Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Bertrand Borie]Les Amants de la Lumière tome 1 :e le bûcher des Maudits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25458
Points : 34924
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Bertrand Borie]Les Amants de la Lumière tome 1 :e le bûcher des Maudits   Jeu 10 Nov - 1:32


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d'édition: 2007
Editions : PIERREGORD
Nombre de pages : 360
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture:
 Après l'Apocalypse Suprême, l'humanité a entrepris de se reconstruire sous le règne bienveillant du dieu Ischeltroëm. Pour asservir les hommes au pouvoir maléfique du dieu Thanatros, le mage Silfadred a noyé le feu dans lequel Ischeltroëm puisait sa force primordiale. Le mage est ainsi devenu immortel. Et les Nuées ont enveloppé le monde... Quelques royaumes isolés ont échappé au cataclysme. Mais en poursuivant leur évolution, leurs habitants ont délaissé les raffinements de la culture. Décidé à détruire l'un après l'autre ces îlots pour asseoir sa puissance, Silfadred a fait des populations dégénérées qui les environnent ses instruments.
    Dans le royaume de Thurm-Kooth, le prince héritier Farkhar est un poète, une sorte d'homme depuis longtemps oubliée. Quand les hordes démoniaques de Silfadred déferlent sur le royaume, il survit et atteint une lointaine citadelle dont le roi, Antrégor, a promis sa fille Gwenaline à Viridius, noble et vaillant souverain du royaume voisin. Que Farkhar et Gwenaline s'éprennent l'un de l'autre ne peut que faciliter la tâche de Silfadred, qui a déjà résolu de conduire par ses maléfices les deux royaumes à s'anéantir mutuellement.
    Bientôt, tandis que Viridius, humilié par l'abandon de Gwenaline, prépare une guerre sans merci contre Antrégor, le piège du mage se referme sur les amants maudits... Mais qui est vraiment Farkhar, le preux guerrier dont les talents font un être d'exception dans ce monde déchiré entre une chevalerie fruste et une barbarie impitoyable ? Situé dans un âge imaginaire, « Le Bûcher des Maudits » est le premier volume de la trilogie « Les Amants de la Lumière », dans la tradition épique et merveilleuse qui, d'Homère à Tolkien en passant par la légende du roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde, mêle les prouesses héroïques et les passions flamboyantes au fracas des batailles et au combat des puissances surnaturelles.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
goupilpm
fantôme torturé
avatar

Messages : 2916
Points : 4002
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 60
Localisation : Garencières Normandie

MessageSujet: Re: [Bertrand Borie]Les Amants de la Lumière tome 1 :e le bûcher des Maudits   Mer 2 Mar - 9:08

Mon avis :

Suite à un cataclysme provoqué par une demi-dieu, le monde a sombré dans le Règne des Ténèbres, une grande partie de l'humanité a régressé dans son évolution, sauf quelques îlots ont été préservés et leurs habitants vivent retranchés derrière des murailles. Le royaume de Thurm-Kooth que nous présente l'auteur n'échappe pas à la règle. C'est derrière ces murs que l'on découvre le protagoniste principal qui sera le seul rescapé lorsque les forces démoniaques s'abattront sur le royaume.

Avec un grand méchant qui veut conquérir le monde, le postulat de départ s'avère des plus classiques. Et ce n'est pas avec la guerre comme toile de fond que l'on va échapper à un récit classique.

Après le prologue relatant la genèse de la modification du monde, l'auteur décrit lentement le monde tel qu'il est aujourd'hui, nous présente le royaume de Kurth-Kooth et ses dirigeants, le passé du prince, puis se lancent dans de longues introspectives sur eux-mêmes du personnage principal et de son père.

Avec un royaume abrité derrière des murailles, enclavé au milieu d'une forêt inextricable où vivent des sauvages appelés Rénégats, l'univers malgré une amorce de bestiaire plutôt intéressante est peu développé. Et si dans la deuxième partie l'on change quelque de décor en découvrons un autre royaume, le monde que l'on pressent ne se développe pas plus, le royaume ayant les mêmes similitudes que le premier. Comme généralement dans les tomes introductifs, le lecteur n'est pas sans rencontrer certaines longueurs mais le récit prenant, quoique plutôt classique sans on récit, parvient en partie à gommer ces passages.

Si de prime abord l'univers créé par l'auteur peut sembler classique avec un côté médiéviste certain, l'auteur a su lui apporter plusieurs créations qui lui apportent son propre cachet. Les Hurleurs, êtres hybrides rongés par le mal, les majestueux Drak’Hoïades qui constituent leur pendant, ou encore l’angoissante présence des Nuées qui privent les humains de soleil et de Rêve en constituent de beaux exemples. Un monde cohérent dans son fond et dans sa forme.

Le début du récit est centré sur le personnage principal et son père et leurs introspections qu'il effectuent sur eux-mêmes nous donnent des personnages très fouillés à la psychologie développée. Dans la deuxième partie l'auteur reprend un peu le même synopsis avec un princesse et son père, mais nous découvrons tout de même le méchant mage conseiller du père. On apprécie le personnage du jeune prince qui parvient à transcender la limitation d'esprit de ses compatriotes, celui de la jeune princesse torturé par un ambivalence prononcée, mais aussi de son père qui n'est pas sans rappeler les majestueux rois d'autrefois mais à l'esprit tourmenté par ses craintes. Le rendu du méchant mage est aussi intéressant par sa cruauté toute particulière et l'aura qu'il projette sur les gens qui l'entourent. Quand au mage ancien conseiller du roi est sa fille il offre un potentiel réel pour la suite du récit.

La plume de l'auteur est plutôt alerte, recherchée, agréable à lire mais certains passages empesés ralentissent le rythme de la lecture et donnent l’impression que les transitions ont forcées. Le récit en lui même n'est pas sans rappeler les légendes merveilleuses et romanesques du Moyen-âge avec ses notions d'amour impossible et tragique, le caractère manichéen des protagonistes,... qui créent une atmosphère à la fois novatrice et traditionnelle.

En se focalisant sur un aspect de légende courtoise à la manière des troubadours, l'auteur réussi pleinement à captiver l'attention de son lectorat. On espère que le prochain tome grade cette atmosphère toute particulière mais en offrant un côté épique plus prononcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
 
[Bertrand Borie]Les Amants de la Lumière tome 1 :e le bûcher des Maudits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bertrand Borie]Les Amants de la Lumière tome 1 :e le bûcher des Maudits
» [Bertrand Borie]Les Amants de la Lumière tome 2 : le temps des prodiges
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» LA PIERRE DE LUMIERE (Tome 4) LA PLACE DE VERITE de Christian Jacq
» Brent Weeks, Le Porteur de lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: