Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [David Gemmell]Saga Drenaï tome 3 Waylander tome 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25498
Points : 34992
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [David Gemmell]Saga Drenaï tome 3 Waylander tome 1   Sam 18 Juin - 18:32


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Année d'édition: 2008
Editions : Milady
Nombre de pages : 441  pages
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture:
Le Roi de Drenaï a été assassiné. Une armée d’envahisseurs déferle sur le pays, avec pour mot d’ordre de tuer hommes, femmes et enfants. Mais tout espoir n’est pas perdu. Il repose sur les épaules de celui que la nation surnomme Waylander. Seul, il va s’aventurer en territoire nadir pour retrouver la célèbre Armure de Bronze, symbole de liberté.
Mais peut-on faire confiance à ce Waylander ?...
Après tout, c’est lui qui a assassiné le roi.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [David Gemmell]Saga Drenaï tome 3 Waylander tome 1   Dim 13 Déc - 0:42

Alors, fini l'héroic-fantasy avec ses héros certes torturés mais héros par leurs actions et bonjour à ce qu'on appelle la western spaghetti-fantasy : en effet tous les ingrédients sont présents: un pistoléro fine de la gachette ici un assassin maîtrisant l'arbalète, un acolyte faible mais astucieux qui secoure le héros , ici sous les traits de Dardalion, une jeune femme en détresse( Danyal), un anti-héros immoral (Waylander), des amis louches, un fort et une quête. Le mariage se révèle efficace, addictif et assez curieux pour le lecteur aficionados de fantasy! De plus l'auteur a pris le soin de faire dérouler son histoire bien avant légende pour apporter les réponses manquantes notamment dans légende . Mais il offre aussi d'autres surprises comme une secte d'assassins redoutables, mais aussi un changement d'ambiance au vu du contexte: ultra violent, a faire vomir les tripes, efficace et presque réaliste. On y découvre aussi une montagne assez speciale, la fin d'un régime ( bref), meme si l'on découvre peu du paysage et que la majorité de l'action se passe a drenai et en territoire nadir dont on en apprend rien de neuf.
Un univers bien renouvelé qui apporte son lot de surprises et de promesses.

L'intrigue reste le reflet classique du savoir-faire de Gemmell, en même temps venant d'un western il fallait s'y attendre: un héros doit remplir telle et telle quête. Il sera accompagne d'un tel d'un tel et rencontrera bien des dangers sur son chemin. Ce qui réflète bien le pitch classique d'un western américain
J'ai adoré à quel point l'auteur laisse planer le mystère sur le personnage de waylander. Je trouve que cela donne le tempo de ce récit épique et que cela attise l'intérêt du lecteur. Surtout que le récit est consacré en partie à l'évolution de ce personnage et les raisons de sa quête, ses questionnements liés à son changement ce qui rend le récit plutôt passionnant et il est intriguant de se mettre à la place d'un anti-héros assassinant pour son compte , sans pitié et d'une froideur glaçante. Les rebondissements sont de qualité et très souvent inattendus grâce à une gestion du suspense efficace et de part le rythme qui reste assez soutenu du début à la fin. L'auteur ne se prive pas de jouer avec les relations entre waylander et Dardalion et Danyal qui se révèlent très intéressantes, offrant quelques touches d'humour sordides dans ce monde de brute. La trame reste autrement simpliste et l'on connaît à l'avance le fin mot de l'histoire. Seules les aventures sont réservées à la surprise du lecteur et cela est réussi. Les élements propres au western spaghetti restent respectés, ainsi qu'a la fantasy au grand plaisir du lecteur. Le récit reste ponctue de batailles et de scènes d'action épiques et sous haute tension dans la veine westernienne et l'auteur le montre bien à travers l'arbalète lorsque waylander tire ses carreaux: on s'imagine bien voir un pistolero , as de la gachette tuer ses ennemis et l'etirement de ces scènes offrent davantage de tension et de suspense chez le lecteur. Autre point positif la tension ressentie durant les batailles et les moments de calme chez les soldats reste forte sans atteindre le niveau de legende, mais l'on y sent l'ambiance de guerre et les doutes et les peurs des combattants comme à l'acoutumé chez notre cher gemmell.
Le point négatif de l'intrigue reste sa simplicité dans laquelle on devine le fin mot de l'histoire en dépit des rebondissements bien tranchés, ce qui retire un peu d'intérêt au lecteur.
Ensuite la romance évoquée reste toujours perfectible et un peu invraisemblable: on s'imagine mal voir une actrice maîtriser en quelque chose les bottes de l'épée et les lancer de couteau, sans compter que la personne n'a jamais tué de sa vie, mais bon cela reste un défaut mineur et l'on suit sans déplaisir l'aventure!


Que dire de neuf sur le style de gemmell? Allez aidez moi... ah oui... :p. Style concis, brutal sans concession quand il le faut et euphémisant quand il le faut quand il faut faire pleurer le lecteur, l'exciter, le rendre en colère, le faire rire. D'ailleurs c'est le premier roman que l'auteur a écrit à plein temps ce qui explique le changement radical de style, plus abouti que les deux romans précédants.
D'ailleurs c'est la première fois qu'il développe autant un changement de psychologie au niveau du personnage et le choix d'un anti-héros sombre immoral et violent et tourmenté est très bien choisi pour son exercice de style puisque le déroulement de l'histoire et les rencontres de Waylander sont idéales pour sa réalisation et donc son changement. D'ailleurs il se met davantage à l'humour et emploie davantage d'ironie et à choisi un cadre violent et assez immoral pour pouvoir y intégrer le western spaghetti avec la fantasy compte tenu de la simplicité de l'intrigue et de la symbolique de Waylander. Et son initiative est réussie! Mais les couacs sont toujours là avec des descriptions minimalistes parfois floues où l'on a parfois du mal à s'orienter dans l'action mais malgré tout avec de l'imagination on y arrive.

Nous en venons aux personnages. Alors beaucoup à été dit sur Waylander car il est difficile de ne pas le rattacher au style et à l'intrigue tant sa symbolique est diversifiée: évocation d'un héros de western spaghetti et son changement psychologique un fil moteur de l'intrigue. Waylander est un personnage finement construit ambigüe et incroyablement paradoxal, sûr de ses compétences et donc de son corps, son esprit reste tourmenté par ses remords et ce qu'il était et ses actions violentes. Il est entouré de mystère et a un passé comme à l'accoutumé violent et l'on apprécie en dépit de ce qu'il a fait, de le suivre dans sa quête aussi symbolique que rédemptrice.
Danyal elle casse le stéréotype de la demoiselle en danger que l'on doit sauver qui sait pas tirer, qui hurle qu moindre danger et qui globalement finit soumise à la gente masculine. À l'exception de sa révolte envers les travers de la gente masculine, elle reste une femme forte, désabusée, insoumise et assez imposante. Et non dénuée d'intelligence( eh! Je ne suis pas sexiste!!!) qui va aider de plusieurs manières notre héros.
Dardalion est un personnage pour le moins qui m'a paru discret. Et cela est très harmonieux en tant que prêtre défenseur de la vie et serviteur de son Ordre qui s'attache à l'humilité et au refus de la violence et le jugement. Son évolution est aussi intéressante et paradoxale et l'on voit l'antithèse de ce qu'est Waylander et parfois il évolue sur certains domaines qui montre une evolution antithétique dans ces mêmes domaines chez Waylander. Rajoutons dans cette ambiance westernienne, un chef de guerre charismatique et patriotique, des soldats désemparés, un libérateur symbolique que l'on voit presque pas du roman que je trouve à la fois excellent pour entretenir le suspense un peu à la tartuffe mais le problème c'est que l'on ne s'attache pas à ce personnage et il aurait mérité un meilleur traitement. Les enfants de Danyal on ne les voit pas beaucoup ce qui est dommage. Car l'un d'entre eux va jouer un grand rôle dans la suite de ce roman. Nous avons aussi une vieille sorcière assez repoussante et intriguante qui va jouer un petit rôle dans la mission de Waylander et dans ce qui va lui arriver et un shaman nadir qui jouera un rôle dans la suite mais ici ne fait office que d'ennemi pour un jeu du chat et de la souris ce qui est plutôt réducteur. Après David GEMMELL voulait préparer le rôle de ces persos dans le tome 2 mais il aurait quand même du augmenter son nombre de pages au roman pour développer un minimum leur motivation et qu'on ai un peu de leur nouvelle car la symbolique, l'ambiance westernienne et le centrage sur Danyal, Dardalion et Waylander lâche un peu les personnages secondaires cités. Dans le roi sur le seuil et Druss la légende, on retrouvait aussi ce léger problème mais assez moindre qu'ici.

Univers: 17/20
Intrigue: 17/20
Style: 18/20
Personnages: 17/20

Note finale: 17,25 > 17/20

Conclusion: David GEMMELL développe une véritable évolution dans son style et il faut dire qu'il apprend vite de ses erreurs! Mais cela crée un déséquilibre au niveau des personnages qui restent sublimes mais certains personnages secondaires passent à la trappe. L'intrigue reste riche en rebondissements et evoque à merveille la psychologie de Waylander et son changement, mais reste prévisible et la romance reste toujours maladroite mais mieux développée. L'univers s'impreigne de Western et le rythme reste effrené loin des guerriers de l'hiver et ce livre est donc recommandé aux aficionados de GEMMELL et de la fantasy :)

Source : http://lectureslitterairesvoyageurgalactique.blogspot.fr/2015/12/chronique-waylander-de-david-gemmell.html
Revenir en haut Aller en bas
 
[David Gemmell]Saga Drenaï tome 3 Waylander tome 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [David Gemmell]Saga Drenaï tome 3 Waylander tome 1
» [David Gemmell] Saga Drenaï tome 7 La Légende de Marche-Mort
» [David Gemmell] Saga Drenaï tome 8 Les guerriers de l'Hiver
» TROIE (Tome 2) LE BOUCLIER DU TONNERRE de David Gemmell
» RIGANTE (Tome 4) LE CAVALIER DE L'ORAGE de David Gemmell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantasy-
Sauter vers: