Mort-Sure
Bienvenue!
Inscris-toi parmi nous pour profiter au mieux du forum! Promis nous ne mordons pas !


Forum des lectures de l'Imaginaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  Le BlogLe Blog  Connexion  

Partagez | 
 

 [Mattias Köping]Les démoniaques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
1. Coup de cœur !
0%
 0% [ 0 ]
2. Roman qui vous a bien plu, presque un coup de cœur !
100%
 100% [ 1 ]
3. Roman sympa.
0%
 0% [ 0 ]
4. Roman moyen,qu'on oublie vite.
0%
 0% [ 0 ]
5. Roman que vous n'avez pas aimé.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Louve
Admin
avatar

Messages : 25346
Points : 34788
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: [Mattias Köping]Les démoniaques   Jeu 29 Sep - 13:25



Année d'édition : 2016
Edition : Ring
Nombre de pages : 393
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
C'est l'histoire d'une vengeance.
L'histoire d'une fille qui affronte une bête.
Son proxénète, son violeur.
Son père.

Drogues, meurtres, esclaves sexuelles, pédophilie. Au cœur d'un village qui borde l'autoroute, entre marécages lugubres et forêts profondes, un monstre se déploie.

Depuis la Souille, son repère situé au cœur de la forêt, l'Ours dirige son clan d'une poigne de fer et repousse chaque jour les frontières de son empire criminel.

Sa fille Kimy n'a qu'une obsession : attendre froidement l'heure de la vengeance. Car si personne ne se souvient de son visage, nul n'oubliera sa colère.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25346
Points : 34788
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Mattias Köping]Les démoniaques   Jeu 29 Sep - 13:27

Quasi terminé ! Je me régale !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Walkyrie
Démon de minuit
avatar

Messages : 6799
Points : 7313
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 33
Localisation : Walhalla

MessageSujet: Re: [Mattias Köping]Les démoniaques   Jeu 29 Sep - 18:26

oh il tape dans l'oeil !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25346
Points : 34788
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Mattias Köping]Les démoniaques   Jeu 29 Sep - 20:19

il est très dur ! Tout y est : meurtre, viol, kidnapping, drogue, alcool, pédophilie, pornographie, prostitution, inceste, violence...

C'est très très sombre, mais tellement bien écrit et palpitant ce que vit la jeune fille !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Louve
Admin
avatar

Messages : 25346
Points : 34788
Date d'inscription : 15/01/2009
Age : 30
Localisation : dans une grotte

MessageSujet: Re: [Mattias Köping]Les démoniaques   Dim 2 Oct - 10:17

Kimy a toujours vécu dans la drogue et la prostitution. Ne sachant pas qui est sa mère, la jeune fille s'occupe d'amener de l'argent à son père dit l'Ours pour éviter de passer un sale quart d'heure. Car l'Ours terrorise tout le monde en ville. Dealeur, proxénète il n'hésite pas à tout faire pour gagner un maximum d'argent. Personne n'ose lui tenir tête, jusqu'à ce que Kimy n'en puisse plus et décide de le prendre à son propre jeu...

Je ne connaissais pas les éditions Ring. Pourtant quand j'ai découvert ce roman, cela a fait tilt. La couverture qui est déjà maintes fois utilisé n'est pas ce qui m'a donné envie de le découvrir. C'est le titre tout d'abord qui interpelle. Et ensuite cette quatrième de couverture évocatrice. Et croyez-moi elle ne trompe pas! Les démoniaques est un roman sombre, très sombre où les rebondissements sont nombreux et où nos héros sont véritablement malmené par tout un groupe de mecs peu recommandables. J'ai passé un moment génial, j'étais captivée par ma lecture et je recommande sans hésiter ce roman aux amateurs de thrillers noirs et violents.

Les démoniaques c'est l'histoire d'un patriarche, l'Ours qui gère un vaste réseaux de prostitution et de drogue. Il n'a peur de personne, sa carrure imposante fait qu'en général les gens s'écrasent face à lui. Son frère est toujours sans ses combines et le comble c'est la mère de l'Ours qui sait qu'il viole sa propre fille et qui trouve ça normal. Kimy est donc le genre de jeune fille qui n'a pas conscience de sa valeur et qui agit mécaniquement. Mais voilà qu'elle commence à en avoir assez de servir de prostitué pour son père et son équipe et surtout elle est lasse de cette vie merdique. Il lui suffira de rencontre Henri un professeur d'une cinquantaine d'années pour comprendre qu'il est temps pour elle d'agir et de mettre hors d'état de nuire son père et son trafic d'êtres humains. Mais surtout, Kimy rêve tout de même d'amour et d'échanger avec quelqu'un et c'est en Henry qu'elle trouvera un allié, un confident, un ami et un amant. Parce qu'à part son père et sa grand-mère, Kimy n'a pas de famille, mais surtout elle n'a personne qui lui tienne à coeur.

Citation :
Mauricette n'ignorait rien des activités de Jacky : elle y participait. La vie lui avait été dure, à la vieille, et rien de ce qui était illégal ne la rebutait. Juste revanche, pensait-elle, un coup rendu pour un coup donné. Une partie de l'argent de Jacky se blanchissait dans son café épicerie et Mauricette touchait sa part. Les prostituées y exerçaient à tour de rôle leurs talents dans l'arrière-salle. Kimy ne le savait que trop bien. Cela ne jouait pas peu dans le succès du boui-boui. Nombre de petits pécores acnéiques y avaient laissé leur pucelage, emmenés là par un aîné. Des chasseurs y oubliaient la laideur de leurs épouses ou de leurs filles. Les tapineuses craignaient beaucoup la Mauchrétien. La vieille avait l'oeil à tout, connaissait toutes les ficelles du métier, et sa langue bien pendue sifflait loin dans l'oreille complaisante de son grand fiston. Mauricette Mauchrétien détestait toutes les femelles en général, et les femmes en particulier. Page 86.

La grand-mère de Kimy est donc le contraire de ce qu'elle aurait dû avoir comme figure maternelle. Pas évident donc pour Kimy d'être droite dans ses bottes ! On a très vite beaucoup d'affection pour cette jeune fille de dix-huit ans qui tente par tous les moyens de se sauver et de protéger aussi les victimes de ce trafic. Elle ne fera pas dans la dentelle, à l'image de son père, et trahira tout ceux qui se mettent sur son chemin afin d'accomplir sa mission. J'ai adoré Kimy et Henri. Leur relation est touchante et sincère. L'homme a au début beaucoup de mal à laisser son attirance pour la jeune fille prendre le dessus et c'est ce qui plaira à cette dernière. Au départ, on sent que Kimy est attiré par Henri parce que c'est un homme cultivé et qui ne vit pas que pour le sexe et la violence. Doux et affectueux, Henri vit avec les démons de son passé et grâce à Kimy, sans s'en douter il parviendra à les affronter et surtout à résoudre une affaire qui le touche personnellement.

Citation :
" Bon. Quel serait ton type de bouquin, alors ?
- Chais pas trop. J'lis jamais, tu sais. Quelque chose de...crédible... et de simple à lire, surtout. Et de pas trop long aussi. Avec des mots pas très compliqués.
- Hmm. Je vois. Attends deux secondes, je finis avec les ânes et on va se prendre quelque chose de chaud. Ca te dirait un chocolat ?
- Mouais, mais franchement, je préférerais une bière. Henri lui adressa un regard dubitatif.
- Il est à peine seize heures. On dirait que tu as une sacré descente."
Elle se renfrogna.
"Ca pose problème ?
-Un peu.Je n'ai pas envie de t'aider à prendre une cuite." Kimy se détendit et s'esclaffa. Ca c'était vraiment barjot ! Quelqu'un qui se souciait de sa santé.
"Ok, Henri, va pour le choco!" Page 90.

Kimy découvre donc les joies de passer des moments en toute simplicité avec quelqu'un qui n'est pas simplement envieux de la mettre dans son lit ou de lui acheter de la drogue. Cela surprendra d'ailleurs l'Ours lorsqu'il va commencer à sentir que quelque chose de louche se passe avec sa fille, même si cette dernière continue à dealer pour lui et à amener beaucoup d'argent. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le passage suivant qui montre bien comment pense l'Ours et son frère Dany.

Citation :
" Il ne s'était pas du tout attendu à ça, mais pas du tout ! Kimy et le mec étaient assis à une table immense, l'un en face de l'autre. Et il ne la besognait pas. une bouteille de l'ait, du chocolat en poudre et des bols étaient posés devant eux. Du chocolat ! Des bouquins traînaient auprès d'eux. Des bouquins ! Kimy en manipulait un. Le type blablatait, un péteux bon chic bon genre, en agitant les mains, tandis qu'elle lisait le dos du livre. C'était pire que ce qu'il avait imaginé. Si ç'avait été une histoire de baise, il n'y aurait pas eu trop de souci à se faire. La Kimy avait les yeux brillants tandis qu'elle l'écoutait. " Page 113.

Le roman ne tourne pas uniquement autour ce Kimy et Henri qui forme un duo certes improbable, mais surtout qui fonctionne et qui semble totalement naturel. On va avoir pléthore de personnages tous plus sombres les uns que les autres. L'ours, sa mère, son frère Dany qui s'écrase bien vite tant il a la trouille de son frère aîné. Simplet, le bras droit de Dany qui cause peu et surtout qui s'occupe des basses besognes comme cacher des corps. Dumontier ancien légionnaire, trafiquant connu et reconnu, craint de tous. Lilou et les drogués qui font partie du cercle "d'ami" de Kimy. Lilou, follement amoureuse de Kimy avec qui elle a une relation amoureuse, à sens unique.

Les démoniaques ce sont des personnages sombres et violents à souhait pour qui la légalité n'existe pas. Ils ne veulent qu'une chose : l'argent et le pouvoir. Aussi lorsque Kimy commence à semer la zizanie un peu partout pour détruire le trafic de son père, tout se corse et cela devient encore plus violent et sombre. Plus on avance dans notre lecture, plus on est scandalisé par les événements. Les cadavres s'entassent d'un côté comme de l'autre. Les langues se délient, les vidéos fusent... bref c'est un véritable bal de chair et d'entrailles que l'auteur nous propose et honnêtement, j'ai adoré ça ! Même les toutes dernières pages sont scandaleuses parce qu'on ne s'attend pas à ça et qu'on est en colère de voir l'histoire se terminer de la sorte !

Si les romans portés par un style cash et trash sont votre tasse de thé, je vous recommande vivement de vous pencher sur les démoniaques. L'auteur n'y va pas par quatre chemin et de nombreuses scènes sont trash, gores et à la limite de la pornographie. Viol en réunion, kidnapping, pédophilie, drogue, meurtre, violence, les démoniaques est un condensé des pires choses que l'Homme est capable de faire pour l'argent. Un auteur que je vais suivre de très près surtout s'il a l'intention de réécrire des romans dans ce registre !

Les plus :
* L'ambiance très sombre et trash
* Le duo de héros très atypique et pourtant crédible
* La plume de l'auteur qui nous transporte dans ce village paumé de presque pouilleux.

Les moins :
* Parfois très trash pour les âmes sensibles
* Le final, honnêtement frustrant !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mattias Köping]Les démoniaques   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mattias Köping]Les démoniaques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mattias Köping]Les démoniaques
» iTunes 10 et Ping
» pour les pongistes le ping-pong
» Discussion sur le Trophée Ping Pong
» Le WS100 d'Abfil construit par Ping pong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mort-Sure  :: La bibliothèque de Mort Sûre :: Policiers/Thriller/Polar-
Sauter vers: