Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Jules Romains] Knock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur!
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: [Jules Romains] Knock   Ven 20 Avr - 21:35



Année d'édition : 1924
Édition : folio
Nombre de pages : 357
Quatrième de couverture : "Le tambour : Quand j'ai dîné, il y a des fois que je sens une espèce de démangeaison ici. Ça me chatouille, ou plutôt ça me grattouille. Knock : Attention. Ne confondons pas. Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous grattouille ? Le tambour : Ça me grattouille. Mais ça me chatouille bien un peu aussi... Knock : Est-ce que ça ne vous grattouille pas davantage quand vous avez mangé de la tête de veau à la vinaigrette ? Le tambour : Je n'en mange jamais. Mais il me semble que si j'en mangeais, effectivement, ça me grattouillerait plus."



Dernière édition par Tyrork Deffbringa le Ven 20 Avr - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Jules Romains] Knock   Ven 20 Avr - 21:36

Mon avis demain Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrork Deffbringa
lycan


Messages : 1236
Points : 866
Date d'inscription : 20/01/2012

MessageSujet: Re: [Jules Romains] Knock   Sam 21 Avr - 18:47

Bon, je ne compte pas écrire un avis en bonne et due forme comme je le faisais avec les romans précédents puisque la forme de l’œuvre ne s'y prête pas.

Knock est une pièce très moderne et bourrée d'un humour cynique décapant qui vous fera sans doute rire jaune. C'est en quelque sorte une ode au charlatanisme, un poème d'amour dédié aux hypocondriaques.

Il s'agit ici de suivre ce fameux docteur Knock, un homme d'une quarantaine d'années qui vient tout juste de décrocher son diplôme de docteur. Au début de la pièce on discuter avec son prédécesseur, le docteur de Saint Maurice auquel il vient de racheter la place alors que celui-ci part à Lyon pour agrandir son champ d'activités. Dès la première scène, un trajet dans une automobile vétuste, le ton est donné et les personnages se posent. On appréciera ce faux-jetons de docteur et sa façon de présenter son affaire tandis que Knock découvre peu à peu qu'il lui a cédé une clientèle nulle, ainsi que le jeu qui est fait pour masquer les déboires de la pauvre voiture qui peine à gravir la colline.

Du reste, cette première scène, très longue, est l'occasion de découvrir les antécédents de Knock et de comprendre un peu mieux la psychologie atypique du personnage. Elle sert également d'annonce puisque celui-ci, devant la situation piteuse dans laquelle il se retrouve du fait de son achat désastreux, se prend au jeu et se lance lui-même un défi : lorsque le docteur à qui il a racheté la place reviendra dans trois mois pour la première échéance du paiement, il lui montrera le résultat de sa "méthode" de travail.

S'ensuit le corps de la pièce que je ne dévoilerai pas trop, mais où on voit comment Knock s'y prend pour fidéliser sa clientèle. Car oui, ce médecin frappadingue a un rêve en tête : pouvoir mettre au lit une population entière. Régir un pays de malades.

Pour ma part, j'ai vraiment apprécié cette pièce. Elle est assez courte, mais très dense et on ne s'y ennuie pas. L'humour est fin, loin des pitreries du théâtre classique. Aucune scène de bastonnade ou de poursuite donc, et très peu d'actions. L'essence même de l’œuvre réside dans les dialogues, rondement menés et parfois teintés d'un lyrisme certain qui se prend lui-même en auto-dérision. J'ai pas mal rigolé en lisant Knock, et je vous le recommande chaudement :)


Note : 9.5/10. Pas grand-chose à redire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Jules Romains] Knock   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jules Romains] Knock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jules Romains] Knock
» Jules Romains
» [Romains, Jules] Knock ou le triomphe de la médecine
» ROMAINS, Jules
» les romains : camp romain, Jules César

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Autres :: Classique et théâtre-
Sauter vers: