Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Esmeria
Dangereux personnage
avatar

Messages : 424
Points : 451
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 23
Localisation : Dans un monde où l'imagination me mène

MessageSujet: [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames   Sam 10 Mar - 16:45



Année d'édition :2012
Édition: l'Archipel
Nombre de pages : 267
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, n'ont subi aucun sévice, mais se trouvent prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience...
D'où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d'âmes. Quelles tortures mentales a-t-il infligé à ses proies ? Et pourquoi laisse-t-il dans leur main une phrase énigmatique ?
Caspar, un amnésique d'une quarantaine d'années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n'aurait jamais imaginé croiser le chemin du psychopathe.
Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu'au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se ret rouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde... avec le briseur d'âmes. Et, cette fois, il tue !




Dernière édition par Esmeria le Sam 10 Mar - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livres-et-mots.eklablog.com/
Esmeria
Dangereux personnage
avatar

Messages : 424
Points : 451
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 23
Localisation : Dans un monde où l'imagination me mène

MessageSujet: Re: [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames   Sam 10 Mar - 16:45

« Le Briseur d’Ames » est un thriller écrit par Sebastian Fitzek et publié aux éditions l’Archipel. L’histoire se déroule dans une clinique spécialisée et est raconté par un amnésique. Comme il ne se rappelle pas de son nom, le personnel l’a surnommé Caspar. Cette même clinique est d’ailleurs le témoin d’un drame. Un psychopathe qui sévit depuis déjà quelques temps aux alentours de Berlin, surnommé le Briseur d’Ames, à réussit à infiltrer la clinique. Les patients et le personnel se retrouvent enfermés avec ce malade, ils sont en danger de mort …

Je ne suis pas une habituée des thrillers mais quand j’ai vu la couverture et que j’ai lu le résumé, je n’ai pas hésité, j’ai accepté de le chroniquer pour la maison d’édition. Il fallait que je le lise ! Le suspense commence dès la lecture de ces quelques lignes et la couverture, plus qu’intrigante y est aussi pour beaucoup.

Le début de ma lecture m’a énormément interpellée. En haut du premier chapitre, il est écrit « 71 jours avant la Peur ». Tout de suite, mon esprit est complètement sans dessus dessous. Qu’est-ce que la Peur signifie ? J’en ai aussitôt des frissons à la lecture des premières pages du roman. Puis l’incompréhension s’installe jusqu’à ce qu’on passe à une autre période « Aujourd’hui ». On est encore dans l’incompréhension du premier « chapitre » quand ce changement de cadre spatio-temporel intervient. En effet, nous comprenons que nous avons dans les mains LE dossier médical que des étudiants s’apprêtent à lire pour une expérience psychologique qui apparait dangereuse. A ce moment précis, l’adrénaline commence à monter. On se pose tout un tas de questions : Comment ? Pourquoi ? Qui ? Et dès ce moment là, j’ai su que je n’arriverais pas à décrocher de ma lecture...

En un mot, ce livre est palpitant ! L’intrigue est juste incroyablement bien ficelée. A aucun moment on ne peut se douter du dénouement et pourtant à la fin, on se rend compte qu’il y avait des indices très bien cachés dans le livre. Le suspense, n’en parlons même pas, encore une fois un énorme point positif puisque le livre vous tient en haleine tout au long de l’histoire. Pour tout vous dire je l’ai lu en seulement deux « fois » et pendant une période très rapprochée de 48h !

Les personnages tiennent une part très importante dans le roman et chacun à son rôle à jouer dans le récit. Pour éviter de spoiler le livre, je vais donc éviter de trop m’exprimer sur eux. Caspar tout d’abord, c’est un personnage à qui on s’attache beaucoup, premièrement car il s’agit du narrateur de l’histoire mais aussi car son amnésie le rend vulnérable. Il ne sait pas son nom, s’il a de la famille, où il habite, en résumé il ne se rappelle de rien. Sophia, son médecin, se rapproche beaucoup de ce patient et essaye à tout prix de l’aider même si elle doit parfois désobéir au directeur de la clinique qui ne veux pas aller trop vite avec ce patient fragile. Mais ce ne sont pas les seuls personnages, il y a le concierge, une autre infirmières, des patients … Ils sont nombreux, ce qui rend le livre très panaché, un gros point fort qui n’a pas du faciliter le travail de l’auteur pour tous les incorporer dans l’intrigue.

Le style de l’auteur est vraiment très prenant. J’avoue qu’à des moments j’ai vraiment eu plus que des frissons, j’avais la chair de poule et même surtout à la fin, j’étais complètement effrayée. L’auteur nous fait très bien ressentir les émotions des personnages, si bien que nous aussi nous sommes dans le doute, nous avons peur avec eux et surtout avec Caspar, le narrateur.

Mon moment préféré à sans aucun doute été la fin de l’histoire et son dénouement. C’est la que les presque 300 pages du roman se révèlent réellement. La façon dont l’auteur à su traiter cette fin est incroyablement réussie et toutes mes questions ont trouvé des réponses ! Même après la dernière ligne, j’étais toute chamboulée par ce que je venais de lire, il m’a fallu un certain temps pour décrocher … Comme l’auteur à pris soin d’écrire en se documentant sur la psychologie, tout nous parait plus que réel, c’est pour ça qu’on a du mal à sortir du livre. Sebastian Fitzek nous laisse d’ailleurs une dernière énigme à la fin de l’histoire que je n’ai toujours pas réussis à résoudre bien qu’il nous donne un indice.

Pour conclure, ce livre à tous les atouts d’un bon triller. Action, intrigue, émotions : tout est traité à merveille pour rendre ce livre passionnant. Le style de l’auteur est fait pour ce genre littéraire ! Je le recommande à tous, c’est un livre à lire, que vous aimiez les thrillers ou non. La preuve, je ne suis pas une amatrice du genre et pourtant, c’est un coup de cœur incontestable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livres-et-mots.eklablog.com/
Gr3nouille2010
lycan
avatar

Messages : 1254
Points : 1632
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 28
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames   Sam 2 Fév - 13:18

Parution aux éditions Le Livre de Poche le 1er mars 2013

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Belledenuit
psychopathe
avatar

Messages : 576
Points : 750
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 41
Localisation : Aude

MessageSujet: Re: [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames   Mer 27 Mar - 12:18

Mon avis :

Le briseur d'âmes où comment enfermer un individu dans son propre corps sans qu'il puisse réagir et communiquer.

C'est ainsi que le machiavélique briseur d'âmes agit et j'ai passé un bon moment de lecture avec ce Fitzek qui est une découverte totale, n'ayant pas lu ces ouvrages précédents.

Tout commence par la lecture d'un dossier médical, 71 jours avant la Peur, et là l'auteur ne prend pas de gant avec son lecteur et le met directement dans l'ambiance glauque et horrible qui ne le quittera plus par la suite.

Vient ensuite une narration plus récente, "bien plus tard, de nombreuses années après la Peur" où l'on découvre que des étudiants, contre rémunération, peuvent, s'il le souhaite, faire l'objet d'une expérience : lire un dossier médical complet et ne pas faire machine arrière quoi qu'il arrive.

Forcément, le lecteur commence à se poser des questions : pourquoi signer une décharge ? Qu'est-ce qui se cache sous cette rémunération ? Qu'attend-on de ces jeunes étudiants vu le début sanglant ?

Sebastian Fitzek a su parfaitement maîtriser un suspense insoutenable dans cet opus. On se retrouve dans un huit clos infernal puisque toutes les ouvertures ont été verrouillées dès lors que le briseur d'âmes a été reconnu. Sauf qu'au lieu de l'avoir "enfermé" dehors, ce meurtrier sanguinaire est bel et bien à l'intérieur de l'établissement.

Ajoutez à cela une météo peu clémente, genre températures négatives et tempête de neige, des patients de l'établissement un peu spéciaux, un gardien qui cache son jeu, des médecins qui sont en guerre ouverte sur les bénéfices de certains traitements. Un tout qui crée une ambiance angoissante dès le début et qui ne s'arrangera pas au fur et à mesure que le lecteur se rendra compte de ce qui se passe pendant les quelques heures où il lira cet ouvrage.

Bien sûr, une fois que vous aurez commencé votre lecture, il vous sera impossible de l'arrêter. C'est de l'addiction pure et simple. On veut savoir qui est ce briseur d'âmes, pourquoi il agit ainsi, qui est cet amnésique et qu'est-ce qu'il cache au fond de cette mémoire défaillante.

Et puis il y a cette fin que je n'avais pas du tout envisagée et ces explications qui sont ô combien monstrueuses. Mais il y a aussi et surtout cette question : et après ? qu'en est-il du meurtrier ? des survivants ? de cet établissement ?

Même si je n'ai pas pu lâcher l'ouvrage parce que je voulais savoir ce qu'il en était, je n'ai pas non plus été effrayée à ne pas en dormir. J'ai vécu ma lecture sans vraiment m'attacher à qui que ce soit, j'ai trouvé certaines scènes trop faciles aussi mais je dois bien avouer malgré tout que Le briseur d'âmes est un bon thriller psychologique même s'il n'est pas un coup de coeur.

Je ne regrette pas d'avoir découvert cet auteur par contre je pense qu'il m'aurait peut-être fallu lire avant Thérapie vu qu'on parle notamment d'un Dr Larenz et j'ai eu un petit manque sur ce qui avait bien pu se passer dans ce livre là.

Quand aux toutes dernières pages du Briseur d'âmes, je me demande si le prochain ouvrage de Fitzek ne viendra pas compléter celui là. Car après tout, il reste des questionnements auxquelles aucune réponse n'est donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boulimielivresque.blogspot.fr
lilu60
serial killer
avatar

Messages : 1401
Points : 1442
Date d'inscription : 19/11/2011

MessageSujet: Re: [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames   Sam 13 Avr - 22:53

Citation :
Plusieurs personnes sont retrouvées comme emmurées dans leur propre corps: elles sont vivantes mais n'ont aucun moyen d'entrer en contact avec le monde qui les entoure et inversement. Elles ont dans leur main une énigme qui caractérise les victimes d'une seule et même personne: le briseur d'âmes. Alors qu'une tempête de neige sans précédent s'abat sur le secteur, le personnel et les quelques patients présents dans une clinique se retrouvent bloqués. Cela aurait pu être sans conséquence mais c'était sans compter sur la présence du Briseur d'âmes au sein des locaux. Qui sera sa prochaine victime et surtout qui est le briseur d'âmes? Pour le savoir, il faudra le lire^^

Pour une fois, c'est l'ensemble de l'ouvrage qui m'a donné envie de le découvrir: que ce soit le titre très mystérieux, la couverture qui l'est tout autant ( et qui est en parfaite adéquation avec le contenu du livre) ou encore le résumé qui promettait des belles heures de suspense.

Je ne connaissais pas l'auteur jusqu'à cette lecture, mais je peux vous dire que j'ai déjà remarqué son prochain titre à paraître. Il a su m'emmener dans son histoire dès les premières lignes, donnant juste assez d'éléments pour avoir envie d'en apprendre plus ( j'ai dévoré les 50 premières pages): en effet tout au long du livre il sème des petits détails qui nous font avancer dans l'intrigue mais également douter de son dénouement. Il m'a tenue sous son emprise tout au long du roman jusqu'à ce qu'il livre enfin tout le cheminement de cette histoire des plus tortueuses. Et ça aussi j'ai adoré, bien qu'il nous ai torturés pendant plus de 250 pages avec des énigmes, des retournements de situations, il prend aussi le temps de tout nous expliquer à la fin, et ne nous laisse pas avec des questions en suspens.

C'est un vrai puzzle que l'on découvre sous cette énigmatique couverture, et j'ai tenté tout au long de ma lecture d'associer les pièces les unes aux autres pour résoudre toute cette histoire. Cela a été peine perdue, tellement l'ensemble est bien ficelé et ne laisse filtrer aucune information qui nous permettrait de trouver les réponses nous-mêmes. On suit deux histoires en parallèle, celle du Briseur d'âmes et celle d'un professeur qui veut mener une expérience en rapport avec "l'affaire" du Briseur d'âmes, une quinzaine d'années plus tard. Cette partie qui ne représente qu'un petit pourcentage du récit, m'a particulièrement attirée et j'étais toujours pressée d'y arriver.

On se retrouve plongé dans un huis-clos des plus angoissants: une clinique psychiatrique, en pleine campagne et surtout en pleine tempête, tous les ingrédients sont là pour mettre nos nerfs à vifs. Ce qui m'a particulièrement plu c'est tout le côté psychologique de cette histoire, parce qu'on n'a pas là un tueur en série qui coupe ses victimes en morceaux ou autre, il les torture psychologiquement et les laisse mourir dans leur enfermement psychologique.

Les personnages ne nous aident pas à démêler le fin mot de cette histoire car ils sont eux-mêmes assez complexes, ou encore perdus. Caspar, le personnage principal, a été accueilli à la clinique suite à une amnésie. Pourtant tout au long de la soirée ( le roman se déroule sur moins de 24h), des bribes de son passé lui reviennent, laissant entrevoir la possibilité qu'il soit lui même le briseur d'âmes, ou son complice, ou... Je crois qu'aucun personnage n'a échappé à mes soupçons quant à sa possibilité d'être le tueur, et malgré ça, j'étais encore loin du compte^^

Une intrigue superbement menée, une ambiance parfaitement angoissante, tous les éléments d'un excellent thriller sont réunis! Je le conseille à tous les adeptes du genre: foncez vous le procurer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslubiesdeludi.blogspot.fr/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4804
Points : 6176
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames   Sam 7 Nov - 16:17

Mon avis (7/10)
J'ai eu relation en dent de scie avec les romans de cet auteur. Je l'ai découvert avec "Ne les crois pas" que j'avais adoré, puis j'avais lu "Tu ne te souviendras pas" qui ne m'avait pas vraiment convaincu tout comme "L'inciseur" (ma chronique ici), et je l'avais retrouvé avec "Le voleur de regard" (ma chronique ici), ici j'avais donc un peu peur de ce que je découvrirai.
Cependant, un amnésique dans un hôpital psychiatrique face à un tueur en série qui ne tue pas mais laisse ses victimes dans un état catatonique ça ne pouvait qu'être bien !

Fitzek écrit son récit en deux temps qui ne cesse de s'entrecroiser. On a d'un côté un jeune professeur qui tente une expérience avec plusieurs élèves, ces derniers doivent lire un dossier médical "romancé" d'un bout à l'autre, sans poser de question. C'est ce dossier qui construit l'ensemble du roman, c'est ce dossier qui renferme les secrets du briseur d'âmes. Comme les étudiants vous vous retrouvez englouti par votre lecture et vous suivez Caspar, l'amnésique qui se retrouve confronté à un tueur en série dans l'hôpital psychiatrique où il a échoué. Vous nagerez en plein brouillard entre la recherche du passé de Caspar, ces réminiscences et cet être abjecte qui les menace tous.

J'ai fait, il y a quelques temps, un article où je vous expliquez, que pour moi, un bon thriller se faisait en trois points clés : l'ambiance, l'intrigue et les personnages.
On va donc partir de ces points pour vous montrer que Le briseur d'âmes est un bon thriller, mais pas un thriller incroyable.

L'ambiance, c'est le point fort de ce roman, imaginez vous là bas : Vous êtes une jeune personne amnésique, dans un hopital psychiatrique quasiment vide en cette période de Noël, face à un docteur qui ne semble pas vouloir que vous retrouviez la mémoire, coincé en pleine tempête de neige en haut d'une colline au milieu de nul part, où le réseau ne passe absolument pas. Et le soir où vous décidez de vous échapper, un patient vous monter que le chasse neige a été trafiqué pour être inutilisable, une ambulance a un accident à quelques pas de là, elle transportait un homme qui s'est lui même poignardé au niveau du cou et ce même patient va s'échapper cette nuit là. Cette même nuit, votre médecin, la jeune femme qui vous aide depuis des semaines à retrouver la mémoire se retrouve attaquer par le briseur d'âme et se retrouve dans un état catatonique et comble du désespoir vous activer un plan d'urgence qui mure toute les fenêtres pour ne pas que ce tueur qui venait de l'ambulance puisse revenir... Sauf que le tueur est entrée avant et que vous ne pouvez plus relever les rideaux de fer. Vous êtes piégés sans mémoire, entouré d'une infirmière, d'un ambulancier, du gardien et d' une patiente dans un hopital psychiatrique sans moyen d'appeler à l'aide et entre ces murs se trouve un tueur fou qui cherche à massacrer tout le monde, un à un.
Vous le sentez le petit frisson qui grimpe le long de votre cou ? Moi je l'ai senti, je me sentais oppressée, enfermée là bas, avec le vent qui frappe les rideaux de fer, avec les micros qui diffusent l'agonie du chien, avec les pleurs de l'infirmière et l'espoir diffus que Sophia se réveille. L'espoir que petit à petit la mémoire revienne à Caspar pour qu'il puisse comprendre et s'en sortir.
L'ambiance était tellement glauque, que quelques jours après, je ressens encore le froid de la table d'autopsie où Caspar a été attaché.

L'intrigue... Si je ne pouvais que vous dire : OH MON DIEU ! Je m'arrêterai là, je n'ai jamais autant été ébahi par la fin d'un thriller que par celle-ci, pourtant tous les indices étaient là sous mon nez, mais non, je n'ai rien vu, rien senti, j'ai été subjugué par les fausses pistes que nous lance Fitzek. On se laisse appâter comme des débutants et on suit le chemin de miettes de pain jusqu'à la maison de la sorcière pour se faire dévorer vivant !
La fin m'a laissé sans voix, autant pour la mémoire de Caspar que pour les imbrications des gens enfermés dans l'HP avec le briseur d'âmes. Je réfléchis encore aux milles énigmes que ce tueur nous a lancé et dont nous n'avons pas toujours eu la réponse (d'ailleurs je vous conseille de lire les remerciements, qui nous offre la réponse à l'une d'elle). Certaines choses, comme l’identité du professeur se laisse aisément deviner, d'autres sont bien au dessus de nos moyens, de notre réflexion, on a l'impression qu'il nous manque les pièces du puzzle, comme il manque sa mémoire à Caspar, pourtant nous avons absolument toutes les cartes en mains pour comprendre et on se laisse enfumé.
Alors peut être que vous êtes meilleurs apprentis détectives que je ne le suis moi même, mais je pense que vous vous laisserez avoir tout autant que moi !

Les personnages, c'est le côté qui pêche un peu selon moi pour que ce roman soit parfait.
J'ai trouvé que la partie du professeur et des étudiants était trop peu utilisé, il aurait été utile de la développer un peu plus pour faire monter le suspense. Puis j'ai trouvé peu crédible que les étudiants ne se posent pas plus de questions durant leur lecture, je pense qu'il aurait été plus exacte de les faire s'interrompre pour s'horrifier de certaines choses ou poser des questions, mais ce n'est pas le cas.
En plus, c'est peut être idiot, mais cette partie si mal exploitée soit-elle a réussi à me spoil une petite chose d'un autre roman du même auteur "Thérapie", ce n'est certes pas grand chose mais ça a un poil gâché ma lecture.
Donc les étudiants un peu trop invisibles pour être vraiment utile à l'histoire.
Pour les personnages de l’hôpital, j'ai adoré Caspar, le fait qu'il soit amnésique et que des flashs lui reviennent petit à petit, donne à l'histoire un suspense assez troublant, parce qu'on est aussi avide que lui de savoir d'où lui viennent toutes ses connaissances et qui est cette jeune fille à qui, il a promis de revenir. Ce personnage est donc très développé et m'a totalement convaincu tant par ses réactions que par ses actions.
Ce n'est pas le cas pour les autres. Pour le reste des personnages, ils sont trop effacés pour nous permettre de vraiment les juger, ils nous paraîtront suspect, ils seront étripés, écharpés et peut être tués, mais au fond on ne s'attache pas à eux, alors qu'importe ? C'est ce que je trouve dommage ici, rendre le personnage principal tellement intéressant et ne pas faire de même pour les autres, ça donne l'impression qu'ils ne sont que là pour mourir, que des faire valoirs sans aucune valeur.

En bref, un bon thriller avec une ambiance bien glauque et qui vous fera frissonner, quoi de pire pour Halloween que d'être enfermé dans un hôpital psychiatrique en pleine tempête de neige sans téléphone avec un tueur en série ?! Une intrigue trépidant qui va vous tenir en haleine et vous laissera sans voix lors du dénouement, l'histoire est parsemée d'énigme plus intenable les unes que les autres. Le tout rassemblé par un personnage principal énigmatique dû à son amnésie qui vous mènera jusqu'au bout du roman sans que vous vous rendiez compte que les pages défilent ! Cependant un petit bémol vient du fait que les personnages secondaires sont peu présents ou mal utilisé pour rendre le roman parfait.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sebastian Fitzek] Le Briseur d'Ames
» LE BRISEUR D’ÂMES de Sebastian Fitzek
» [Fitzek, Sebastian] Le briseur d'âmes
» TU NE TE SOUVIENDRAS PAS de Sébastien Fitzek
» [Sebastian Fitzek]Le chasseur de regards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: