Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Romain Sardou] Une seconde avant Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
100%
 100% [ 1 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Kassyna Carotte
Proie
avatar

Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 30
Localisation : Île de France

MessageSujet: [Romain Sardou] Une seconde avant Noël   Jeu 22 Déc - 21:29



Année d'édition : 2005
Edition : XO Éditions
Nombre de pages : 304
Public visé : Adulte et Young Adult
Quatrième de couverture : 1851. À Cokecuttle, une cité industrielle anglaise, le petit Harold survit péniblement, vivant sous les ponts et ramonant des cheminées. Et pourtant… Harold ignore qu’il est promis à un destin fantastique. Guidé par un génie invisible, il va découvrir un monde peuplé de lutins, d’arbres magiques et de rennes volants. D’extraordinaires voyages l’y attendent. Il est appelé à devenir un personnage que nous connaissons tous très bien : à la longue barbe blanche et au costume rouge éclatant… Ce petit orphelin est le Père Noël avant qu’il devienne le Père Noël !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
Kassyna Carotte
Proie
avatar

Messages : 162
Points : 181
Date d'inscription : 21/11/2016
Age : 30
Localisation : Île de France

MessageSujet: Re: [Romain Sardou] Une seconde avant Noël   Jeu 22 Déc - 21:30

Mon avis : L’intrigue prend place au milieu du XIXe siècle, dans une ville anglaise. Harold Gui, un gamin de neuf ans, s’est enfui de l’orphelinat où il vivait et passe désormais son temps avec Le Falou, son ami, un homme d’un certain âge qui lui a appris à lire, à écrire, et qui berce son enfance de contes merveilleux. Mais lorsque son cher complice décède, Harold Gui va être envoyé dans une ferme tenue par un couple absolument abject, qui est censé s’occuper d’orphelins, mais ces derniers vivent dans des conditions plus que précaires, dormant dans une grange, sur des lits de paille. Par ailleurs, ces deux individus les traitent comme des esclaves, en leur faisant faire des travaux toujours plus durs et en les affamant de plus en plus. C’est alors que la magie s’invite dans le roman, des lutins qui étaient restés cachés pendant des siècles vont entrer en contact avec notre jeune ami, et découvrir qu’il a été choisi pour une mission toute particulière, ce qui le laisse pour le moins dubitatif…

Le personnage d’Harold Gui m’a fait penser à ceux que l’on peut trouver dans les romans de Charles Dickens. D’ailleurs, Romain Sardou s’inscrit dans la continuité de l’auteur britannique dès les premières pages, en citant un extrait de son ouvrage Le Grillon du foyer avant le début du livre, et en mentionnant l’univers créé par Charles Dickens à plusieurs reprises dans son récit. Nous avons affaire à un héros orphelin, pauvre, dans une ville anglaise, qui doit user de la ruse pour survivre et échapper au courroux de certains adultes malintentionnés. Et toute la première partie du roman est dans cet esprit relativement terre à terre, ce qui me plaisait bien. J’appréciais de découvrir les aventures qui se déroulaient sous les yeux du lecteur, de faire la connaissance de ce petit garçon capable des plus belles choses pour ses amis, mais aussi de nous faire ressentir diverses émotions – je pense par exemple à la scène où il est confronté au décès d’un être auquel il était tout particulièrement attaché. D’autres protagonistes gravitant autour de lui ne m’ont pas laissée indifférente, et j’ai pu les apprécier comme les détester.

Et puis sont arrivées la deuxième et la troisième partie, où l’on part dans quelque chose de beaucoup plus féérique, et même trop à mon goût. J’ai trouvé qu’à y mettre trop de magie, on perdait paradoxalement la magie de Noël véhiculée dans cet ouvrage. En effet, Romain Sardou met en scène plusieurs personnages divers et variés, certains ayant existé, d’autres étant issus de l’imaginaire collectif et d’autres étant nés sous sa plume. Mais cela fait au final beaucoup (trop) de personnages. Par ailleurs, alors que la première partie m’intéressait réellement, la deuxième m’a moins convaincue, et ce fut pire encore pour la dernière. L’écriture de Romain Sardou est loin d’être désagréable, il parvient à nous faire entrer dans son univers avec ses mots, mais je n’ai malheureusement pas accroché à ce monde mis en scène, trouvant qu’il en faisait un peu trop pour expliquer la naissance du Père Noël…

Une citation :
« Il t’incombe de découvrir ou de créer une nouvelle figure folklorique ; mais qui plaise à tous, qui puisse se reconnaître dans tous les coins de la Terre, je veux UN symbole personnifié qui incarne pour tous Noël et le beau temps de l’enfance. » (p.48)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://loasislivresque.com/
 
[Romain Sardou] Une seconde avant Noël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Romain Sardou] Une seconde avant Noël
» UNE SECONDE AVANT NOEL de Romain Sardou
» Romain Sardou à Marly le 20 novembre
» [Sardou, Romain] Sauver Noël
» [Sardou, Romain] Quitte Rome ou Meurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Contes et romans jeunesse-
Sauter vers: