Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Emelie Schepp]Marquée à vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
100%
 100% [ 1 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3471
Points : 3485
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Emelie Schepp]Marquée à vie   Mar 10 Jan - 8:04


Année d'édition : 2017
Edition : Harper Collins
Nombre de pages : 413
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Nörrkoping, l’hiver.
La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’Immigration en Suède, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Le tueur n’a laissé aucune trace. Etrangement, les seules empreintes que l’on retrouve sont celles d’un enfant – or, la victime n’en a pas... Quelques jours plus tard, le meurtrier est identifié. Mais il est mort. On retrouve son corps sur un rivage désolé, l’arme tout près de lui. Il s’agit bien d’un enfant. Signe particulier, il présente sur la nuque une scarification énigmatique.
Ce nom, gravé grossièrement à même la chair, provoque brutalement chez l’impénétrable Jana, pourtant réputée insensible et glaciale, un véritable séisme intérieur. Car elle porte la même scarification à la base du cou. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flashes incontrôlables...

Dans l’univers d’Emelie Schepp, le Nord ressemble moins à un tableau mélancolique qu’à un conte cruel d’Andersen.
Son héroïne n’est pas si éloignée d’une Reine des neiges contemporaine à qui l’on aurait planté dans le cœur un éclat de glace. Mais, à la différence de son modèle, Jana Berzelius interpelle et captive par le paradoxe qui la construit. Avec cette héroïne aux deux visages, qu’on n’attendrait pas dans un rôle de procureur, Marquée à vie est plus qu’un thriller qui s’achève par la résolution d’un meurtre. Il entraîne le lecteur dans l’enquête d’une femme sur elle-même, sa traque de la petite fille qu’elle a été.

A propos de l’auteur :
Née en Suède, à Motala, en 1979, Emelie Schepp appartient à la nouvelle génération d’écrivains nordiques, celle qui a succédé à des auteurs mondialement connus comme Stieg Larsson. Après avoir remporté un prix d’Art dramatique et travaillé dans la publicité, Schepp fait des débuts très remarqués avec Marquée à vie, le premier volume de sa trilogie Jana Berzelius. Déjà vendue dans 27 pays à ce jour, la trilogie a conquis 200 000 lecteurs rien qu’en Suède.

Emelie Schepp a été élue par le festival de thrillers de Gotland, en Suède, « Auteur de l’année 2016 » pour son roman Marquée à vie, parmi plus de 15 auteurs tels que Lars Kepler, Camilla Läckberg et Viveca Sten.
Une intrigue digne d’un roman de Jo Nesbø ou de Lars Kepler.
Marquée à vie s’est vendu à plus de 200 000 exemplaires en Suède.


Dernière édition par Hellza le Mar 10 Jan - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3471
Points : 3485
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Emelie Schepp]Marquée à vie   Mar 10 Jan - 15:54

J'ai dans un premier temps été un peu désappointée par la petite nébuleuse de personnages. J'ai finalement réussi à me repérer. Il y a Björn Ahlmann, le médecin légiste. Henrik Levin, l'inspecteur en chef. Anneli Lundgren, de la police scientifique et compagne « intermittente » de Gunnar Ohrn, le responsable de la police judiciaire. Maria Bolander, dite Mia, le lieutenant qui travaille avec Henrik. Je ne cite ici que les plus importants : ces personnages sont présents tout au long du roman et permettent à l'enquête d'avancer. Ils sont tous très différents, sans être caricaturaux : une personnalité propre, une vie esquissée en quelques mots, et ils prennent corps.
La véritable héroïne du roman est Jana Berzelius, jeune et talentueuse procureur qui travaille pour le bureau de Nörrkoping, dirigé par un ami de son père adoptif. Le titre « Marquée à vie » fait référence à une inscription gravée sur la nuque de Jana. Cette scarification date d'avant son adoption, d'un passé dont elle n'a gardé aucun souvenir. La découverte d'une marque similaire sur la nuque du cadavre d'un jeune garçon va lui servir d'électrochoc : petit à petit, sa mémoire refait surface. L'intrigue est interrompue par de courts chapitres qui racontent les souvenirs ressuscités de Jana : cela suit bien l'intrigue et entretient le suspens.
Jana se lance alors dans une enquête parallèle à celle des policiers, pour les devancer et découvrir la vérité sur ce qui lui est arrivé, et sur ses origines. Emelie Schepp , une fois le décor planté et les personnages présentés, nous entraîne dans une véritable course contre la montre : le rythme soutenu m'a "empêché" de lâcher le livre trop longtemps pour en connaître le dénouement .
Ce n'est pas tant l'intrigue elle-même qui m'a tenue en haleine que les décisions que prend Jana, et la perspective que des proches soient ou non mêlés aux meurtres. J'avais d'ailleurs échafaudé des théories bien trop biscornues, mais l'auteure sème tout de même quelques doutes sur certains personnages de l'entourage de Jana... Beaucoup d'action donc, au point que, parfois, j'ai eu l'impression de lire le scénario d'un film.
Le roman est centré sur la jeune procureure et son enquête, mais d'autres personnages sont égratignés au passage par la plume de l'auteure : Mia qui est jalouse, méprisante et impatiente ; Henrik qui se laisse dominer par sa femme et semble ne pouvoir prendre aucune décision dans sa vie personnelle ; les parents de Jana, avec la mère soumise et le père froid et distant... Des clins d’œils, petits bouts d'existence qui sont certainement développés dans les romans suivants de la série.
« Marquée à vie » est un roman à l'écriture fluide, agréable. L'auteure s'attarde peu sur les descriptions du paysage. Le passage sur l'île est une des exceptions que j'ai particulièrement apprécié, même si là aussi le paysage n'est que peu exploité. C'est peut-être une des choses qui m'a le plus manquée, mais l'auteure procède comme avec les personnages : elle donne quelques éléments au lecteur pour qu'il construise lui-même son décor. C'est du moins comme ça que je l'ai ressenti.
Quand les deux tomes suivants seront accessibles en français, je les lirai sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Emelie Schepp]Marquée à vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SCHEPP, Emelie
» Quel dessin animé vous a le plus marqué?
» Les OST qui vous ont marqué!
» Une oeuvre qui vous a marqué....
» ce qui m'a le plus marqué...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: