Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de coeur
67%
 67% [ 2 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
33%
 33% [ 1 ]
3. Roman sympa
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Louve
Admin


Messages : 24905
Points : 34228
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 29
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Mer 28 Sep - 0:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d'édition:2011
Editions : gallimard jeunesse
Nombre de pages : 180
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
 Lors d'une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d'un loup-garous. Elle ne l'aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu'elle en tomberait amoureuse... Car son corps a beau être incassable, son coeur, lui, ne l'est pas.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Louve le Sam 8 Sep - 23:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
lavoixdulivre
Hôte de la louve


Messages : 243
Points : 258
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Ven 25 Mai - 18:28

Mon avis (court, désolé !) du 12 mars 2011

C'est avec tristesse et solitude que j'ai terminé le tout dernier et ultime tome du magicien des mots : Pierre Bottero.
Subtil parfum de larmes, sensible et léger, magique et mystérieux, Pierre Bottero, dans un style très différent de ses autres livres, nous offre une fois de plus, une merveille où se liguent amitié, amour, mystère, doutes, souvenirs, et tristesse...
Le personnage principal Ombe, est chargé d'une simple mission routinière d'observation, qui se transforme vite... en mission de sauvetage d'un loup-garou, très charmant, dont elle ne doit pas tomber amoureuse...
Hélas, c'est ce qui se passe !

C'est une histoire très bien écrite, malgré qu'Erik précise à la fin qu'il n'a pas été corrigé ! Les personnages qui entrent en scène sont très différents, car on découvre une nouvelle race ! J'aime bien les garous mais les personnages ne sont évidemment pas très attachants !

Un mystère apparait au niveau de Lucile et une face cachée de Mll Rose se dévoile^^

Les décors changent, et on a l'impression que la moto est un décor à elle toute seule ! Pour Ombe, c'est un moyen d'oublier et de se détendre !

J'ai beaucoup aimé la fin, émouvante et tellement belle !

Alors empressez vous de lire ce livre super, vous ne le regretterez pas, il est encore mieux que le premier !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lavoixdulivre
Hôte de la louve


Messages : 243
Points : 258
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Ven 25 Mai - 18:29

Et l'auteur c'est Bottero 0.0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Mar 4 Déc - 15:49

Mon avis :

Ombe a une nouvelle mission dans ce quatrième tome d’A comme Association : surveiller les entrepôts, car il semblerait que des vampires et des garous se soient alliés pour organiser un trafic de drogue. Sur les conseils d’Erglug le troll et après une séance de baston en bonne et due forme, Ombe se rend dans un entrepôt où le garou Trulez et onze de ses sbires jettent un homme à l’eau après l’avoir torturé. Après une petite altercation avec Trulez, dont elle sort miraculeusement saine et sauve, Ombe plonge et récupère celui qui a été jeté à l’eau… et qui n’est autre qu’un garou. Et contre toutes attentes, elle ramène Nacelnik à son appartement, ce garou au physique irréprochable dont elle va rapidement tomber amoureuse. Mais comment allier son rôle d’Agent de l’Association et ses sentiments pour cette créature fantastique ? Comment mener la mission qui lui a été confiée à bien ? De quelle façon réagiront Walter, Mademoiselle Rose et le Sphinx – les trois membres du bureau parisien de l’Association – s’ils viennent à découvrir tout cela ?

Dans ce roman, le lecteur découvre une nouvelle facette du personnage d’Ombe. Jusque-là, on la connaissait bagarreuse, réticente à toute forme d’autorité et dotée d’un mauvais caractère. Par exemple, cette jeune femme est ravie de pouvoir compter sur Jasper, un autre Agent stagiaire de l’Association, lorsqu’elle a besoin de ses conseils, mais quand ce dernier tente de la joindre, elle ne peut refréner son exaspération de voir son numéro s’afficher. Désormais, elle est également une femme amoureuse, qui cherche à plaire et qui est épanouie dans les bras de ce garou qu’elle aime. Cela offre une nouvelle dimension à son personnage, qui devient de ce fait plus touchant. De plus, on en sait davantage sur son enfance, ce qui provoque la compassion du lecteur. Mais rassurez-vous, malgré son évolution, Ombe conserve son franc-parler, sa répartie et son sens de l’ironie.

De nouveaux personnages gravitent autour d’Ombe : Nacelnik, le garou déjà évoqué précédemment, Khaled, l’épicier du coin, et les deux colocataires d’Ombe : Lucille et Laure (d’ailleurs l’une deux semble s’intéresser de prêt à notre héroïne… mais pourquoi ?).
On retrouve également des figures déjà connues, comme Jasper, toujours aussi maladroit lorsqu’il est face à Ombe, le Sphinx, dont on ne peut que saluer la perspicacité, Walter, dont les goûts vestimentaires sont fortement discutables, et Mademoiselle Rose, qui est parfois presque sympathique, au grand étonnement de notre héroïne.

Ajoutez à cela qu’Ombe va faire d’étranges découvertes sur l’une de ses colocataires et qu’elle est prête à mettre sa vie en péril pour aider Nacelnik à se venger de Trulez et vous voilà parti pour la lecture du tome 4 d’A comme Association. Ainsi, action, suspens, menaces, combats, amour… tout est au rendez-vous. La palette de sensation que Pierre Bottero parvient à nous faire ressentir pendant seulement 181 pages est incroyable. Il maîtrise à merveille cet art de suggérer beaucoup en disant peu.

Avec Le Subtil Parfum du soufre, le lecteur se retrouve en présence d’un excellent récit. Le talent de conteur de Pierre Bottero n’est plus à démonter, car il joue avec les mots à merveille et vous embarque pour un voyage au cœur de l’Association, grâce à une magnifique plume. J’ai adoré, tout comme ça avait été le cas pour les premiers tomes. Il s’agit donc d’une saga à ne manquer sous aucun prétexte, qui vous étonnera page après page et qui ne connaît pas de temps mort.
Revenir en haut Aller en bas
lavoixdulivre
Hôte de la louve


Messages : 243
Points : 258
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Mar 4 Déc - 16:27

Attention, le prochain est le meilleur et le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Mar 4 Déc - 16:56

Aaahhh ça veut dire quoi ça ???
Revenir en haut Aller en bas
lavoixdulivre
Hôte de la louve


Messages : 243
Points : 258
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Mar 4 Déc - 19:17

Ca veut dire que le prochain livre est plein de poésie, de beauté, de révélations, d'aventure, de rebondissements mais j'en ai été bouleversé et j'ai failli pleurer... Si tu es sensible... voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Mar 4 Déc - 20:27

Donc je prévoie la boîte de kleenex et mon doudou fétiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ferilou
Momie millénaire


Messages : 4322
Points : 5512
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Dim 7 Fév - 23:29

Mon avis (8/10 - Un tome des plus émouvant!)
Il y a quelque chose de magique dans ce tome, comme un dernier souffle de magie, comme un appel à l'aventure. Peut être que c'est simplement parce que la fin et la "post-face" nous rappelle que le voyage ne finit pas toujours bien malgré nos envie de libertés, peut être parce qu'Ombe m'a touché plus que je ne l'avouerais jamais ou peut être est ce simplement parce que pour moi, c'est comme si c'était les derniers mots d'un auteur, que je ne connais que peu, mais qui semble ... Puissant.

Alors oui, c'est une histoire courte, moins de 200 pages, à ce niveau là c'est presque une nouvelle ! Et pourtant... Pourtant vous allez vivre des dizaines d'aventures dans ce roman. Vous allez suivre Ombe à la recherche d'une bande de loup-garous dealeurs qui ne cherchent qu'à faire du profit et peu importe le mal qu'ils font, mais vous retrouverez à nouveau un troll monstrueux mais contrôlé et surtout, dans ce tome vous rencontrez Ombe, le coeur et l'âme d'Ombe. Cette jeune fille, lors du tome précédent m'avait déjà bien plu, mais ici... Disons qu'elle a creusé à coup de poing incassable une place dans mes personnages favoris. Parce qu'elle est le genre de fille qui se rit du danger, le genre de fille qui agit avant de réfléchir aux conséquences, le genre de fille qui glisse sur l'asphalte au volant d'une moto hypra rapide et qui ne fait pas les choses à moitié. Alors lorsqu'elle tombe amoureuse, elle ne le fait pas non plus à la légère, elle s'offre totalement et prend tout, absolument tout, jusqu'à ce moment incompréhensible et inimaginable, jusqu'à ce qu'on découvre qu'Ombe peut être brisée.

Dans ce tome, il y a de la magie, mais pas celle de Jasper, pas ces émeraudes, il y a la magie de la plume envoûtante de Bottero qui réussira à tracer un chemin complexe qui ne cessera de bifurquer entre les histoires de l'Agence, de drogues, de clan et avec l'histoire d'Ombe. Disons qu'on découvre beaucoup trop de choses pour ne pas avoir envie de sauter directement sur le tome 5.

Si jusque là, j'avais pu me plaindre du manque de maturité des personnages ou de cette saga en général, ici le niveau monte et j'espère qu'il restera là !

En bref, pour ce premier Pick me a Book, Rinne a merveilleusement bien choisi ! En plus de me permettre de continuer une saga que j'avais laissé de côté, elle m'a fait redécouvrir un personnage que je savais déjà bon mais qui devient aujourd'hui exceptionnel ! Alors certes, on avance tranquillement dans les histoires de l'agence, de clan de loup garou et de drogue fantastique mais à côté de ça on découvre Ombe d'une telle manière qu'on ne peut se passer de ce roman, si court fut il. Et enfin, j'ai eu l'impression qu'il y avait de la magie dans ces pages, comme un dernier souffle de Bottero, une dernière boutade qu'il nous lançait avant de nous quitter.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Kassyna Carotte
Proie


Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 29
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Lun 21 Nov - 10:57

Mon avis : « Le subtil parfum du soufre » nous permet de découvrir un nouvel aspect du personnage d’Ombe. Alors que dans le deuxième tome, elle était une femme forte, dotée d’une carapace incassable – à l’image de sa spécificité physique –, qui semblait n’avoir aucune attache, un beau mâle va parvenir à toucher son cœur. Mais ce n’est pas tout : Ombe va se retrouver à combattre à ses côtés, afin que Nacelnik, puisque c’est son nom, réussisse à récupérer son statut de membre Alpha au sein de son clan. Par ailleurs, elle va tomber par hasard sur un dossier dissimulé et protégé par un mot de passe sur l’ordinateur de Lucile, une de ses colocataires, portant son nom. Pourquoi cette dernière semble-t-elle mener une enquête sur Ombe ? Et qui sont les trois individus à sa recherche ? Sans oublier celui qui a l’air d’en vouloir à sa vie… De nombreux rebondissements jalonnent ce quatrième tome d’A comme Association, apportant ainsi un nouveau souffle à la saga.

Ici, Ombe n’est plus la dure à cuire indépendante prête à casser la figure au premier qui osera lui marcher sur les pieds, mais une femme amoureuse – en fait, non, même amoureuse il est préférable d’éviter de se frotter à elle. Cependant, un petit côté fleur bleue naît en elle, qui se développe au fur et à mesure de sa relation avec Nacelnik. Notre héroïne envisage même avec plaisir de porter une robe pour lui, chose absolument inimaginable jusqu’alors ! Elle est toujours la guerrière que l’on connaît, mais elle est plus touchante. Elle est aussi plus gentille avec Jasper, et se rend compte qu’il a davantage d’importance pour elle que ce qu’elle croyait. Nous pouvons également assister à une évolution dans sa relation avec Walter et mademoiselle Rose, puisqu’elle semble plus sereine lorsqu’elle s’adresse à eux. Nacelnik est aussi un personnage central de ce tome, car il n’est pas un garou comme les autres. Cependant, il reste un garou, et bien qu’il ait un physique à tomber par terre, du charisme et tout ce qu’on veut, avoir une relation avec une humaine n’est pas forcément chose facile, même si la femme en question est incassable…

Ce quatrième tome d’A comme Association est sans conteste mon préféré depuis le début de ma lecture. J’ai aimé la façon dont Pierre Bottero a fait évoluer son personnage. Nous sentons qu’elle mûrit, et en même temps nous en apprenons davantage sur elle grâce aux souvenirs qui refont surface. Bien que l’action soit loin d’être laissée de côté, l’auteur porte une grande attention à la psychologie des protagonistes. Il rend Ombe plus humaine, et, de ce fait, le lecteur s’attache davantage à elle. Néanmoins, elle n’a pas perdu son sens de la répartie, et plusieurs de ses répliques teintées d’ironie ne manqueront pas de faire mouche… Ce récit est le dernier qui fut rédigé par Pierre Bottero avant que la mort ne le fauche dans un accident de moto, et il y apposa le point final quelques jours avant son décès. C’est donc avec beaucoup d’émotion que l’on en tourne la dernière page, d’autant plus quand on lit le sens de ses ultimes mots. Et la postface d’Érik L’Homme est bouleversante.

Une citation : « Je lui dis tout. Mes actes et mes pensées. […] Mes certitudes et mes doutes. Surtout mes doutes. Mes peurs. Mon bonheur et ma détresse. Surtout ma détresse. Il m’écoute. Jusqu’au bout. Et, lorsque j’ai fini, il a la délicatesse de se taire. De ne rien ajouter, rien commenter, rien expliquer. Il se contente d’être là, et cela suffit à ce que j’aille mieux. » (p. 173)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre   Aujourd'hui à 13:48

Revenir en haut Aller en bas
 
[Pierre Bottero]A comme Association, tome 4 : Le Subtil parfum du soufre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A COMME ASSOCIATION (Tome 5) LA OU LES MOTS N'EXISTENT PAS d'Erik L'Homme
» [L'Homme, Erik] A comme Association - Tome 6: Ce qui dort dans la nuit
» A COMME ASSOCIATION (Tome 6) CE QUI DORT DANS LA NUIT de Erik L'Homme
» A COMME ASSOCIATION (Tome 8) LE REGARD BRULANT DES ETOILES de Erik L'Homme
» [L'Homme, Erik] A comme Association - Tome 8: Le regard brûlant des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: