Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Serge Brussolo]Le Château d'encre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
100%
 100% [ 1 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3483
Points : 3503
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Serge Brussolo]Le Château d'encre   Jeu 22 Déc - 11:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Année d'édition : 1988
Edition : Denoël
Nombre de pages : 160
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : Et si votre ombre devenait subitement une sorte de médecin personnel attaché à vos pas ? Si, tout en collant à vos talons, elle plongeait en vous d'étranges racines dont la fonction consisterait à extirper de votre corps toutes les germes de maladie susceptibles de s'y développer ?
Hésiteriez-vous à devenir le frère siamois d'un tel ange gardien ? Ou bien, comme cet enfant solitaire et mal aimé rivé à l’œil-de-bœuf de son grenier, vous emploieriez-vous à observer les rites et coutumes nés de cette symbiose ?
Utiliser le pouvoir thérapeutique des ombres, c'est bien, mais les comprendre, communiquer avec elles, s'en faire le complice, c'est encore mieux quand la maladie dont on doit se protéger est le monde des adultes.


Dernière édition par Hellza le Mar 3 Jan - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3483
Points : 3503
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 38
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Serge Brussolo]Le Château d'encre   Jeu 22 Déc - 22:02

Le début du roman me laissait espérer un Brussolo poétique et sombre, comme L'épave ou Hurlemort. Un peu déçue, j'ai constaté qu'il y avait une rupture brutale dans la façon d'écrire au bout de quelques pages : le début du roman raconte un retour vers des lieux d'enfance, on plonge ensuite dans le récit des souvenirs. Et plus que du Brussolo darkopoétique, on a du Brussolo très bizarrodélirant, comme avec Rinocérox,Opération serrures carnivores ou La fenêtre jaune.
Le narrateur nous raconte ce qu'était sa vie quand il vivait dans "le château d'encre" : c'est ainsi qu'il a surnommé sa maison.
Quand il était enfant, les gens se faisaient greffer des colonies parasites qui "aspiraient" les maladies, créant des sortes d'outres obscures, comme des ombres, qui les suivaient dans leurs déplacements, attachées à leurs talons. La sœur du narrateur, Dorine, tient un salon d'esthétique pour ombres : elle les repasse, les raccommode, les arrange. Sa mère, elle, est couturière funéraire : elle coud un linceul aux trépassés avec leur "ombre".
Le narrateur, enfant, assiste à tout cela avec circonspection : ces ombres le dégoûtent. Lui vit dans l'obscurité du château d'encre, sans jamais s'exposer à l'extérieur. La maison elle-même est un personnage à part entière.
J'ai aimé la façon dont l'auteur nous fait pénétrer l'univers particulier de cette famille de parias, de "sans ombres", dont le travail est justement de prendre soin des ombres.
Par contre je n'ai pas apprécié le personnage du narrateur, que j'ai trouvé capricieux, immature et peu ambitieux. Il détient un pouvoir dont il ne fait rien, finalement.
J'ai trouvé plutôt sympa ce roman, même si j'ai eu un peu de mal à avancer dans ma lecture : sympa par son originalité incontestable, mais le sujet ne m'a pas vraiment plu.

"Chaque fois que j'essaye de la situer, les mêmes mots me montent aux lèvres : La maison se dressait à la sortie de la nuit...
Je regarde couler le flot sombre du fleuve. Au-dessus des berges s'élève le château d'encre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Serge Brussolo]Le Château d'encre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Serge Brussolo
» LA FILLE DE LA NUIT de Serge Brussolo
» LE MANOIR DES SORTILEGES de Serge Brussolo
» Serge Brussolo - Le labyrinthe de Pharaon
» Serge BRUSSOLO - Ceux qui dorment en ces murs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Fantastique, horreur-
Sauter vers: