Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Poppy Z Brite] Le Corps Exquis

Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Heva
Nouveau
avatar

Messages : 26
Points : 26
Date d'inscription : 21/01/2012

MessageSujet: [Poppy Z Brite] Le Corps Exquis   Mar 24 Jan - 7:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2005
Edition : j'ai lu
Nombre de pages : 285
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Andrew Compton, un serial killer anglais, s'évade de prison en se faisant passer pour mort. Réfugié aux U.S.A., à la Nouvelle-Orléans, il rencontre par hasard un autre prédateur, Jay Byrne. L'histoire d'amour qui va unir ces deux psychopathes cannibales et nécrophiles ne les empêchera pas de semer le désordre dans le statu quo ambiant et de laisser dans leur sillage une piste sanglante.

Roman censuré et scandaleux, Le Corps exquis n'est pas un catalogue d'horreurs gratuites, mais bel et bien une exploration de l'esprit malade de deux serial killers. En prenant le parti de ne pas juger, en exposant à vif la condition de victime et de bourreau, Poppy Z. Brite a refusé de tricher avec ses personnages et ses lecteurs. Jamais le portrait d'un tueur en série n'avait été aussi juste, riche et effroyablement réaliste.

Mon avis:

Deuxième bouquin que j'ai lu de Brite, celui-ci est considéré comme son chef d'œuvre.

J’ai commencé le livre avec enthousiasme, il avait l’air prometteur et me faisait penser à une nouvelle qui m’avait plue : Le Collectionneur d’une surnommée Agonoize. Plus on avance dans le récit, plus l’agréable ressemblance trouve sa limite, les personnages sont creux, c’est tout juste si je me suis un peu attaché à Andrew Compton et à Luke, tous les autres m’ont laissé de marbre, pas un seul frisson de dégoût ou d’excitation, niet, que dalle. Arrivé au deux tiers du bouquin j’ai compris qu’il n’y aurait pas de « climax », sauf si on considère le débitage de viande comme un climax en soit, bien entendu. Personnellement ces scènes m’ont ramené à ma tendre enfance lorsque ma mémé tranchait la gorge des volailles et recueillait leur sang dans une assiette pour en faire de la farce, avant de les ébouillanter, de les plumer, de les vider pour enfin les découper.

Bref, je n’ai jamais couru après les films gores éviscérés, je n’y trouve aucun plaisir mais un ennui mortel. Je préfère l’horreur psychologique. Plus que la description de mètres d’intestins, c’est la terreur telle quelle est ressentie qui me fait frissonner.

En dehors de l’amour qui lie Luke à Tran, je n’en ai vu nul part dans ce livre. À aucun moment le texte n’a réussi à me faire croire aux sentiments de Jay pour Andrew et inversement. Les deux tueurs m’ont paru aseptisés et inintéressants. J’attendais un déferlement de violence, de haine de colère de n’importe quoi qui briserait le plat, rien ! Jusqu’à la dernière scène pourtant idéale, rien ! J’ai eu l’impression de regarder Transformers : plein d’effets spéciaux dans la tronche et zéro psychologie. Si les personnages prenaient plaisir à étriper, heureusement que leur érection était mentionnée car je ne l’aurai pas compris.

Le seul intérêt que je retiens de ce livre est de nous avoir tout de même introduit dans les pensées de Luke, homme flamboyant atteint du sida. À travers lui, nous est dépeinte une méchante gueule de bois : celle de la découverte de cette maladie au lendemain de la révolution sexuelle. Luke est animé par la rage, il a la rage et c’est bien le seul de tout le bouquin à l’avoir, dommage.

Malgré le fait que je n'ai pas accroché à son style, il est indéniable que c'est une référence du genre macabre et glauque. Mes écrits ayant parfois été comparés aux siens, je ne regrette pas de l'avoir découverte, c'est un univers sanglant et froid né du cerveau d'une femme, et cela m'a fait un bien fou.

Ce livre s'adresse à un public très averti et adulte.

Ma note: 3/5[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k.heva.over-blog.com
Sekhmeth
serial killer
avatar

Messages : 1503
Points : 1336
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 32
Localisation : Au fond à gauche

MessageSujet: Re: [Poppy Z Brite] Le Corps Exquis   Mar 24 Jan - 12:09

Lire tes deux avis viens de me refroidir quant à l'envie de découvrir l'auteure, qui à lire du gore pour du gore je préfère prendre un bon livre d'horreur bien sanguinolent sans trop de scénar mais où les personnages sont sous pression. Le manque de psychologie des personnages c'est vraiment une tare pour un roman où l'on suis des sociopathes...

Tu parles de Luke et Tran dans ton avis, c'est les pseudos des serials killers ?

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherryn
psychopathe
avatar

Messages : 788
Points : 776
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 31
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [Poppy Z Brite] Le Corps Exquis   Mar 24 Jan - 14:53

J'adore cette auteur m'a celui-là je l'ai pas trop aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sherryn.net
Heva
Nouveau
avatar

Messages : 26
Points : 26
Date d'inscription : 21/01/2012

MessageSujet: Re: [Poppy Z Brite] Le Corps Exquis   Lun 30 Jan - 13:39

Sekhmeth a écrit:
Lire tes deux avis viens de me refroidir quant à l'envie de découvrir l'auteure, qui à lire du gore pour du gore je préfère prendre un bon livre d'horreur bien sanguinolent sans trop de scénar mais où les personnages sont sous pression. Le manque de psychologie des personnages c'est vraiment une tare pour un roman où l'on suis des sociopathes...

Tu parles de Luke et Tran dans ton avis, c'est les pseudos des serials killers ?

Luke est Tran sont un couple avec leurs embrouilles qui se sépare. Tran, le petit jeune va croiser la route de Jay qui est l'un des deux tueurs.

Luke, m'a agressé avec ses propos haineux et aigris, je l'ai beaucoup apprécié, mais le personnage d'Andrew, le premier tueur que l'on rencontre dans le livre est le seul à avoir été écrit à la première personne et je trouve que cela a surement participé à le rendre plus intéressant à lire. J'avoue avoir une nette préférence pour le "Je", qui bien employé, permet une immersion totale dans le personnage ^^.

C'est vraiment un roman très gore, il m'a même collé des maux de tête par moment X3 ! En sortant de ce livre, les boyaux d'un homme n'auront plus de secret pour vous !!! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://k.heva.over-blog.com
Louve
Admin
avatar

Messages : 25626
Points : 35186
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 31
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Poppy Z Brite] Le Corps Exquis   Lun 30 Jan - 13:49

justement c'est ce que je cherche comme lecture détente: des romans avec des tripes et boyaux minutieusement décrit ^^

Je le note :ange/demon:

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Poppy Z Brite] Le Corps Exquis   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Poppy Z Brite] Le Corps Exquis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le corps exquis - Poppy.Z.Brite
» Âmes Perdues [Poppy Z. Brite]
» Âmes perdues - Poppy Z. Britte
» MOMENT EXQUIS
» LE TATOUAGE arts du corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: