Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Ellen Kushner]À la pointe de l'épée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25482
Points : 34952
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Ellen Kushner]À la pointe de l'épée   Mer 28 Déc - 0:40


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2010
Edition: folio SF
Nombre de pages : 409
Public visé :  Adulte
Quatrième de couverture :
Richard Saint-Vière est le plus fameux des tueurs des Bords-d'Eau, le quartier des pickpockets et des prostituées. Aussi brillant qu'impitoyable, violent à ses heures, ce dandy scandaleux gagne sa vie comme mercenaire en vendant ses talents de bretteur au plus offrant, sans trop se soucier de morale. Mais tout va se compliquer lorsque, pour de mystérieuses raisons, certains nobles de la Cité décident de se disputer ses services exclusifs ; Saint-Vière va dès lors se retrouver au cœur d'un inextricable dédale d'intrigues politiques et romanesques qui pourraient bien finir par lui coûter la vie... Au-delà du roman d'aventures mâtiné de mélodrame, au-delà de l'hommage savoureux rendu à Dumas et aux grands récits de cape et d'épée, À la pointe de l'épée est une œuvre forte, profondément dérangeante, sur la nature de la réalité et la moralité de la violence. Une inoubliable galerie de personnages plus grands que nature, désespérés au point de tout risquer.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Louve le Lun 25 Mar - 13:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
gummis
Hôte de la louve
avatar

Messages : 245
Points : 225
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 33

MessageSujet: Re: [Ellen Kushner]À la pointe de l'épée   Sam 31 Déc - 12:47

l'histoire me plait bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdegummis.over-blog.com
goupilpm
fantôme torturé
avatar

Messages : 2955
Points : 4055
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 60
Localisation : Garencières Normandie

MessageSujet: Re: [Ellen Kushner]À la pointe de l'épée   Lun 8 Sep - 13:24


Mon avis :


A la pointe de l'épée, bien que paru en France après Thomas le Rimeur, est le premier roman de l'auteur. Ici pas de monstres, pas de magie, pas de monde à sauver, pas de panthéon, de folklore... De la Fantasy ? Pas vraiment ou pas seulement ! Du roman ce Cape et d'épée, alors ? Pas vraiment ou pas seulement !

L'auteur retient quand à elle, une fantasy de mœurs calquée sur la so british comédie de mœurs.

À la pointe de l’épée marque le début de la carrière d’Ellen Kushner, une carrière qu’elle poursuit brillamment en 1991 avec Thomas le Rimeur, un étrange et court roman protéiforme inspiré d’une célèbre ballade écossaise.

Plus abordable, l’univers de À la pointe de l’épée est le référent de l’œuvre de l'auteur, une note d’intention vers laquelle elle ne cesse de revenir au travers de nouvelles ou de romans. A la pointe de l'épée, tire ses influences des romans de capes et d'épées mais aussi des mœurs de la société.

L'histoire se déroule dans un monde inconnu, pas si différent du notre, qui oscille de l'époque de Louis XIII à Louis XIV. Une époque fictive qui se situerait entre notre Renaissance et l’Époque Victorienne, avec une société très médiévale dans son monde de vie, mais moderne dans son fonctionnement politique. Une société qui règle ses différents politiques, de cœurs, d'argent,... dans le sang par des duels. Des combats qui sont l'apanage des bretteurs qui officient, comme des avocats, pour représenter leurs clients à la pointe de l'épée.

Nous suivons dans ce roman les péripéties de Richard Saint-Vière qui loue ses services de talentueux bretteur. Issu des Bords-d'Eau, son métier est de se battre à l'instigation des nobles de la Colline.
..
Le récit navigue donc entre les aléas de la vie de Richard et de son amant, Alec un ancien universitaire en exil forcé ; et sur des épisodes particuliers de l’existence de mortels qui croiseront celle de Saint Vière (on notera particulièrement l’apprentissage de la science du bretteur par un jeune noble, Michael Godwin) ; tout cela en décrivant peu ou prou les mœurs, règles et coutumes qui régissent les Bords-d’Eau et la Colline.

L'histoire met un peu de temps à se mettre en place et s'effectue de manière progressive : c'est un calcul de l'auteur afin de donner à certaines scènes plus d'impacts.L'intrigue est efficace, le suspense au rendez-vous et l'auteur maintient avec brio à le lecteur en haleine et, des fois à totalement le surprendre. Cette manière de procéder, nous offre une intrigue plus immersive et rendent les révélations tout simplement bluffantes.

Ce roman regorge de personnages secondaires bien dépeints tant au niveau caractère que physique, les interactions avec le héros et l'environnement sont très efficaces. Les personnages sont volontairement très caricaturaux : les nobles, caractérisés par cette morgue nonchalante, sont retors, lascifs et langoureux, richement habillés, toujours à comploter et intriguer. Ils habitent là-haut sur la colline. Les autres, la plèbe, les bretteurs, les voleurs et prostituées habitent en bas, aux Bords d'Eau. Les uns ont besoin des autres, un certain équilibre règne entre ces deux classes.

Le style est léger, fluide, très agréable mais un peu fuyant dans le premiers chapitres, ce qui donne un certain flou dans le début de l'histoire. L'auteur porte un soin tout particulier à ses personnages et privilégie les petites histoires de chacun d'eux, faisant fi de tout enjeu dramatique fort elle choisi de traduire les liens intra et extra communautaire des Bords-d’Eau et de la Colline. Des relation parfois surprenantes, telle l'homosexualité.

Le rythme est vraiment très bon, bien mesuré et en accord avec une dynamique bien menée tout au long du récit. On retrouve une touche d'humour, parfois cynique même, qui passent soit par le comique de situation soit à travers les dialogues, utilisés avec beaucoup de réflexion, qui participent beaucoup à l'ambiance général du roman.

Nanti d’une écriture soignée, à la musicalité malicieuse, à l’érotisme latent et à la préciosité amusée , À la pointe de l’épée risque de déboussoler les lecteurs habitués à une narration classique et par trop calculée.

 À la pointe de l’épée est un roman atypique des plus séduisants, où honneur, pouvoir et argent, animent les protagonistes de cette fantasy intimiste. Une œuvre particulièrement emblématique du renouveau de la fantasy post-moderne. À la pointe de l’épée est une œuvre qui peut être considérée comme la fantasy dit maniériste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Ellen Kushner]À la pointe de l'épée   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ellen Kushner]À la pointe de l'épée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: