Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [John Hart] L'enfant perdu

Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
goupilpm
succube des enfers
avatar

Messages : 3052
Points : 4210
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 61
Localisation : Garencières Normandie

MessageSujet: [John Hart] L'enfant perdu   Lun 15 Jan - 9:03


Année d'édition : 2011
Édition : Livre de poche
Nombre de pages : 608
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Un soir, alors qu'elle rentre chez elle, la jeune Alyssa Merrimon disparaît. Un an après, Johnny, son frère jumeau, fouille toujours leur petite ville de Caroline du Nord, rue par rue, s'introduisant chez des hommes soupçonnés de comportements déviants, au risque de se faire prendre. Clyde Hunt, le policier chargé de l'affaire, le surveille discrètement, tout comme sa mère qui reste inconsolable. Mais la disparition d'une deuxième fillette, suivie de plusieurs découvertes macabres, vont ébranler la petite communauté et menacer Johnny…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
goupilpm
succube des enfers
avatar

Messages : 3052
Points : 4210
Date d'inscription : 10/12/2013
Age : 61
Localisation : Garencières Normandie

MessageSujet: Re: [John Hart] L'enfant perdu   Lun 15 Jan - 9:04

Voilà un an que sa sœur Alyssa a disparue, enlevée alors qu'elle revenait de la bibliothèque. Alors que son père est parti, que sa mère a sombré dans la drogue et l’alcool, Johnny 13 ans s'est lancé dans une quête désespérée pour la retrouver. Séchant régulièrement l'école, il répertorie les maisons des délinquants sexuels, et quand une jeune fille disparaît, qu'une fois de plus la police n'a aucune piste, convaincu qu'il s'agit de la même personne qui a enlevé sa sœur il prend tous les risques, parvient à découvrir la jeune fille récemment disparue. Une découverte qui va ouvrir pour la police de nouveaux horizons mais pas immédiatement la piste de la disparition de sa sœur.

La conduite du scénario est dans son ensemble plutôt bien maîtrisée, on va de rebondissements en rebondissements. Les chapitres sont écrits selon différents points de vue, ceux de l'adolescent qui a mûrit trop vite et ceux du policier qui n'a jamais baissé les bras sont mis en avant. Il faut toutefois relevé que certains points de vue n'étaient pas forcément nécessaires, surtout dans la première partie qui est longue à se mettre en place, et qu'ils ont parfois tendance à éloigner le lecteur de l'enquête en elle-même. Un récit sombre à souhait, à l’ambiance particulièrement sombre, à l'atmosphère pesante chargée de drames, de misères, de dérives, de violences... et de non dits.

Si les personnages ne manquent pas de reliefs, on n'échappe malheureusement pas à de nombreux clichés : une mère accablée dans le chagrin accablée par la tristesse qui a totalement sombré, un amant riche, drogué et violent, un flic torturé, acharné au travail dont la vie familiale a éclatée, un supérieur trop tiède qui ne veut pas de vagues qui met l'enquête en péril. Un Johnny attachant d'un côté trop mature pour son jeune âge et parfois trop enfantin qui dément le premier côté. Des réactions de l'adolescent qui ne cadrent pas à son âge réel et qui se jettent au devant du danger sans vraiment réfléchir.

La plume de l'auteur se révèle certes addictive, mais l'on n'échappe pas là non plus à certaines lourdeurs, maladresses, aux descriptions parfois longues et plates. La deuxième partie est plus intéressante, plus hachée, plus rythmée.
Au final, un roman policier à lire malgré les quelques défauts relevés, un dénouement surprenant, une ambiance pesante très réussie, des personnages très développés mais qui font clichés, un rythme très dynamique dans la seconde partie et qui retient toute l'attanetion du lecteur. L'enfant perdu est un très bon policier mais que l'on ne peut qualifier de thriller de par ses périodes longues et parfois un peu ennuyeuses car l'on a du mal à comprendre ce que certains passages peuvent amener au récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imaginaire-chronique.blogspot.fr/
 
[John Hart] L'enfant perdu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JC Lattès] L'Enfant perdu de John Hart
» [Bichelberger, Roger] Noëls pour un enfant perdu
» L'enfant perdu des rues de Bucarest
» L'Enfant perdu de John Hart
» Jizô~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: