Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Peter Chadwick] Archi Brut

Aller en bas 

Votre avis :
1. Coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3649
Points : 3762
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 39
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: [Peter Chadwick] Archi Brut   Mar 8 Nov - 8:06



Année d'édition : 2016
Edition : Phaidon
Nombre de pages : 224
Public visé : tout public
Quatrième de couverture : Un large aperçu du Brutalisme, fascinant style architectural, avec des exemples prestigieux de constructions brutalistes réalisées entre les années 1950 et aujourd’hui.
L’ouvrage met en lumière de nombreux trésors méconnus de l’architecture brutaliste, construits dans l’ancien bloc de l’Est et dans les quatre coins du monde.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (15/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellza
succube des enfers
avatar

Messages : 3649
Points : 3762
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 39
Localisation : Les Terres Désolées

MessageSujet: Re: [Peter Chadwick] Archi Brut   Mar 8 Nov - 8:10

J'ai eu la chance de recevoir cet ouvrage en participant à une sélection de critiques, et j'ai vraiment été ravie : j'avais choisi Archi Brut parce que ça changeait de mes lectures habituelles et parce que la couverture m'avait attiré de façon magnétique ! Parfois, il n'en faut pas plus pour se lancer dans une nouvelle expérience terriblement positive !
Tout d'abord, je voudrais parler de l'ouvrage en tant qu'objet parce que sa couverture en cartonnage épais, ses proportions agréables (grand mais facile à manipuler), son poids en font un objet « brut » en adéquation totale avec le sujet.
Je n'y connais pas grand chose en architecture (autant dire...rien) mais j'ai compris de suite ce qui m'avait autant attiré . Je suis une amoureuse de science-fiction, en particulier des univers post-apocalyptiques. Et la plupart des bâtiments photographiés seraient parfaits pour illustrer les livres que j'aime tant – c'est d'ailleurs une citation de George Orwell qui nous accueille au début d'Archi-Brut.
Le fait que les photographies soient en noir et blanc, les lieux déserts, comme abandonnés, cela accentue la pureté et la simplicité des lignes, et aiguise d'autant plus les émotions ressenties devant ces bâtiments. Je ne pense pas que le brutalisme puisse laisser quiconque indifférent.
Vertigineux ou trapus, chaque bâtiment a évoqué pour moi bien plus que du béton « utile ». Au fil des pages, j'ai vu des monstres minéraux endormis, des vaisseaux spatiaux échoués à flan de colline ; j'ai vu des insectes géants, des sauterelles, des chenilles, certains dotés de centaines d'yeux, j'ai vu des ruches gigantesques, des bogues de châtaignes hypertrophiées, les locomotives, des vagues minérales...
Et si on accompagne la découverte de l'ouvrage par l'écoute de groupes de musique dont parle l'auteur, et bien...là , c'est le décollage pour un autre univers qui est assuré !
Le brutalisme, pour moi ? C'est une architecture qui me met mal-à-l'aise, les bâtiments me semblent parfois être des créatures hostiles se préparant à m'écraser.Paradoxalement, je me sentirais en sécurité si je devais habiter une de ces « entités », comme à bord d'un vaisseau de guerre ou à l'abri d'une forteresse. Mais est-ce que le brutalisme me plaît ? Il me déconcerte, plutôt ! La pureté des lignes-brutales, la simplicité-des masses de béton, le jeu d'ombres qui transforme les murs... La définition qui s'est le plus rapproché de ce que j'ai ressenti est la suivante :
« L'architecture brutaliste était une esthétique politique, une attitude, une arme servant le précepte selon lequel rien n'était trop beau pour le commun des mortels. »
Owen Hatherley.

**********************
Défis autobiographies :
H.P. Lovecraft (70 %)      ---             Stephen King (65 %)        
Lilian Jackson Braun (32/ 32 romans et recueils de nouvelles)
Brigitte Aubert (21/26 romans "adulte")    ---       Frank Thilliez (13/18 romans)           
Serge Brussolo  (15/pfiou...beaucoup, beaucoup de romans...)
J-C Grangé (9/12 romans)        ---           Maxime Chattam (17/22 romans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Peter Chadwick] Archi Brut
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trilogie Tintin : Steven Spielberg et Peter Jackson
» Peter Benoit - Jozef Cantré
» L'Art Brut- Histoire de l'Art
» [Utton, Peter] La main de la sorcière
» James M. Barrie (1860 - 1937), le père de Peter Pan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Autres :: Essai, philosophie, beaux livres et livres jeux-
Sauter vers: