Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Shirley Jackson] Hantise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
50%
 50% [ 1 ]
3. Roman sympa
50%
 50% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Louve
Admin


Messages : 24941
Points : 34280
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 29
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Shirley Jackson] Hantise   Lun 26 Mar - 12:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 1999
Edition: pocket
Nombre de pages : 254
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Hill House est une immense et lugubre résidence, construite au XIX ème siècle par le richissime industriel Hugh Crain. C'est une monstruosité architecturale, née d'un esprit torturé qui la souhaita à son image : labyrinthique, ténébreuse et pleine de lourds et terribles secrets. On la dit hantée, maléfique. Un chercheur fasciné par les phénomènes paranormaux a réuni dans la vieille demeure trois sujets, dont la personnalité lui paraît propre à susciter des manifestations surnaturelles, pour vérifier si Hill House et ses fantômes sont à la hauteur de leur réputation. Le cauchemar peut commencer...

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Louve le Mar 18 Sep - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Louve
Admin


Messages : 24941
Points : 34280
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 29
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Shirley Jackson] Hantise   Ven 30 Mar - 14:13

Citation :
J'ai eu ce roman pour mon anniversaire le mois passé et je me souvenais vaguement du film qui m'avait assez plu dans son ensemble.
Ni une, ni deux, j'ai décidé de me jeter sur le roman dont le film s'est inspiré. Au final je me demande : que penser??

L'auteur est connu pour être une sorcière. Hantise dont le premier titre est maison hantée est considéré comme son chef d'oeuvre. Son style est vraiment troublant. Je pense d'ailleurs qu'il ne sera pas adapté au plus jeune et pourra rebuter certains lecteurs. J'avoue avoir moi-même mis le roman de côté pendant un jour ou deux pour le reprendre plus posément. Ce qui a porté ses fruits puisque je l'ai terminé et dans l'ensemble plutôt apprécié.

De l'histoire c'est là que cela se complique. L'intrigue est incroyablement complexe et à plusieurs reprises je me suis demandée où voulait en venir l'auteur. Maison vraiment hantée? Personnage trop fragile psychologiquement? Hallucination collective? L'auteur nous laisse dans le trouble tout au long du roman sans jamais nous permettre de vraiment avoir le fin mot de l'histoire. D'un côté ça m'a beaucoup plu, mais d'un autre cela m'a un peu perdu. Parce que justement la frontière entre fantastique et trouble psychologique est ici tellement fine qu'on ne fera pas forcément la différence et les peu d'événements troublants semblent invisibles dans le roman tant ils sont effacés par la psychologie étrange des personnages. Alors entre nous je pense que ce roman peut être apprécié par ceux qui veulent du fantastique trouble, c'est à dire où la frontière avec la réalité est palpable. Un roman qui pourra vous donner satisfaction si vous n'espérez pas des meurtres toutes les deux pages, des fantômes, des vampires et tout autre chose de vraiment surnaturelle. D'ailleurs la maison Hill House est décrite de manière à en faire un personnage à part entière, et personnifier la maison où se déroule le roman est une excellente idée parce qu'on a nous-même l'impression d'être aussi fou que les personnages.

Des personnages, ils sont dérangés, fou, incohérents et complètement à la ramasse! Eléonore qui a trente deux ans, se comporte comme une véritable enfant, elle est instable psychologiquement et de se retrouver dans son esprit n'est pas le top, j'ai moi-même cru devenir folle par moment tant ce qu'elle pense et dit est incohérent et alarmant. De toute façon jusqu'au bout elle sera torturée par des pensées mauvaises et par un comportement fou. J'aurais pensé que les autres personnages rattraperaient notre héroïne mais non, absolument pas! Ils sont tous déjantés et deviennent encore plus fou à force d'être dans cette grande maison! Même Mme Dudley donne l'impression d'être une coquille vide, un fantôme de par son comportement répétitif! Elle ne fait qu'indiquer à quelle heure elle prépare le repas et disparait aussi soudainement! Troublant!

En bref après avoir lu le roman j'ai visionné le film et ils n'ont rien en commun! Il n'y a que les personnages et la maison mais tout le reste est inventé dans le film. D'ailleurs je recommande le roman parce que c'est la première fois que je lis un tel roman ou réalité, rêve et fantastique se mélange aussi habilement au point de nous faire douter nous lecteurs de notre esprit! Chapeau à l'auteur qui nous dépeint une galerie de personnages tous plus fous à lier mais, car il y a un mais, j'ai été un peu déçue de la fin, qui finit trop abruptement et auquel il manquait un petit quelque chose!

Ma note : 4/5

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Hellza
succube des enfers


Messages : 3331
Points : 3326
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 37
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Shirley Jackson] Hantise   Mar 29 Nov - 21:21

Ne voulant pas rester sur ma faim après ma déception avec La maison de Chair de Masterton, je me suis fiée au titre sans connaître l'auteur, en me disant que de toute manière ça ne pouvait pas être pire.
J'ai eu bien raison, parce que j'ai passé un super moment avec Maison hantée. Oui, c'est mon titre, vu que j'ai cette édition de 1999 en Pocket : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le roman raconte comment plusieurs personnes se retrouvent dans une maison sinistre,rassemblées pour observer des phénomènes curieux qui s'y produisent.
Nous suivons plus particulièrement Éléonore, une jeune femme de trente deux ans.C'est une jeune femme discrète,rêveuse, romantique. Pendant 11 ans elle a veillé sa mère malade. Cette dernière est décédée trois mois plus tôt : elle est allée vivre chez sa sœur et son beau-frère qui régentent sa vie et la traitent comme une enfant.Éléonore s'est épanouie intérieurement, grâce à son imaginaire. Un phénomène survenu dans son enfance a attiré le professeur : une pluie de pierre est tombée sur sa maison... Et quand on apprend que la sœur d’Éléonore s'appelle...Carrie, on se dit que ce livre sorti en 1959 a du plaire à Maître Stephen King pour qu'il y fasse un clin d’œil énorme dans son roman de 1974. Sans compter que Hill House a des airs de grandes sœur avec Rose Red...
Mais je reviens au roman. Le docteur Montague est celui qui rassemble les protagonistes pour passer quelques jours dans Hill House. Il est décrit comme étant un « petit homme savant et obstiné ». Il compte publier un livre sur "les causes et les effets des perturbations parapsychologiques dans une maison communément dite hantée". C'est un scientifique, et il veut une approche méthodique de chaque "phénomène" observé.
Éléonore se lie d'amitié avec Théodora, la seule autre personne à part elle qui a répondu à l'invitation du docteur. Théodora est une flamme, vivace, éclatante. C'est une fille de bonne famille qui a pris son indépendance pour vivre comme elle l'entend : elle vit avec « son amie » et tient un magasin d'objets anciens.
Luke Sanderson est là en qualité d'invité du docteur, parce que sa tante l'a exigé : elle possède Hill House, et selon toute vraisemblance il en est le futur propriétaire. C'est un jeune homme que l'on nous présente comme menteur et voleur. Il s'agit d'un beau parleur effectivement, plutôt paresseux, intelligent et d'agréable compagnie.
Le couple sinistre qui entretient Hill House est vraiment savoureux. Hargneux et obsédés par leurs tâches, ils font penser à deux chiens de garde.
Tous les personnages sont vraiment intéressants, c'est un vrai plus pour le roman : cela crée une proximité, une intimité, qui nous entraîne à leurs cotés.
L'histoire est très bien menée à mon sens et originale. Une belle connivence se crée de façon instinctive entre Éléonore et Théodora : on pourrait s'attendre à ce que Théodora soit un peu bêcheuse et Éléonore soit coincée, mais il n'en est rien. Justement parce que l'auteure va au-delà de la caricature avec ses personnages, ils sont tout en nuances.

L'écriture est très plaisante, agréable et amusante. Les phrases sont bien tournées, les personnages badinent intelligemment.  Il y a aussi des conversations croisées qui donnent du réalisme : très souvent linéaires dans les romans, les dialogues ont alors peu de relief alors que les personnages sont nombreux. Dans ce genre de situation, avec quatre personnes dans une pièce, il est rare que seuls deux discutent, qui plus est sans s'interrompre. Ici, c'est différent. La méthode est un peu perturbante et donne le vertige : je suis certaine que c'est délibéré, parce que cette sensation de vertige est créée par d'autres techniques de l'auteure, et s'accentue jusqu'au dénouement. Par exemple, l'enthousiasme et la camaraderie vont glisser, par sursauts surprenants, vers la malveillance. Les filles deviennent revêches, se chamaillent, s'observent à la dérobée. Ces changements sont beaucoup plus choquants que les manifestations fantomatiques.
C'est d’ailleurs sur ce point là que j'ai trouvé l'auteure très originale : c'est une hantise qui s'en prend aux personnalités, qui dévore l'esprit jusqu'à effacer qui est « possédé ». De petits indices discrets sont laissés ça et là pour le lecteur tout au long du roman, et on si on n'est pas vraiment surpris par le dénouement, la façon dont on y est mené est bien agréable.
Par contre, si vous voulez du gore, des tripes étalées sur les murs, ne choisissez pas Maison hantée : c'est fin, drôle et piquant, intelligent, sensible même.C'est presque un coup de cœur en ce qui me concerne, un roman de maison hantée vraiment réussi.

"-Attendez d'avoir vu les chambres à coucher, dit-elle. La mienne devait servir aux embaumements, je pense.
-C'est exactement la maison de mes rêves, dit Théodora. La cachette idéale pour me retrouver seule avec mes pensées. Surtout s'il s'agit de meurtre ou de suicide."
p.40

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Shirley Jackson] Hantise   Aujourd'hui à 11:28

Revenir en haut Aller en bas
 
[Shirley Jackson] Hantise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Shirley Jackson] Hantise
» HANTISE de Shirley Jackson
» Shirley Jackson - La loterie
» Shirley JACKSON - Maison hantée
» Shirley Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: