Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Rodolphe Casso]PariZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3549
Points : 3605
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Rodolphe Casso]PariZ   Mar 7 Fév - 11:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Année d'édition : 2016
Edition : Critic
Nombre de pages : 455
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
"Moi c'est La Goutte. Lui c'est La Gâchette et l'autre c'est La Gobe. On en restera là.
-C'est des clodos, lâcha Kevin, sans lever les yeux. Les clodos n'ont que des surnoms. Des surnoms pour des sous-hommes."

Dans un Paris ravagé par l'apocalypse zombie, trois clochards tentent de survivre, tapis dans les souterrains d'une station de métro. La Goutte, vieillard alcoolique au dernier degré, a déjà un pied dans la tombe. La Gâchette, originaire du Mozambique, est un ex-enfant soldat. Quant à La Gobe, jeune teufeur frappé de débilité, il ne doit son salut qu'à Goa, son chien d'attaque et cerveau auxiliaire.

Dans les entrailles de la cité, ils rencontreront deux membres de la Restauration Française, en mission suicide pour un colonel putschiste qui a fait main basse sur l'Assemblée nationale. Si cette paire de nazillons s'imagine pouvoir sauver la Ville Lumière, les vagabonds poursuivent un objectif plus modeste : renflouer leur stock d'alcool.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)


Dernière édition par Hellza le Ven 10 Fév - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3549
Points : 3605
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Rodolphe Casso]PariZ   Mer 8 Fév - 14:36

"C'est une machine laborieuse, appliquée, superbe de simplicité, dévouée à une seule tâche : la dévoration du vivant.
Sous-homme, sur-homme, post-homme. Voici La Goule."
p.46

Je ne vais pas vous parler des personnages, parce qu'on les découvre au fil du roman. Il faudra même attendre le dernier chapitre pour savoir "qui" est celui que nous connaissons comme La Goutte. La quatrième de couverture nous dit le principal : la Goutte, La Gâchette et La Gobe, trois hommes sans autre domicile que la rue, le métro, parfois un centre d'accueil.

Quand l'épidémie qui transforme les parisiens en cadavres ambulants frappe, La Goutte ne s'en aperçoit même pas : il est beurré comme un Petit Lu, dans un état épouvantable comme d'habitude. Il se réveille d'un coma éthylique, puant, crasseux, les yeux dans le flou et sa jambe malade douloureuse. Il traîne sa vieille carcasse et retrouve La Gâchette, qui lui sauve la vie. Premier sauvetage d'une longue série, parce que La Gâchette, il sait se battre, il sait tuer... La Gobe, lui , il ne sait plus rien, le cerveau en compote; c'est son American Staffordshire Goa qui veille sur lui. Quand deux représentants de la Restauration Française viennent squatter leur planque en leur parlant de sauver Paris, ils vont suivre, histoire d'avoir un truc à faire et de trouver de quoi boire, vu qu'ils ont leur taux d'alcoolémie à maintenir à un niveau satisfaisant...

Je suis admirative : premier roman ? Waouh ! Je sors de ma lecture complètement emballée.
Rodolphe Casso nous emmène en promenade à travers un Paris dévasté, grâce à La Goule et son errance insensée. C'est beau, ce Paris dépouillé, transformé.
Gore ? Oui, mais bien écrit et ça change tout : c'est percutant du coup, très efficace.
J'ai aimé les personnages. Tous très différents, ils ne se prennent pas la tête avec de grandes idées. Ce qui compte, c'est la survie. Ça, les trois amis du métro connaissent.
Il y a beaucoup de bêtise humaine aussi. Je ne dirais pas "cruauté", non, c'est trop fort. La bêtise qui fait que les survivants de la pandémie continuent à s’entre-tuer, attachés à des valeurs obsolètes en dépit du bon-sens.

C'est un coup de cœur total pour moi ! J'encourage les lecteurs qui apprécient le post-apo et le thème zombies à se ruer sur PariZ. Vous ne le regretterez pas, c'est fichtrement bien écrit, parfois drôle, parfois ça tord les tripes, Paris y est superbe dans son linceul.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (19/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (14/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Rodolphe Casso]PariZ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carreau Rodolphe (pas Alex)
» [Vernuccio, Paul-Rodolphe] La confrérie du Rocher
» Rodolphe Toepffer, le fondateur de la BD
» Huginn & Muninn - interview de Rodolphe Lachat.
» bienvenue rodolphe morieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: