Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [fabien Clavel]L'antilégende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25440
Points : 34896
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [fabien Clavel]L'antilégende   Mar 13 Sep - 1:24


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d'édition: 2005
Editions : Mnémos
Nombre de pages : 384
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Don Juan est accusé de meurtre ! Une à une, les femmes qu'il a séduites sont retrouvées mortes, le cœur arraché, et une étrange escouade de spadassins noirs est lancée à ses trousses. Le séducteur légendaire clame son innocence... Mais que s'est-il passé entre le moment où la statue du Commandeur l'a entraîné aux enfers et sa réapparition à Séville ? Il n'en conserve pas le moindre souvenir. Pire encore, il ne parvient même pas à se remémorer l'identité de ses conquêtes passées... Accompagné de son valet et de la blonde et sulfureuse Manon Lescaut, il part à la recherche de la clé du mystère à travers une Europe étrangement transformée. Mais un inquiétant personnage au masque de fer semble l'avoir devancé...

« Elle vous a tendu la main, vous l'avez prise, et elle vous a entraîné en enfer ! »

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Louve le Sam 16 Fév - 1:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25440
Points : 34896
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [fabien Clavel]L'antilégende   Mar 27 Sep - 0:33

En refermant ce roman, je me demande si je n'ai pas été quelque peu désorientée par l'auteur. Dom Juan? Bien sûr que je connais ce classique. Pourtant le Dom Juan de Fabien Clavel est tellement différent tout en gardant ce côté séducteur qu'on aime tant.

J'ai décidé de lire ce roman via la LC organisée sur le forum Mort Sûre et je ne regrette absolument pas ce choix car j'ai pu me plonger dans un roman étonnant, déroutant, abracadabrant.

Dès le début de ma lecture, j'ai compris que l'auteur nous offrait un roman très linéaire, ne souhaitant pas nous voir nous éparpiller un peu partout pendant la lecture. Pourtant malgré ce côté "jeux vidéo" j'ai pu lire un roman mouvementé et maîtrisé jusqu'au bout par son auteur. Pourquoi je compare ce roman à un jeux vidéo? Voici mon schéma pour être plus claire :

Dom Juan apprend qu'un homme arrache le coeur de ses anciennes conquêtes. Il va donc mener son enquête et à chaque nouvel élément et nouveaux personnages interrogés il va passer au level suivant, c'est à dire au chapitre suivant dans un nouvel environnement.

Bien sûr je schématise énormément mais en gros c'est un peu le goût qu'il m'a laissé après lecture, et franchement cela m'a fait du bien car je n'ai pas eu à réfléchir dix ans pour comprendre de quoi il en retournait. Autant le dire de suite, le style de l'auteur y est pour beaucoup. Fluide, efficace, Fabien Clavel sait comment nous donner envie de toujours tourner les pages suivantes. C'est le premier ouvrage de l'auteur que j'ai l'occasion de lire mais il m'a donné très envie de découvrir la cité de satan, hmo vampiris ou le miroir aux vampires, trois ouvrages que je possède déjà.

Côté histoire donc, rien à dire de vraiment concret. On suit en simple spectateur les aventures d'un Dom Juan en colère de découvrir qu'un homme au masque de fer arrache le coeur de ses anciennes conquêtes. Il va donc à l'aide de son serviteur Sganarelle tenter de démasquer le meurtrier afin de se blanchir lui-même.

En fait je ne vois pas quoi dire de l'histoire parce que certes elle est sympa, mais on est qu'un spectateur des quiproquos et situations délicates dans lesquels vont se retrouver nos héros. Chaque nouveau chapitre se déroule dans un lieu différent et parfois même les personnages ne savent plus ce qu'ils s'apprêtaient à faire ni où ils sont. Et c'est bien ça qui m'a quelque peu destabilité. Déjà moi-même j'avais quelque mal à me rendre compte de la situation réelle mais en plus on découvre que les personnages sont sujets à des pertes de mémoires et donc qu'ils sont aussi perdu que nous! Ainsi Dom Juan a tout oublié comme sa mort et son dîner avec la statue du commandeur.

Heureusement il reste un personnage sur qui compter et c'est bien sûr Sganarelle qui ne cesse de vouloir rappeler à son maître que tout ce qui se déroule est étrange. Sganarelle qui possède tout du personnage de théâtre. Il est drôle, niais et surtout fidèle à son maître. Ses court monologue sont bien souvent très drôles et permettent de rendre le roman beaucoup plus léger.

Au cours de ma lecture j'ai pu retrouver certains personnages que j'apprécie beaucoup comme Mme de Merteuil et M. De Valmont, les quatre mousquetaires, manon lescaut, Descartes, molière, le masque de fer...

L'auteur parvient plus ou moins bien à leur donner un petit rôle dans cette nouvelle aventure de Dom Juan pour notre plus grand plaisir.

EN bref, un roman agréable à lire, peut-être un peu trop linéaire mais qui possède une panoplie de personnages tous plus connus les uns que les autres pour notre plus grand plaisir.

Ma note : 9/10

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Sherryn
psychopathe
avatar

Messages : 788
Points : 776
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 30
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [fabien Clavel]L'antilégende   Mar 27 Sep - 11:30

chouette avis ^^

bon finalement il me tente pas tant que ça, je vais faire l'impasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sherryn.net
Louve
Admin
avatar

Messages : 25440
Points : 34896
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [fabien Clavel]L'antilégende   Mar 27 Sep - 13:04

merci sherryn ^^

Bah le roman est bien mais il fait partie de ceux une fois lu, vite oublié hélas ^^

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Lili.M
psychopathe
avatar

Messages : 492
Points : 458
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 40
Localisation : Ile-De-France

MessageSujet: Re: [fabien Clavel]L'antilégende   Lun 4 Fév - 11:27


J'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire.Il m'a fallu appréhender ce monde "bizarre"et me familiariser avec le ton théâtral du roman.

Don Juan séduit à tout va, tandis que Sganarelle a la lourde tâche de tenir à jour la liste de ses conquêtes; le hic, c'est qu'il est impossible de relire ce qui est écrit ensuite.Des spadassins qui se meuvent comme des robots, leur colle en plus aux basques.Comme si ce n'était pas suffisant, tous les personnages ont des troubles mnésiques là-dedans, et vieillissent et rajeunissent à volonté; et nous, du coup, on ne peut s'appuyer sur rien de tangible.Sganarelle tentera à maintes reprises d'alerter son maitre sur l'étrangeté de la situation, mais celui-ci n'en aura cure.

C'est un univers aux contours flous, le temps et les distances sont incertains.On ne sait pas du tout ou on va, ça m'a déstabilisée au début, pour totalement m'éclater, une fois que je m'y suis accoutumée.
Vous passez à Versailles, le chateau est en chantier, vous y repassez quelques jours après, il est construit; vous traversez une forêt vous vous retrouvez dans un autre pays...bref, vous voyez ce que je veux dire.
On change d'environnement presqu'à chaque chapitre; si on adhère au récit, on se demande toujours à quelle sauce on va être mangé en termes de rebondissements loufoques, et quels sont les "V.I.P" que l'on va croiser.
Impossible d'anticiper sur une quelconque suite, on est totalement à la merci de l'auteur, le seul fil conducteur étant finalement la poursuite de l'Homme au Masque de Fer.Il m'a fallu attendre de rencontrer Descartes, pour que ma lanterne s'éclaire un peu c'est du délire , je vous dis.

Des personnages, je dirais que Don Juan est assez fidèle à l'idée que je m'en fais (honte à moi, je n'ai pas lu l'original) cynique, irrespectueux de toutes contraintes sociales, de la religion, ou des mythes en place d'ailleurs (il faut l'entendre déboulonner les mousquetaires) Deux objectifs: la traque du meurtrier, et... la bagatelle, d'ailleurs, je me suis poilée à plusieurs reprises devant le choix de "ses victimes".
Manon est son parfait pendant féminin.Sganarelle, au milieu de tout ça, même s'il bée d'admiration devant le pouvoir de séduction de son maitre, ne se voile pas la face sur ses travers même si c'est pour notre unique bénéfice, car le Don Juan étant coléreux il craint son courroux.

Dans ce livre Fabien Clavel mêle les styles brillamment.Ainsi, au début, j'ai eu l'impression d'être dans une pièce de théâtre grand-guignolesque avec choeurs, costumes et tout le tremblement, pour également faire une incursion dans une scène digne du Marquis de Sade(j'étais pliée) et, évoluer vers un style plus traditionnel de romans de cape et d'épée, mais avec des touches complètement rocambolesques (au hasard, l'évasion de Silling avec le chapiteau d'un lit baldaquin, mais oui, mais oui, ....)

Alors bien sûr, j'ai regretté de ne pas avoir lu toute la littérature inhérentes aux personnages croisés ici, pour pouvoir capter toutes les perles que recèle cette histoire, mais l'auteur dans son choix a eu l'intelligence de recourir à un panel suffisamment emblématique (Munchausen , Casanova, la Merteuil...) pour que cela nous parle à un moment ou à un autre.

J'ai eu le sourire pendant toute ma lecture, je me suis régalée à découvrir toutes les surprises que nous avait mijotées l'auteur.
Je ne suis pas près d'oublier ce voyage haut en couleurs avec des personnages légendaires, un véritable coup de coeur

Merci à Anne Sophie :amour: de m'avoir prêté ce livre qui est en plus un peu difficile à trouver car apparemment plus édité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [fabien Clavel]L'antilégende   

Revenir en haut Aller en bas
 
[fabien Clavel]L'antilégende
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview Fabien Clavel (Le miroir aux vampires)
» [Fabien Clavel] Le miroir aux vampires
» FUROR de Fabien Clavel
» Le miroir aux vampires, Tome 3 - Fabien Clavel
» LES ADVERSAIRES de Fabien Clavel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: