Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts

Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
67%
 67% [ 2 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
33%
 33% [ 1 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25624
Points : 35182
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 31
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Jeu 29 Mar - 12:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : Blackmoon
Edition: 2011
Nombre de pages : 373
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
Un village catalan accroché à la montagne. La mer au pied de la falaise. Le chemin qui monte au cimetière.

Depuis la mort de son frère jumeau, j'erre dans cet univers. Quand surgit le chant de cette fille, étrange, surnaturel, comme venu d'outre-tombe, je crois revenir à la vie. Alexia. Troublante, terrible Alexia. Mon nouvel horizon.

Pour la seconde fois, ma vie bascule. Voici "Retrum", l'histoire de ma descente aux enfers...

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Louve le Dim 9 Sep - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Mamz'elle Amandine
Proie
avatar

Messages : 101
Points : 94
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Mer 16 Mai - 14:36

Quelqu'un la lu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavisdescritiques.blogspot.fr/
Salsera15
lycan
avatar

Messages : 878
Points : 971
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 28
Localisation : Blainville

MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Mer 16 Mai - 17:12

J'attends aussi des avis, je trouve que le résumé du livre n'est pas assez exaustif pour bien m'informer...

**********************
Lecture en cours: Après nous tome 1 de Myra Eljundir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://booksandteas28.blogspot.ca
Sly
Dangereux personnage
avatar

Messages : 397
Points : 305
Date d'inscription : 28/01/2012
Localisation : La Terre du Milieu

MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Mer 16 Mai - 21:07

Moi je l'ai lu.
Mais je vous préviens, mon avis est loin des avis positifs de la plupart des blogueurs ^^



Mon avis

Que dire de ce roman à part qu'il m'a laissé complètement mitigée ?

Alexia est un roman assez sombre, de part l'histoire que part les personnages. On est bien loin de l'idée que je me faisais de ce livre, et je dois avouer que la lecture du roman à été plutôt laborieuse.

Le style de l'auteur est simple, presque enfantin. La narration est à la première personne d'un point de vue masculin. Les chapitres sont très courts, et les personnages ne sont que survolés. Pas de détails, pas de descriptions poussées de leur caractère et de leur personnalité. On ne connait d'eux que le strict minimum. Les dialogues sont creux et pas recherchés pour un sou.

La première image que je me suis faite des personnages, c'est une bande d'adolescents désœuvrés qui cherchent à se faire passer pour des gothiques, des Pâles comme ils se nomment eux-même. On se croirait dans une tentative de parodie ratée.
Heureusement, l'histoire prend un chemin un peu plus engageant que sur lequel elle semblait vouloir s'éterniser. L'évènement dramatique auquel l'auteur fait allusion depuis le début se précise. La réticence que m'inspirait ce bouquin fait peu à peu place à de l'intérêt. Cependant, je n'accroche toujours pas aux personnages, et leur fascination morbide pour la mort et les cimetières est, à mes yeux, un peu trop poussée à l’extrême. Ca en est presque dérangeant. Un road-trip dans les plus célèbres cimetières d'Europe ? Mouai, à la limite pourquoi pas. C'est d'ailleurs à partir de là que l'histoire prend de l'ampleur et une tournure totalement différente de ce qu'on aurait pu imaginer. Il faut dire que l'intrigue est très bien menée, et qu'on ne se doute de rien jusqu'à ce que l'auteur nous dévoile le fin mot de l'histoire. Je dirais même que c'est à partir de ce moment là qu'on se rend compte à quel point Christian à mûrit par rapport au début de l'histoire. S'il est toujours enfermé dans sa mélancolie, il retrouve néanmoins, grâce à Alba, un certain équilibre, même si celui-ci ne dure pas longtemps.

Bref, ce bouquin m'a laissée septique et un peu blasée. Le maitre mot de ce livre ? Clichés clichés clichés.... C'est d'ailleurs bien dommage parc'qu'un peu plus travaillé et moins ancré dans les stéréotypes, ce livre aurait pu rendre quelque chose d'intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-lectures-de-sly.blogspot.com/
Nessa
Dangereux personnage
avatar

Messages : 350
Points : 272
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 37
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Sam 19 Mai - 19:25

il avait l'air sympa mais ta chronique me freine un peu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://biblionessa.wordpress.com
kokodu22
Dangereux personnage
avatar

Messages : 274
Points : 295
Date d'inscription : 28/05/2012
Age : 19
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Lun 28 Mai - 12:35

Mon avis :

Tout d’abord je remercie beaucoup Everbook pour ce LV !
Dés la première page j’ai vue qu’il était traduit de l’Espagnol ma première réaction fut « C’est qu’il doit être bien alors ! » qu’est ce que j’ai pu avoir raison …

L’histoire est très surprenante, pas mal de quiproquos. Je me suis beaucoup attachée aux personnages, vraiment tous. Au début j’ai eu du mal a comprendre ou je tombais mais dés le premier chapitre le style de l’auteur m’a conquis, sans prise de tête. Il y a beaucoup de citations (en particulier sur le thème de la mort ou de l’amour). Les pages se sont tournées toute seule, je l’ai vraiment dévoré. Ce qui m’a attiré, en dehors de la couverture et du résumé, se sont les sujets abordés, la mort, les cimetières etc … Et même si ce roman est une fiction ça m’a parut très réaliste. Autre point intéressant : Tous les cimetières nommés par exemple le Père la chaise, le cimetières Juif de Prague, Gênes et bien sûr Highgate (qui va être le théâtre d’un évènement très important pour le déroulement de l’histoire. Mais en vrai il s’est passé de sacrés truc dans ce cimetière …) existent.

Christian est le personnage principal, qui a perdus son frère jumeau. Il va régulièrement traîner en haut de la falaise a côté du cimetière de Teià son petit village. Et puis un jours il va entendre un chant de femme provenant de l’intérieur du cimetière pourtant fermé a cette heure. Par la suite on découvre que c’était Alexia. Elle fait parti du groupe des « Pâles », ce qui consiste a passer la nuit dans les cimetière et a communiquer avec les morts. Comme on peux plus ou moins s’y attendre il va rentrer dans leur groupe. Jusque là pas trop d’action, ils vivent leurs petite vie d’Ados gothiques. Alexia et Christian tombent amoureux l’un de l’autre et ça aussi s’était prévisible. Mais vers le milieux du livres tout bascule et là commence une enquête policière. Ensuite je doit dire que je m’attendais absolument pas a ce qui va suivre … Action, suspens tout y est !

Le moin que l’on puisse dire s’est que l’univers est mystérieux tout comme les personnages. Mais ce ci m’empêche pas qu’il y est un peu d’humour tout de même. Certaines scènes m’on même fait sourire, voir rire, je pense par exemple au moment ou Christian se fait conduire par son père au quai de la gare la où il doit retrouver sa fameuse copine Alexia, mais il ne l’a encore jamais présenter a son père et donc aborde la première (et également la seule) fille qu’il voit; il va se prendre un beau râteau (oui évidement Alexia n’était pas sur le quai …)!
Le père est très réaliste, il est protecteur et ne veux pas voir son fils grandir, la seule chose qui lui reste puisque lui et sa femme sont divorcés et que son autre fils -le jumeau de Christian- est mort.

Seul point négatif, ça se fini brusquement et la suite se fait attendre.

Pour conclure je dirais que c’est un très bon roman, un coup de coeur pour moi ! Vivement la suite !

Ma note : 5/5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koko-lectures.blogspot.fr/
kreen78
Nouveau
avatar

Messages : 19
Points : 20
Date d'inscription : 14/02/2013
Age : 39
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Ven 15 Fév - 23:04

Mon avis :
J’ai refermé le livre à contre-cœur ! C’est tellement rare ce sentiment chez moi ! Je suis toute retournée par cette histoire… C’est un gros coup de cœur !

Je ne suis pas du tout une habituée de la Bit-Lit. En effet, je crois que le seul bouquin que j’ai lu dans ce genre est le tome 1 de « La Communauté du Sud » de Charlaine Harris. J’ai d’abord été intriguée par la tranche violette. J’avais l’impression d’un gadget inutile qui pouvait donner l’envie aux gens d’acheter le livre. Autant vous dire que je me suis bien trompée… Cette tranche prend tout son sens, la couleur violette étant très présente dans l’histoire.

J’ai envie de parler d’abord de la forme avant le fond. Quand j’ai ouvert ce livre, j’ai béni l’éditeur : l’écriture est aérée, la mise en page nickel, et les chapitres (là c’est merci à l’auteur) sont courts. Ca m’a fait du bien de lire ce livre avec cette mise en page ! Ca faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé !

Venons-en au fond. Ok les chapitres sont courts. Mais ce qui est bien là-dedans c’est que l’on obtient l’essentiel. Oui Monsieur Miralles ne cherche pas à broder autour de son histoire, tous ses chapitres sont une découverte supplémentaire, un petit bonheur de plus de lecture.
On est tout de suite mis dans le bain, il n’y a aucun chichi. On entre rapidement dans une atmosphère particulière. C’est assez glauque, avec une touche vampiresque, mais il est question ici de surmonter la mort en l’affrontant de face, en l’apprivoisement quasi-quotidiennement. Jusqu’au point de l’aimer et de la désirer. Et sur fond de mort, naîtra une histoire d’amour puis de vengeance. Rien qu’à écrire ces lignes j’ai déjà envie de le relire… Je crois que ça ne m’est jamais arrivé. Selon moi, cela vient du fait que l’histoire m’a enivrée, je n’ai pas l’habitude de lire ce style, et tout y est simple. Il n’y a pas à se creuser la tête, la narration n’est pas lourde.
J’ai souvent lu que c’était plutôt une lecture appréciée des ados… J’ai 33 ans et j’ai aimé… Heureusement j’ai lu aussi que je n’étais pas la seule adulte… Alors, peut-être que j’ai encore une part en moi qui n’a pas cherché à mûrir, à suivre la majeure partie de la maman que je suis.
Le personnage principal est le narrateur, sa personnalité est donc décortiquée, mais en ce qui concerne les autres… Ce sont des apparitions… On nous en dit, mais juste ce qu’il faut pour laisser planer le mystère… Je me suis demandé, par exemple, pourquoi la bande n’avait pas donné signe de vie à Christian pendant 1 mois… Et, sauf erreur de ma part, on n’a pas la réponse… Cette histoire d’amour et de mort m’a obnubilée aussi… Je ne pouvais pas couper ma lecture plus d’une nuit. Il a fallu que je le lise en 2 jours, malheureusement pour moi… Je sais qu’il y a une suite, mais j’ai souvent peur des suites quand j’ai adoré le premier volume…

En tout cas, si vous aimez les intrigues sous fond gothique, dérangeant, sombre, inquiétant et romantique, plongez dedans. Vous me raconterez vos impressions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesevasionsdekreen.blogspot.fr/
Adora
Dangereux personnage
avatar

Messages : 376
Points : 418
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 29
Localisation : 59

MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   Jeu 21 Fév - 11:06

J'ai eu l'occasion de lire ce livre que l'on m'a prêté, je m'attendais à un coup de coeur et il s'en est fallu de peu.

Mon avis:
L'histoire commence par un petit résumé de ce qu'est la vie de Christian, adolescent refermé sur lui-même depuis la mort accidentelle de son frère jumeau. C'est lors d'une de ses nombreuses flâneries dans le cimetière de son village qu'il tombe (ou plutôt se fait "agresser") par une bande de 3 jeunes gens habillés tout de noir, le visage peint en blanc avec une fleur violette au col. Il vient de faire la connaissance de Retrum.

Je ne sais si je me suis fortement attaché à Christian ou non, mais son histoire ne laisse pas indifférent. On comprend, grâce aux séquelles du passé, pourquoi est-il comme ça, son comportement solitaire, en marge de ses camarades. La vie avec son père depuis "l'incident" ne doit pas être facile tous les jours et cet isolement est en quelque sorte sa manière d'évacuer, se libérer ses pensées. Dans son exutoire, la musique et l'écriture sont aussi très présentes ce qui est surprenant chez un garçon mais le rend attachant car on sent que c'est un jeune homme sensible.

Vient ensuite la rencontre avec les membres de "Retrum". Pour sûr, le 1er contact n'est pas amical pour 2 sous et on se demande un peu ce que cherche cette bande, quel est leur but et pourquoi décident-ils de "recruter" Christian? Je n'aurais pas pensé qu'ils soient aussi ouverts et fraternels après cette rencontre "brutale", j'imaginais plutôt une bande de jeunes marginaux qui aiment chercher la baston pour un rien et qui s'approprient les biens publics pour leur seul plaisir. "Retrum" est en fait formé de 3 personnes éclectiques: Robert, Lorena et Alexia.

Je m'attendais à une histoire un peu fantastique, avec du surnaturel et du romantique; pour sûr, romance il y a, sombre et envoûtante, mais point de fantastique. C'est une histoire de jeunes, de sorties, d'amourettes et de lourds secrets. D'un point de vue général, c'est vraiment agréable à lire, les chapitres sont relativement courts, l'atmosphère gothique à souhaits, les imprévus et rebondissements ne manquent pas. La plume est légère et plaisante, et j'ai beaucoup aimé les citations diverses à chaque début de chapitre qui font comme un chemin conducteur et poétique à travers le récit. Malheureusement, je trouve que trop de mystère, tue l'histoire.

A force de nous cacher la vie d'Alexia, de faire vagabonder les sentiments de Christian, on ne sait trop où se positionner et j'avoue avoir eu un peu de mal à être en adéquation avec ce que pense, fait ou ressent le protagoniste. Il fait parfois la girouette au risque de mettre son "amante" à dos, un coup il est tendre et passionné, et lors d'une scène particulière, il se laisse dévergonder sans le moindre problème. J'ai l'impression que c'est l'influence d'Alexia qui le perturbe et le rend moins "attrayant" qu'au début. Il faut dire que la jeune femme est insaisissable! Que ce soit dans ses actes, ses "mises en suspens" lorsqu'elle ne donne pas de nouvelle à Christian , ou même ses réactions. C'est une vraie pile électrique qui ne se laisse pas démonter et passe du rire au drame en un battement de cils.

Voilà, je dois avouer que je m'attendais à mieux mais je me suis tout de même laissé transporter par les mélodies rétro de Retrum, les sorties sous la lune dans les cimetières et les aventures aux limites de l'étrange de nos jeunes héros. Un avis en demi-teinte pour une histoire atypique mais qui manque de piquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.themidnightangel.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Francesc Miralles] Alexia, tome 1 : Quand nous étions morts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous étions Tous ensemble + AJOUTS
» [Kuperman, Nathalie] Nous étions des êtres vivants
» Nous étions à bord du Titanic
» Quand nous serons bien vieux
» [Legardinier, Gilles] Nous étions les hommes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: