Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Stephen King] Carrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Votre avis :
1. Coup de coeur
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur !
67%
 67% [ 6 ]
3. Roman sympa
33%
 33% [ 3 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 9
 

AuteurMessage
Froggy80
lycan
avatar

Messages : 1240
Points : 1285
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 37
Localisation : Dans les nuages dans la région de Québec City ...

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Dim 22 Déc - 21:53

Je commence ce roman ce soir.... TROP HÂTE !!! Mon premier stephen king depuis au moins 20 ans !!!!

**********************



www.frogzine.weebly.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogzine.weebly.com En ligne
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3523
Points : 3569
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mar 24 Déc - 4:51

Bonne lecture Froggy  Very Happy 

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Froggy80
lycan
avatar

Messages : 1240
Points : 1285
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 37
Localisation : Dans les nuages dans la région de Québec City ...

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mar 7 Jan - 6:14

Voici mon avis sur ma lecture de Carrie :

Citation :
J'avais visionné le film de ce roman de Stephen King dans mes débuts d'adolescence vers les 12 ans. Et je dois dire que j'avais vraiment aimé ce dernier. Quand j'ai vu que le Forum Mort-Sûre ainsi que Livre de poche offrait la possibilité de découvrir le roman sous sa nouvelle édition, je me suis dites, c'est le temps ou jamais de lire le roman et voir si j'aime autant que le film. Vous comprenez que si vous êtes en train de lire mon avis, c'est que j'ai finalement été sélectionné pour découvrir celui-ci.

Il y avait plus de 20 ans que je n'avais pas lu de Stephen King et je dois dire que j'ai adoré dans l'ensemble ma lecture ainsi que la plume de l'auteur, qui est différente de mes souvenirs de jeunesse. Je vois surement la chose d'un autre oeil maintenant que je suis adulte.

King nous raconte l'histoire de Carrietta White dite Carrie, fille de Margareth White une fanatique du catholicisme. Elle est tellement fanatique qu'elle pense que "sa" fille vient directement du démon à cause de ses pouvoirs de télékinésie. Bref, on nous raconte comment Carrie vivait sa solitude, son isolement envers les autres adolescents ainsi que les mauvais traitements que sa mère lui infligeait au nom de Dieu ainsi que les autres étudiants de son collège. Sentant son aptitude de télékinésie grandir, elle provoquera un incident qui chamboulera la ville de Chamberlain ainsi que la vie de ses habitants. Tout ça à cause d'une mauvaise blague faite par des étudiants qui haïssent Carrie.

Au sujet des ... PERSONNAGES :

J'ai beaucoup aimé le personnage de Carrie. Tourmentée, solitaire, timide et persécutée par ses semblables. Malgré ses airs de vulnérabilité se cache une jeune femme forte, qui ne demande qu'une chose, quitter cette coquille qui l'emprisonne et de vivre une vie comme tout humain aspire à le faire. Entre une mère qui la maltraite et la prend pour le diable en personne et des étudiants qui se moquent continuellement d'elle, une colère incontrôlable sommeille en elle. Et j'adore le fait qu'elle a une aptitude pour la télékinésie. Ça lui donne un certain contrôle et pouvoir sur les événements en quelques sortes. J'ai également aimé le personnage de Sue malgré le fait qu'au début du roman, elle rigole de Carrie avec ses autres camarades (mais à mon avis, c'est seulement pour bien paraître auprès des autres filles). On voit rapidement qu'elle essaie de se racheter auprès de Carrie indirectement. Le personnage de l'amoureux de Sue, Tommy, est aussi intéressant d'autant plus qu'il accepte la demande de cette dernière par amour pour elle. Mais il se rendra compte que le cygne noir n'est finalement pas si disgracieux qu'on le dit. Il faut dire que même si j'ai aimé quelques personnages de ce roman, j'ai aussi détesté certains d'entre eux dont Margareth White, la mère de Carrie ainsi que la richissime Christine Hargensen, qui brutalise régulièrement notre télékinésiste. Non mais quelle peste est-elle cette dernière. J'avais juste envie de lui sauter à la gorge et de l'étrangler un peu plus à chaque fois. Le pire, c'est que dans la vraie vie, plusieurs étudiants vivent des situations similaires. Et la mère de Carrie est littéralement une vieille folle finie. Je fais juste en parler et la rage me monte aux joues!!! Bref, deux personnages qu'on arrive à déteste avec une telle facilité...

Au sujet du ROMAN et de l'AUTEUR
:
J'avoue que dans l'ensemble, j'ai bien aimé ma lecture. Le scénario du livre est intéressant et plutôt fidèle à mes souvenirs du film de 1976. Bref, le film est fidèle au roman... King nous offres beaucoup de description dans ce roman afin de bien nous situer et également pour que nous ressentions l'ambiance qui plane dans l'histoire. À plusieurs moments, j'avais l'impression de lire un fait vécu tellement on se laissait prendre par la plume de l'auteur et ses multiples descriptifs. Par contre, j'ai été freiné dans ma lecture et ce à de multiple moment... Non par la plume de l'auteur, mais par les interventions que l'on place ici et là afin de donner un aspect plus véridique à l'histoire. Comme si des spécialistes livraient des confidences sur le dossier médical de Carrie ainsi que des témoignages de gens ayant côtoyé de près ou de loin Carietta. Malgré l'importance que peuvent avoir ces interventions afin de comprendre comment Carrie vivait et ainsi que le déroulement des événements tragiques, je trouve qu'elle casse beaucoup trop le rythme de lecture du lecteur... Et il n'est pas si évident de savoir quand l'intervention se termine et quand le roman recommence. Bref, on se perd un peu dans le texte. De plus, je dirais que l'autre point négatif est qu'il n'y a pas vraiment de chapitre. Ce qui donne une impression de longueur épouvantable au roman... Malgré que ce dernier soit divisé en trois sections, dont la première fait presque la moitié du livre.

Bref, une lecture qui m'a tenu en haleine, car malgré les longueurs des séquences, j'avais tout de même hâte de retourner à ma lecture. Mais malheureusement, les interventions ont fait que je n'ai pu apprécier à sa juste valeur ce livre "historique" de Stephen King. En fait, j'en suis venue à les "skippers" finalement, tellement je n'en pouvais plus et que ça commençait à assombrir mon appréciation du roman. Un excellent roman d'horreur qui nous donne l'impression d'y être réellement et de finalement, connaître cette Carrie diabolique !!! Je ne peux que vous le recommander si  vous êtes fan de Stephen King et de sensation forte :-)

Ma note : 3/5

**********************



www.frogzine.weebly.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.frogzine.weebly.com En ligne
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3523
Points : 3569
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mar 7 Jan - 7:26

Very Happy  J'aime lire les chroniques des autres sur les romans que j'ai lu, c'est souvent si différents dans nos façons de percevoir les choses ! En l'occurrence, nous avons eu les mêmes montées de colère quand il s'agit du comportement trrrrès énervant de certains personnages. Par contre, le découpage du ropman, les scènes "témoignages" etc, ça m'a beaucoup plu alors que ça aurait pu comme toi me gêner dans ma ma lecture.
Je suis contente que ta redécouverte du titre soit positive. Il existe pas mal d'adaptations en films maintenant, et une autre est prévue pour cette année si je me souviens bien.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Admin
avatar

Messages : 25433
Points : 34885
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mar 7 Jan - 10:30

merci Froggy et ravie que tu ai aimé ce roman! J'avais beaucoup aimé justement ce faux côté témoignage parce que cela renforçait mes émotions vis à vis de Carrie !

J'ai d'ailleurs vu la nouvelle adaptation, celle sortie fin 2013, et ils ont misé sur la folie de la mère, c'était intéressant à voir !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Ninis47
psychopathe
avatar

Messages : 801
Points : 778
Date d'inscription : 06/12/2013
Age : 32
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Sam 14 Nov - 14:10

Mon avis:

Bien que cela puisse paraître bizarre, je n'ai jamais lu de Stephen King jusqu'à présent... Ce livre traînait dans ma PAL depuis un petit moment déjà et je me suis dit que la période d'Halloween était parfaite pour enfin l'en sortir.

L'histoire de Carrie, je pense que tout le monde la connaît. Une jeune fille de 17 ans, malmenée par sa mère à la maison, une mère fanatique qui ne pense que religion, et à l'école par ses camarades dont elle est le bouc émissaire. Un jour, sous la douche après le cours de sport, Carrie a ses règles pour la première fois. Elle est perdue, elle ne sait absolument pas ce qui lui arrive, elle est moquée par ses camarades, elles lui font vivre un véritable calvaire. Par la suite, elle se met à développer un don curieux, celui de la télékinésie, de pouvoir déplacer des objets uniquement par la pensée. Alors que le bal de printemps approche, une chose incroyable se produit, Tommy, un garçon de l'école invite Carrie au bal... Elle voit ça comme un nouveau départ.

Au début j'ai eu un peu de mal à me faire au style de Stephen King. Un style très dense, pas de chapitres, très peu de dialogues. J'ai vraiment eu des difficultés à rentrer dans l'histoire. Mais j'ai trouvé cette histoire tellement addictive que c'est venu petit à petit. Je voulais tellement découvrir enfin l'histoire de Carrie.

L'ambiance qui se dégage de ce roman est terriblement glauque et noire. Cela est peut être du à l'époque à laquelle a été écrit ce roman. Même si je n'ai pas eu peur comme je m'y attendais (et comme je m'y étais préparée!), j'ai été prise de peine et de pitié pour Carrie. Cette pauvre fille endure tous les calvaires du monde, que ce soit à la maison ou à l'école. A la maison, sa mère pratique la religion d'une manière très fanatique, elle la force à prier, à faire pénitence, elle l'enferme dans un placard pour se repentir de ses pêchés. Et à l'école, ce n'est pas mieux, elle est maltraitée par ses camarades, la scène d'ouverture sous la douche est très dure à supporter, on peut aisément ressentir toute la honte et la peine de Carrie. Son "pétage de plomb" de la fameuse scène du bal est normale je dirais. Elle a tellement été poussé à bout qu'on comprends que ses émotions aient lâché. Même là, je n'ai pas réussi à lui en vouloir, à la voir comme un bourreau, je n'ai réussi qu'à la plaindre.

Donc pas un coup de coeur au final, mais je suis contente d'avoir enfin découvert le maître du thriller qu'est Stephen King. Je renouvellerai l'expérience pour découvrir un peu plus sa bibliographie, et je suis heureuse de connaître ce classique qu'est Carrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninisbook.blogspot.fr/ En ligne
Mélusine
psychopathe
avatar

Messages : 501
Points : 454
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 31
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Dim 13 Mar - 16:33

Personne ne sait avec certitude ce qui s’est passé ce soir de bal de printemps 1979 à Chamberlain, Maine. Ce qui est sûr, c’est que Carrie, seize ans, élevée par une mère dont le fanatisme chrétien confine à la folie, était depuis des années le souffre-douleur de ses camarades de classes. Brimades, harcèlement, tout y passait, jusqu’à un lynchage collectif dans les douches du gymnase qui a déclenché la méfiance des adultes, un peu trop tard peut-être. Et alors que l’une de ses camarades, Sue, essaie de rattraper un peu la situation auprès de Carrie, d’autres comme Chris sont bien décidés à s’acharner sur elle.

J’adore la mécanique implacable sur laquelle repose ce roman. On le sait dès le début: tout cela finira en drame. On le voit grâce aux extrait d’articles de journaux, d’ouvrages spécialisés sur les étranges pouvoirs télékinésiques, ou encore du témoignage publiée par Sue Snell la seule survivante, qui alternent avec les éléments de l’histoire eux-mêmes, et qui reviennent sur cette fameuse nuit du bal de printemps. Tous, à leur manière, essaient de comprendre: aurait-on pu éviter cela? On ne cesse de s’accrocher à ces lueurs d’espoirs, ces mains tendues, vers une Carrie qui pourrait s’en sortir, tout en cherchant un coupable: la pétasse du lycée? la mère psychopathe? la génétique et son don dévastateur? ou tous ceux qui n’ont rien fait? Inévitablement, le contexte d’un harcèlement scolaire fait forcément écho dans ces périodes où l’on ne parle que de cela.
On pourrait voir Carrie comme une sorte d’héroïne, qui parvient à se venger de tous ses bourreaux dans le sang. Il n’en est rien, tant le réalisme de Stephen King fait froid dans le dos. Le pouvoir surnaturel de Carrie n’est finalement qu’une étincelle assez discrète, par rapport à l’ampleur du massacre qu’elle provoque et c’est cela le gros point fort du roman: c’est bien dans le monde que l’on connaît, bien tangible, que l’horreur est la plus oppressante. Comme quoi, on n’a pas besoin de déployer la grosse artillerie magique pour faire un énorme effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3523
Points : 3569
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mer 16 Mar - 12:05

J'adore lire que ce roman plaît toujours autant Very Happy

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna Carotte
Proie
avatar

Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 30
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Lun 21 Nov - 11:07

Mon avis : Ce premier roman de Stephen King s’ouvre sur une scène très forte, puisque Carrie, une lycéenne de seize ans, a ses premières menstruations dans les douches de son établissement scolaire. Non seulement la jeune femme, qui ignorait tout de ce cycle naturel, est prise de panique, car elle pense être en train de mourir d’hémorragie, mais en plus, elle est l’objet des pires humiliations, puisque tout le monde se moque d’elle verbalement et physiquement, allant jusqu’à lui jeter des serviettes hygiéniques et des tampons au visage. À compter de ce moment, le don de télékinésie de Carrie, qui ne se manifestait plus, refait peu à peu surface. Parmi les instigatrices de ces moqueries, Chris est la chef de file, et pour punition, elle se voit privée du bal de fin d’année malgré les pressions de son père, un grand avocat. Par conséquent, elle compte se venger de Carrie, et on découvrira alors un individu absolument abject et prêt à tout… Le bal de fin d’année va donc se transformer en bal de l’horreur, car ça va être l’humiliation de trop pour Carrie, et ce qui aurait dû être une fête va devenir un meurtre de masse.

Carrie White, qui n’est autre que le personnage principal de ce roman, m’a très rapidement émue. En effet, dès les premières pages, cette adolescente victime de ses camarades m’a touchée. La cruauté des élèves ne semble avoir aucune limite, et le terme pitié ne paraît pas faire partie de leur vocabulaire. J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour elle, qui est désespérément seule, et qui ne peut même pas avoir un peu de soutien à la maison, puisque sa mère est une fanatique religieuse adepte du fondamentaliste. Elle est d’ailleurs prête à aller toujours plus loin pour que sa fille agisse dans ce qu’elle pense être la volonté du seigneur, et n’hésite pas à l’enfermer dans le placard pour cela. Sa mère est vraiment inquiétante dans ses actes comme dans ses propos, et m’a plus d’une fois fait froid dans le dos. Le personnage de Sue m’a aussi touchée, puisqu’avec la professeure de sport de Carrie, elle semble être la seule à avoir un peu de pitié pour la jeune fille. Elle regrette son comportement, et demande à son petit ami d’inviter Carrie au bal de fin d’année, quitte à se priver de cet événement par la même occasion. Mais elle est loin d’imaginer qu’elle va conduire celui qu’elle aime à la mort.

Nous savons dès les premières pages qu’une tragédie va advenir, et nous en découvrons un peu plus au fur et à mesure. L’intérêt du livre est davantage le pourquoi de ce drame. La narration est relativement originale. En effet, nous allons suivre Carrie depuis le fameux événement de la douche jusqu’à la fin du bal, avec quelques passages dans son enfance pour comprendre la façon dont elle a été éduquée, mais aussi la place grandissante qu’a son pouvoir au sein de son existence. Et on ne s’en prend pas impunément à une jeune femme télékinétique. En parallèle, nous allons avoir des extraits d’ouvrages de vulgarisation scientifique traitant du don de Carrie, mais aussi des rapports de police, et des témoignages des survivants du massacre. Ces différents éléments offrent une certaine vraisemblance à l’intrigue, comme si tout cela était possible, textes scientifiques à l’appui. Sans jamais perdre l’intérêt de son lecteur, Stephen King nous plonge ici dans un récit fantastique, dans tous les sens du terme.

Une citation : « Maman, je t’en prie, si tu pouvais comprendre qu’il faut que je tâche de vivre avec les autres. Je ne suis pas comme toi. Je suis bizarre – je veux dire, à l’école ils me trouvent bizarre. Et je n’aime pas ça. Je veux essayer d’être normale, d’être moi-même avant qu’il soit trop tard… » (81 %)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
Merricat Blackwood
Nouveau
avatar

Messages : 32
Points : 32
Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 40
Localisation : Dans le Grenier

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Lun 21 Nov - 21:09

Je me le suis offert il y a quelques semaines maintenant, étant très curieuse à l'idée de le relire (ma découverte et première lecture date d'au moins 20 ans).
Très curieuse je suis puisque c'est l'une des très rares fois où j'avais clairement préféré le film au livre (celui de de Palma, bien sûr). Dépoussiérons, donc, les souvenirs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna Carotte
Proie
avatar

Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 30
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Lun 21 Nov - 22:25

Je n'ai toujours pas vu le film...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
Merricat Blackwood
Nouveau
avatar

Messages : 32
Points : 32
Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 40
Localisation : Dans le Grenier

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mar 22 Nov - 3:04

La version de De Palma est excellente même si certains jugeront qu'elle n'est pas assez fidèle au roman. Je n'ai pas aimé le récent remake, sans âme et mensonger (il était supposé être plus proche du roman et au final, c'est une variation lisse et formatée de l'adaptation de 1976).
Il y a eu également un téléfilm, très mauvais lui aussi mais qui bénéficie de la présence de l'excellente et trop rare Angela Bettis.

En tout cas, c'est sans hésitation que je te conseille de regarder l'adaptation de De Palma, Kassyna. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna Carotte
Proie
avatar

Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 30
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mar 22 Nov - 10:02

Je compte bien la regarder, d'autant plus qu'elle est sur netflix :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3523
Points : 3569
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mar 22 Nov - 15:18

Et après, je t'invite à laisser ton avis ICI. Il y a deux autres adaptations présentes sur le forum, ICI et ICI. Certaines adaptations de Stephen King sont difficiles à dénicher, alors je n'ai pas tout trouvé encore !

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna Carotte
Proie
avatar

Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 30
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Mer 23 Nov - 10:10

Je mettrai mon avis quand j'aurais vu l'adaptation, tu peux compter sur moi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3523
Points : 3569
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   Jeu 24 Nov - 14:13

Super cheers

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (10/17 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (16/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Stephen King] Carrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Stephen King] Carrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Stephen King] Carrie
» Stephen KING - Carrie
» CARRIE de Stephen King
» Stephen King - La Tour Sombre et autres écrits du King.
» Carrie • Stephen King

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Nos auteurs favoris! :: Stephen King-
Sauter vers: