanait d'Atticus. Un homme comme il n'y en a pas d'autre, qui ose défendre un noir dans une période ou le faire sonnait quasiment sont arrêt de mort. Un homme cultivé qui n'a pas peur que Scout lise le journal avec lui, même si la nouvelle méthode d'enseignement proscrit de savoir lire. Il est évident qu'Atticus est le mouton noir de Maycomb, tant par sa personnalité que par ses convictions et ses idées. Atticus a été mon coup de coeur tout au long de l'histoire, je me le suis constamment représenté mentalement comme un sage avec un barbe blanche! Et puis il y a la tant Alexandra, obsédée par le fait que Scout devienne une vraie femme, mais lassante par ses constantes recommandations et ses réprimandes. Jem et Scout, frère et soeur, sont tout au long de l'histoire très proches l'un de l'autre. Au début de l'histoire, ils partagent les mêmes jeux, se créent les mêmes peurs concernant Boo Radley et ont une relation égalitaire. Cependant, lorsque Jem décide de se dire qu'il est rendu un adulte, Scout se trouve lésée d'avoir perdu son frère, mais il n'en demeure que celui-ci va continuer d'être près d'elle dans les moments importants comme la fête d'Halloween et la tentative de meurtre que les enfants ont épongé et qui visait Atticus.

Concernant l'histoire en tant que tel, j'ai trouvé qu'on décrivait beaucoup plus qu'il n'y avait d'action. Je m'attendais aussi à avoir un contexte historique plus soutenu concernant les droits civils et la période durant laquelle le roman a été écrit, mais je suis restée sur ma faim. C'est uniquement à l'approche du procès qu'on entre vraiment dans le vif du sujet. Il y a eu quelques moments poignants; lorsque Scout et Jem essayaient de faire sortir Boo Radley de sa cachette, le procès de Tom Robinson et finalement la fin qui n'a pas manqué de me surprendre! Arthur Radley, limpide comme un fantôme (il porte bien son surnom) qui sauve les enfants d'un meurtre et qui ne prononce pas un seul mot, mais reste présent dans la famille de Scout comme un bibelot dans une pièce. Surprenant comme personnage!

Ce qui m'a plue c'est que les personnages menaient tous des rôles distincts et que chacun avait une place importante à jouer dans l'intrigue. La fin que je n'avais pas envisagée m'a surprise et j'ai été fière de constater que Arthur n'était pas un méchant fantôme!

Ce qui ne m'a pas plue, c'est qu'il manquait d'action et d'événements poignants. Je me suis souvent lassée par moments des longues descriptions du quotidien des personnages. Comme c'est bien inscrit dans le résumé que le livre a été spécialement écrit dans une période importante, je me serais davantage attendue à plus de références sur les lois raciales. Mais dans l'ensemble, le livre est bien et les personnages sont attachants.

Je lui donne la note de 3/5.

**********************
Lecture en cours: Beyonders tome 1, Brandon Mull
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.ca
Gr3nouille2010
lycan
avatar

Messages : 1248
Points : 1626
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 28
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: [Harper Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur   Sam 26 Mai - 11:04

Citation :
Ce livre m'intriguait mais sans plus au départ. Je remercie donc Demoiselle Coquelicote de me l'avoir fait découvrir en me le prêtant car j'ai beaucoup aimé & je ne regrette pas du tout de l'avoir lu ! C'est un sujet sensible raconté en toute simplicité mais avec un fond lourd de sens.. qui ne m'a pas laissé indifférente !

Dans les années 30, en Alabama, Atticus Finch, avocat & père de deux enfants, Scout & Jem, doit défendre un noir accusé de viol sur une blanche. La petite ville de Maycomb le voit d'un sale oeil & ne cache pas ce qu'elle ressent envers les noirs. Scout & Jem suivent l'affaire de près ; âgés respectivement de 8 & 10 ans, ils s'intéressent malgré eux à cette société injuste qui les dépasse complètement.

Quand on m'a dit qu'il se lisait facilement, je n'imaginais pas que c'était à ce point là.. Au début, il ne se passe pas grand chose, on apprend à connaître la famille de Scout & les petites habitudes de la ville à travers les yeux de cette jeune fille. Mais on se laisse facilement entrainer par son récit. Tout est simple pour elle & son frère, ils jouent dans leur coin, ne se mêlent pas trop à la vie des adultes, jusqu'au jour où les voisins commencent à "injurier" leur père d'être "l'ami des nègres". Dès lors, plusieurs questions se posent car pour eux, ce n'est pas un reproche même si ça sonne comme tel de la bouche des habitants de Maycomb.. Jem va être le plus touché par cette histoire, il aimerait bien comprendre ce qu'il se passe vraiment..
Même si le début est anodin, il n'est pourtant pas vide d'intérêt. On a besoin de cette entrée en matière pour s'attacher aux personnages, pour se faire une idée de chacun d'eux car ils ont tous un rôle important dans l'histoire. Puis, tout s'enchaine rapidement, on en vient vite au fait & ces passages sont bourrés d'émotions fortes.. Le fait de tout suivre à travers les yeux d'une petite fille rend le récit bien plus sensible & poignant..

Scout est certainement le personnage qui m'aura le plus touché. J'ai eu un coup de coeur pour elle dès les premières pages ! Elle est si fragile, si innocente malgré son côté garçon manqué & son fort caractère. Toutes les remarques qu'elle peut entendre dans son voisinage suscitent en elle bien des questions. Elle ne comprend pas le jugement que tout le monde a envers Tom Robinson, le noir accusé de viol.
Jem est le plus touché par l'histoire de Tom. On ressent beaucoup son changement moral à travers l'évolution de l'histoire & à quel point ça le révolte.
Grâce à leur père, Atticus, ils apprennent certaines valeurs importantes de la vie, comme le respect envers tout le monde, la patience mais il leur apprend aussi à rester humble en toutes circonstances & à ne pas baisser les bras. Toujours avec finesse & tact, il est un réel exemple pour ses enfants.

L'auteur nous décrit une période difficile, le racisme est bien encré, & elle le fait avec simplicité mais les mots sont puissants & ont de l'impact. Les personnages sont tous aussi importants les uns que les autres & même ceux qu'on ne connais pas du tout au début finissent par se révéler indispensables à la fin.

Cette lecture m'a beaucoup touché & Scout y est pour beaucoup.. C'est difficile de voir comme les gens se comportent extrêmement mal à travers les yeux d'une fillette & de voir ce que ça implique pour ces jeunes enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Distact
serial killer
avatar

Messages : 1842
Points : 1795
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : sur les monts enchantés

MessageSujet: Re: [Harper Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur   Dim 12 Avr - 14:28

J' ai beaucoup entendu parler de ce livre dans plusieurs romans et une copinaute me l'ayant prêté j'en ai profité
La couverture est très attirante et nous annonce dès le début qu'une petite fille va être au centre de l'histoire. L'écriture est déstabilisante au départ;ça part un peu dans tous les sens car Scout qui raconte l'histoire nous explique les détails qui remontent, par moment, jusqu’à la guerre de Sécession mais on s'habitue et on comprend comment le passé influe sur le présent
Les personnages sont vraiment très pittoresques, et même si on en déteste certains on finit par les apprécier car ils ont des qualités cachés comme la tante de Scout par exemple. Atticus, le père de Scout est intègre et droit et aime énormément ses enfants; il y a aussi Bob Ewell, raciste, fainéant, méchant et tape ses propres enfants.
J'ai eu un coup de cœur pour ce livre qui est un incontournable de la société américaine dans les années trente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Harper Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Harper Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
» Décembre 2009: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur d'Harper LEE
» Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee
» Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper lee (1960)
» NE TIREZ PAS SUR L'OISEAU MOQUEUR d'Harper Lee

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Historiques, Contemporains,Divers-
Sauter vers: