Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Scott Bergstrom]The Cruelty, tome 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
67%
 67% [ 2 ]
3. Roman sympa.
33%
 33% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25506
Points : 35000
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Scott Bergstrom]The Cruelty, tome 1   Mer 15 Fév - 22:24



Année d'édition : 2017
Edition : hachette
Nombre de pages : 427
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
Gwendolyn Bloom a à peine sept ans lorsque sa mère est assassinée sous ses yeux, et dix-sept lorsque son père disparaît brutalement, à la même date. Cette nouvelle épreuve s’accompagne d’une découverte accablante : son père n’est pas un diplomate, comme elle l’a toujours cru, mais un espion travaillant pour le FBI, dont les alliés semblent s’être retournés contre lui, après l’avoir accusé d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant… Commence alors pour elle une longue traque dans les recoins les plus sombres et les plus dangereux d’Europe. Suivant les indices que son père lui a laissés, à Paris, Berlin puis Prague, Gwendolyn croise les pires spécimens de l’espèce humaine. Et surtout elle comprend très vite que, pour survivre à la cruauté de son un ennemi, il faut devenir plus cruel que lui.

**********************


Dernière édition par Louve le Dim 28 Mai - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Ninis47
psychopathe
avatar

Messages : 817
Points : 793
Date d'inscription : 06/12/2013
Age : 32
Localisation : Sud Ouest

MessageSujet: Re: [Scott Bergstrom]The Cruelty, tome 1   Ven 17 Fév - 12:12

Mon avis:


Je remercie les éditions Hachette pour ce partenariat!

Moi qui m'étais dit que les thrillers classés jeunesse n'était plus pour moi, quand j'ai lu le synopsis de celui ci, j'ai craqué... Et franchement, j'en ressors plutôt contente!

Gwen est une ado de 17 ans qui a une vie assez atypique. Elle a perdu sa mère à 7 ans alors qu'elle a été assassiné sous ses yeux en Algérie et depuis elle parcourt le globe avec son père diplomate. Installés depuis peu à New York, elle a beaucoup de mal à s'adapter à sa nouvelle vie et nouvelle école. Lorsque son père doit partir à Paris et disparaît tout à coup, Gwen apprend qu'il n'est pas diplomate mais espion pour le FBI. Alors que ces derniers tournent en rond sur l'enquête, Gwen décide de prendre les choses en main et au fil des indices laissés par son père, son périple va la mener à Paris, Berlin puis Prague où sa route va croiser des gens très peu recommandables...

Même si j'ai trouvé le début un peu long à se mettre en place, une fois que les choses son parties, je dois dire que l'auteur va assez loin pour une thriller classé "Jeunesse".
Mais en même temps, cette lenteur est nécessaire pour que l'auteur nous présente bien les personnages et la situation.
Gwen est une héroïne assez peu banale. A 17 ans, elle a vécu beaucoup de choses, vécu dans beaucoup de pays, elle parle pas mal de langues, elle est assez incomprise par ses camarades. Quand elle apprend le véritable job de son père et que le FBI doute de son innocence, elle comprend qu'elle va devoir prendre les choses en main et elle n'hésite pas à faire ce qui est nécessaire, même si cela implique de se salir les mains...

Au début de la "quête" de Gwen, j'ai pas mal levé les yeux au ciel, trouvant que certaines situations se résolvaient un peu trop facilement, les indices lui tombaient tout crus, mais petit à petit l'auteur n'a pas hésité à mettre son héroïne dans des situations complexes et dures qui n'ont rien à envier à des thrillers adultes... Plus l'histoire avance, plus la tension monte crescendo et l'auteure nous emmène dans le glauque.
Je n'en dévoilerai pas plus car ça serait prendre le risque de vous spoiler et donc vous gâcher votre lecture...
J'ai beaucoup aimé la fin qui répond à peu de questions, qui en amène d'autres et qui incite donc fortement à lire le second tome!!

En bref, un roman que j'ai beaucoup aimé, beaucoup de suspense, une histoire et une héroïne à part, un thriller que je conseillerai à des ado mais pas trop jeunes non plus car certaines situations sont assez dures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninisbook.blogspot.fr/
Ferilou
Momie millénaire
avatar

Messages : 4804
Points : 6176
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 25
Localisation : Amiens

MessageSujet: Re: [Scott Bergstrom]The Cruelty, tome 1   Sam 18 Fév - 14:47

Mon avis (7/10) :
Y-a-t'il pire qu’un roman auquel on ne croit pas une seconde ? Je pensais que non, mais finalement oui.
C’est l’effet que me fait Cruelty. Est-ce qu’on arrive à suivre le cheminement tortueux de Gwendolyn ? Non. Est-ce qu’on arrive à croire son évolution ? Non. Est-ce qu’on se retrouve dans ce personnage atypique ? Non. Et pourtant, j’ai aimé ce livre. Vraiment. J’avais beau me dire que c’était ridicule, que c’était inadmissible de ne pas faire douter plus cette jeune fille, de la laisser faire tant de choses sans réfléchir, et pourtant, je me suis laissé emporter derrière elle en acceptant tout. En arrêtant de lever les yeux au ciel quand c’était trop gros et en choisissant de ne pas y croire une seconde mais d’adorer ça quand même.
Gwendolyn est donc un personnage que je trouve un peu creux, auquel on ne croit pas une seconde. De plus, elle se retrouve affublée de bien peu de réflexion et celles crédible doivent se compter sur une main. A-t-elle une cervelle ou plutôt le moindre instinct de survie ou de normes sociales ? Non du tout. Je n’ai jamais vu quelqu’un se jeter aussi vite et à corps perdu dans une entreprise aussi risquée et aussi peu acceptable moralement. Comment une jeune fille de 17ans accepte de voler, rentrer par effraction, torturer et tuer des gens en moins de 2 semaines ? Je ne le comprends toujours pas.
Et pourtant… J’ai réussi à m’attacher à elle, à me dire que par la force des choses elle n’avait pas eu le choix. Pas eu le temps. Elle avait dû s’adapter, un point c’est tout. Est-ce que j’accepterai de l’avoir dans ma vie ? Pas une seconde. Mais est ce que j’ai eu de la peine pour elle, est ce que j’ai voulu de tout mon cœur qu’elle réussisse, oui, trois fois oui. C’est finalement une pauvre fille à laquelle on a envie de donner le monde, pourvu que la cruauté cesse de la ronger.

L’histoire était incroyable. Dans les deux sens du terme. D’un côté, je n’ai pas pu une seule seconde accepter ce que nous présentait l’auteur. A cause de multiples petits détails s’accumulant au cours des pages, plus que le personnage de Gwendolyn, certains aspects de ce roman m’ont paru invraisemblables. La facilité avec laquelle une jeune fille sans expérience devient une machine de guerre ou l’apprentissage du krav maga aussi rapide, ou je ne sais pas moi… La facilité avec laquelle les personnages secondaires livrent des informations a une parfaite inconnue… Ce n’était … peu voire pas du tout croyable. Mais d’un autre côté c’était fantastique ! C’était une histoire trépidante qui sait nous tenir en haleine du début à la fin et nous donne envie d’avoir le fin mot : Va-t-elle retrouver son père ? Est-il vivant ? Que devra-t-elle faire de pire encore ? Je n’ai pas réussi à le lâcher après l’avoir commencé, j’avais envie de le dévorer aussi férocement que Gwendolyn s’empare du personnage de Sofia pour devenir cette jeune espionne russe.

En bref, un roman loin d’être parfait qui ne m’a pas convaincu à tous les niveaux. Autant par ses invraisemblances que par l’évolution un peu trop rapide de son personnage. Mais qui nous donne une histoire haute en couleur qu’on n’arrive pas à lâcher une seule seconde. On veut en savoir plus, on en veut plus et qu’importe les horreurs que l’on peut lire, qu’importe les contradictions, on plonge avec délice dans cette histoire et on retient notre souffle jusqu’au point final.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://read-and-escape.blogspot.fr/
Gr3nouille2010
lycan
avatar

Messages : 1254
Points : 1632
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 28
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: [Scott Bergstrom]The Cruelty, tome 1   Dim 14 Mai - 14:19

Mon avis :

Un thriller jeunesse que j'ai adoré découvrir dès les premières pages, même si on rencontre quelques longueurs. Malgré tout, il y a toujours quelque chose qui fait que l'on continue et je ne regrette pas du tout d'avoir été jusqu'au bout pour le coup ! Ce n'est clairement pas réaliste... mais tellement prenant !

Gwendolyn n'a jamais eu trop de chance dans sa situation familiale... Sa mère se fait tuer sous ses yeux lorsqu'elle n'a que 7 ans et, dix ans plus tard, son beau-père (qu'elle a toujours considéré comme son père) disparait sans explication. De plus, elle apprend que son père lui a toujours menti sur son métier, il est en réalité un espion du FBI et non un diplomate. Mais Gwendolyn a de la ressource et, persuadée que son père s'est fait enlevé, elle décide d'aller le chercher elle-même, puisque ses collègues n'ont apparemment pas envie de se bouger... L'adolescente va alors aller d'indices en indices, à la recherche de son père, malgré tout le danger que cela engendre.

Disons-le dès le départ, plus l'histoire avance, moins elle est crédible. Ce n'est pas ce qu'il faut rechercher dans cette lecture. C'est impossible qu'une jeune fille de 17 ans, même la plus intelligente et la plus aidée par différentes personnes, puisse non seulement faire tout ce que Gwendolyn fait mais en plus ait autant de chance. Car si Gwendolyn s'en sort grâce à son intelligence, elle a aussi le don de tomber sur les bonnes personnes aux bons moments, même si elle connait pas mal de mauvais moments...
Donc, dans ce roman, ce n'est pas la crédibilité qui nous intéresse puisqu'il n'y en a qu'au début, mais l'histoire en elle-même. Je ne saurais même pas dire ce qui m'a retenue tout au long de ma lecture. Est-ce que je me suis attachée à Gwendolyn ? Sûrement, parce qu'elle est bien développée, sans prise de tête et maline, donc ça reste un plaisir de la suivre. Est-ce que j'étais curieuse de connaître le dénouement ? Carrément ! Car plus elle se rapproche de son but, plus le danger est présent et plus la tension monte. Autant ça ne m'intéressait pas tant que ça de savoir si elle allait retrouver son père ou non (peut-être à cause du manque de crédibilité), autant j'avais envie de savoir ce qui allait lui arriver, sachant qu'on se rend compte très vite que les ennuis augmentent et deviennent de plus en plus mortels. Donc, oui, j'avais envie de savoir quelles horreurs elle allait encore devoir traverser et, surtout, comment elle allait s'en tirer. Je pense que c'est tout ça qui me tenait en haleine.
Les longueurs que j'ai rencontrées se trouvaient chaque fois en début de "nouvelle aventure", c'est-à-dire chaque fois que Gwendolyn changeait de pays. Une fois qu'elle avait ses marques dans un pays, l'action laissait la place aux longueurs et ça se dévorait !

Gwendolyn est le personnage le plus développé de l'histoire. On en sait un minimum, mais suffisamment, sur son passé et on sait pourquoi elle est si intelligente et maline. Tout est suffisamment expliqué et, pour moi, il n'y a clairement pas besoin d'en faire plus. Alors oui, tout ce qui lui arrive et tout ce qu'elle fait est un peu gros pour une fille de son âge mais, pourtant, tout parait plausible quand on la découvre. On se prend au jeu de la suivre à la recherche de son père.
Au fil de ses "voyages", elle rencontre tout un tas de personnages plus ou moins fréquentables mais surtout des dangereux. Quand elle approche de son but, quand elle arrive à remonter à l'ultime personnage, c'est la peur au ventre que l'on suit Gwendolyn.

Pour un premier tome, il y a plus que les bases ! Nous les avons, ainsi qu'une bonne et longue aventure loin d'être de tout repos. La tension monte sans cesse, pour redescendre, puis remonter... L'auteur a une plume accrocheuse. Je ne suis plus du genre à m'accrocher jusqu'au bout quand il y a des longueurs et pourtant, ici, je n'avais aucune envie de m'arrêter et je ne me suis même pas plus forcée que ça. La fin révèle de belles surprises et notre cœur peut enfin, surtout, se reposer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Scott Bergstrom]The Cruelty, tome 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Scott Bergstrom]The Cruelty, tome 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Card, Orson Scott] Le cycle d'Ender - Tome 1: La stratégie d'Ender
» UGLIES (Tome 2) PRETTIES de Scott Westerfeld
» LEVIATHAN (Tome 1) de Scott Westerfeld
» [Orson Scott Card] Les chroniques d'Alvin le faiseur tome 7 : L'apprent Alvin et le soc bon-rien
» LES SECRETS DE L'IMMORTEL NICOLAS FLAMEL (Tome 01) L'ALCHIMISTE de Michael Scott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: