Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Jean Vigne] Holomorphose, tome 1: Blasphème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25241
Points : 34670
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Jean Vigne] Holomorphose, tome 1: Blasphème   Mer 28 Déc - 23:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 2016
Edition : Du chat noir
Nombre de pages : 444
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
"En ce bas monde, nous avons tous un fardeau à porter. Il semblerait que nous ayons trouvé le nôtre. A nous de faire en sorte qu'il ne devienne pas celui de l'humanité tout entière."

Depuis son récent déménagement à Grenoble, Solana est devenue une ado solitaire, sans ami ni attache. Son année de terminale s'avère compliquée, entre un père absent, une mère détachée et une bande de jeunes qui l'a prise pour cible. Difficile de faire pire... et pourtant. La Destruction semble s'installer dans les parages, chez Solana plus exactement, qui bientôt ne peut plus bouger le petit doigt sans déclencher une catastrophe. Les cadavres se multiplient en ville, les portes de l'apocalypse sont sur le point de s'ouvrir et Solan pourrait bien en être la clef.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Louve
Admin
avatar

Messages : 25241
Points : 34670
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Jean Vigne] Holomorphose, tome 1: Blasphème   Mer 28 Déc - 23:10

ma lecture en cours *o*

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Louve
Admin
avatar

Messages : 25241
Points : 34670
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Jean Vigne] Holomorphose, tome 1: Blasphème   Ven 30 Déc - 0:41

Holomorphose est un bouquin que je voulais lire depuis sa sortie. Après le gros coup de coeur pour ticket pour l'enfer du même auteur, je voulais le découvrir dans un autre registre. Maintenant, j'ai une nouvelle certitude : il me faut découvrir Néachronical ! J'avais lu le dernier vampire et je n'avais pas spécialement adhéré à l'époque (faut dire j'ai commencé par le second tome !), mais c'est certain qu'il me faut relire cet auteur qui me surprend à chaque fois !

Holomorphose en dehors de sa couverture qui en jette de dingue c'est une très bonne histoire fantastique et sombre. J'ai non seulement complètement adhéré au style et au fait qu'on se retrouve dans la peau de Solana, mais en plus l'histoire est intense et pleine de rebondissement. On ne s'ennuie franchement jamais et jusqu'au bout les surprises sont légions. Bien sûr, j'ai ressenti quelques coups de mou pendant ma lecture, quelques petits détails qui m'ont un peu fait lever les yeux au ciel, mais franchement, ce premier tome est vraiment très bon et possède tous les ingrédients pour en faire une saga à ne pas louper ! Il me tarde de lire la suite !

Holomorphose c'est l'histoire d'une adolescente, Solana, gothique et très réservée. La voilà qui emménage dans une nouvelle ville quittant ses peu d'amis et son train train quotidien. Elle n'aura hélas pas eu le choix devant la mutation professionnelle de son père. Pourtant, ce n'est pas comme si les relations familiales étaient au beau fixe puisque très vite, son père les quitte pour une autre femme. Et voilà Solana seule avec sa mère avec qui elle n'a aucun lien affectif. Leur relation est troublante, froide et pleine de haine sous-jacente. Elles n'ont pas de passion commune, pas de dialogues et les rares passages qui les mettent en scène toutes deux sont assez barbares dans le sens où aucun amour n'est palpable entre elles. On pourrait mettre cela sur le dos de l'adolescence, du côté rebelle de Solana, mais cela va chercher beaucoup plus loin que ça. D'emblée donc, j'ai apprécié cette jeune fille timide qui se cache derrière une apparence de rebelle pour qu'on lui fiche la paix. Mais voilà ça ne fonctionne hélas pas comme ça dans son nouveau lycée et la voilà qui devient la cible d'un groupe de jeunes gars complètement stupides.

La première partie du roman est assez centrée sur Solana et son environnement. Entre une famille qui n'en a que le nom, le lycée où elle se fera humiliée et prise pour cible par les élèves populaires et l'absence d'amour qui l'entoure, on est loin de se douter des événements qui vont suivre. Et puis arrive Nathalie sur son beau cheval blanc. Une autre adolescente, gothique elle aussi, mais beaucoup moins timide et qui n'a pas sa langue dans sa poche. Très vite, elle va prendre Solana sous son aile et lui apporter du réconfort à sa manière. Parce que Nathalie est loin d'être un coeur tendre, pourtant elle va réellement devenir un pilier pour notre héroïne qui n'aura plus qu'elle sur qui compter.

Citation :
" Si tu continues à faire chier ton monde, le corbeau te fait bouffer tes couilles, blaireau. Tu me diras, tu risques encore d'avoir faim après, vu la grosseur de tes pralines.
Pour le coup, elle lui tient la dragée haute question vocabulaire. A voir son air tout retourné, j'ai l'impression que Gatsby le pas magnifique va avaler son extrait de naissance. Un moment jouissif, mais dont la conclusion risque de tourner en notre défaveur. Pour preuve, Gabriel serre les poings tout en menaçant :
- Tu t'excuses le pot de peinture, où je t'explose ta face de zombie.
- Essaye pour voir, tête de gland. Aujourd'hui, c'est ravalement de façade et c'est gratos, ducon." Page 53


Elle est comme ça Nathalie. Poétesse à ses heures perdues, toujours prête à défendre la vierge et l'orphelin. Et c'est comme ça que se noue leur amitié aussi solide que le roc, semblant dépasser le temps, comme si elles se connaissaient depuis toujours. Et tandis que Solana tente de se faire une place dans le monde, elle devient la cible de cauchemar effrayant qui semblent détenir des messages sur les problèmes qu'elle commence à rencontrer. Subitement, elle se rend compte qu'elle est malade. Son sang est aussi corrosif que l'acide, sa salive, ses larmes, toutes les substances de son corps sont un réel danger pour les autres. Et même si elle tente de le cacher, petit à petit, elle comprend qu'elle a un gros problème, plus gros encore que les histoires d'adolescentes. Alors non seulement, Solana cache ses étranges pouvoirs (si encore on peut appeler ça pouvoirs!) mais en plus elle doit faire face au comportement de plus en plus déroutant de sa mère qui semble s'éloigner d'elle au fur et à mesure. Ajoutons à cela une policière qui la guette de très près depuis que de nombreux corps sont retrouvés dans des circonstances qui dépassent la logique.

Holomorphose c'est un condensé de très bonnes choses. Une héroïne attachante qui ne demandait rien à personne, des thématiques assez forte : la maladie, la solitude, la perte d'un enfant, l'adolescence et dans une moindre mesure la sexualité chez les jeunes (sujet à plusieurs reprises évoqués par nos héroïnes.). Mais cela reste un roman fantastique avec des pouvoirs, des créatures, des femmes folles à lier qui zigouille à tout va, des cadavres semés sur la route de Solana sans qu'elle ne le remarque et à plus grande échelle, le réveil d'une entité que personne ne souhaite voir émerger...

Oui Holomorphose c'est beaucoup et ça m'a plu. Tout se rejoint très bien, chaque fil est relié à la même bobine, on ne s'y perd pas parce que l'auteur prend le temps de poser et les personnages et leur environnement. J'ai adoré les "cauchemars" de Solana qui sont effrayants et pourtant qui détiennent la clef des événements à venir et j'ai complètement succombé aux charmes de ses trois soeurs, les folles furieuses, qui tentent justement de tuer Solana pour empêcher une prophétie de se réaliser.


Citation :
" Je me redresse, hurle, grogne, mes mains sont couvertes de pisse !
De pisse, pas vraiment, à en juger par cette mixture noire sur mes jambes. Un coup de sang me traverse. Je viens d'uriner une substance sombre, pas aussi épaisse que mon sang, mais loin du traditionnel jaune pipi. Les yeux ouverts, je constate l'étndue des dégâts, à savoir un WC anéanti et réduit en bouillie. Pire, ma mixture s'attaque à la chasse d'eau, rapidement détruite. La flotte s'échappe à grande eau du tuyau brisé pour former une flaque à mes pieds.
(...)
Je suis terrifiée, non pas par ces marques sur ma peau, mais par ce qu'elles impliquent. Tout ce qui sort de moi s'avère potentiellement dangereux." page 206


Solana nous fera beaucoup de peine au travers de sa quête pour comprendre ce qu'elle est et d'où elle vient. Ses pas la mèneront en Mongolie en quête d'un passé qu'elle ignore et qu'il vaudrait peut-être mieux ne pas savoir. Pourchassée par des créatures dangereuses et violentes qui n'auront de cesse tant qu'elle ne succombera pas, Solana devient une véritable proie qui ne sait plus à qui se fier. Son parcours est intense et jusqu'au bout, on subira avec elle.

Maintenant, j'avoue regretté certains personnages qui au fur et à mesure semble disparaître du paysage alors qu'ils ont aussi un lien avec Solana. Je pense à Lola, femme flic, qui cherche à coincer un meurtrier au départ, croisant la route de Solana et l'appréciant de suite. Pourquoi leur relation n'a-t-elle pas été plus décortiquée par l'auteur devant le potentiel de ce personnage ? Je sais qu'on la retrouvera pour la simple et bonne raison qu'elle est lié jusqu'au bout à Solana, mais sur la fin j'ai regretté de ne plus la voir intervenir. Je pense aussi à Yun. Pourquoi donner de l'espoir à Solana avec un garçon si c'est pour le faire disparaître aussi vite ?

Le final laisse présager un tome deux tout aussi intense et où enfin on aura nos questions. Je l'attends de pieds fermes, vraiment parce qu'il aura su m'embarquer dans son aventure violente et palpitante. Une plume fluide et très imagé, des personnages charismatiques, travaillés et donc aucun n'est laissé de côté et voilà un premier tome très très bon ! Des pouvoirs effrayants, une héroïne attachante, des monstres écoeurants et des soeurs violentes, le tout servi par un paysage tantôt français tantôt mongolien et vous voilà prêt à embarquer dans Holomorphose !

Les plus :
- L'intrigue et ses fils qui se rejoignent avec brio
- L'héroïne très attachante malgré ses pouvoirs flippants
- Les personnages secondaires très travaillés, ne servant pas juste de faire valoir
- Les rebondissements et l'action, présents du début à la fin

Les moins :
- Quelques personnages qui semblent important, mais ne le sont finalement pas. (peut-être dans la suite)
- La fin qui se finit un peu trop tard et empêche de finir le roman complètement secoué.

**********************
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Jean Vigne] Holomorphose, tome 1: Blasphème   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jean Vigne] Holomorphose, tome 1: Blasphème
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE DERNIER VAMPIRE (Tome 01) DESOLATION de Jean Vigne
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» Vigne, Jean - Néachronical, t1 : Memento Mori
» [Failler, Jean] Mary Lester - Tome 2: Les diamants de l'Archiduc
» [Failler, Jean] Mary Lester - Tome 18: Le testament Duchien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: