Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Jo Walton] Mes vrais enfants

Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7332
Points : 8002
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 34
Localisation : Walhalla

MessageSujet: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Mer 18 Jan - 13:59

Année d'édition : 2017
Edition : Denoël
Nombre de pages : 352
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Née en 1926, Patricia Cowan finit ses jours dans une maison de retraite. Très âgée, très confuse, elle se souvient de ses deux vies. Dans l'une de ces existences, elle a épousé Mark, avec qui elle avait partagé une liaison épistolaire et platonique, un homme qui n'a pas tardé à montrer son véritable visage. Dans son autre vie, elle a enchaîné les succès professionnels, a rencontré Béatrice et a vécu heureuse avec cette dernière pendant plusieurs décennies. Dans chacune de ces vies, elle a eu des enfants. Elle les aime tous... Mais lesquels sont ses vrais enfants : ceux de l'âge nucléaire ou ceux de l'âge du progrès ? Car Patricia ne se souvient pas seulement de ses vies distinctes, elle se souvient de deux mondes où l'Histoire a bifurqué en même temps que son histoire personnelle.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7332
Points : 8002
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 34
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Mer 18 Jan - 14:00

Cette couverture... Aurélien Police, je l'adore ! ^^

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
☆May
psychopathe
avatar

Messages : 507
Points : 625
Date d'inscription : 21/10/2015

MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Mer 18 Jan - 16:40

Mince je viens de capter que c'est l'auteure de Morwenna et du coup je l'ai loupé à la Masse Critique snif
Après faut voir, car deja dans Morwenna le fantastique est très léger alors s'il est juste en background pour l'univers je ne suis pas sûre d'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bookshowl.blogspot.fr
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7332
Points : 8002
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 34
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Mer 18 Jan - 17:11

Justement c'est ce qui m'a plu dans Morwenna, que la fantasy était plus suggérée qu'omniprésente.

J'ai reçu celui-ci, je suis curieuse. A voir donc.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
☆May
psychopathe
avatar

Messages : 507
Points : 625
Date d'inscription : 21/10/2015

MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Mer 18 Jan - 18:40

Hâte de lire ton avis du coup ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bookshowl.blogspot.fr
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7332
Points : 8002
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 34
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Sam 18 Fév - 18:51

Une vieille femme dans une maison de repos, plus ou moins confuse, se souvient. Alors qu’elle est persuadée que son univers est en perpétuel changement, qu’un ascenseur existait là, qu’un arbre était planté ici, que le bâtiment même où elle réside bouge, se module sans cesse au bout de ce couloir qu’elle emprunte chaque jour, elle se souvient de deux vies. Mais quel est la vraie ? Quel est celle imaginée ? Est-il possible que la même femme ait vécu deux vies dans deux univers parallèles ? Est-ce un signe de sénilité, un problème de mémoire, un mélange entre une réalité et une vie rêvée ?

Deux vies, deux possibilités, à partir de ces simples mots « c’est maintenant ou jamais », une première réponse, une seconde réponse, et deux mondes qui se séparent et évoluent de manière radicalement différente. Sur une base commune, une enfance à Twickenham, un père souvent absent qui travaille beaucoup mais qui aime profondément ses enfants, une mère plus stricte et souhaitant un avenir de réussite pour ces enfants, des vacances estivales au bord de la mer à Weymouth, une éducation religieuse, la seconde guerre mondiale, des deuils, des études de littérature à Oxford, une rencontre avec Mark, un métier d’enseignante et puis cette fameuse question « c’est maintenant ou jamais ? », les deux vies parallèles s’éloignent de plus en plus du chemin initial.

Dans une première vie, Patricia répond « c’est maintenant » à Mark, un homme dont elle s’est éprise après deux ans d’échanges épistolaires enflammés et pleins d’esprit, Patsy devient Tricia et est persuadée que c’est le bon choix, une réponse en adéquation avec les codes de la société malheureusement, cela se gâte très vite : un mariage, des enfants, un devoir conjugal à respecter qui s’apparente à une corvée désagréable, de nombreuses grossesses, une pauvre vie insipide de femme au foyer auprès d’un mari abjecte, où la violence s’installe, pas forcément physique mais psychologique, une vie de solitude régie par son mari jusqu’à ce que Patricia reprenne sa vie en main et participe à divers groupes de soutien pacifiques puis féministes. Une vie très difficile que l’auteure contrebalance par un contexte géopolitique pacifique et plus sain que l’autre vie, où les avancés technologiques et scientifiques sont légions.

Dans la seconde, Patricia répond « Jamais », Patsy devient Pat, rompt les fiançailles avec Mark et mène une vie nettement plus épanouie, le choix de la raison certainement. Un choix qui lui apportera l’amour avec Bee, une jeune scientifique, un bousculement des mœurs de l’époque et de ses propres idées, des voyages notamment en Italie où elle se passionne pour la ville de Florence et la Renaissance, un métier d’enseignante qu’elle pratique avec plaisir et la rédaction de guides touristiques sur les grandes villes italiennes, des vacances estivales à Florence et des enfants avec sa compagne. A côté de cela, le contexte géopolitique de ce monde est instable, des bombes nucléaires éclatent, les attentats s’accumulent et les conséquences sur la santé humaine et l’environnement sont ravageurs.

Le seul point commun entre ces deux vies, c’est qu’elles sont parsemées d’embûches et d’épreuves pour Patricia, qu’il y a des moments où le lecteur a des envies de meurtres, des envies de prendre cette pauvre femme sous son aile et lui souhaiter qu’une seule chose, la paix, mais chaque fois Patricia s’en sort finalement pas si mal seule car le personnage est plutôt fort à sa façon.

« Mes Vrais enfants » n’est pas seulement un récit fictif qui raconte les deux vies possibles d’un même personnage, c’est aussi, et peut-être même avant tout, un roman qui foisonne d’idées et qui ouvre à énormément de réflexions. Une réflexion sur les choix de vie qui régissent votre futur, des choix qui vont soit dans le sens d’une société régie par des codes ou à contrario qui sont osés et avant gardistes, un choix, un autre chemin et c’est tout une vie qui se retrouve bousculée ou qui bascule vers un tout autre avenir, une réflexion sur l’amour et l’amitié ; si dans une de ses vies Patrica peut jouir de l’amour de sa compagne, de l’amitié et peut-être un peu plus du père de ses enfants, dans l’autre, l’amour n’existe pas dans son couple et elle mettra beaucoup d’années avant de profiter d’amitiés qui lui permettront de se sortir de cette vie très difficile, une réflexion sur la différence, la tolérance et l’ouverture d’esprit notamment sur le féminisme, l’homosexualité, la bisexualité ou encore le handicap. Le roman regorge d’une richesse incroyable dans toutes ses idées qui sont en perpétuel mouvement au cours du XXème siècle et que l’on suit grâce à la vie de Patricia, l’auteure à travers ses très nombreux personnages, et ses deux vies en complète discordance, ouvre le lecteur à toutes ses idées qui sont aujourd’hui bien avancées. Une réflexion sur la religion et tout ce que cela entraîne en terme de vie, de respect de son prochain, de charité, de pardon, de devoir conjugal, d’idées traditionnelles, … La vision de Patricia au travers de ses deux vies va beaucoup évoluer, si dans son enfance, elle est croyante et fréquente l’église tous les dimanches, sa conception de Dieu et ses croyances en l’humanité ont une toute autre vision en vieillissant, elle a un lien particulier avec Dieu qui ne s’exprime pas de manière traditionnelle mais comme une présence et des actes de tous les jours sans prières, sans rites, pour finalement complètement s’en désintéresser dans l’une de ses vies. Enfin, il y a toute une réflexion sur la guerre nucléaire, le devenir d’une Terre menacée par la bombe atomique, les conséquences désastreuses sur la santé mondiale et l’environnement, en résumée sur l’autodestruction des hommes.

Il y aussi tout une richesse historique, pour les plus grands connaisseurs des grands faits historiques du dernier siècle, ils verront très certainement toute la réflexion et l’uchronie de l’auteure, elle distille avec beaucoup de réalisme des faits modifiés, d’une manière assez légère mais non dénuée de conséquence dans ces deux univers parallèles, les grandes lignes sont respectées avec quelques variations ponctuelles ci et là qui viennent tout changer « un battement d’aile de papillon entraînant un ouragan à l’autre bout du monde ». Là, l’imaginaire entre en jeu de manière assez subtile et élégante. On parle d’uchronie, d’une forme de science-fiction, Jo Walton est plutôt douée pour jouer la carte d’une littérature imaginaire qu’elle ancre dans une version plus « contemporaine » ou « historique » de son histoire. Une écriture qui est pleine de douceur, qui se lit très bien et qui nous raconte deux véritables histoires de femme. C’est ce qui m’a certainement le plus plu, l’évolution de ce même personnage à travers le temps, à partir d’un choix qu’elle a fait, à partir d’un simple mot dit au téléphone, et surtout tout ce que l’auteure nous dit à travers ses deux vies et c’est là que l’auteure a énormément de talent parce que c’est très riche sans forcément alourdir le récit, bien au contraire, c’est aussi léger et intense qu’une plume qui vous caresse.

On soulignera également la superbe couverture signée Aurélien Police ; simple, énigmatique, intemporelle et une dualité entre deux couleurs bien tranchées, un bleu gris froid et austère à l’image d’une vie morne de Patricia mais aussi de temps sombres de l’autre, un jaune ocre chaleureux et lumineux à l’image d’une vie réussie de Patricia et d’un contexte plus pacifique de l’autre, qui respecte parfaitement le contenu.

En bref, « Mes Vrais Enfants » est un roman uchronique qui dépeint deux vies possibles d’une seule et unique femme, deux univers parallèles qui n’ont strictement rien à voir suite à un choix qu’elle fait divergent dans l’un et l’autre, mais qui surtout vient vous faire réfléchir sur de nombreuses évolutions et idées du siècle dernier. En cela, Jo Walton a parfaitement réussi son ouvrage.

Je remercie les éditions Denoël collection Lunes d’Encre et plus particulièrement Gilles DUMAY pour cet envoi.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
☆May
psychopathe
avatar

Messages : 507
Points : 625
Date d'inscription : 21/10/2015

MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Sam 18 Fév - 19:41

Bon, après lecture de ta chronique (qui est super détaillée !) je crois que c'est définitivement pas assez imaginaire pour moi Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bookshowl.blogspot.fr
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 7332
Points : 8002
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 34
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   Sam 18 Fév - 20:57

Non on n'est pas dans l'imaginaire au sens SF ou fantasy du terme, on est dans un imaginaire uchronique et plus contemporain, le roman est malgré cela excellent ! ^^

J'ai certainement trop détaillé, un défaut récurrent chez moi !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Jo Walton] Mes vrais enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jo Walton] Mes vrais enfants
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Les recettes préférées des enfants
» [Jay, françoise] Les Enfants rats
» Novembre 2009 : Jeux de société et jeux d'enfants
» Le tombeau des enfants fous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Science fiction-
Sauter vers: