Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [ Jean-Claude Mourlevat ] Terrienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

votre avis
1. Coup de coeur
20%
 20% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de coeur!
20%
 20% [ 1 ]
3. Roman sympa
40%
 40% [ 2 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite
20%
 20% [ 1 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Mélusine
psychopathe
avatar

Messages : 501
Points : 454
Date d'inscription : 17/01/2013
Age : 31
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: [ Jean-Claude Mourlevat ] Terrienne   Jeu 30 Jan - 19:15

Etienne, soixante-et-onze ans, romancier en perte de vitesse, aperçoit un soir sur le bord de la route une jeune fille qui fait du stop. Elle s’appelle Anne Collodi, et le temps de ce trajet, elle va se graver dans sa mémoire. Il la dépose à l’entrée de Campagne, un petit village dont il avait jusque là ignoré l’existence. Et pour cause: cette route, jamais il ne la retrouvera. Pourtant, il croise à nouveau Anne qui y retourne. Elle tient à passer dans ce drôle de monde qu’est Campagne. Elle y recherche sa soeur, Gabrielle, mystérieusement disparue un an auparavant au lendemain de son mariage avec un homme venu de là-bas. Mais au-delà de la petite route de Campagne, les terriens ne sont pas bien vus. Il faut dire qu’ils font des choses très étranges, voire répugnantes pour les habitants: ils pleurent, ils vomissent, ils accouchent, et même ils respirent.

J’ai eu bien du mal à rentrer dans ce roman. Au début, j’ai été très intéressée par le point de vue d’Etienne, j’aurais été très emballée à découvrir petit à petit, pas les yeux d’un néophyte, ce qu’il en est réellement de ce drôle de monde. Mais très vite, on en revient au point de vue d’Anne qui, elle, est déjà une habituée et j’ai trouvé cela moins intéressant. Car pendant longtemps, il ne se passe pas grand-chose à part l’attente d’Etienne qui espère revoir la jeune autostoppeuse et les souvenirs d’Anne. Alors que l’on sent très bien que l’intérêt du roman n’est pas là, qu’il est dans Campagne et dans ce qui se cache réellement là-bas.
Là encore, je suis un peu restée sur ma faim. Anne nous entraîne dans un monde aseptisé, où l’on refuse toute forme de maladie, où la simple respiration répugne. L’idée est bonne: rien de mieux que d’imaginer un monde purgé de ses imperfections pour nous faire apprécier le nôtre avec ses petits accrocs. Mais ce qui m’a déçue, c’est que Jean-Claude Mourlevat, malgré l’épaisseur de son livre, ne va pas au bout de son concept. On en apprend finalement assez peu sur ce monde, sur ses habitants, sur ce qu’ils fichent là sur terre (où ont-ils juste mis un passage vers chez eux?), sur la contre-utopie qui se dessine et le sort réservé aux terriens dans ce monde qui se veut parfait. Le livre n’apporte donc pas assez de réponse pour construire une bonne science-fiction et il reste trop sentimental pour moi.
Car même dans les personnages, j’ai été frustrée. J’ai beaucoup aimé Etienne, le vieil homme, qui se lance à la recherche d’Anne. Et il se fait éjecter de l’histoire bien trop vite à mon goût. Idem pour Bran, le jeune homme de là-bas que rencontre Anne (oui, parce qu’il faut une histoire d’amour), qui m’a beaucoup plu par son rôle de soldat qui donne enfin à voir le point de vue des “autres”… jusqu’à ce qu’on apprenne qu’il est métis et que le sang de sa mère terrienne le rend bien plus terrien que prévu, ce qui a pour moi gâché un peu le rôle qu’il était censé tenir. Du coup, j’ai trouvé tout cela à la fois prévisible et pas assez poussé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mabouquinerie.canalblog.com
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4781
Points : 6150
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [ Jean-Claude Mourlevat ] Terrienne   Mar 23 Juin - 0:14

Citation :
Mon avis (4/10)
J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman et comme on me l'avait jeté dans les mains en me disant qu'il était génial, j'ai fini par craquer et le lire : Quelle idée ai-je eu ?
Ce livre est une grosse déception.

Pour faire simple je vais vous dire que je me suis grandement ennuyé en lisant ce roman, je n'ai pas du tout accroché au personnage principal d'Anne Colledi qui m'a semblé on ne peut plus immature, froide et incomplète. Elle ne pense jamais aux conséquences, elle ne fait que ce qu'elle veut et tant pis si au passage d'autres en souffre, elle est butée comme pas possible dans sa quête pour sauver sa soeur et n'hésitera pas une seconde à sacrifier des personnes, malgré la noblesse de sa quête, elle nous présente une âme froide et vide, je n'ai pas réussi à m'attacher à elle, soit parce que je ne la comprenais pas, soit parce que je n'adhérai pas à ses choix ou encore parce qu'elle me rebutait totalement.
De ce fait, la majeure partie de l'histoire étant avec elle, je n'ai pas vraiment accroché !
J'ai plus aimé les passages avec Bran, ceux où on nous explique qui sont les hybrides et comment est leur école, ça c'était sympa et Bran est un jeune homme bien plus humain que cette humaine, bien plus profond aussi.
Je n'ai pas vraiment compris le couple qu'ils forment, non plus, ça leur semble être une évidence, une sorte de coup de foudre arriver au mariage, mais moi j'ai trouvé ça vide, comme si c'était une simple habitude, un simple choix fait parce qu'il était là et qu'elle aussi. Ca non plus, ça ne m'a pas touché.
Pour les personnages secondaires, tel que Gabrielle, Etienne ou l'ami de Bran dont j'ai oublié le nom, ils sont trop peu utilisé et pas assez creusé pour nous donner une véritable impression ou nous laisser un souvenir, donc c'est vraiment trop en surface.

L'univers était sympa, imaginer un monde "parallèle" semblable mais si différent du notre, c'était une bonne base, après je ne l'ai pas trouvé très poussé, on reste très en surface puisqu'Anne ne peut se mêler à ces gens et fait tout pour les éviter.

Le seul véritable bon point de ce livre est la morale qu'il dégage, cette idée qu'on doit profiter de ce que nous avons parce que même le simple fait de respirer peut être un plaisir ou une chance que d'autres n'ont pas.

L'écriture de Jean-Claude Mourlevat ne m'a pas non plus convaincu, je l'ai trouvé haché, un peut trop abrupte, elle manquait de fluidité, en finissant une page, je n'avais pas envie de commencer la suivante et pour finir ce livre j'avoue avoir beaucoup lu en diagonale pour enfin en finir.

En bref, un roman qui ne m'a pas convaincu du tout, des personnages assez plat et froid que je n'ai pas apprécié, une écriture vide d'émotion et d'addictivité qui ne donnait pas envie de continuer et malgré de bonnes idées, pas assez développé, ce roman a quelques attraits mais trop bien dissimulés.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
 
[ Jean-Claude Mourlevat ] Terrienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [ Jean-Claude Mourlevat ] Terrienne
» TERRIENNE de Jean Claude Mourlevat
» Jean-Claude Mourlevat
» SILHOUETTE de Jean-Claude Mourlevat
» L'ENFANT OCEAN de Jean Claude Mourlevat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: